bandeau-don-tcherno23

Daher à Epothémont : un centre de tri de déchets radioactifs !

 

 

Incroyable :

 

Un centre de tri et d'entreposage de déchets nucléaires

chez DAHER, à EPOTHEMONT

dans un bâtiment appartenant à la Communauté de Communes !

 

 

 

 

 

 

15 novembre 2012

DAHER veut se développer dans le nucléaire. Attendez-vous à voir se construire une fonderie de métaux radioactifs autour du site d'Epothémont, pour fabriquer des cotainers et du fer à béton...

 

 

14 février 2012

Les racines de DAHER, vues par La Provence.com.

 

 

7 mars 2011

Ouverture du centre de tri.

 

 

15 octobre 2010

DAHER : budget doublé ! D'où la colère des élus...

 

 

10 février 2010

Réunion du conseil de la Communauté de Communes dans la salle des fêtes d'Epothémont ! L'important pour les élus, et le journaliste de l'est-éclair l'a bien compris : Les communes du Soulainois sauvent leur "taxe de stockage".

Mais l'information à retenir, c'est la petite phrase révélée par le directeur lors de la visite du Centre de tri chez DAHER : "L'installation est entièrement dédiée aux déchets de Très Faible Activité, destinés à être stockés sur le site de Morvilliers. Mais une exclusivité au moins pendant 7 ans, a souligné le directeur, sous-entendant que plus tard, une nouvelle procédure pourraît être entamée pour reconditionner d'autres types de déchets." FA, MA pour Soulaines ? FA-VL  pour un entreposage à Morvilliers, puis pour un stockage voisin ? Et pourquoi pas MA-VL et HA-VL, qui iront ensuite à BURE ?

Voilà, nous l'avions déjà dénoncé. Les élus se sont fait berner. Le président de la Communauté de Communes est le parrain de cette installation, un parrain à la manière Sicilienne : une partie du financement est assurée par l'argent du fond de soutien, argent nucléaire, argent sale qui retourne au nucléaire.

Fin 2015, DAHER sera entièrement propriétaire des bâtiments. DAHER, filiale de EADS fera ce qu'il veut, tout comme l'ANDRA.

Philippe DALLEMAGNE a entraîné avec lui une vingtaine d'élus qui ne se sont pas rendus compte qu'ils avaient conclu un pacte avec le diable. Le diable nucléaire qui s'est installé, qui grandit, qui sort ses tentacules et qui va tout étouffer : TFA + CSFMA + entreposage FA-VL puis stockage FA-VL + Centre de tri DAHER : un jour le Soulainois sera un désert ! Le prophète Michel ROCHE aura raison....

 

16 octobre 2010

Comme pour les chantiers de construction de l'EPR, celui de DAHER connait des dérives budgétaires !

L'est éclair relate : un budget qui a doublé à cause d'un projet trop vite ficelé. Les règles de sécurité notamment auraient été un peu oubliées.

Willy Billiard souligne que le passage de la commission de sécurité est pourtant essentiel pour cette activité qui est loin d'être anodine... Les élus du canton qui ont voté la réalisation de ce site ne l'ont pas encore compris.

 

03 avril 2010

C'est fait. Le préfet a donné son feu vert. Un centre de tri de déchets radioactifs dans mon canton. Et en plus dans un bâtiment qui appartient à la Communauté de Communes de Soulaines. Une partie de mes impôts va donc servir à payer une partie de cette "usine relais" ! Et on apprend que DAHER vient d'acheter 20 000 m2 de terrain ! Et le génial Philippe DALLEMAGNE de préciser que ce n'est pas pour faire pousser du gazon ! Mais non, c'est pour fabriquer des containers. Il va falloir les transporter dans quelque chose tous ces déchets TFA, FA-VC, MA-VC, FA-VL... C'est formidable, ça va créer des emplois. Quel talent ce Philippe ! Vivement qu'il soit élu conseiller général !

 

2 juin 2009

Après avoir longuement étudier les dossiers de l'Enquête Publique, La Q.V. lance un mail tous azimuts, permettant à ceux qui le souhaitent d'intervenir, via internet, dans cette enquête.

 

06 avril 2009

Le projet DAHER est expliqué à la seule poplulation d'Epothémont.

 

12 mars 2009

Dans la majorité des communes du Briennois-Soulainois, distribution d'un tract édité par le Réseau Sortir du Nucléaire, accompagné d'une page  spécifique à l'implantation de la poubelle FA-VL à Juzanvigny, et d'une page spécifique au projet DAHER

 

06 mars 2009

Le président de la CCS, Philippe DALLEMAGNE répond "rapidement" en le faisant d'ailleurs remarquer... La Q.V. décide alors de ne pas perdre son temps dans des démarches administrative.

 

5 mars 2009

La transparence !

5 mars 2009, 20 h, réunion du conseil de la Communauté de Communes de Soulaines. Dans l’assistance, en plus des élus, deux journalistes et Michel GUERITTE, le président de l’association la Q.V.
Dés l’ouverture de la séance, Lionel HUARD, maire de Morvilliers s’étonne de ma présence. Un vote est demandé pour une réunion à huis clos.
Le huis clos est prononcé.
Quelques élus s’exclament : “Mais, on a rien a caché !”
Michel GUERITTE et les deux journalistes  quittent la salle.

Rappel : parmi les communes de cette communauté :
 

  • Soulaines, avec son Centre de stockage des déchets radioactifs de faible et moyenne activité à vie courte (CSFMA),
  • Morvilliers, avec son Centre de stockage des déchets radioactifs de très faible activité à vie courte (CSTFA),
  • 4 communes candidates au Centre de stockage des déchets radioactifs de faible activité à vie longue (FA-VL),
  • Epothémont, avec DAHER, société qui construit un centre de tris, de reconditionnement et de stockage temporaire de déchets radioactifs.

Dans un tel contexte, on comprend la nécessité de la présence de la presse et de citoyens à une réunion de conseil.
Rappelons que quelques maires, candidats à la poubelle FA-VL, dont celui d’AUXON, s’étaient même étonnés de la très faible participation des administrés à la vie communale...

Enfin, excusons cette décision : à l'occasion des réunions de conseil, et des réunions d'information sur le projet FA-VL, il y a tellement de huis clos, que c'est maintenant devenu un fondamental de la nouvelle démocratie...

 

23 février 2009

En attendant que la Communauté de Communes de Soulaines se décide à respecter la loi, un courrier a été adressé aux 42 représentants des 21 communes. Il est à noter que les médias locaux se refusent à toute information. Sujet trop sensible explique Jean-François LAVILLE de l'est-éclair, quotidien qui continue à désinformer ses lecteurs !

Messieurs les élus, vous êtes responsable de la sécurité et de la santé de vos administrés.

 

13 février 2009

Les élus de la CCS valident le projet d'extension DAHER.

Un jour, vous aurez des comptes à rendre.

Entre la Route du Champagne et la Route des Déchets Radioactifs, il faut choisir.

 

10 février 2009

La Q.V., prête à tout, pour lutter contre cette implantation, demande directement au secrétariat de la CCS, de pouvoir consulter le dossier DAHER.

Refus catégorique du secrétaire Stéphane GRENIER.

Refus également, par téléphone, du président de la CCS, Philippe DALLEMAGNE.

D'où la lettre recommandée, avec AR, du 12/02/2009.

Comme chacun sait, tout citoyen a le droit de consulter tout dossier concernant les investissements d'une commune et d'une communauté de communes.

Pourquoi ce refus ?

Philippe DALLEMAGNE a t'il quelque chose à cacher ?

Il est vrai qu'il s'agit d'une activité nucléaire, où la transparence n'est pas encore de mise ! Compte tenu des risques que représente cette activité, La Q.V. entend bien tout mettre en oeuvre pour informer les riverains et la population, et empêcher la création de cette activité dangereuse, qui va encore rejeter des effluents radioactifs dans l'environnement. Les cheminées de Soulaines et de Morvilliers ne suffisent pas. Il faut y ajouter celle de DAHER à Epothémont, et bientôt celle de la poubelle FA-VL à Juzanvigny.

 

27 janvier 2009

Réunion du conseil de communauté :

  • au vu de l'augmentation de la participation de DAHER au financement du projet,
  • au vu des garanties de remise en état des lieux lors de l'arrêt définitif de l'installation, prévu dans 30 ans !

La Communauté de Communes de Soulaines a voté à une très large majorité (seulement 1 contre et 5 abstentions, et 36 pour ) la création de ce troisième site générateur de pollution nucléaire dans l'environnement.

 

17 septembre 2008

Réunion des élus de la Communauté de Communes de Soulaines. La CCS est bien prise dans un engrenage. Quelques élus ont beau râler, c'est trop tard. Il semble que 60% des élus soient favorables au projet ! Des indiscrétions permettent d'imaginer que la raison pourrait reprendre le dessus, et qu'un nouveau vote pourrait arrêter ce projet dangereux.

 

26 août 2008

090312_Recto_DAHER-FAVL-Tract 2p .swf d’information des élus concernés. C'est clair : la puissante entreprise DAHER, qui a la compétence dans les prestations de tris et de reconditionnement des déchets nucléaires va exercer son art à Epothémont. Dans un séduisant dossier, (Daher 36 pages) on apprend :

C'est seulement 15 tonnes de déchets par jour qui vont être manipulés, en équipe de 2 x 8 ! Début de transparence : on parle même de traitement des déchets dangereux ! Et effectivement, comme à Soulaines et à Morvilliers, on va créer des ateliers confinés, qui auront une cheminée, avec filtres THE, qui rejettera des effluents radioactifs...

Pour les travailleurs, pas de soucis, ils ne pourront pénétrer dans les nouveaux bâtiments que si la pollution de l'air ambiant est sous le seuil.

Pour les riverains, pas de souci non-plus :

  • les risques de rejets liquides accidentels sont négligeables (comme au Tricastin et à Brennilis)

  • l'impact sur la qualité des eaux sera faible, et sur l'air très faible

  • l'impact sur l'agriculture et le voisinage, négligeable

  • l'impact sur la santé, négligeable et très faible pour le personnel (vu les moyens de prévention mis en oeuvre)

  • en cas d'incendie, de chute d'un colis à l'extérieur d'un bâtiment, de perte de confinement d'un batiment, tout est prévu : pas de contamination, pas d'irradiation; et si il y avait irradiation, elle serait très faible, puisqu'il s'agit de TFA !

  • les scénarios accidentels, d'occurence très faible, donnent des doses, que DAHER compare comme d'habitude à la radioactivité naturelle; Monsieur LEDYS, directeur de DAHER, a reçu la même formation que Nicolas RICQUART, ancien directeur de l''ANDRA, qui préférait  passer un an dans le conduit de la cheminée de Soulaines, plutôt que de faire un vol Paris-New-York !

  • il y aura une CLIS; alors, riverains, nous voilà rassurés..

Une journaliste de France3 s'est intéressée à cette nouvelle affaire, qui tombe au moment où l'ANDRA recherche un site pour enfouir les déchets FAVL. Un vidéo_JT_27Aout2008 reportage a été diffusé dans le JT de 19 h du 27 août 2008. Un seul thème n'a pas été abordé : le fait que les bâtiments actuels sont la propriété de la Communauté de Communes de Soulaines.

Alors les citoyens, les riverains ont le droit de se poser des questions :

  • Quelle est la légitimité de ce type d'investissement ?

  • Dans la Communauté de Communes, chaque citoyen serait-il, sans le savoir, un contribuable qui contribue à la création d'une installation nucléaire à Epothémont ?

  • Comment certains de nos élus peuvent-ils se déclarer indépendants, vigilants, méfiants, à propos des activités sur les sites de Soulaines et de Morvilliers, et être à la fois investisseurs dans une installation nucléaire ?

  • Les élus concernés ne favorisent-ils pas incidemment l'implantation de la future poubelle FAVL à côté de celles de Soulaines et de Morvilliers ?

La communication et l'emprise de l'ANDRA ont été très efficaces: il y a dans l'esprit de nos élus une évidente banalisation de la radioactivité. L'ancien maire d'Epothémont a même mis à la disposition de DAHER, un entrepôt à Brienne, Les Carrelages Briennois ( sans aucune autorisation de la mairie, d'ailleurs ), pour y accueillir des containers. On croit rêver.

L'Est-Eclair a timidement publié 28 lignes, dans lesquelles on n'explique surtout pas le scandale dénoncé par La Q.V..

Ce n'est pas non plus dans la gazette de la Communauté de Communes de Soulaines, que vous serez tenus au courant de ce qui se passe à quelques km de vos poumons. On se contente d'expliquer que c'est une activité génératrice d'emplois. Et quels emplois ! Vous imaginez votre fils, 8 h par jour, dans cet atelier ?

photo atelier Daher épothémont

 

 

7 juillet 2008

L'article du JHM  du 7 juillet 2008 a bien relaté l'existence d'une demande de permis de construire. A noté que l'Est-Eclair n'a pas été bavard sur le sujet.

 

1° juin 2007 : encore un mensonge !

Le 1° juin 2007 une porte-ouverte a été organisée. A noter sur ce tract, la mention d'un contrat FA-MA (faible activité, moyenne activité) - La direction a confirmé, le 5 septembre 2008, qu'effectivement DAHER avait bien un agrément pour transporter des déchets TFA, FA, et MA. Ce n'est pas encore l'heure de parler des FAVL ! La direction a d'ailleurs souhaité rencontrer le président de La Q.V... (Proposition qui sera vite annulée, au vu du contenu de cette page !)

Etonnant de voir tous ces camions, containers, citernes, fûts qui transportent des matières radioactives, dans un enclos, au milieu d’une banale zone artisanale !

Ils transitent là pour être vérifiés, réparés, entretenus, nettoyés!

Banale, cette zone ? Pas tant que ça !

 

 

Daher

 


Il y a lieu d'être inquiet, quand on sait qu'un projet, datant de juin 2006, 
se transforme en demande de permis de construire une extension, destinée à y exercer des activités de tris, de re-conditionnement, et de stockage de déchets radioactifs !

Lors de cette porte ouverte, le directeur de l'établissement, Mr LEDYS,
avait affirmé clairement à Michel GUERITTE, qu'il n'existait aucun projet de ce type. Mensonge.

On est habitué à ce type de mensonge dans le monde du nucléaire : sans remonter aux mensonges de Tchernobyl, vous avez peut-être vu récemment l'émission consacrée au démantèlement de BRENNILIS, ainsi que le remarquable Pièces à conviction, sur les déchets des mines d'uranium, d'Elise LUCET !

D'où l'inquiétude quant à un projet de centre de tris, confié à une entreprise privée...

 

Juillet 2005

A proximité des centres de stockages de déchets radioactifs de Soulaines et de Morvilliers, sur la Zone Industrielle des Grands-Usages d'Epothémont, la société DAHER Lhostelier CSI a pris possession, en juillet 2005, d'un atelier relais, propriété de la communauté de communes de Soulaines, sous forme d'un crédit bail. 
Il s’agit d’une plate-forme logistique pour le transport des déchets radioactifs.

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 96 invités

2559011

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.