BURE : HELP !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Pierre REMMELE – ex Maire de BONNET repose en paix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La tombe fleurie de Jean-Pierre le 16 novembre 2018.

....

31 octobre 2018

en l'Eglise de Gondrecourt-le-Château une foule immense et recueillie lui a rendu un hommage à la hauteur de son engagement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux des textes des hommages rendus :

La riche histoire de la vie Jean-Pierre par Sonia et Sébastien

Le témoignage de Michel GUERITTE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...

Le communiqué du CEDRA.

L'hommage tardif du réseau SORTIR DU NUCLEAIRE.

=============

 

28 octobre 2018

Annonce du décès

Je vous transmets le message d’Elisabeth, son épouse.
 
....

Bonjour
 
C'est avec une grande tristesse que je vous annonce le décès de Jean-Pierre. Il s'est éteint hier à 17 h à l'hôpital de Neufchateau.
 
Elisabeth REMMELE

...

J’ai rencontré Jean-Pierre pour la dernière fois chez lui à BONNET, avant la réunion du CLIS de BURE, le 11 octobre.
 
Jean-Pierre était et reste un Grand Monsieur.
 
Que l’on soit POUR  ou CONTRE CIGéo, que l’on soit PRO-NUCLEAIRE ou ANTI-NUCLEAIRE, on ne peut qu’apprécier la qualité de son analyse, son intelligence de la situation et sa droiture.
 
Voir le chapitre BURE : HELP ! ci-dessous
 
Michel GUERITTE

=============

 

29 et 30 octobre 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réponses à quelques questions posées par mail :
 
# – Pour adresser un message à Elisabeth, son épouse :
 
En accord avec Elisabeth, le plus simple est d’envoyer un mail à l’adresse de Jean-Pierre :
jeanpierre.remmele ( a t ) gmail.com
 
 
# – Vous êtes nombreux à avoir posé la question : de quoi est mort Jean-Pierre ?
 
La réponse est « monstrueuse » et pose problème : Jean-Pierre est mort d’un cancer généralisé.
A cet instant on devrait avoir la retenue, la pudeur, le respect… de ne pas « polémiquer », mais il est inadmissible de mourir d’un cancer généralisé sans avoir eu auparavant... un cancer. Et c’est pourtant la vérité qui en dit long sur la qualité des services de santé dans "le désert" de la Meuse : bien que suivi pour un problème cardiaque, aucun médecin n’a vu un cancer !
 
Jean-Pierre était en effet malade du cœur depuis une dizaine d’années. Il prenait des médicaments qui lui interdisaient les anti-inflammatoires.
Se plaignant de douleurs musculaires qu’il imputait à de « faux mouvements » ou des efforts physiques, Jean-Pierre et Elisabeth ont réclamé à différents médecins et même aux urgences à Nancy des radiographies, scanners… Mais en vain.
 
Le dernier mail de Jean-Pierre, mardi 23 octobre :
 
Ça ne change pas beaucoup.
J'ai passé une après-midi potable, mieux que la nuit et la matinée.
Ce soir, j'ai droit à un lit médicalisé, c'est surtout pour lorsque je dois me lever la nuit, cela ira peut être mieux.
Je passe au scanner Jeudi, faut pas être malade à la campagne.
Nous nous sommes fait engueuler aux urgences à Nancy Vendredi après y avoir passé 6h
où ils ne m'ont fait qu'un électrocardiogramme, "je n'avais rien à faire là". Rentré à 9h30 du soir……..
À cette heure j'ai de nouveau plus mal.
 
Un scanner a enfin été fait le jeudi 25 et Jean-Pierre est décédé le 27…
 
Moi qui travaille sur « Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ? », je suis colère.

 

Colère qui ne ne peut s'atténuer à la lecture de cette nécrologie de l'Est-Républicain, où l'on parle de "défense du teeritoire" et non de lutte contre le projet CIGéo...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

===========

 

23 avril 2016

Intervention de Jean-Pierre REMMELE lors de la conférence #Tcherno23. Positionner le curseur à 58 mn 35 s.

 

===========

 

23 janvier 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

BURE : HELP !

Cela fait plus de quinze années que de nombreux collectifs et associations anti-enfouissement se battent contre le projet de BURE, dans la Meuse : manifestation, réunion, pétition, tractage, vigie, marche, rallye...

Le calendrier ANDRA, lui, avance... imperturbable.
Il était urgent de faire appel à vous, membre de la communauté internet.

Activez de toute urgence vos mailing-listes, vos réseaux sociaux, pour expliquer aux maires des 32 communes situées dans le rayon des 10 km autour de BURE, qu’ils doivent de suite faire délibérer leur conseil municipal, et dire NON au projet d’implantation des déchets MA-VL et HA-VL, dans la ZIRA5 , à quelques centaines de mètres du village de BURE.

On comprend la non résistance des élus de ces 33 communes , qui en plus des fonds d'accompagnement départementaux ( 30 millions d'euros par an par département ) reçoivent plus de 500 euros par habitant et par an.

Jean-Pierre REMMELEJean-Pierre REMMELE - maire de BONNET 

Jean-Pierre-REMMELE, maire de BONNET, jusqu'en mars 2014 a été le premier a avoir voté NON, en appliquant le principe de précaution, inscrit dans la constitution.

Beaucoup de scientifiques, et tous les citoyens animés d’un minimum de bon sens,
mesurent les risques d’enfouir à 500 mètres ces déchets mortifères.

Au cours de l'été 2009, les populations et les riverains de PARS-LES-CHAVANGES et d’AUXON, dans l’Aube, ont refusé lenfouissement (entre 15 et 200 m) des déchets faiblement radioactifs et à vie longue (FA-VL) dans leur commune.

Pourquoi ceux de BURE accepteraient ils l’enfouissement des déchets moyennement et hautement radioactifs à 500 m ?

L’ANDRA sait qu’à l’échelle du millier d’années la radioactivité sortira de l’acier et du béton. Comment oser parier alors sur la capacité de l’argilite à confiner les pires déchets radioactifs, pendant un million d’années ?
Comment parier sur la stabilité des couches géologiques, sur l’absence de secousse sismique, de mouvement de terrain, d’infiltration...

Le président Bush voulait enfouir dans un ancien volcan Yucca Mountain ...
Le président Obama, lui, a choisi de les stocker en surface, et de les surveiller.

Aux USA on ne cache pas les déchets sous terre.
On ne les enfouit pas.
Ils ne remonteront donc jamais à la surface, dispersés, portés par des résurgences, des karsts,
pour empoisonner l’humanité.

A propos de ce projet à BURE, quelques alerteurs parlent de crime contre l’humanité ! Et quand on s’aventure dans les comparaisons possibles des conséquences probables de l’enfouissement des déchets nucléaires, on peut imaginer que les historiens dans 300 000 années auront suffisamment de recul, pour déclarer que ceux qui ont décidé d’enfouir à BURE, ont commis un crime contre l’humanité .

Un crime pire que ceux perpétrés par le nazisme, le stalinisme... pire que les génocides... pire que l’apartheid, la traite des noirs, l’esclavage, les guerres de Yougoslavie, le Rwanda, le Darfour... pire que les crimes du lobby de l’amiante, du tabac, des OGM, des nanoparticules, des pesticides... quand ils seront reconnus !

Pour éviter ce crime, nous vous invitons à communiquer par mail, par téléphone, par courrier, avec les maires de ces 33 communes, qui sont responsables de la sécurité et de la santé de leurs administrés.

Merci de trouver les arguments qui les feront rejoindre la position de l'ancien maire de BONNET et ses conseillers lucides.

Dans cette liste , vous trouverez toutes les coordonnées des mairies.

Jean-Pierre REMMELE, ancien maire de BONNET sait pourquoi il ne faut pas enfouir . Et il a décidé d'appliquer le PRINCIPE DE PRECAUTION, inscrit dans la constitution.

Depuis le premier jour, il suit de très près le dossier ANDRA. Il a pris aussi le temps de lire les rapports de la CNE, Commision Nationale d'Evaluation, chargée de controler les travaux de l'ANDRA. La CNE est une sorte de CoNsEil de classe, qui note le travail de l'élève ANDRA. Curieusement, contrairement à ce que raconte l'ANDRA, les 13 professeurs qui suivent l'élève depuis plusieurs années, ne sont pas très satisfaits des résultats. Le drame, c'est que l'élève est seul dans sa classe, et donc, quoiqu'il fasse, on déclarera un jour, faute de comparaison, que les "devoirs" de l'ANDRA sont parfaits.

Pour ceux qui n'ont pas eu le temps, de lire ces rapports volumineux et complexes, voici un court et accessible résumé des rapports dévaluation de la CNE.

Pour ceux que la géologie intéresse, quelques dossiers :

1 - L'enfouissement est-il aussi rassurant que le prétend l'ANDRA ? par Paul Huvelin, André Mourot, André Godinot.

2 - Séismes - failles - fuites - géothermie , par André Mourot.

3 - Sismicité - par André Mourot et Jacques Muller.

4 - L'absurdité du choix, par Jacques Muller et André Mourot.

5 - Le sous-sol n'est pas sûr, par André Mourot.

6 - Contre-vérité d'Etat , la négation du potentiel géothermique, par André Mourot, André Godinot, paul Huvelin.

7 - L'analyse d'un expert soi-disant indépendant de la société ERDYN, présentée lors de la réunion du CLIS de BURE du 12 décembre 2005, à Echenay.

8 - L'analyse de Louis DROUOT du cabinet TOILLIES, présentée lors de l'AG du 26 avril 2010, à Echenay. 

9 - Histoire d'eau de André Mourot, 14 octobre 2004.

9 - Voir item 13 Avril 2012 de cette page.

 

 

 

 

 

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 12 invités

3465223

© 2018 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.