bandeau-don-tcherno23

La Communication Andra

Vous pouvez vous en faire une idée en allant sur le site de l'Andra, et en feuilletant sur internet les nombreuses plaquettes illustrées comme un catalogue de produits bio !

Mais je me ferai un jour le plaisir de vous raconter 15 ans de communication qui "rayonne" par le mensonge et la banalisation du nucléaire.

Avoir réussi à transformer un site nucléaire en un site touristique, quel talent !  Lire page 105 : 5300 visiteurs en 1998...

Michel Roche a même fait éditer un dépliant en anglais sur Le Canton de Soulaines, où le CSA est présenté comme un haut lieu touristique, en tant que centre de technologies avancées !

 

Félicitations aux créatifs des agences : 

  • Accent,
  • ADEFI News,
  • Cartouche Communication,
  • EURO RSCG,
  • Expression,
  • Imprimerie Némont,
  • Intercorporate,
  • Lebois Impression,
  • Ligne de Mire,
  • Public Image,
  • Samarkand,
  • Studio des Lacs,
  • Talky et Walky,

pour l’ensemble de leur œuvre.

couverture Rapport Annuel  Andra 2005

 

 

 

 

La palme revient à Cartouche Communication pour la couverture du Bilan 1999 du Centre de stockage de Soulaines.

Le beau "jaune colza", le vélo aérien bien mis en page à la manière du film E.T. des studios Walt Disney ! Quel talent !

 

 

 

 

 

 

brochure porte-ouverte 7 sept 2007

 

Ces deux visuels illustrent les activités des deux Centres de stockages de déchets radioactifs ! Franchement, qui pourrait m'expliquer, qu'il n'y a pas volonté délibérée de la part de l'ANDRA, d'adopter un style de communication mensongère, et de banaliser les risques du nucléaire ?

Aurions-nous des cerveaux de libellules ?
 

...............................................................................................................................................


10 décembre 2007


en première page de l’est-éclair, cette photo moins bucolique, mais tout à fait dramatique !L'Andra révise ses scénarios catastrophes

Une image qui banalise la dangerosité des produits radioactifs :
des travailleurs qui jouent  à la marelle sur des fûts, des travailleurs qui ne peuvent pas être plus près des sources de rayonnements… 

Dans son article « Zoom sur les déchets » le journaliste Boris CALLENDREAU utilisera même le verbe « dédramatiser » ! 

Quant aux incidents qualifiés de "mineurs", relevés en 2006, on oubliera dans la liste, le rejet de 7 Giga Bq de tritium les 27, 28 et 29 juillet. 

Certes des rejets insignifiants, comparés aux accidents de 1995 et de 2003.

Sachez aussi que c’est exactement la quantité de tritium qui s’échappe naturellement par diffusion à travers les fûts, le béton, la bâche, la terre…
chaque année, et ce pendant des siècles…

 

 

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 25 invités

2592639

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.