L'Andra face à Bertrand Thuillier

 

Débat contradictoire :

L'Andra face à Bertrand Thuillier

 

 

Lundi 24 septembre - 20h00 - Salle des fêtes de Bure

Le Clis a organisé une réunion publique, un débat contradictoire, au cours duquel M. Fabrice BOISSIER (Directeur de la maîtrise des risques à l'ANDRA) a débattu avec M. Bertrand THUILLIER, docteur ès Sciences, sur l'ensemble des risques à court terme du projet CIGéo.

Cette réunion a été animée par M. Pascal BAUDOIN, journaliste à l'Est Républicain.

La salle des fêtes de BURE est très vite devenue un peu petite.

Les organiateurs avaient été prévenus. Ils ont refusé de choisir une plus grande salle.

Par ailleurs, nous nous sommes "battus" pour obtenir un relais INTERNET.

 

Analyse de la soirée : 

Fabrice BOISSIER, directeur de la maîtrise des risques à l’ANDRA a déclaré :

“Les risques existent et c'est bien pour cela qu'il faut s'en occuper !”

Le Clis de BURE a organisé, le 24 septembre dans la salle des fêtes de BURE, un débat public contradictoire au cours duquel Fabrice BOISSIER (directeur de la maîtrise des risques à l'ANDRA) a répondu aux questions de Bertrand THUILLIER, (docteur ès Sciences - indépendant), sur le projet de stockage géologique des déchets radioactifs. Cette réunion animée par Pascal BAUDOIN, journaliste à l'Est-Républicain, était retransmise en direct via internet. Elle est d'ailleurs visible sur dailymotion :


Au total 3 h 30 d'échanges vifs mais coutois, visibles sur dailymotion , en 6 parties :

- Debat Contradictoire Bure Partie 01
- Debat Contradictoire Bure Partie 02
- Debat Contradictoire Bure Partie 03
- Debat Public Bure Partie 01
- Debat Public Bure Partie 02
- Debat Public Bure Partie 03

3 h 30, c’est long ?
Oui, mais c’est très intéressant...
Pour ceux qui ne pourront prendre le temps, patience :
une courte analyse vidéo de cette mémorable soirée est en cours de réalisation.

Les riverains venus en nombre et la Presse locale se sont intéressés à ce premier vrai débat sur les risques à court terme du projet CIGéo. Il est vrai que le riche contenu de la conférence de Ligny-en-Barrois, le 13 juin, avait alerté populations et élus.

 

Revue de Pressse de ce débat du 24 septembre à BURE : 


Le 21 septembre, La Voix de la Haute-Marne est le premier à attaquer.
En première page : Déchets nucléaires, des questions qui dérangent.

Le journaliste Bertrand PUYSSEGUR trouvent que ces questions fusent,
qu'elles remettent en cause la sécurité d'un enfouissement
et que les conclusions de Bertrand THUILLIER ont de quoi faire frémir.


Le matin même du débat le Journal de la Haute-Marne titre : L'ombre de doutes.
Nicolas Frisé signale d'emblée que les risques mis en lumière par Bertrand THUILLIER sont tout de suite transformés en simples recommandations par l'Andra. Le journaliste signale aussi l'objectivité et le caractère concret des travaux de l’ingénieur indépendant. Ici gît un haut danger. C'est l'incendie.

Le 26 septembre, le Journal de la Haute-Marne titre en couverture :
Bataille de mots autour de Bure, probablement en mémoire de la Loi du même nom !

Dans l’article Bure : un débat d'une obscure clarté, le journaliste pense que le débat a tenu ses promesses en matière d'affluence, de courtoisie et de contenu… Le novice aura eu écho, grâce aux travaux de Bertrand THUILLIER, des risques encourus par un tel projet. Et n'aura pas été franchement rassuré par l'Andra.
Pas de garantie du risque zéro. Et selon Bertrand THUILLIER on est toujours dans le conditionnel… Et s'il y a des problèmes, il n'y aura pas de solution curative.

Le même jour Sébastien Girardel de l'Est-Républicain transforme le titre de son confrère du JHM : L'ombre de doutes en : Comme un léger doute.

Le journaliste pense que pour le citoyen lambda la sécurité à 100% n'est pas assurée... Les ingénieurs de l'Andra ont 3 ans pour sécuriser totalement le futur site. Bref, l'ANDRA n'a pas fourni de réponses à toutes les questions.

Le 27 septembre, Vosges matin a repris l'article de l'Est-Républicain : Comme un léger doute.


Le 28 septembre La Voix de la Haute-Marne cite le leitmotiv du directeur de la maîtrise des risques : Il n'y a pas de catastrophe annoncée.

Fabrice Boissier l'admet Iui même : les risques existent et c'est bien pour cela qu'il faut s'en occuper… Les déchets nucléaires sont dangereux et dans tout projet industriel il y a des risques, notre travail est de mettre des barrières contre ces risques...
Pour Bertrand THUILLIER, CIGéo est un projet où il n'y a pas de droit à l'erreur.


LA GAZETTE d'octobre n'abordera que le sujet des retombées fiscales

Effectivement, le fric, c’est bien la seule chose qui intéresse les élus !

Bref :
- Les risques ont été identifiés par l’ANDRA
et consignés dans les lourds dossiers Argile 2005 et Argile 2009..
- L’ANDRA s’est bien gardé de communiquer sur ces risques.
- Bertrand THUILLIER les a ressorti des placards.
- Nous avons réussi à les exposer au grand jour.
- L’ANDRA affirme les maîtriser... tous, avec un peu de temps...
- L’ANDRA nous demande de faire confiance et d’y croire.
- C’est un acte de foi.

C’est encore plus difficile de croire en l’Abbé BOISSIER dans sa robe de bure,
que de croire en DIEU.

 

           Fabrice Boissier en robe de bure

                         L’abbé Fabrice BOISSIER
                                 en robe de bure

Difficile maintenant de communiquer sur les risques de CIGéo,
sans tourner en rond.
Il faut attendre la prochaine publication de l’ANDRA.

Nous nous intéressons pour l’heure au processus décisionnel
qui, vous allez voir, suscite bien des questions.

 

Reportage de canal + : 

Une équipe de Dimanche + s'est intéressée à la façon dont l'ANDRA traitait les élus autour des sites de La Hague, Soulaines, Morvilliers et BURE... Un sujet de 6 minutes qui en dit long !

 

.

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 95 invités

2910860

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.