Des bâtons publiquement

 

25 et 26 avril 2013

 

"Des bâtons publiquement !"

Débattons publiquement. OUI, débattons ! C'est une évidence. Et Greenpeace a fait le bon choix en venant se joindre aux associations qui vont participer efficacement à ce Débat public.

 

Compte-rendu

des trois conférences de Presse de lancement du débat public à Bar-le-Duc, Saint-Dizier et Paris, sous l'angle de la STRATEGIE et des actions efficaces à mener.

 

1 - Stratégie

Il est important pour un non expérmenté du Débat public, de bien comprendre comment se déroule ce machin, comment tout ça se goupille, comment fonctionnent les nombreux rouages pour en tirer le maximum.

L'objectif, pour nous, n'est pas tant pas de débattre, et surtout pas dans d'ocultes conditions en vue d'une négociation ou d'une concertation, mais simplement d'étaler au grand jour le maximum d'arguments anti-CIGéo. Et ce, massivement, et aux frais de l'Etat.

Effectivement nous rappelons à tous ceux qui veulent boycotter activement le Débat public, que nous préférons, nous, écrire noir sur blanc sur autant de dossiers de 8 pages que nécessaire, tous les arguments éthiques, techniques, sociétaux, économiques, politiques... contre le projet CiGéo.

Et il faut rappeler que c'est l'Etat qui va les imprimer ces dossiers, et qui va les distribuer aux participants lors des réunions, et à ceux qui en feront la demande. Ces dossiers seront également diffusés et visibles dans le monde entier sur internet.

A nous de tout faire pour contribuer à les rendre les plus visibles possible. A nous d'en tirer la substantifique moelle et à les faire connaitre via cigeOut.com en 4 langues : français, anglais, allemand, japonais.

Pourquoi faire tout ça, puisque tout est déjà décidé ?

Parce que c'est notre devoir de citoyen de dénoncer la monstruosité de ce projet. C'est notre devoir de porter assistance à populations en danger. Les citoyens qui laisseraient faire cette folie seraient coupables. Qui ne dit mot consent.

Nous invitons tous les citoyens responsables à nous rejoindre et à participer activement à ce débat. Ils pourront juger, et ensuite agir en connaissance de cause.

Ne pas participer au Débat, c'est laisser faire, c'est approuver.

 

2 - L'iceberg

Curieusement le président du CNDP, Christian LEYRIT, pense et déclare que les réunions publiques constituent l'ossature principale du débat. Effectivement, les quelques journalistes présents aux conférences de presse semblent ne s'intéreser qu'à la partie émergée de l'iceberg : les 14 réunions. Ils se sont d'ailleurs montrés inquiets quant à la participation dans les villes extérieures. Ils ne savent pas que nous avons un réseau d'actifs bien présents, et que les salles seront remplies.

Nous pensons, nous, que ce sont les cahiers d'acteur, et surtout si leur contenu bien argumenté est développé sous forme de questions posées à l'ANDRA, donc appelant des réponses, qui prendront une place importante dans la synthèse de la CPDP.

 

3 - Cahier d'acteur

Et un cahier d'acteur ce n'est pas difficile à faire. Et tous ceux qui ne sont pas à l'aise avec les logiciels de traitement de texte, trouveront une aide bienveillante auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

4 - Les réunions

Elles sont étalées entre le 23 mai et le 10 octobre. De 19 h à 22 h.

Les dates et lieux des réunions ne sont pas encore publiées sur le site.

- Bure : jeudi 23 mai

- Saint-Dizier : jeudi 30 mai - Insertion dans le territoire

- Joinville : jeudi 6 juin

- Bar le Duc : jeudi 13 juin - Insertion dans le territoire

- Nancy : jeudi 20 juin - La réversibilité

- La Hague : jeudi 27 juin -  L'inventaire des déchets

- Ligny en Barrois : jeudi 4 juillet

- Chaumont : jeudi 11 juillet

- Saint-Laurent-des Eaux : jeudi 5 septembre - CIGéo et les centrales nucléaires

- Bugey : mardi 10 septembre - CIGéo et les centrales nucléaires

- Marcoule : jeudi 19 septembre - Les trois voies de recherche

- Paris : lundi 23 septembre - Les expériences internationales

- Commercy : jeudi 3 octobre - Coût et financement

- Echenay : jeudi 10 octobre

Déroulement très simple : courte présentation du projet CIGéo par l'ANDRA. Puis questions du public, suivies des réponses de l'ANDRA.

En limitant les questions à 3 ou 5 minutes, il y a place dans une soirée pour 20 à 25 interventions. Il est évident qu'il faut réserver ce mode de communication aux "locaux" légitimement inquiets et présents. Enfin, si les associations anti-Débat public ne les empêchent pas d'entrer. L'essentiel de nos arguments anti-CIGéo ne peuvent être exprimés et argumentés dans les conditions d'un échange aussi minuté. Réservons les aux cahiers d'acteur. Bien évidemment si l'assistance était à court de questions, nous allons assurer dans chaque ville la présence de militants "bien informés et bien formés".

 

5 - Le principe d'équivalence.

Chacun sait que la CNDP et la CPDP sont des entités neutres et indépendantes. Elles sont garantes de la transparence. Elles veillent notamment à ce que l'information diffusée soit la plus complète et la plus sincère possible. A ce propos, nous avons fait remarquer à Bar-le-Duc que l'explication de la REVERSIBILITE dans le DMO (Dossier du maître d'oeuvre) était si simplifiée qu'elle n'était plus le reflet exact des derniers textes diffusés par l'ANDRA.

Idem pour les textes sur l'évaluation des travaux de l'ANDRA par la CNE, (Commission Nationale d'Evaluation), qui n'étaient pas le reflet de la réalité du rapport N° 6 !

A chaque fois Claude Bernet a répondu par une pirouette : "Nous voilà, déjà dans le débat !". Pourtant le président l'a répété : " les documents de l'ANDRA devraient passer par les fourches caudines du CPDP"

Les deux présidents ont précisé que tous les intervenants sont égaux : c'est le principe d'équivalence. Celui qui sort de la cour des vaches a les mêmes droits d'expression que celui qui sort de la cour de l'Ecole des Mines.

Ils se sont étonnés aussi de la méfiance et la défiance des citoyens envers le Débat public.. Cette impression générale que les choses sont déjà décidées. Que la voix des gens ne compte pas. Ils ont affirmé que ce n'est pas du tout le cas. Ont-ils convaincus ?

Ils regrettent que de nombreuses associations appellent au boycott.

 

6 - Les arguments.

Dans les écrits, tout comme dans les discours de Claude Bernet, il a été rappelé que l'argumentation est primordiale. Il est donc fondamental d'organiser la rédaction des cahiers d'acteur. Il faudra certinement limiter le nombre de sujets par cahier, et les traiter à fond. On peut même imaginer que des spécialistes se regroupent pour développer ensemble un seul sujet.

Un thème très important, qui mérite un complément, donc quelques pages supplémentaires, pourra bien évidemment être développé et publié sur un site internet dédié, cigeOut.com par exemple.

 

7 - Question ou Contribution ou Avis ?

Confirmation a été donnée au cours des échanges à Paris : il vaut mieux formuler un argument sous forme de questions qui appellent donc des réponses. D'autant plus que l'ANDRA devant répondre dans un délai de un mois, la CPDP, et tous les honnêtes citoyens seront à même de juger de la pertinence des réponses. Et au cas où la réponse serait inacceptable, un cahier d'acteur complémentaire pourra traiter à nouveau le contenu de la seule réponse de l'ANDRA. Il y a là matière à un bel exercice dont l'enjeu est colossal !

Et d'autant plus qu'il n'y a aucun sujets tabous...

Par ailleurs on peut par courrier, par internet, laisser un avis ou poser une simple question. C'est très bien, mais ce mode de contribution ne permet pas l'argumentation absolument nécessaire pour apporter une contradiction suffisamment pertinente afin qu'elle soit, à coup sûr, reprise dans le compte-rendu qui sera rédigé par la CPDP.

 

8 - Les acteurs : individuels ou collectifs ?

La question a été posée au secrétariat. Nous attendons réponses à :

- Un individu, seul, isolé peut-il contribuer ? Parce qu'il semblerait qu'historiquement les contributeurs sont le plus souvent des groupes identifiés.

- Combien de cahiers d'acteur un individu ou un collectif peut-il adresser ?

- Les acteurs devant nécessairement s'identifier et signer leur cahier d'acteur, comment procéder lorsqu'un scientifique, par exemple, ne souhaite pas communiquer son identité ?

 

9 - Quelques questions interessantes dans les salles ?

Q : Quels sont les points qui pourraient faire annuler le projet ? Pas de réponse de l'ANDRA. Dommage ! Mais Claude BERNET a précisé que le maître d'ouvrage a intéret à bien écouter...

Q : La floraison de réunions diverses sur le thème de CIGéo ne pourraient-elles pas gèner le Débat public "officiel" ? Exemple : réunion organisée par la mairie à Bar-le-Duc. Ajoutons : réunion organisée par le NPA, par le Groupe Ethique de Monseigneur Marc STENGER, dont celle à BURE le 3 juin.

Q : La simultanéité du Débat public CIGéo avec celui de la Transition énergétique ?

Q : Pourquoi y a t-il des zones oubliées dans la Meuse ?

Q : A quoi sert ce débat, le précédent n'a pas été pris en compte ?

Le mot de la fin : C'est le public qui fait le débat ! a déclaré Claude BERNET.

 

10 - Un débat honnête

Tout ce qu'on a lu, tout ce qu'on a entendu à Bar-le-duc, à Saint-Dizier et à Paris laisse transparaitre une évidente intention d'honnêteté. "Le public participe parce qu'il a le sentiment qu'il peut, dans une certaine mesure, influencer une décision à venir." Une phrase écrite par Christian LEYRIT, qui souhaite que les citoyens s'emparent, s'approprient le débat public...

A l'évidence, tout ce qui sera dit ou écrit sera diffusé sur internet. Les retranscriptions ne pourront qu'être fidèles.

Les conclusions du CPDP seront elles aussi diffusées. Elles ne pourront qu'être fidèles.

Nous sommes convaincus que le Débat public n'est pas bidon.

C'est le processus décisionnel qui est truqué !!!

 

11 - La Presse

Mais que fait donc France3 ?

Curieusement France3 n'a pas daigné se déplacer ni à Bar-le-Duc, ni à Saint-Dizier ! France3 se contente d'une page sur son site. Avec une vidéo de 10 mn qui résume d'ailleurs assez bien le projet, même avec un gros mensonge : C'est le parlement qui décidera si on fait ou si on ne fait pas ! Non. C'est le cabinet du Premier Ministre, autrement dit c'est le lobby nucléaire.

Les deux présidents ont bien insisté sur le rôle de la Presse dans ce Débat.

Hélas, il y avait 3 RG et seulement 2 journalistes à Bar-le-Duc.

Michel Marie du CEDRA a compté, lui, également 2 journalistes à Saint-Dizier, mais 5 policiers postés dans les jardins de la sous-préfecture + 3 policiers en civils, de la DCRI, (ex) RG…

Christian LEYRIT a terminé son introduction par cette phrase : "Je voudrais souligner le rôle important de la Presse dans le bon déroulement des débats, en annonçant les réunions publiques, en rendant compte des opinions échangées et des arguments avancés, et en ouvrant de larges tribunes aux acteurs des territoires".

Puisse la Presse avoir la même intelligence et la même neutralité que la CPDP !  Nous en doutons !

 

12 - Revue de Presse

 

L'Est-Républicain

Le 26 avril : Pour comprendre et contester, titre Sébastien Georges. Est-ce-que le public viendra se demande-t-il ? Nous n'avons aucun doute là-dessus. Reste à définir ce qu'est le public... Article qui sera repris dans Vosges-Matin

 

Le Journal de la Haute-Marne

Le 26 avril : Frédéric THORE donne une large place au boycott. Elle annonce même que le CEDRA de Michel MARIE boycotterait le Débat. Ce n'est pas tout à fait ça. Le CEDRA demande qu'on agisse dans le cadre du Débat, dedans ou dehors, avec ce slogan : Ne pas subir, Agir !

 

Les Echos

Le 26 avril : Caude Barjonnet considère que CIGéo a tout d'un dossier de discorde entre le gouvernement et les écologistes. Son analyse est aussi complète qu'objective.

 

L'Est-Républicain

Le 28 avril, une page entière qui se décompose en 4 documents :

 

A1 - IRSN : un voyage chez les experts de la radioprotection

On sent que le communiqué CIGéo = complot = marigot a porté ses fruits et que l'IRSN a bien besoin de communiquer sur sa compétence et son indépendance...

 

A2 - IRSN : le poil à gratter du nucléaire. Probablement pour distinguer l'IRSN de l'ASN (le gendarme du nucléaire) - la contre-expertise de l'IRSN - l'IRSN a pour rôle de douter de ce que fait l'ANDRA - l'IRSN dépenserait 32 millions d'euros par an pour ça - l'IRSN est en train de vérifier à côté de Roquefort dans le Larzac que les radioéléments ne seront plus dangereux quand ils remonteront en surface à BURE - des travaux qui pourraient remettre en cause la vision de l'ANDRA, et retarder le lancement de CIGéo - et tout ça uniquement par simulation !

 

A3a - IRSN : agent de sûreté

On n'oublie pas d'avouer que l'IRSN est en relation avec les associations, les CLI et le HCTISN. L'IRSN a le pouvoir d'alerte mais pas de sanction. Elle est présente à Tchernobyl et à Fukushima...

 

A3b - IRSN : la course des radionucléides

A entendre Le directeur de l'IRSN, CIgéo est réalisable - il reste un grand nombre de détails à régler - il faut lancer CIGéo - pour savoir si CIGéo est réalisable, il faut commencer à le faire - la transmutation est impossible à l'échelle industrielle - les salariés de l'IRSN sont attachés aux valeurs d'indépendance - l'IRSN a des partenariats avec l'ANDRA, mais ne partage pas les interprétations - Un beau texte bien préparé : un super publi-rédactionnel Monsieur Sébastien Georges ?

C'est à l'évidence une campagne de communication de l'IRSN : on retrouve chez france info cette phrase remarquable : "Maintenant nous avons des discussions avec l'Andra sur la question des choix des technologies, des choix des types de béton, des choix des types de bouchage des alvéoles." Non, ce n'est pas de la collaboration...

Les journalistes ont certainement été invités en nombre à Tournemire par l'IRSN. On a droit, par exemple, dans cet article du Midi Libre à un petit couplet sur les travaux de l'IRSN.

 

A4 - Greenpeace : Remettre le futur projet de CIGéo au conditionnel

28 avril. Yannick ROUSSELET annonce que Greenpeace va participer au Débat public de CIGéo. Il reste de nombreuses incertitudes et questions. Il est important de pouvoir tout déballer. Nous avons beaucoup d'arguments à présenter. Greenpeace porte un regard méfiant sur l'IRSN, et l'attend au virage.

 

Vosges-Matin

Le 28 avril, les mêmes articles se retrouveront dans Vosges-Matin.

 

Service Communication de l'ANDRA

Intox' : devant une caméra du service de communication de l'ANDRA, Marie-Claude DUPUIS, directrice de l'ANDRA annonce ses 3 sujets préférés du Débat public :

- deux scénarios d'implantation de CIGéo dans la ZIRA,

- deux moyens d'acheminement des colis : un par voie ferrovière et deux par voies routières,

- le thème de la réversibilité.

Le ton est détestable. On a l'impression que la direction de l'ANDRA remet les pendules à l'heure. Comme si le Débat public ne devait porter que sur ces trois sujets.

 

Romandie et La Gazette des communes

29 avril. Ces journaux reprennent le communiqué de l'AFP. Quelques phrases : "L'enjeu du débat public est d'apporter la démonstration que rien n'est décidé". Espérons. "Sortir du Nucléaire a appelé au boycott d'un débat institutionnel, au profit d'une mobilisation parallèle" : quelle mobilisation ? Et encore : "Un débat serein ne pourra s'ouvrir que lorsqu'on aura cessé de produire des déchets radioactifs, a affirmé à l'AFP sa porte-parole Laura Hameaux." Il faut effectivement être un serin pou raffirmer de tels propos. Qu'on en produise encore ou qu'on n'en produise plus, il faut empêcher de les enfouir. "Le premier problème de BURE, c'est qu'on en parle pas"

 

ACTU-ENVIRONNEMENT

29 avril. Camille SAISSET a brillamment résumé la situation à la veille du Débat public, ainsi que le contenu de la conférence, en accordant une large place aux informations qui concernent les anti-CIGéo..

 

SDN

Le réseau SDN, Sortir Du Nucléaire, dont la Gouvernance actuelle est indécrottable, a fait le choix de boycotter le Débat public, et d'appeler au boycott actif. Il va bientôt être impératif de faire un appel pour détourner les dons à SDN vers Greenpeace !


 

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 33 invités

2951794

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.