bandeau-don-tcherno23

BURE 130919 BAUPIN visite BURE delegation parlementaire

 

 

 

 

Denis BAUPIN visite BURE

Des parlementaires étaient invités ce jour à visiter le site de Bure par l'ANDRA. Denis Baupin, député EELV, vice président de l'assemblée nationale, a fait cette visite et a ensuite donné une conférence de presse, à la mairie de Bonnet.

 

Denis Baupin, député (EELV) vice président de l’Assemblée Nationale en visite à Bure : « Je ne sors pas rassuré du tout après la visite »

 

Donnant une conférence de presse après cette visite organisée pour quelques parlementaires par l’ANDRA, le député explique d’emblée : « Le nucléaire, c’est comme un appartement sans toilette. » CIGEO est la confirmation qu’on n'a pas trouvé de solution pour les déchets, contrairement aux promesses d’il y a 40 ans, et du coup on veut fermer les yeux et mettre les déchets sous le tapis.  Et le choix Français de développer les filières de retraitement n’est pas du recyclage, mais une hérésie qui produit des déchets encore plus dangereux que ceux des centrales.

 

Revenant à son impression d’après visite, D.Baupin met en évidence au moins 3 raisons qui confirment ses inquiétudes et l’inepsie du projet :

-  l’accumulation des déchets sur un même site accroit nettement la dangerosité, sans parler de la question du transport (pour laquelle l’Andra, répond aux questions posées en éludant, sur le fait que ce n’est pas sa responsabilité, mais celle des producteurs…)

-  il se confirme que la réversibilité reste bien hypothétique à ce stade, et qu’enfouir s’est se priver de la possibilité d’un traitement ultérieur du problème si la technologie le permet.

-  enfin, tout dans la visite montre un beau projet scientifique expérimental, mais rien ne rassure sur son passage en phase industrielle, qui pose des questions d’ordre totalement différent. Et les questions déjà mal cernées par l’expérimentation et qui se trouveront amplifiées par le passage à la phase industrielle sont nombreuses : compatibilité entre évacuation de l’hydrogène et conservation hermétique du site, risque incendie, gestion de la ventilation, …

 

Le choix exclusif de cette voie de recherche est contestable, la solution de stockage en subsurface est une piste où l’accumulation de risques non gérables est  bien moindre ; le choix de l’enfouissement est davantage un choix politique, une réponse pour évacuer notre incapacité à traiter les déchets.

 

Les interventions des uns et des autres interlocuteurs présents ont permis de balayer somme d’autre arguments contre ce projet : économique, éthique, budgétaire…

 

D. Baupin, conclut en insistant sur un calendrier incompréhensible, qui exige une décision parlementaire dans les mois qui viennent alors que les questions sans questions ont besoin de plusieurs années encore;  Il réaffirme ainsi une ferme opposition d’EELV au projet et sa détermination pour mener la bagarre au parlement.

 

Communiqué de D. Baupin à l'issue de sa visite.

 

 

 

Communiqué de presse du 19 septembre 2013

 

Cigeo : vaste opération denfumage par le lobby nucléaire

 

Ce 19 septembre, Denis Baupin, vice-président de lAssemblée Nationale, sest rendu sur le site de Bure dans le cadre dune délégation de parlementaires invitée par lANDRA, afin de constater de visu létat du laboratoire, et faire part directement de ses interrogations aux responsables de lANDRA. A lissue de cette visite, il a tenu une conférence de presse avec Patricia Andriot, Vice-Présidente de la Région Champagne-Ardenne, Dominique Ronga et Fabrice Wowak, secrétaires régionaux EELV de Lorraine et de Champagne-Ardenne.

 

« Je nai pas du tout été rassuré par les réponses de lANDRA. Le projet de site denfouissement de Bure sintègre dans une  vaste opération denfumage par le lobby nucléaire pour faire croire que le problème des déchets serait résolu, alors quau contraire il risque de laggraver. » , a déclaré Denis Baupin. En effet, la concentration - unique au monde - de matières hautement radioactives prévue à Bure, leur enfouissement en très grande profondeur, les risques liés aux milliers de transports de déchets, les risques dincendie, les risques dexplosion dhydrogène constituent des risques cumulatifs insuffisamment pris en compte aujourdhui.

 

Certes, lANDRA tente de montrer quelle appréhende lensemble de ces risques. Mais entre le laboratoire existant à Bure et limmense centre denfouissement CIGEO (de 15 à 25 km2) destiné à accueillir 200 000 colis hautement radioactifs, il y a toute la différence entre la théorie expérimentale supposée parfaite et une installation industrielle soumise à tous les aléas techniques et pourtant destinée à fonctionner non-stop sans défaut pendant un siècle.

 

Selon Denis Baupin, « Le nucléaire fonctionne depuis 40 ans comme un appartement sans toilettes : il est durablement constipé. La seule « solution » imaginée par le lobby est de creuser un grand trou et de tout enfouir. Nous estimons au contraire que la priorité est dabord de faire le choix de la transition énergétique, et seulement une fois ce choix fait, de décider de la meilleure façon de traiter les déchets. »

 

 

 

 

 

_____________________

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 54 invités

2807645

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.