La loi Denis BAUPIN

 

 

Denis BAUPIN et son groupe pourraient-ils préparer la nouvelle loi

sur la gestion des déchets nucléaires ?

La loi qui empêcherait le projet CIGéo ?

 

 

Peut-on avoir confiance en Denis BAUPIN ?

En l'homme VERT depuis 1989.

Peut-on faire confiance au conseiller politique de Dominique VOYNET en 1997.

Au fondateur d'Agir pour l'Environnement.

Au "Khmer vert".

Au Monsieur Climat. 

 portrait Denis Baupin

Qu’est-ce que Denis BAUPIN a derrière la tête ?

Et comment le savoir ?

Certains voient en lui un obsédé… du pouvoir. Déterminé. Prêt à tout pour dominer. Il fait partie du clan, de la firme, selon l'expression de Noël Mamère. Il serait «sous tutelle» de Cécile Duflot et de Jean-Vincent Placé.

Certains se souviennent de son rôle quand l'écologie et la place du nucléaire ont été bradés lors des négociations avec le PS.

Quelle est la marge de manœuvre de Denis BAUPIN, vu que EE-LV est lié au PS par un pacte. Avec deux ministères à la clef…

Chacun sait que Emmanuelle COSSE, la toute nouvelle secrétaire générale de EE-LV "couche" avec Denis BAUPIN. Normal, c'est la mère de ses enfants. 

Et que Cécile DUFLOT "a couché", du temps où ils vivaient ensemble, avec Jean-Vincent PLACE. Normal aussi. C'était avant.

Et qu'Emmanuel COSSE est la "fille spirituelle" de Cécile DUFLOT.


Aujourd'hui les hautes instances de EE-LV ont peu de marges de manoeuvre par rapport au projet CIGéo. Solidarité gouvernementale oblige. On a entendu Cécile DUFLOT hurler à Marseille : "Une ministre ça agit, ça ouvre sa gueule et ça ne démissionne pas !" Mais on ne l'entend pas aujourd'hui prendre position. Elle n'a pas rédigé ni fait rédiger de cahier d'acteurs pour dire NON à CIGéo !

Quand le Premier ministre signera le décret qui autorise la construction de CIGéo, Cécile DUFLOT devra être solidaire du gouvernement, et devra la fermer. Et il y a beaucoup à parier que François HOLLANDE la garde dans son gouvernement, façon de faire taire la porte parole de partenaires gênants.

Bref, les hautes instances d'EE-LV, dont Denis BAUPIN, ne peuvent pas lutter contre BURE.

Alors que 86% des militants EE-LV au niveau national ont voté pour la motion : "Non au stockage en couche géologique profonde des déchets nucléaires, projet Cigéo, pour une autre gestion durable et sure des matières radioactives."

.


Revenons à Denis BAUPIN.

Membre de l'OPECST, l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, on ne l'entend pas beaucoup grogner. Moins que Laurence ABEILLE, toujours constante dans ses déclarationsMême si il lui arrive, comme ici à propos d'une audition sur les gaz de schiste à l'OPECST, de pousser un coup de gueule.

Le 19 septembre 2013, on l'a vu débarquer à BURE, sans prévenir d'ailleurs. Craignait-il une réaction des militants locaux ? Après sa descente dans le trou de BURE, il s'est dit être non rassuré !

 

Quelle stratégie applique t-il ?

S'intéressant davantage à sa carrière qu'à l'ECOLOGIE aurait-il une réelle stratégie concernant CIGéo ?

Le 4 décembre dernier, il a organisé une conférence de Presse rue de l'Université. Il assurait la promotion des publications de Global Chance et du GSIEN. Il est donc avec nous, pensez-vous ?

Et puis il est très proche du réseau Sortir Du Nucléaire. On l'a vu lors de la dernière Chaîne humaine à PARIS en 2013. Il en était déjà en 2012 entre Lyon et Avignon.

Cette proximité avec EE-LV et particulièrement Denis BAUPIN, c'est justement un des problèmes de ce réseau. Qui profite à l'autre ? Qui profite de l'autre ? Comme chez EE-LV, on constate une fuite de talents... Combien ont quitté le Conseil d'administration de SDN ? Pourquoi tant de groupes ne sont plus adhérents à SDN ?
 
Revenons à EE-LV.

Pourquoi tous ces mouvements à EE-LV ? Intéressons nous aux tout derniers.

 

Pourquoi Noel MAMERE a t-il quitté EE-LV en septembre 2013.

"Parce que EE-LV ne produit plus rien : il est prisonnier de ses calculs et de ses clans - Les écologistes passent leur temps à accepter ce qui ne correspond pas au projet qu'ils sont censés porter - Nous avons abandonné notre fonction de lanceur d'idées pour devenir un parti comme les autres, obsédé par ses jeux d'appareil. Nous risquons d'en payer le prix aux prochaines élections. A se soumettre et à chercher des arrangements, il ne faudra pas s'étonner si notre électorat nous couvre de goudron et de plumes."

 

Jean-Marie BROM a quitté EE-LV mi décembre 2013.

"Je ne me reconnais plus dans le parti que j'avais rejoint il y a près de 30 ans. C'est peut-être par fidélité à certaines convictions qui ont été bien oubliées au profit d'un électoralisme de bas étage."

 

Pourquoi Isabelle ATTARD a quitté EE-LV début décembre 2013 ?

"EE-LV dit amen à toutes les mesures prises par le gouvernement pour garder des places." Les gouttes qui ont fait déborder le vase : le projet de loi sur les retraites - le report de la transition écologique - l'allongement de la durée de vie des centrales nucléaires de dix ans - l'annonce de la création d'un Salon du nucléaire destiné à exporter l'EPR - l'écotaxe - l'affaire Leonarda - la non-révision du CICE (crédit d'impôt compétitivité emploi), fait sans aucune conditionnalité écologique ou sociale - la hausse de la TVA ! Bref, Isabelle ATTARD va rejoindre Nouvelle donne.

 

Au Mans,  Yves OLLIVIER quitte EE-LV.

 

Dominique VOYNET ne se représente pas à Montreuil.

EE-LV et PS sont alliés au gouvernement et pourtant Razzy Hammadi (PS) se présente contre elle à Montreuil. Son retrait est-il une désertion ? Une façon de marquer sa distance avec ce jeu politique ? Refuse t-elle de faire alliance avec des personnes dont elle ne partage pas la façon de faire de la politique et qui l’éloignerait de ses valeurs et de ses convictions ?

 

Philippe GOIRAND, conseiller municipal de Toulouse quitte EE-LV.

Ce départ est le troisième du groupe des élus écologistes à la mairie de Toulouse, en six ans, après ceux des adjointes au maire Nicole Dedebat « passée » au PS, non sans dénoncer les pratiques de commissaires politiques d’EELV et Elisabeth Belaubre qui vient de rejoindre la formation de Corine Lepage, Cap 21.

 

Nantes : des responsables écologistes quittent EELV et rejoignent Johanna Rolland

 

Alain LIPIETZ raconte les coulisses du dernier Congrés "assassin" EE-LV à CAEN.

Emmanuelle COSSE. Une killeuse ?
Sa première déclaration : " Nous appartenons à la majorité gouvernementale"

On n'est pas obligé d'épouser les analyses de Contrepoints !

 

Et Pascal DURAND ?

Poussé vers la sortie. Préfère t-il vraiment se présenter aux européennes en Ile-de-France.

Pascal Durand a été la cible de critiques des cadres du parti après avoir lancé un ultimatum sur la transition écologique à François Hollande six jours avant la conférence gouvernementale - Il a aussi jugé le report de la loi sur la transition énergétique "inacceptable". "On nous ment !, s’est-il exclamé. Il n’y aura pas de transition énergétique dans ce pays si la loi n’est pas soumise au Parlement avant la fin 2014." Et de conclure : "Je ne serai pas le secrétaire national des renoncements écologistes."

 

Arrêtons-nous là…

Et NOUVELLE DONNE ?

Un parti qui donne envie de se battre et qui décide de le faire maintenant, avec des représentants qui ne viennent pas tous de la politique.

Remarque 1 : dans la charte ne figurent pas le mot énergie ni le mot nucléaire ?

Remarque 2 : parmi les membres figure William BOURDON subventionné par AREVA ???

 

Ou alors faut-il faire confiance au FRONT DE GAUCHE ?

Dont le positionnement par rapport au projet CIGéo est on ne peut plus clair à la lecture du cahier d'acteurs n°99 du débat public.

Vous me direz : EE-LV aussi s'est fendu d'un cahier d'acteurs, en cours de diffusion.

Alors ?

 

 

 

 

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 51 invités

2807592

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.