powered_by.gif
bandeau-don-tcherno23

Motion EE-LV contre GIGéo 86%

 

 

Motion CIGEO des 2 groupes EELV Haute-Marne

 

86% des militants Europe-Ecologie Les Verts au niveau national ont voté pour la motion :

«  Non au stockage en couche géologique profonde des déchets nucléaires, projet Cigéo

pour une autre gestion durable et sûre des matières radioactives ».

86% des militants EELV ont voté contre les atteintes environnementales et sanitaires graves engendrées par le nucléaire aujourd’hui, demain et pour des millénaires de la production d’énergie au stockage des déchets.

86% des militants EELV ont voté pour la sécurisation des sites de stockage MA et HA-VL et FA-VL qui sont entreposés en peu partout en France sur des sites provisoires qui n'assurent pas une protection satisfaisante des populations et de l'environnement.

86% des militants EELV ont voté contre le stockage en zone géologique des déchets radioactifs des centrales françaises. L'enfouissement des déchets radioactifs n'étant pas une solution efficiente à la mesure des enjeux. Non seulement les incertitudes techniques, budgétaires, et en matière d'impacts économiques restent trop importantes mais le principe même du stockage en couche géologique profonde pose question. Il est urgent aujourd'hui de prendre en compte l'ensemble des problèmes inhérents à la gestion à long terme des déchets radioactifs avant d'initier des projets incertains.

86% des militants EELV ont voté pour la suspension des projets de stockage en couche géologique profonde des déchets HA-VL et MA-VL à Bure (CIGEO) et de stockage des FA-VL à Crépy-le-Neuf et dans le canton de Soulaines. Pour EELV cette suspension est en cohérence avec son projet de sortie progressive du nucléaire, seule à même de mettre un terme à l'accumulation irresponsable de matières dangereuses et aux risques immenses auxquels elles nous exposent.

86% des militants EELV ont voté contre l’asservissement de l’économie et des générations futures à l’industrie nucléaire.

86% des militants EELV ont voté pour :

- une étude complémentaire sur les alternatives au stockage en couche géologique profonde,

- qu’une mission de la cour des comptes soit consacrée aux coûts de la gestion des matières et déchets radioactifs en France

- l'amélioration des conditions de stockage des déchets à Digulleville, Morvilliers et Soulaines

- la sécurisation des centres de stockage provisoire de matières radioactives en particulier à la Hague, Marcoule et Cadarache

- que soient garantis les financements de l'ANDRA pour une gestion durable et sûre des matières radioactives notamment celles qui ne sont pas aujourd'hui classifiées comme déchets (notamment stériles et résidus miniers)

- l'arrêt de la filière de retraitement des combustibles usagers et la fabrication de MOX.

86% des militants EELV ont voté contre une gestion limitée dans le temps et dans le champ en ignorant toutes les autres matières qu’il convient à traiter des stériles miniers, des réacteurs, des usines d’enrichissement, des activités dites :  « de retraitement » et de la filière militaire.

86% des militants EELV ont voté pour que leurs parlementaires se saisissent de ce problème et s’opposent, avec eux, à ce projet et, plus largement, à l’enfouissement en zone géologique profonde des déchets MA et HA-VL et fassent respecter l'accord de mandature conclu avec le Parti socialiste le 15 novembre 2011 qui prévoit : «  la reconversion du site de Bure en centre de recherche pour la gestion des déchets radioactifs et le démantèlement des réacteurs nucléaires.

86% des militants Europe-Ecologie Les Verts au niveau National ont clairement exprimé un vote de méfiance vis-à-vis de l’ANDRA et de leurs nombreux associés qui, coûte que coûte, veulent nous imposer un projet, marqueur de ces territoires de Meuse et Haute-Marne voués à la destruction et à la désertification.

 

 

 

 

.

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 11 invités

2805664

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.