140211 Médaille d'or du Débat public

 

 

 



11 Février 2014


… et la médaille d’or du « débat public » revient à…

 
ce mercredi 12 février
la commission du débat public sur l’enfouissement des déchets nucléaires
rendra ses bilan et compte-rendu
en conférences de presse : à PARIS 10H et à BAR-LE-DUC 16H30  


Retour sur un « débat public » qui défrayé la chronique tout au long de 2013… et qui persiste

 
1/  dernier faux pas : Parisiens et Meusiens auront droit à un compte-rendu en direct, tant pis pour les Haut-Marnais. Pourtant tout autant concernés, non ?
 
2/  comment va pirouetter la commission pour s’auto-congratuler alors que le public concerné en priorité par le dit « débat » - les populations de Haute-Marne et de Meuse - a été le grand oublié ?
A cause des « boycotteurs actifs » ? Vraiment ? A toutes les vierges effarouchées dénonçant la démocratie empêchée par les « boycotteurs », cette cinglante analyse : « qu’est-ce qui est le plus attentatoire à la démocratie, organiser un        débat public tout en sachant qu’il est bidon, ou bien le torpiller ? » [Le Canard enchaîné 29.05.13]  A trop mépriser les populations et bafouer la démocratie, ne pas se plaindre du coup de gourdin
 
 
3/  un MO – Maître d’ouvrage (Andra) tout en duplicité

- s’était engagé, promis-juré, à répondre aux questions posées dans un délai maximum d’un mois, et pourtant nombre de réponses arrivent encore en ce moment, alors que le débat est clos depuis… près de 2 mois (et avec de facto aucune possibilité pour aller plus loin dans la question posée)… tandis que des questions de fond n’ont jamais trouvé réponse, comme par exemple la liste des villes/villages qui, dans l’ensemble du pays, seraient traversés par camions et trains de déchets…

- s’était engagé, promis-juré, à révéler le coût du projet d’enfouissement afin que le public puisse débattre. A ce jour, l’arlésienne court toujours !

- s’est particulièrement fait remarquer par la CNDP (commission nationale) dont le staff a avoué n’avoir jamais eu affaire à un tel MO de toute son histoire : non transparence, mensonge… [rencontre du 25.11.13]

 
4/  une commission largement bafouée. Le débat public est dit apporter des éclairages sur le projet et amener des éléments pour amender celui-ci, voire l’abandonner. Et pourtant :


- le MO-Andra, comme si de rien n’était et comme pour rendre le projet irréversible, a allègrement poursuivi des appels d’offres majeurs le débat durant, avec cet aplomb de faux-cul : « la signature de ces contrats ne signifie pas que cigéo est acté »[Journal de l’andra Meuse-Hte Marne-p 14]

- l’Etat, alors que le débat n’était pas même clos, rendait public le projet de loi de TE (transition énergétique) dans lequel est glissé… un article programmant déjà des dispositions sur cigéo (titre V) [sujet qui, de plus, n’avait été nullement traité dans le débat préparant cette loi]…un scandale supplémentaire <http://www.sortirdunucleaire.org/cigeo-loi-transition> , dénoncé par plus de 50 ONG et associations… et un Etat qui, débat public ou pas, expédie dans le triangle de BUREmude un super préfet, superman(ipulateur) <http://www.territorialtv.fr/video.php?key=4yuHrAY7PZ>  avec pour mission d’insérer le cigéo

 
Enseignements

- Stratégie payante pour les populations de Haute-Marne, de Meuse, et d’ailleurs qui, par les « boycotteurs » ont permis un méga coup de projecteur sur la folie d’enfouir, et par « les batailleurs de l’intérieur » ont permis que nombre d’informations/arguments/mises en garde soient portés à la connaissance du plus grand nombre, jusque dans les couloirs du pouvoir. Pour faire gagner le bon sens, c’est : dehors ET dedans

- On méditera sur la CNDP (Commission nationale) qui annonce vouloir « reconstruire la confiance », tandis qu’un récent sondage révèle <http://www.ipsos.fr/ipsos-public-affairs/actualites/2014-01-21-nouvelles-fractures-francaises-resultats-et-analyse-l-enquete-ipsos-steria>  « une fracture de plus en plus importante entre le monde politique et la société en général, qui s'amplifie [plus des ≤ des Français], un système démocratique qui fonctionne mal »
 

Déchets nucléaires : arrêter d’en produire, ne plus enfouir, s’atteler à une VRAIE solution


Aujourd’hui : ne plus subir > AGIR !

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 49 invités

2807592

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.