Les faits en 40 lignes

C’est l’histoire incroyable d’un champenois, Michel GUERITTE,
qui, inquiet du trop grand nombre de malformations congénitales,
de pathologies de la thyroïde, de cancers de toute sorte,
dans sa propre famille, et dans son village, Ville-sur-Terre, dans l’Aube,
commence une enquête sur un éventuel rapport de cette situation sanitaire anormale avec les effets du fameux nuage de Tchernobyl.

En novembre 2006, au moment même où il s’apprête à commencer le montage d’un film, judicieusement titré : Tchernovil-sur-Terre, explicitant le rôle de l’iode 131, des cesium 134 et 137, dans cette partie de la Champagne, il apprend qu’un site nucléaire, situé à 8000 m de sa maison natale, le CSA de Soulaines, (Centre de Stockage de l’Aube), rejette dans l’atmosphère des gaz radioactifs. Activité cachée aux riverains et aux élus, depuis 14 années !

Effectivement, avant d’être enfouis dans des alvéoles en béton, les fûts de déchets radioactifs sont écrasés par une énorme presse, pour économiser du volume. Le volume total du stockage étant limité à 1 million de m3 !

Les galettes sont alors reconditionnées dans des fûts neufs.

Dans un atelier confiné, malgré une ventilation nucléaire et des filtrages soit disant appropriés, des effluents gazeux radioactifs sortent par une cheminée de 17 m, et se répandent dans l’atmosphère.

Rappelons que l’ANDRA Soulaines est autorisée par l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) à rejeter environ 50 Giga Becquerels par an.
 
Le 25 janvier 2007,  la preuve est établie, que les villages sous les vents dominants, donc à l’est de l’Aube, et à l’ouest de la Haute-Marne, sont gravement contaminés par les radionucléides issus de la cheminée.
Exemples :

  • a - 5 fois plus  de cancers de la thyroïde, (cinq fois), dans 11 villages haut-marnais, par comparaison avec les chiffres du registre des cancers Marne-Ardenne, chiffres enfin communiqués par Madame Claire Schvartz de l’Institut Jean GODINOT à REIMS.

  • b - Un courrier a été adressé au 113 médecins de la couronne autour du CSA, leur demendant de recenser le nombre de cancers de la thyroïde dans leur clientèle.
    Les premières réponses sont inquiétantes

  • c - 550 malades de la thyroïde viennent se fournir en Lévothyrox dans les 4 pharmacies de Bar-sur-Aube.

    - Une pharmacienne déclare : « Les ventes de Lévothyrox sont exponentielles ».
    - Un médecin confie :  « En ce moment je diagnostique deux nouveaux cas de    thyroïdie par jour dans mon cabinet »
    - Un autre : «  Il y en a 100 fois plus qu’avant »

  • d - Des quantités de cancers du pancréas, du foie, du colon, de la prostate, de la vessie, du sein…

  • e - Sans oublier les Alzheimer,les apparentés Alzheimer et les Parkinson !

  • f - Les traitements de la stérilité…

Bref des milliers de vies brisées…

Les vétérinaires et les pharmaciens ont remarqué que même les chiens sont malades de la thyroïde !

Michel GUERITTE entreprend alors de dénoncer l’affaire.
Il crée une association : La Q.V. (Qualité de Vie à Ville-sur-Terre et ses environs)

Il essaie d’utiliser la presse locale, mais en vain.
Le journal L’Est Eclair, « acheté » tout comme les élus, par l’ANDRA,  fera tout pour étouffer l’affaire et nier l’évidence.

Pour obtenir un temps de parole, Michel GUERITTE s’est même présenté aux législatives de juin 2007. Mais en vain : il n’obtiendra pas une ligne dans l’Est-Eclair, ni une seconde sur France3.

Invité à la réunion de la CLI du 26 juin 2007, il est finalement « interdit d’exposé ».

Par ailleurs, le Directeur de la DDASS de l’Aube, qui devait donner des informations sur l’éventualité d’une enquête épidémiologique, s’est fait représenter par le Sous-Préfet.
La lecture d’une lettre de ce directeur nous a appris les difficultés d’une telle enquête, pour diverses raisons alibis, notamment parce que la population n’est pas assez importante autour de Soulaines !

Difficile de lutter contre le lobby nucléaire.

Vous trouverez toute information complémentaire sur le site : villesurterre.com

Vous comprendrez le rôle du cumul des faibles doses.

Vous constaterez que les centrales nucléaires ne sont pas aussi propres qu’on voudrait vous le faire croire, puisqu’elles aussi ont des autorisations de rejets radioactifs. 

Vous apprendrez qu’une enquête épidémiologique vient d’être lancée autour du Tricastin
Vous    apprendrez  comment un petit groupe d’irréductibles manifeste à Genève pour que l’OMS ne subisse plus la loi de l’AIEA…

La Q.V. souhaite qu’au nom du principe de précaution le compactage et tout process générateur d'effluents radioactifs soient stoppés au plus vite.

La Q.V.a entamé des démarches pour que les victimes puissent porter plainte contre  X

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 53 invités

3591782

© 2019 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.