Corinne LEPAGE à JOINVILLE - 20 janvier 2015

 

 

 

Mardi 20 Janvier

20 h 30 Salle des fêtes
JOINVILLE
(Haute-Marne/Champagne)

 

Corinne à Joinville

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visionner la Conférence montée en 6 modules :

 

Module 1 : JT 19 h France3 Champagne-Ardenne - interview de Corinne Lepage

Module 2 : Introduction = JT 19 h France3 + Maire de Joinville + jacques LERAY

Module 3 : Conférence Corinne LEPAGE première partie

Module 4 : Conférence Corinne LEPAGE seconde partie

Module 5 : Questions/Réponses première partie

Module 6Questions/Réponses seconde partie

 

 


 

Corinne LEPAGE :

"Sur le plan éthique le projet de BURE est terrifiant"

"BURE est un choix inacceptable"

Devant plus de 250 persones Corinne LEPAGE a livré sa vision du projet CIGéo et de l'industrie nucléaire en général :

- le lobby nucléaire a tout fait pour que la seule solution de BURE soit possible,

- toute la filière nucléaire s'est faite sans loi,

- on a construit 58 réacteurs sans rien demander aux français, et sans se préoccuper des déchets,

- parmi les trois solutions : stockage en subsurface / stockage géologique / séparation-transmutation, on a imposé le stockage géologique,

- pour le stockage géologique on prévoyait 3 sites possibles - d'où, au total, 5 solutions possible - et aujourd'hui : "c'est Bure ou Bure !"

- on ne propose pas d'autres solutions - et pourtant il n'y a pas d'urgence,

- "ma préférence" va au stockage en subsurface,

- l'industrie nucléaire exclut les autres industries (à La Hague, il y avait construction navale et pêche),

- le manque de transparence,

- l'indifférence par rapport à la transition énergétique,

- on empêche le développement d'une alternative au nucléaire,

- on ne peut pas discuter rationnellement de l'intéret général,

- le coût du nucléaire grimpe en flêche, alors que le coût des énergies renouvelables baisse,

- le coût du démantèlement est exhorbitant,

- l'industrie nucléaire n'est pas assurée...

 


 

Article dans le Journal de la Haute-Marne

Article dans la Voix de la Haute-Marne


La page du CEDRA


 

Le compte-rendu "en direct" de Patricia ANDRIOT, vice-présidente du Conseil régional de Champagne-Ardenne

Corinne Lepage : « Le débat sur le nucléaire reste impossible en France »

L’ex ministre de l’environnement, Corinne Lepage,  intervenait à Joinville ce soir mardi 20 janvier ; devant 250 personnes au moins, dressant un état de la situation sur la gestion de la sûreté nucléaire en France aujourd’hui, ou évoquant le projet de Bure, qu’elle connaît bien, elle dresse un constat unique : débattre sur le nucléaire en France aujourd’hui reste une gageure, et les choix ne sont pas faits entre alternatives traitées de manière équivoque.

A propos de sûreté nucléaire, exemples à l’appui, elle décrit comment la France a systématiquement tenté de limiter les règles d’accroissement de la sécurité (le refus de faire les stress tests des centrales par des autorités indépendantes, la non prise en compte de la sécurité aérienne des centrales, etc), comment l’hypothèse de l’accident nucléaire est systématiquement sous-estimé (il a fallu attendre 2012 pour avoir un plan d’évacuation sérieux des centrales en cas d’accident...)

Cherchant à comprendre l’origine de toutes ces résistances, une étude approfondie de la filière montre l’ensemble des collusions entre pouvoirs, entre intérêts économiques et élus ont toujours privilégié et protégé les intérêts de la filière nucléaire au détriment de la sécurité mais aussi au détriment des autres filières comme celles de l’éolien (l’association ‘vent de colère’ est très liée à des intérêts nucléaires) ou du photovoltaïque (et qui permet de comprendre ce qui a détruit cette filière en 2011).

Evoquant Bure, et ses faiblesses, économiques, démocratiques, C.Lepage démontre que le souci est de même nature ; on ne permet pas de choix rationnel entre alternatives ; on démontre ce qu’on veut démontrer. Le récent sujet de la géothermie (potentiel volontairement sous estimé dans les études de l’Andra, qui vient d’être porté au tribunal à ce sujet)

Devant ces constats qui soulèvent avant tout un réel souci démocratique, le constat de fond n’en reste pas moins optimiste : l’ère des projets imposés semble connaître sa fin, et l’avis des citoyens peut faire sa place progressivement : les oppositions à d’autres projets en cours le démontrent et les conclusions du panel citoyen lors du débat public est intéressant.

En affirmant haut et fort :

·      Y a pas urgence

·      Les solutions alternatives n’ont pas été étudiées

·      Le caractère mensonger de la réversibilité des déchets

·      La question du coût

Les arguments de bon sens et imparables diffusent lentement mais sûrement.

Le débat économique et budgétaire affaiblit aussi considérablement le dossier (estimation du coût du projet toujours revue à la hausse en période de rigueur budgétaire, impact économique et emploi commence à se profiler comme négatif…)

Enfin, le débat sur la transition énergétique qui remet au cœur des solutions une décentralisation de la production énergétique, une relocalisation possible de l’énergie avec des initiatives très intéressantes et des territoires qui se prennent en main, vont à contre courant total du modèle nucléaire .

Le chemin sera encore long mais «  seules les batailles qui n’ont pas été menées sont perdues » a-t-elle conclu.


 

Vignette Corinne Lepage Joinville

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle vient :

  • expliquer les rouages de l’Etat nucléaire... Comment s’est mis en place ce système. "L'irradiation de l'Etat par les nucléocrates et autres défenseurs de l'atome".
  • "dévoiler les connexions entre décideurs politiques, industriels prêts à tout et scientifiques formatés par l'idéologie dominante du Corps des mines et d'EDF"
  • "démonter toutes les idées reçues"
  • dénoncer les implications de ce système dans le choix de l’enfouissement.
  • exposer comment le projet CIGéo a pu s'implanter à BURE.
  • faire comprendre comment et pourquoi ce GPII (grand projet inepte et imposé) est toujours sur les rails malgré quantité d’arguments qui démontrent une voie sans issue.
  • appeler à sortir de l’Etat nucléaire, et ce, dans l’intérêt général.
  • expliquer "comment faire autrement et surtout mieux, avec pour objectif l'intérêt général et la sécurité".
  • etc...
  • et bien sûr répondre à toutes vos questions sur cet ETAT NUCLEAIRE.

Conférence-débat organisée par le CEDRA.

Le tract.

L'article de L'Affranchi de la Haute-Marne.

L'annonce du JHM.

L'article de L'Abeille.

L'article du JHM.  Corinne LEPAGE : "le travail de l'Andra n'est pas sérieux"

Anecdote :

Ce titre présenté ainsi, et entre guillemets" pourrait laisser penser qu'il s'agit d'une déclaration de Corinne LEPAGE.

Et bien non, l’avocate n’a jamais dit cela. Le journaliste du Journal de la Haute-Marne, qui a interviewé la conférencière venue présenter son livre L’ETAT NUCLEAIRE, à Joinville mardi dernier, a cru résumer ainsi les propos de Corinne LEPAGE.

Ce titre n'a pas déplu à quelques militants qui pensent qu'effectivement le travail de l’Andra n’est pas sérieux.
En effet : plus on avance et plus il reste d’études à faire (cf le dernier appel de l'ANDRA aux doctorants) ou de sujets découverts (cf les micro-organismes, la curieuse hydrogéologie locale…), le mensonge par omission (aquifères - ressource géothermique - failles - sismicité).  Et l’achat des consciences via les GIP...

Mais ce titre a évidemment énervé quelques salariés de l’ANDRA...
L’ANDRA ne portera pas plainte contre l’auteure, ni contre le journaliste, qui a d’ailleurs publié ce jour un rectificatif.

Nous n’avons pas porté plainte non plus contre Corinne LEPAGE pour plagiat. En effet, les contenus des cahiers d’acteurs du débat public CIGéo, dont ceux pilotés par le groupe Cigéout  se retrouvent bien sûr dans les pages de cet excellent livre...

 


 

Le communiqué du CEDRA

Corinne LEPAGE en soirée-débat publique dans la région de BURE

avocate spécialisée dans l’environnement
ancienne députée européenne
ancienne ministre de l’environnement
 

après la soirée publique exceptionnelle du 13 juin 2012 à Ligny-en Barrois - Meuse, avec Bertrand Thuillier présentant les risques sidérants du projet CIGéo d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure :
 

« Bure, un projet insensé, une démocratie malade, un Etat contaminé par le nucléaire »

« Les médias parlent souvent de lobby nucléaire. En réalité, ils ne traitent qu’une partie du problème. Aujourd’hui, c’est l’ensemble de l’État français qui est irradié par les nucléocrates et autres défenseurs de l’atome.

En tant qu’ancienne ministre de l’environnement et ex-députée européenne, Corinne Lepage sait comment fonctionne ce système bien verrouillé. Dans ce livre extrêmement documenté, elle démonte les idées reçues sur le sujet et dévoile les connexions entre décideurs politiques, industriels prêts à tout et scientifiques formatés par l’idéologie dominante du Corps des Mines et d’EDF » (présentation de l’éditeur)

Ségolène Royal, alors députée des Deux-Sèvres, s’était opposée à l’enfouissement
hier elle déclare "l’énergie nucléaire (…) demeurent des questions sur la gestion des déchets"
pourtant on reste figé sur le polémique enfouissement, pourquoi ?

François Hollande, alors député de Corrèze, s’était opposé à l’enfouissement
pourtant on reste figé sur le polémique enfouissement , pourquoi ?

Arnaud Montebourg, alors député, s’était positionné contre le projet de Bure
pourtant, devenu ministre il se tint coi, pourquoi ?   


 

Le dernier ouvrage de Corinne LEPAGE :

Couverture ETAT NUCLEAIRE Corinne Lepage

Les médias parlent souvent de lobby nucléaire. En réalité, ils ne traitent qu’une partie du problème. Aujourd’hui, c’est l’ensemble de l’État français qui est irradié par les nucléocrates et autres défenseurs de l’atome.
En tant qu’ancienne ministre de l’environnement et ex-députée européenne, Corinne Lepage sait comment fonctionne ce système bien verrouillé. Dans ce livre extrêmement documenté, elle démonte les idées reçues sur le sujet et dévoile les connexions entre décideurs politiques, industriels prêts à tout et scientifiques formatés par l’idéologie dominante du Corps des Mines et d’EDF.
Ce corporatisme, dont les enjeux financiers et sociaux sont colossaux, fait l’objet d’une omerta scandaleuse depuis plus de trente ans, toute remise en question se révélant impossible, dans les faits, en dépit (ou à cause) des alternances politiques.
Un document choc qui lève le voile sur les nombreuses dissimulations et les mensonges d’État, et propose une alternative au tout-nucléaire. Avec, en point de mire, un seul objectif : l’intérêt général et... notre sécurité !

 

 

- Corinne Lepage : « En France, le lobby nucléaire, c’est l’Etat ! »

- Corinne Lepage: « Il faut construire une alternative pour sortir du guêpier nucléaire »

- Luc Oursel - Corinne Lepage: le nucléaire a-t-il encore un avenir ?

- Nucléaire: au bout du déni, la catastrophe

- Corinne Lepage : "Les écologistes ont une image détestable"

- Corinne Lepage : «Il faut donner à l’État les moyens de s’imposer face au nucléaire»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 19 invités

3296037

© 2018 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.