Association La Qualité de Vie - Inscription et adhésion

 

 

 

 

 

Bonjour

 

Si vous arrivez sur cette page, c’est peut-être parce que, entre 2007 et aujourd’hui vous avez eu la citoyenneté, la générosité et la gentillesse de soutenir l’association « La Qualité de Vie ».

Si non, soyez les bienvenus. Et merci de rejoindre les membres de cette association très active.

Un peu d'histoire

Fille de l’association « locale » ADLV - (Association des Loisirs, des Arts Culturels et des Vieilles traditions), créée en 1988 par Jean GUERITTE, père de Michel, et dont le but était de favoriser la qualité de vie de chacun, cette modeste entité locale a considérablement évolué depuis.

En effet, la découverte des problèmes que pose l’implantation de deux Centres de stockage de déchets nucléaires à Soulaines et à Morvilliers, tout près du siège social de l’association, ainsi que l’arrivée d’un troisième Centre dit FA-VL, a conduit l’association à évoluer dans sa mission et à s’intéresser tout particulièrement à la gestion des déchets nucléaires, localement et nationalement.

Aujourd’hui, un des objectifs principaux de l’association est donc d’empêcher tout enfouissement des déchets nucléaires (à Soulaines, à Bure et ailleurs), de contribuer à trouver les meilleures solutions de gestion des différentes familles de déchets, et d’agir le plus efficacement possible pour qu’on arrête d’en produire.

Changement de nom

L’association « La Qualité de Vie » qui a pris une dimension nationale et qui rayonne grâce à son site internet villesurterre.com, (bientôt 2,5 millions de visites !)va donc changer de nom et devenir l’association villesurterre.com

Cotisation à 1 euro minimum

Si la lutte contre le nucléaire est une guerre de communication, si l’argent est le nerf de la guerre, le montant de la cotisation à une association ne doit pas être un critère d’adhésion, ni un critère de sélection. Il n’y a pas que l’argent qui compte. Si on a besoin d’euros, on a aussi besoin de neurones…

Si l’Association a reçu de quelques fondations, des dons allant jusqu’à des sommes à 4 chiffres, elle encaisse le plus souvent de modestes cotisations à 10 euros. Il nous arrive aussi d’ouvrir avec émotion des enveloppes contenant un billet de 5 euros accompagné d’un mot manuscrit expliquant la « misère » dans laquelle vit le donateur.

La cotisation annuelle à l’association villesurterre.com sera donc libre, mais le minimum sera de 1 euro. Nous comptons sur les grandes largesses des uns pour compenser la faible, mais non moins généreuse, participation des autres.

Un fonctionnement moderne via internet

Le fonctionnement de l’Association villesurterre.com reposant sur les outils modernes d’internet, (communication et aide à la gestion), les membres du Bureau (Président - Vice-président - Secrétaire - Trésorier) auxquels s’ajoutent les responsables des différentes commissions (stratégie - communication - action - relations avec les élus - relations avec les producteurs de déchets - relations avec l’ANDRA - etc…) n’ont plus à se réunir physiquement pour décider et agir. Tout peut se faire via internet.

Le Bureau est en alerte permanente et réagit aussi vite que possible pour les décisions, par échange de mails, par sondage électronique, voire par vote électronique ainsi que par tous les outils à venir…

Information et participation des membres

Chacun des membre

# - peut accéder à des pages d’information sur le site de l’association

# - peut être abonné à une NewsLetter spécifique

# - peut s’inscrire sur une liste fermée pour échanger sur telle ou telle thématique

# - peut participer à un sondage, à un vote

# - peut proposer une idée concernant la stratégie, la communication, l’action…

# - peut travailler en direct sur un document partagé

# -

Ce mode de rédaction a été utilisé notamment pour la préparation de la Conférence Tcherno23 et pour la rédaction du document ETHIQUE du Groupe de Monseigneur Marc STENGER.

Bien sûr, il est tenu procès-verbal des échanges, conclusions, réunions téléphoniques, sondages, votes, délibérations, séances... Les procès-verbaux sont à la disposition de tous les membres, de même que les rapports d’activité de chaque Commission.

La notion de majorité sera précisée dans le règlement intérieur. En effet, dans un bureau de 11 membres par exemple, nous pensons qu’une décision prise à 6 voix POUR et 5 CONTRE n’est pas une bonne décision. De même pour une consultation de l’ensemble d’une population de 500 membres par exemple, si 260 personnes sont POUR et 240 CONTRE, ce n’est probablement pas non plus une bonne décision. Il est préférable « de remettre l’ouvrage sur le métier » et d’aller vers un consensus plus large ! Quoiqu’il faille se méfier aussi du consensus toujours réducteur. En effet, pour obtenir l’adhésion du plus grand nombre à une action définie, on est souvent obligé de se limiter au « niveau minimum », et on se retrouve alors avec de bien pauvres actions comme la sempiternelle promenade de bisounours !

Un mode participatif

Précisons que les membres du Bureau représentent un exécutif qui fonctionne selon une démocratie participative et non représentative. En clair, les membres du Bureau n’ont pas un pouvoir par délégation, ils ne font donc pas ce qu’ils veulent. Ils auront des comptes à rendre.

Le Bureau travaille donc en télétravail. La notion d’AG (Assemblée générale) évolue également.

L’Assemblée Générale de l’Association (assemblée physique) existe toujours, mais elle prend un caractère exceptionnel et festif. Elle a lieu autant que faire se peut, une fois par an peut être. Éventuellement à l’occasion d’un événement extérieur, en coordination avec un rassemblement ou une action nationale, par exemple.

Les membres de l’Association pouvant être reliés en permanence avec le Bureau, ils sont informés, sollicités, consultés et peuvent prendre part aux décisions. Une Assemblée générale via internet peut donc avoir lieu aussi souvent que nécessaire.

Précisons que ceux qui ne souhaitent pas participer activement à la vie de l’association peuvent simplement la soutenir financièrement.

Le rayonnement national

Chacun sait combien les relations entre les différentes entités anti-nucléaires de l’hexagone sont difficiles. Divergences de points de vue, de stratégies, de contenus des communications, des modes d’actions… On parle même de guerre des égos !

Pour échanger simplement avec les différents groupes qui le souhaitent, pour unifier, pour coordonner… nous proposons qu’un « délégué » des différentes entités « actives » réparties dans l’hexagone, (et elles ne sont hélas pas si nombreuses, 35 environs) adhère à villesurterre.com. Quoi de plus simple ? C’est d’ailleurs ce qui se pratique dans les différentes entités pronucléaires et que nous dénonçons. Les fameux « cumulards » que l’on retrouve partout, et dont le Haut-Marnais Bruno SIDO est l’exemple parfait. Mais dans notre cas, ce sera pour la bonne cause.

A vous de jouer, maintenant

Réglez votre adhésion et inscrivez-vous grâce à un formulaire en ligne en cliquant sur ce lien :

http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=23&Itemid=112

Vous serez alors membre de l’association et futur acteur du changement (nom, statuts, règlement intérieur…)

Pour ceux qui seraient fâchés avec les formulaires en ligne, il est toujours possible d’adresser directement un chèque à :

Association La Qualité de Vie

8 route de Soulaines

10200 VILLE-SUR-TERRE

en précisant bien, au dos du chèque, vos coordonnées et votre adresse mail.

Voilà.

Avant même que les « choses » administratives de villesurterre.com ne se mettent en place, merci de nous communiquer vos remarques et suggestions.

Bien cordialement

Michel GUERITTE

 

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 72 invités

2559011

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.