HULOT, pour CIGéo, fais ton boulot !

 

 

Le 8 octobre 2016, Nicolas HULOT, citoyen et écologiste, a affirmé sa position sur CIGéo.


Qu'attend donc aujourd'hui le Ministre Nicolas HULOT pour arrêter ce projet ?

____________________________________________________________________________

 

La chronologie des faits

Des Groupes anti-nucléaires et le Réseau Sortir Du Nucléaire ont lancé diverse interpellations, lettres et pétitions vers le MINISTRE DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET SOLIDAIRE.

______________________________________________________________________________

 

2 juin 2017

Lettre ouverte co-signée par des collectifs locaux d’habitants, des associations nationales, des syndicats de travailleurs et de paysans et de nombreux collectifs venus d’autres luttes.

Les associations locales demandent une entrevue afin de lui exposer au plus vite les raisons d’une opposition qui ne faiblit pas depuis 30 ans.

______________________________________________________________________________

 

9 août 2017 

Communiqué de l'Association La Qualité de Vie - Michel GUERITTE

Si j'ai souhaité envoyer à l'Assemblée nationale quantité de députés "écolo" pour soutenir Nicolas HULOT dans son nouveau boulot, je m'inquiète aujourd'hui quand je vois que le "Ministre de CIGéo" n'a pas encore pris la décision d'arrêter ce projet.

D'où cette interpellation :

Le communiqué du 9 août 2017

______________________________________________________________________________

 

13 août 2017

Pétition du Réseau Sortir Du Nucléaire

J'interpelle Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire

Lettre au Ministre de la Transition écologique et solidaire,

Depuis 30 ans, le projet gigantesque de stockage souterrain des déchets radioactifs à Bure, en Meuse / Haute-Marne, mobilise une opposition sans faille.

L’ANDRA a récemment entrepris des travaux reconnus illégaux par voie juridique. Pourtant sur place la répression envers les habitants et opposants se durcit. Je demande :

- L’arrêt de la répression envers la population et de toute intervention policière,

- L’arrêt de tout projet d’enfouissement profond des déchets radioactifs,

- La remise à plat de l’ensemble de la politique énergétique du pays et la sortie urgente du nucléaire.

D’avance merci de répondre favorablement à cette demande.

______________________________________________________________________________

 

13 août 2017

La révélation de cette photo insolite : en clôture du Festival Les BURE'LESQUES, un invité surprise a fait renaître une image qui n'avait pas encore été exploitée...

Voir la vidéo de l'arrivée d'un faux Nicolas HULOT et sa prestation.

Lire le texte de l'intervention du faux Nicolas HULOT :

 

Une photo montage ?

Nicolas HULOT s'affichant avec une pancarte Je dis NON à CIGéo ! Une photo montage ?

On pourrait le croire. Mais il n'en est rien, cette photo a bien été réalisée lors de l'inauguration par lui même du Salon "Ille & Bio" à Guichen (Ille-et-Villaine), le samedi 8 octobre 2016.

La photo n'est pas une photo volée car la demande lui avait été communiquée à l'avance par un opposant à CIGéo, Bernard NICOLLE. Elle s'est faite en public au cours de sa visite du salon. Donc d'autres personnes ont probablement aussi des photos de cet instant.

Nicolas HULOT pose devant une banderole : "Bure, une poubelle nucléaire ? Jamais !" et des bidons de déchets dont on voit quelques éléments.

 

Les preuves de la présence de Nicolas Hulot à ce salon.

1 - Sur le site du Salon "Ille & Bio" : cette petite mention : Inauguration en présence de Nicolas HULOT



2 - Sur le site du Salon "Ille & Bio", paragraphe "Inaugur'action" : Introduction par Nicolas Hulot 



3 - Ouest France annonce : Le 8 octobre, Nicolas Hulot au salon Ille & Bio

4 - Ouest France relate la venue de Nicolat Hulot au salon "Ille et Bio 2016" : Nicolas Hulot à Guichen : "L’écologie est un enjeu humaniste". Il y a même une interview de Nicolas Hulot en vidéo !

Enfin, ceux qui auraient encore des doutes peuvent visionner cette vidéo de Bernard NICOLLE, auteur de la photo.

____________________________________________________________________________

 

Alors Nicolas, t'attends quoi ?

Dans le communiqué du 9 août qui relatait tout ce que tu as fait et déclaré depuis que tu as accepté ce nouveau boulot. Comme si tu avais besoin de travailler, puisque tu aurais un revenu de 52 000 euros par mois ! Bref, on a bien lu :

1 - les risques de conflits d'intérêt si tu attaques trop les fabricants de déchets nucléaires

2 - ton projet de société faisant appel à de nouvelles méthodes de gouvernance avec des "conférences de consensus sur les territoires", deux fois par an, pour "faire bouger les lignes".

Il est urgent de programmer une conférence de consensus à BURE, Monsieur HULOT !

3 - la concertation approuvée t l'amélioration du dialogue environnemental, qui prévoit notamment la création d’un "droit d’initiative" citoyenne... Le renforcement "en amont de la concertation" sur les projets susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement, "à un stade de leur élaboration où ils peuvent plus facilement évoluer pour prendre en compte les observations du public... Apprendre à perdre du temps en amont de la procédure pour ne pas en perdre ensuite... Un nouveau droit d’initiative permettra à des citoyens, à des associations de protection de l’environnement ou à des collectivités de demander au Préfet l’organisation d’une concertation préalable sur les projets mobilisant des fonds publics importants."

Merci Monsieur HULOT : nous allons demander aux Préfets de la Haute-Marne et de la Meuse d'organiser cette concertation préalable.

4 - tu as déclaré : "Et moi, je ne veux pas occulter la vérité"..."Si on fait tout ça dans la brutalité, ça ne passera pas... Les exigences qui se mêlent à la brutalité finissent dans le mur... Il faudra travailler ensemble à ces scénarios... L'objectif est de passer du symbole... à la stratégie et aux modalités".

Monsieur HULOT, c'est ce raisonnement que nous te demandons d'appliquer au projet CIGéo !

5 - le 15 juillet, concernant CIGéo, le ministre refuse de "se précipiter". "Mon travail est de vérifier que leur stockage se fasse dans des conditions de sécurité absolue", dit-il. "Ensuite, cela doit nous pousser encore plus à réfléchir sur le nucléaire. Ce n'est pas ma conception d'une civilisation d'avoir des déchets qu'on lègue aux générations futures."

Monsieur HULOT, nous voudrions bien vous parler de ces conditions de "sécurité absolues", et du cadeau qu'on fait aux générations futures en cachant 80 000 m3 de déchets Haute Activité à 500 m sous terre...

- Monsieur HULOT, comme vous l'avez fait pour NDDL, nous exigeons que vous mettiez en place une Commission de médiation pour le projet CIGéo.

- Pour raisons financières, Emmanuel MACRON "nous a demandé de suspendre tous les grands chantiers pour les évaluer dans le détail", ajoute Nicolas HULOT.

Monsieur HULOT, en suspendant CIGéo, vous économiserez de 25 à 37 milliards d'euros dans le budget de l'Etat !

- Tu as déclaré : "Je veux engager des réformes concertées mais irréversibles... On aurait écouté quelques lanceurs d’alerte il y a quelques années, on ne serait pas dans cette situation... Rien ne se fera contre les Français mais il faut voir que toutes ces mesures participent de l’avenir de la planète. Je souhaite que les citoyens s’emparent de cet élan. Ce sujet ne doit pas diviser mais au contraire rassembler."

"On a derrière nous des années de production nucléaire et donc de déchets radioactifs… Qu’est-ce qu’on en fait ? On va les balancer dans la mer ou dans l’espace ? Ils ne vont pas disparaître comme par enchantement… Il va falloir les prendre en charge. Mon travail est de vérifier que leur stockage se fasse dans des conditions de sécurité absolue. Ensuite, cela doit nous pousser encore plus à réfléchir sur le nucléaire. Ce n’est pas ma conception d’une civilisation d’avoir des déchets que l’on lègue aux générations futures. Je ne veux pas me précipiter. On voudrait me faire prendre toutes les décisions en urgence, ce ne sera pas le cas. Je veux croiser toutes les informations avant de décider."

Monsieur HULOT, c'est bien de prendre le temps de peser le POUR et le CONTRE.

Monsieur HULOT, ce serait bien de ne pas prendre cette décision avant d'avoir entendu... écouté... nos informations !

Et n'écoutez pas seulement les ONG référencées par les gouvernances d'avant... Sachez qu'autour de BURE, il y a des Associations locales qui ne sont pas subventionnées par l'Etat. Il y a des citoyens, des alerteurs, des scientifiques comme Bertrand THUILLIER qui ne sont pas rémunérés par l'Etat. Ils connaissent bien le dossier. Ils ont des arguments. Ils ont plein de choses à vous raconter...

- A propos des réacteurs, tu as déclaré : "Je ne veux pas qu'on soit dans le mensonge.... Je veux revenir dans la rationalité, regarder les scénarios, re-planifier le tout sur des choses réalistes."

- Le 25 juillet, tu nous a fait un show d'enfer : tu es en audition à l'Assemblée nationale devant la Commission Développement durable. Série de questions de Mathilde PANOT, dont une sur CIGéo : " Par ailleurs alors que l'ASN alerte sur les risques d'incendie dans le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à BURE, que comptez-vous faire sur ce projet ?"

C'est alors que curieusement Barbara POMPILI, présidente de séance, annonce une pause sous le prétexte que tu serais fiévreux ! Tu l'expliqueras d'ailleurs : "Je vous demande votre indulgence. Je suis arrivé ici avec un peu de fièvre, j'ai besoin de cinq minutes de pause si ça ne vous dérange pas... Ce n'est pas l'accumulation des questions qui me pose problème mais, pardon de cette spontanéité. Je vous demande cinq minutes." On te vois quitter la salle, de façon alerte, visiblement pas sous l'emprise d'un malaise. Quelques minutes plus tard, Barbara POMPILI, explique que tu es victime d'un malaise, et que tu te reposes dans son bureau. "La situation ne s'améliore pas, donc je crois que le plus simple c'est que nous repoussions cette audition à une date ultérieure. Je crois que ça sera mieux, dans des meilleures conditions."

Voir la vidéo de cette audience avortée.

Nous attendons avec impatience cette prochaine audition. Et là, je suis sûr que Nicolas HULOT aura les réponses !!!

____________________________________________________________________________

 

A quelques jours de la rentrée, la presse se pose des questions :

- le 19 août 2017, Francine BAVAY (EE-LV Ile-de-France) a déclaré que tu venais d'avaler quatre couleuvres :

Perturbateurs endocriniens - Taxe sur les transactions financières - CETA - Trump parade. Et que c'était beaucoup pour un homme qui voulait paraître comme un défenseur intransigeant de l’écologie ! Absolument impossible : la couleuvre est une espèce protégée, et Nicolas le sait !

- le 20 août 2017, dans Le Point, les écologistes expliquent qu'ils sont inquiets par l'action de Nicolas Hulot au gouvernement. Dans le "Journal du dimanche", les cadres d'Europe Écologie-Les Verts estiment que le ministre est en "territoire hostile" au sein de l'équipe d'Édouard Philippe.

La complexité des dossiers qui attendent Nicolas Hulot ne fait que renforcer l'inquiétude des écologistes. L'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, la mise en application de la loi de transition énergétique, le projet de centre d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure… Nicolas Hulot est attendu au tournant par de nombreux écologistes

 

____________________________________________________________________________

 

Le cahier de vacances de Monsieur HULOT

J'espère Nicolas, que ton Cahier de vacances t'a permis de réviser un peu le nucléaire...

Merci Nicolas de décider maintenant la constitution d'une Commission de médiation CIGéo, comme la gouvernance l'a fait pour NDDL.

Merci Monsieur HULOT.

A bientôt ?

PS

Lors du Festival LES BURE'LESQUES une militante m'a déclaré : Toi qui aime les formules, chiche que t'es pas cap' d'écrire :

"HULOT,

pour CIGéo,

si tu fais pas ton boulot,

on aura ta peau !"

Ben, voilà, c'est fait. Et ce n'est pas une menace de mort, mais une expression populaire qu'Aldo MACCIONE connaît bien...

Intile d'alerter les services judiciaires ou policiers...

 

____________________________________________________________________________

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 25 invités

2760263

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.