ReCiPaN

ReCiPaN vgnette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ReCiPaN

Recensement Citoyen des pathologies Nucléaires

ou

Enquête épidémiologique participative

 

 

L’Association La Qualité de Vie lance ReCiPaN, le premier Recensement Citoyen des Pathologies Nucléaires en France.

Recensement citoyen est la terminologie proposée par Annie THEBAUD-MONY.

L'épidémiologiste Mariette GERBER parle, elle, d'Enquête épidémiologique participative. Elle a réagi à notre projet et a cité en référence l'enquête réalisée par échantillonnage autour de Fos-sur-Mer. 

Michel GUERITTE, très inquiet du nombre de cancers, de leucémies et de pathologies rares (les maladies orphelines) dans le secteur de Soulaines-Brienne a lancé l'idée de réaliser une enquête bien différente de l'enquête sanitaire finalisée par l'InVS en octobre 2010, dont, avec quelques spécialistes, il conteste les résultats. 

- Parce que les études épidémiologiques de l’InVS (Institut national de veille sanitaire) sont

loin d’être indépendantes,

- parce que la méthodologie de ces études "normalisées" a ses limites,

- parce que les périodes de recueil de données s’étalent sur des dizaines d’années, durée

trop longue en regard de la très grande mobilité des citoyens aujourd’hui, (exemple : à VILLE-SUR-TERRE, 74% des enfants nés après 1970 n'habitent plus au village !)

- parce que les références à la "littérature" du passé ont pris un coup de vieux,

- parce que le respect du secret médical est devenu une règle dans l’art de ne pas vouloir

trouver des causes aux effets,

- parce que l'absence de courage politique face aux dangers qui nous menacent est

évidente,

l’Association La Qualité de Vie lance un Recensement Citoyen dans une Commune, puis 2, puis 3, puis dans une Communauté de communes, puis dans un secteur délimité, etc…

Il est des régions où apparemment il y a trop de cancers de la thyroïde et trop de

leucémies.

Nous entendons le démontrer.

Les détails concernant cette originale, courageuse et nécessaire approche seront bientôt communiquées.

Le principe de ce recensement est basé sur le volontariat.

Pour faciliter la collecte des données, la rapidité de l'analyse et sa traduction graphique, on utilisera un programme informatique spécialement développé à cet usage. 

La saisie ne se fait pas sur un questionnaire papier, ni sur un formulaire internet, mais grâce à un système original proche de celui qui permet de voter, avec un smartphone, pour un candidat de THE VOICE ou pour une candidate à l'élection de MISS FRANCE. Autrement dit on arrivera à ce type d'instruction : "Pour une leucémie, taper 1. Pour un cancer du colon, taper 2...." Cela pourrait faire sourire, mais l'outil est d'une convivialité et d'une simplicité étonnantes !

Phase 1 : Le questionnaire écrit est actuellemnt testé sur des volontaires par une personne physique. 

Phase 2 : Le questionnaire écrit sera testé sur des volontaires par une personne via le téléphone. 

Phase 3 : Le questionnaire écrit sera testé sur des volontaires par un enregistrement téléphone (comme pour l'accueil d'un standard téléphonique) 

Phase 4 : Le questionnaire écrit sera testé sur des volontaires par un programme informatique. Il sera alors communiqué par une information distribuée en boîtes aux lettres.

Financement

Il reste à résoudre le problème du financement de cette enquête. Un appel aux dons et un financement participatif (crowdfunding) seront lancés. 

 .

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 34 invités

2856865

© 2017 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.