powered_by.gif
bandeau-don-tcherno23

S?lectionner une cat?gorie de news dans la liste ci-dessous.

Mail du 130921 Ferraille radioactive

 

 

L’addition intentionnelle de radioactivité dans l’environnement



Villle-sur-Terre
21 septembre 2013



Bonjour

Honte à moi !
Je ne savais pas qu’il existait un GT (Groupe de travail) sur l’addition intentionnelle de radioactivité dans l'environnement !

Cette idée d’ajout de radioactivité est une abomination qui a déjà été dénoncée largement par l’indispensable CRIIRAD.
Si le HCTISN, Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire, crée un GT pour s’occuper de ce dossier, c’est une catastrophe.

Le HCTISN est une entité “voyou” (comme il existe des états “voyous”, des patrons “voyous”, etc.) au service de la promotion des industries nucléaires, dirigée par l’incroyable Henri REVOL.
Quand on lit les analyses, les conseils, les rapports qui deviennent des recommandations, on est colère. En effet, les prises de position et les conseils du HCTISN sont hélas essentiellement rédigés pour devenir les bases des “arrêtés” et des “lois”, qui régissent le monde du nucléaire. Les acteurs du nucléaires savent très bien se réfugier derrière les communications de ce triste comité.

J’ai bien étudié le rôle du HCTISN qui est considérable notamment pour la promotion du projet CIGéo à BURE (en Champagne-Lorraine), et pour l’implantation de la poubelle FA-VL dans le canton de Soulaines (en Champagne). Prenez le temps de lire ce dernier rapport. Et vous comprendrez comment on arrive à implanter une troisième poubelle nucléaire dans un canton dont deux communes sont productrices de champagne !

Bref : le démantèlement des sites nucléaires va générer des quantités de métal radioactif.

Exemple 1 :
les générateurs de vapeur déjà livrés à Morvilliers (en Champagne) - 110 tonnes l’unité.

generateur de vapeur stocké à Soulaines

Générateur de vapeur en provenance de CHOOZ.

Exemple 2 :
les 160 000 tonnes de ferrailles du démantèlement de l'usine EURODIF Production (Georges BESSE 1) sur le site AREVA Tricastin.
C’est l’équivalent du poids de 60 Tour Eiffel !

démantèlement diffuseur georges besses 1 Tricastin

Prélèvement d’un échantillon à l'intérieur d'un diffuseur
Image extraite d'un étonnant document signé par la tès pro-nucléaire SFEN !

 

Merci aux citoyens de bonne volonté qui ont candidaté pour travailler dans ce GT de nous tenir informé de l’évolution des travaux.

Il est clair que si rien n’est entrepris pour empêcher ces projets, après les boutons d’ascenseurs OTIS, après les bougeoirs indiens, on aura bientôt un commerce légal de casseroles, de chauffe-biberons et de stérilets... radioactifs !

Bien cordialement

Michel GUERITTE

http://www.cigeout.com
http://www.villesurterre.com


 

 

De :
Date : Mon, 16 Sep 2013 13:34:42 +0200
À :
Objet :
Fwd: HCTISN - GT "addition intentionnelle de radioactivité dans l'environnement" - réunion du xxx

Je suis très inquiet pour ce que sous-entend ce message: Après avoir cru que tout était stoppé dans le projet d'incorporer des déchets nucléaires de "faible activité" dans des produits de consommation courante, voilà que ça repart ! xxxx fait partie de la commission et nous tiendra informé des intentions et des projets des industriels et des "autorités" ainsi que de l'identité des entreprises intéressées par ces "dérogations....
A suivre avec une attention toute particulière!

---------- Message transféré ----------

De :
Date : 15 septembre 2013 12:41
Objet : TR: HCTISN - GT "addition intentionnelle de radioactivité dans l'environnement" - réunion du xxxxx
À :
 
De :
Envoyé : mardi 10 septembre 2013 10:28
À :
Cc :
Objet : HCTISN - GT "addition intentionnelle de radioactivité dans l'environnement" - réunion du xxxxxxxxxx
 
A l'attention des membres du GT "addition intentionnelle de radioactivité dans les biens de consommation" du HCTISN :

Bonjour,

A la suite de l'appel à candidature du Haut comité, vous avez souhaité faire partie du groupe de travail du Haut comité dédié à la question générale de la dérogation à l'interdiction d'addition intentionnelle de radioactivité dans les biens de consommation et de construction, et piloté par xxx

Je vous prie de bien vouloir noter que la première réunion de ce groupe de travail du HCTISN se tiendra le xxxx au siège de l’ASN

L’ordre du jour proposé est le suivant :

- introduction
- rappel de la réglementation
- déroulement de l’instruction d’une demande de dérogation
- retour d’expérience sur les dossiers déjà examinés
- premières réflexions
- mandat du groupe de travail
- prochaines réunions

Je vous remercie de bien vouloir confirmer par retour de mail votre participation à cette réunion.

.../...


-------- Message original --------

Bonjour,

Le code de la santé publique prévoit une interdiction d’addition intentionnelle de radioactivité dans les biens de consommation et de construction (article R. 1333-2). Il est toutefois prévu des dérogations, lorsque cette addition intentionnelle présente plus d’avantages que d’inconvénients (article R 1333-4). Dans ce cadre, des dérogations ont été accordées en 2011 et des demandes de dérogation sont actuellement en cours d'instruction, étant entendu qu’il s’agit de radioactivité à des doses extrêmement faibles.

La liste des dérogations accordées et des dossiers déposés figure sur le site internet du Haut comité (www.hctisn.fr <http://www.hctisn.fr> ).

http://www.hctisn.fr/IMG/pdf/liste_joe_20111203_0117_cle8ac388.pdf

Le Haut comité a souhaité ouvrir la discussion et les échanges sur cette question générale de la dérogation à l'interdiction d'addition intentionnelle de radioactivité dans les biens de consommation et de construction afin de mieux identifier les attentes du public et formuler, le cas échéant, des recommandations sur les modalités d'informations qu'il conviendrait de mettre en œuvre.

M. xxxx a bien voulu accepter de piloter ce groupe de travail et propose d'organiser une première réunion de ce GT (dans les locaux de l'ASN à Montrouge) :

- soit le xxxxx
- soit le xxxxx

Une première liste de membres de ce groupe de travail a été constituée à la suite d'un premier appel à candidature lancé en mai 2012, et figure en pièce jointe.

Aussi, je remercie les membres de ce groupe de travail de bien vouloir confirmer leur participation à ce groupe de travail et de m'indiquer leur disponibilité pour les 2 dates proposées.

.../...

GPn2i

 

Vignette GPn2i

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20 avril 2015

Communiqué

La démocratisation du dialogue environnemental
des GPn2i, les Grands projets nucléaires inutiles et imposés.

LA COMMISSION RICHARD OU LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE EN ACTION
Le 19 février 2015, Ségolène Royal a installé la commission spécialisée sur la démocratisation du
dialogue environnemental, dite commission Richard, ancien ministre et sénateur. « Il s'agit de renforcer la transparence et l'efficacité du débat public et l'association des citoyens aux décisions qui les concernent sans allonger les délais des procédures », explique la ministre de l'Ecologie rappelant l'engagement prispar François Hollande en novembre 2014. (1)

Les conclusions et les propositions de la Commission  spécialisée composée d’experts feront l’objet d’un rapport qui sera remis fin mai à Ségolène ROYAL. Elles feront, si nécessaire, l’objet d’un texte législatif avant la fin de l’année. Afin de recueillir les avis des citoyens, une plateforme participative a été mise en ligne et un forum réunissant parties prenantes, universitaires et citoyens permettra de conclure au printemps, cette phase collaborative.

LA QUESTION DU NUCLEAIRE EFFLEUREE
A leur demande, le 14 mars, les opposants aux Grands projets inutiles imposés (GPII) ont été accueillis par la Ministre. De nombreux dossiers ont été étudiés : Notre-Dame-des-Landes, tunnel ferroviaire de la ligne Lyon-Turin, LGV Poitiers-Limoges, barrage de Sivens, Ferme des 1 000 vaches, Center Parcs de Chambaran à Roybon, CIGéo (enfouissement des déchets nucléaires à Bure).
 
Un sujet primordial n'a cependant été qu'effleuré à cette occasion : le nucléaire. Aussi des
associations et des riverains, réunis notamment au sein du groupe CigéOut, ont rédigé une série de propositions concrètes pour ouvrir le nucléaire à la démocratie.
 
Un dossier de 46 pages traitant notamment des projets, tels que : CIGéo, ICEDA, Stockage des déchets FA-VL dans le Canton de Soulaines, ITER, EPR de Flamanville, Astrid, Valduc, etc. a été remis à la commission. Il est publié sur le site du ministère. (2)

QUELLES SUITES ?
Au dire de Patrick DERONZIER, "Sous-directeur adjoint de l'intégration des démarches de développement durable dans les politiques publiques", la Commission n'a pas pu auditionner le groupe GPn2i : "On n’a plus le temps. Il faut que la Commission travaille, écrive, fasse son constat, sa synthèse..."

On imagine donc la Commission en train d'étudier l'analyse et les propositions du groupe GPn2i  :
- sur les privilèges considérables de l'industrie nucléaire dangereuse, onéreuse et inutile,
- sur l'absence de réels débat public et débat parlementaire,
- sur les dessous de la loi sur la transition énergétique,
- sur le statut des installations nucléaires de base,
- sur le rôle des CLI (Comité local d'Information) dans la radioprotection et la sûreté nucléaire (onze propositions concrètes),
- sur la participation active du public à la surveillance des Installations Nucléaires de Base,
- sur la création d'une "barrière citoyenne",
- etc…

Un colloque officiel "démocratie participative et dialogue environnemental" aura lieu le 5 mai prochain. Ce sera l'occasion :
- de vérifier comment la participation citoyenne peut enrichir et améliorer les décisions publiques et les projets d’aménagement dont les GPn2i,
- et de mesurer le niveau d'engagement des gouvernants. Tout citoyen peut s'inscrire à ce colloque. (3)
Des chercheurs spécialistes de ces questions, et des acteurs engagés sur le terrain apporteront leur éclairage. Deux tables rondes sur les bonnes pratiques feront dialoguer collectivités locales, associations et maîtres d’ouvrage.

Contacts :
- Guillaume BLAVETTE - Collectif Stop EPR ni à Penly ni ailleurs
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06 62 29 50 48
- Michel GUERITTE - Association La Qualité de Vie - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06 71 06 81 17

(1) - http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2015-02-04_Lettre_mission_Alain_RICHARD-2.pdf

(2) - http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-travaux-de-la-commission.html
En bas de page cliquez sur : Contribution de GPn2i (ZIP - 2600 Ko)
http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/zip/saveGPn2i.zip
au milieu de la rubrique :
Les contributions déposées sur la plateforme participative
 
(3) - Pour s'inscrire à ce Colloque :
http://enqueteur.cgdd.developpement-durable.gouv.fr/index.php?sid=38878&lang=fr


8 avril 2015

Le dossier de 46 pages envoyé à la Commission RICHARD. Au bas de cette page : dans la rubrique : Les contributions déposées sur la plateforme participative, cliquez sur Contribution de GPn2i (ZIP - 2600 Ko) - Dézippez - Vous obtenez le fichier du dossier : 20150408 GPn2i.pdf


30 mars 2015

Le communiqué à la Commission RICHARD annonçant le dossier GPn2i. Au bas de cette page : dans la rubrique : Les contributions déposées sur la plateforme participative, cliquez sur Contribution de GPn2i (ZIP - 2600 Ko) - Dézippez - Vous obtenez le fichier du communiqué : 20150407_GPn2i.pdf


Sur cette page on trouve :

- Les contributions des membres de la commission
- Les contributions des personnes auditées par la commission
- Les contributions déposées sur la plateforme participative - Partie 1/2
- Les contributions déposées sur la plateforme participative - Partie 2/2
- Les commentaires déposés sur la plate-forme de consultation sur la démocratie participative 

Le compte-rendu des propositions faites sur la démocratisation du dialogue environnemental via la plateforme participative du 13 mars au 15 mai 2015 :

- L’analyse des contributions et commentaires de la plateforme démocratie participative

On peut lire page 2 : "En premier lieu et en grand nombre, les internautes expriment leur préoccupation pour le thème de l’énergie, avec des débats vifs sur le soutien aux énergies renouvelables ou à la filière nucléaire. Sur ce dernier point, les contributeurs sont en petit nombre, mais particulièrement mobilisés." Ce sera tout pour le nucléaire !

- La présentation des contributions et commentaires de la plateforme démocratie participative
- Le classement des propositions faites sur la démocratisation du dialogue environnemental via la plateforme participative


05 mai 2015

# - Le point d’étape des propositions de la commission spécialisée sur la démocratisation du dialogue environnemental.

Le mot nucléaire ne figure pas dans le documents.

# - Les actes du Colloque

Au cours de ce colloque Michel GUERITTE a posé cette question :

Nous n’avons pas suffisamment parlé des GP2I. Avec Guillaume Blavette nous envisageons de dresser une liste spécifique des GP2I concernant le nucléaire. Question : Le nucléaire a-t-il droit à un dialogue environnemental ? La démocratie participative s’adresse-t-elle au nucléaire ?

Pas de réponse. A la relance, Laurence MONNOYER-SMITH a répondu : "On ne peut pas répondre à toutes les questions !"


03 juin 2015

Publication du rapport de la Commission spécialisée du Conseil national de la transition écologique sur la démocratisation du dialogue environnemental :

- Démocratie environnementale : débattre et décider.

Notre dossier GPn2i est cité page 62 dans la liste des contributeurs.

- Les interventions lors de la remise du rapport.

Le groupe STOP-GPII fait savoir qu'il voit dans ce rapport "surtout de bonnes intentions mais pas grand chose de concret... La CNDP verra son rôle renforcé, mais du côté des pratiques, pas grand chose à se mettre sous la dent..."


04 juin 2015

Journal de l'Environnement

Le rapport Richard consacre la concertation en amont

Présenté le 5 mai dans ses grandes lignes, le rapport Richard sur la démocratie participative a été officiellement remis le 3 juin à la ministre de l’écologie. La création d’une concertation en amont pourrait toutefois être retardée en raison de l’encombrement législatif au Parlement.

Sans surprise, l’opus de 74 pages piloté par le sénateur socialiste Alain Richard confirme la création d’une concertation en amont, ouverte aux petits projets non couverts par un débat public, comme le projet de barrage de Sivens. Pour mémoire, c’est au lendemain de la mort de Rémi Fraisse, fin octobre 2014 dans le Tarn, qu’un nouveau chantier réformant la démocratie participative avait été lancé par le président Hollande (L’idée a été annoncée dans le discours d’ouverture de la 37e Conférence environnementale, le 27 novembre 2014). Il a toutefois fallu attendre février 2014 pour que cette commission de 40 membres soit officiellement installée dans le cadre du Conseil national de la transition écologique (CNTE). «Ce rapport représente une étape importante puisque l’on partait de rien. La concertation en amont n’existait pas», résume au JDLE Serge Labat, chargé de mission Droit et économie de la biodiversité à Humanité et Biodiversité.

UNE INITIATIVE CITOYENNE EXIGEANTE

Pour ouvrir cette nouvelle concertation, trois hypothèses ont été retenues: par le porteur de projet lui-même, par le préfet, ou sur la base d’une démarche citoyenne, appelée «initiative représentative». Ses conditions sont toutefois très exigeantes puisqu’elle nécessite de réunir 10% des électeurs inscrits dans la zone concernée par le projet, ou des conseils municipaux représentants 25% de la population touchée, ou encore deux associations agréées de protection de l’environnement. Une tâche ardue.

Par ailleurs, la validation de l’initiative pose encore question. «Le rapport ne tranche pas et propose deux options: par le préfet ou par la Commission nationale du débat public (CNDP). Nous allons donc rester vigilants car nous sommes clairement favorables au choix d’une instance indépendante du gouvernement», commente Serge Labat.

UNE DÉCLARATION D’ANNONCE OBLIGATOIRE

Ce nouveau dispositif implique une nouvelle obligation de déclaration d’annonce initiale, indispensable pour que tout un chacun puisse être informé du projet, avant d’exercer son droit d’initiative. Elle viserait les projets soumis à autorisation administrative, dont le coût excède deux millions d’euros.

LES PLANS, PROGRAMMES, ET LES GRANDS PROJETS VISÉS

Après plus d’un an d’auditions et de débats, la commission recommande aussi d’élargir la concertation en amont aux plans et aux programmes soumis par le Code de l’environnement à une évaluation environnementale et aux grands projets déjà soumis au débat public. A noter que les procédures de concertation déjà applicables aux schémas de cohérence territoriaux (Scot) et aux plans locaux d’urbanisme (PLU) sont maintenues en l’état.

Pour chacune de ces concertations en amont, il est proposé un garant: la CNDP pour la procédure visant les plans et les programmes, et, pour les autres, le porteur de projet ou l’autorité en charge de statuer sur le dossier ou d’instruire le droit d’initiative.

ENCORE DES DOUTES ET DES IMPRÉCISIONS

Côté financement, le doute plane. La commission Richard propose de couvrir une partie forfaitaire des nouvelles concertations en amont par le budget de la CNDP, qui sera nécessairement augmenté.

Ajoutons que l’actuel débat public, applicable aux grandes infrastructures de transport et d’énergie et aux projets d’équipements dont le coût excède 300 M€, devrait être renforcé. L’idée de la commission Richard est d’obliger le porteur de projet à présenter, dans son dossier de saisine, des scénarios contrastés et, le cas échéant, les conclusions d’une concertation en amont liée au projet ou à un programme dont il découle.

Enfin, une grande inconnue demeure quant à l’inscription de ces dispositions au débat parlementaire. Si la ministre de l’écologie a affirmé qu’elles seraient ajoutées au projet de loi sur la biodiversité, leur examen risque d’être retardé par les embouteillages au Parlement dus aux projets de loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République), et Macron. Après les discussions prévues au sein du CNTE, la ministre de l’écologie envisage aussi de légiférer par voie d’ordonnance. Ce qui serait un mauvais signe pour la démocratie participative.


16 juin 2015

Actu Environnement

Dialogue environnemental : plusieurs ONG boycottent la réunion du CNTE

Ce mardi 16 juin, plusieurs associations de défense de l'environnement boycottent la réunion du Conseil national de la transition écologique (CNTE). Son ordre du jour ? L'examen du rapport Richard sur la démocratie environnementale.

France Nature Environnement (FNE), la Ligue de protection des oiseaux (LPO), Surfrider ainsi que les Amis de la Terre ont préféré ne pas se présenter à la réunion. Elles déplorent l'examen simultané par l'Assemblée nationale du projet de loi Macron "qui intègrerait certaines propositions de ce rapport". Mécontentes, les ONG y voient "un contre-exemple parfait de démocratie participative".

Jugeant déjà "timides" les propositions formulées dans le rapport, elles dénoncent également le "détricotage", par le Gouvernement, des règles qui protègent et encadrent la protection de l'environnement. Sont notamment visés la réduction des délais de recours sur les installations classées (ICPE) "annoncée dernièrement", l'allègement des dispositifs de contrôle des rejets, l'impossibilité de procédure de destruction de constructions illégales et, ajoutent les organisations, "les larges portes ouvertes pour réformer par ordonnances le code de l'environnement prévues dans la loi Macron".

Les ONG interpellent donc François Hollande. Elles sollicitent une audience, "la requalification des termes du dialogue", ainsi que "des engagements de l'Etat en matière de protection de l'environnement".

Les propositions retenues feront l'objet d'une discussion ministérielle à l'issue de la réunion du CNTE, avait précisé la ministre de l'Ecologie. "Des mesures seront introduites dans la loi" et plus précisément dans le projet de loi sur la biodiversité, avait-elle indiqué le 5 mai dernier.

Pour rappel, le rapport de l'ancien ministre et sénateur du Val d'Oise a été remis à la ministre de l'Ecologie le 3 juin dernier. Celle-ci avait installé, en février, la commission spécialisée sur la démocratisation du dialogue environnemental. Un écho à l'engagement pris par François Hollande lors de l'ouverture de la conférence environnementale de novembre 2014. L'objectif du rapport ? Formuler des recommandations "visant à assurer une participation plus effective et plus transparente des citoyens, sans allonger les délais de réalisation des projets", expliquait le ministère de l'Ecologie.


Conclusions

- Les propositions formulées sont "timides".

- Le Gouvernement "détricote" les règles qui protègent et encadrent la protection de l'environnement.

- La réduction des délais de recours "annoncés sur les installations classées (ICPE)

- L'allègement des dispositifs de contrôle des rejets.

- L'impossibilité de procédure de destruction de constructions illégales.

- La possibilité de réformer par ordonnances le code de l'environnement, prévue dans la loi Macron.

 

En bref :

Le nucléaire n'a pas droit au dialogue environnemental !

Le nucléaire ne relève pas de la démocratie participative !

 


26 juin 2015

Une conférence IFORE animée par Laurence MONNOYER-SMITH.

Pas beaucoup de place pour le nucléaire. Michel GUERITTE a réussi à interpeller les intervenants et le public sur le rôle des élus locaux dans le projet CIGéo.


 

A noter : La Fondation Hulot et la Démocratie participative :

Pourquoi et comment aller vers une Démocratie Participative, en moins de 3 minutes.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NewsLetter Archives

 

 

ARCHIVES des NewsLetter

 

 

8 août 2019

La NewsLetter #n°47

Le tritium : le feuilleton de l'été - En janvier 2019, à Saumur, on a mesuré 310 Bq de tritium par litre dans la Loire - L'IRSN nous prend pour des blaireaux - Les pollutions historiques ! - 80 000 Bq/l à Gravelines en 1986 : c'est 800 fois le seuil d'alerte ! - Et c'est quoi ces "Ne pas diffuser en dehors d'EDF" - Pourquoi ces fuites ? - En interne l'ASN-IRSN disent la vérité - Des déclarations obligatoires d'événements, à l'ASN, seraient manquantes ? - L'IRSN et l'ASN seraient des entités indépendantes ? - De même que l'IRSN-ASN affirment que la présence de tritium dans la Loire à Saumur n'a rien à voir avec les centrales nucléaires voisines...De même l'ANDRA affirme que l'activité alpha globale de l'eau des nappes phréatiques autour de Soulaines (Aube en Champagne), n'a rien à voir avec les fuites et les rejets du CSA et du CIRES - D'où l'urgence de constituer officiellement l'Association POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES - Assemblée générale constitutive le dimanche 18 août à 15 h à Ville-SUR-TERRE (Aube en Champagne).

..........................................

 

19 juillet 2019

La NewsLetter #n°46

Roland DESBORDES (CRIIRAD) confirme son point de vue sur la dangerosité du tritium - il y a effectivement un problème dans les villages riverains de Soulaines (Aube, en Champagne) - la radioactivité des nappes phréatiques du Soulainois serait naturelle ! - Voir la vidéo : 7 juin 2019 : Découverte hydrogéologique : L’eau des nappes phréatiques du SOULAINOIS est radioactive. (4mn) - Voir la vidéo : Nucléaire et santé (17 mn) - Voir l'analyse du géologue indépendant Pierre BENOIT - Il y a bien en France trois Champagne : la Champagne Humide, la Champagne crayeuse, et la Champagne nucléaire.

 

..........................................

 

La NewsLetter #n°45

du 3 juillet 2019

Michel GUERITTE présente toutes ses excuses à l'ANDRA... et tout nu* ! - La radioactivité des nappes phréatiques du Soulainois est naturelle ! - Il y a bien en France trois Champagne : la Champagne Humide, la Champagne crayeuse, et la Champagne nucléaire. - Sur les conseils de Marc STENGER, Evêque de Troyes, son confesseur, Michel GUERITTE implore le pardon de Patrice TORRES, directeur des Centres de l'Aube.- Michel GUERITTE regrette d'avoir osé imaginer que les autorités comme : l'IRSN, l'ASN, le HCTISN, l'Autorité Environnementale, le CODERST, l'ARS (Agence Régionale de Santé), Santé Publique France... n'étaient pas indépendantes, et donc complices des activités de l'ANDRA. - Michel GUERITTE, en cachette, se demande pourquoi personne ne communique sur cette découverte récente : l'existence d'une région de la Champagne qui serait naturellement radioactive. -  Les questions difficiles - Pourquoi la radioactivité des nappes est plus importante à proximité du CIRES et du CSA, que pour les captages de Ceffonds, Sommevoire et Longeville-sur-la-Laines ? - Croire en Dieu, c'est comme croire en l'ANDRA, c'est un acte de foi. - Pourquoi l’ANDRA est venue s’installer dans une région radioactive ? - Puisque cette eau est naturellement radioactive et aux normes ? Pourquoi ne pas l’exploiter ? Pourquoi ne pas faire une usine d’embouteillage ? Créer des emplois !
Pourquoi ne pas demander une subvention à l’ANDRA - Est-ce-que la qualité reconnue du champagne d’une partie de la Côte des Bar est due à la radioactivité de l’eau que pompent les racines des ceps de vigne ? - Le Tour de France ne passera pas par là !

 

..........................................

 

La NewsLetter #n°44

du 16 avril 2019

A Soulaines-Dhuys (Aube, en Champagne) et dans les villages voisins, on boit de l'eau radioactive, au moins depuis l'année 2 000 ! - Un graphique interactif a été réalisé à partir des publications de l'ANDRA et des analyses d'eau du robinet distribuée dans les villages - On est bien au delà de la norme - On atteint même un pic de 0,33 au lieu de 0,1 - C'est trois fois trop ! - L'eau du Soulainois serait naturellement radioactive ? - A quand le champagne de Trannes, de Saulcy et de Colombé-la-Fosse (de la Communauté de Communes Vendeuvre-Soulaines), ainsi que le champagne de la Côte des Bar, avec la mention "délicieusement radioactif" ? - Une ligne de partage des eaux ? - Appel d'offre aux hydrogéologues - Que fait la Presse ? 

 

...........................................

 

La NewsLetter #n°43

du 16 avril 2019

"J'ai bu de l'eau radioactive à Soulaines" : le Strory telling résumé.

Le 23 juillet 2018, l'eau du captage qui alimente Soulaines était radioactive. C'est avéré.

L'ARS déclare que l'eau du robinet ne l'était pas.

L'ARS ment, parce nulle mesure ne le prouve.

Tout ce qui suit devrait, au contraire, convaincre que tout est organisé pour cacher la vérité.

Le Story telling détaillé.

 

...........................................

Communiqué du 15 mars 2019

15 mars 2019 

Les habitants de Soulaines (Aube), Anglus et Sauvage-Magny (Haute-Marne) ont bu de l’eau du robinet radioactive entre le 15 mai et le 15 août 2018 - L’ARS refuse de nous communiquer l'identification et la quantification des radionucléides, ainsi que le dosage complémentaire afin de calculer la dose indicative (DI) - Maître Corinne LEPAGE réunit les éléments d’information pour savoir si une infraction a été commise. Dans l’affirmative, une plainte sera déposée auprès du Procureur de la République.

Le Grand débat national - Ville-sur-Terre - 10200 - Aube en Champagne - vendredi 15 mars à 19 h en la Salle des fêtes - La transition écologique - Le nucléaire et ses déchets -  L’impact sur la santé - Les habitants de Soulaines, Anglus et Sauvage-Magny ont bu de l’eau du robinet radioactive entre le 15 mai et le 15 août 2018

...........................................

Communiqué du 7 mars 2019

7 mars 2019  

Le grand débat national - Ville-sur-Terre - 10200 - Aube en Champagne - vendredi 15 mars à 19 h en la Salle des fêtes - La transition écologique - Le nucléaire et ses déchets -  L’impact sur la santé - Les habitants de Soulaines, Anglus et Sauvage-Magny ont bu de l’eau du robinet radioactive entre le 15 mai et le 15 août 2018. Nous en avons la preuve.

...........................................

La NewsLetter #n°42

du 22 février 2019  

Fukushima : le Couvercle du Soleil - Les voeux de l'ANDRA à BURE et à SOULAINES - La démission de Philippe DALLEMAGNE de la CLI de SOULAINES - Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES - Les alternatives à CIGéo - L'ANDRA finance une comédie sur la radioactivité !

...........................................

La NewsLetter #n°41

du 28 janvier 2019  

Gilets jaunes & trèfles jaunes - Pascal PRAUD de CNEWS nie les effets du nuage de Tchernobyl - Nuage de Tchernobyl : le flagrant délit de mensonge  - L'impact du nuage de Tchernobyl en France par le Docteur Denis FAUCONNIER - Dans l’Aube, l'argent du nucléaire achète les consciences et fait taire les opposants - Déchets nucléaires : l’Andra paye des médias pour orienter l’opinion en faveur de Cigéo - 1 milliard d’euros ont été dépensés pour rendre CIGéo socialement acceptable - Enquête : Les GIP Meuse et Haute-Marne - C’est quoi SEM IMMO-BAIL ? - C'est quoi SEM MEUSE ? - L'ANDRA achète même l'Eglise - Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ? - Les alternatives à CIGéo - Pétition pour l'abrogation du traité EURATOM.

...........................................

Communiqué du 25 janvier 2019

25 janvier 2019  

Conférence de Roland DESBORDES à TROYES - 63 avenue Pasteur lundi 28 janvier 2019 à 19 h - "Dessine-moi la radioactivité" : Tout ce que vous avez envie de savoir sans oser le demander.

...........................................

La NewsLetter #n°40

du 10 janvier 2019  

Enquête : STSI : une tornade de déchets radioactifs à Vendeuvre-sur-Barse (Aube en Champagne).

...........................................

La NewsLetter #n°39

du 25 septembre 2018  

Santé publique France conteste le caractère statistiquement significatif d'une enquête épidémiologique dans l'Ain, concernant 7 bébés nés sans bras.

Invitation à la réunion du 1er octobre, 19 h, à la salle de fêtes de Soulaines .

..................................

Communiqué

du 3 septembre 2018  

La réponse à Philippe DALLEMAGNE, Président de la Communauté de communes Vendeuvre-Soulaines, qui demandait à l'Association de supprimer le graphisme détourné : "Mourir dans le Canton de Soulaines".

..................................

Communiqué

du 29 août 2018  

Le communiqué qui annonce la diffusion de la vidéo : Les cancers ne se cachent plus.

.................................. 

La NewsLetter #n°38

du 17 août 2018  

Création de l'Association "Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES" - Point d'information à Ville-sur-Terre, à 5 km de Soulaines, le dimanche 19 aôut 2018 - Réalisation d'une vidéo témoignage en cours.

..................................

Communiqué

du 11 juin 2018  

Il y a 28% de mortalité par cancer du poumon en plus dans un rayon de 15 km autour des sites nucléaires de Soulaines, que dans le reste des départements de l’Aube et de la Haute-Marne.

..................................

La NewsLetter #n°37

du 22 mai 2018  

Lény PATINAUX sera auditionné le 31 mai à 10 h 30 - Les CIGéo-Papers - La CNE a bien écrit noir sur blanc : "Le stockage géologique est incontournable" - La SGF, Société géologique de France serait-elle "achetée" par l'ANDRA ? - Bizarre, l'évolution des textes de l'IRSN ! - Les géologues ne savent pas tout ! - Le nucléaire ne sauvera pas le climat !

...................................

La NewsLetter #n°36

du 20 avril 2018  

Allah Akbure - CIGéo-Papers - Pierre-Marie ABADIE récupère la thèse de Lény PATINAUX à son avantage - Lény PATINAUX va être auditionné par cette même Commission parlementaire - Incendie dans les archives de l'ANDRA & Incendie dans le laboratoire de BURE le dimanche 5 septembre 2004 - Le site de CiGéo oscille verticalement d'une amplitude d'un mètre par jour - Andra crée le Comité technique souterrain (CTS) - La présentation du rapport n°11 de la CNE, le 29 mars à Joinville - Le plan B de CIGéo - La poubelle FA-VL de Juzanvigny - La pétition internationale d'Arsène LUX - La cuve de l'EPR de Flamanville - CHOOZIR son appartement - Le projet UNITECH à Joinville - Orflam Plast à Pargny-sur-Saulx (51340) - PONTFAVERGER-MORONVILLIERS : une poubelle nucléaire sauvage - Indépendance de l'IRSN et de l'ASN : tout découle de la mission de l'AIEA - Michel GUERITTE est candidat au CA du Réseau Sortir du nucléaire.

...................................

La NewsLetter #n°35

du 19 mars 2018  

Un incendie dans les archives de l'ANDRA - L'ANDRA accepte de nous remettre les documents cités dans la thèse de leny PATINAUX - la CNE n'a plus qu'à faire de même - présentation par la CNR du Rapport n°11 à Joinville-en-Champagne le 29 mars - Pierre-Marie ABADIE interpellé par Bérangère ABBA - Et si Lény PATINAUX état auditionné ? - L'ANDRA confirme l'implantation de la poubelle FAVL à JUZANVIGNY (Aube) - UNITECH à JOINVILLE-en-CHAMPAGNE - Qui est TARZAN ?

...................................

La NewsLetter #n°34

du 5 mars 2018  

Interpellation de Sébastien LECORNU à propos de sa proposition de rencontrer les élus et groupes opposés au projet CIGéo.

...................................

La NewsLetter #n°33

du 27 février 2018  

La chasse aux hiboux - CIGéo-Pappers - Les Arrêétés de la Préfecture de la Meuse

.......................

Communiqué

du 14 février 2018  

CIGéo-Pappers : Dossier Le tremblement de terre des Deux-Sèvres - le bon journaliste

...................................

La NewsLetter #n°32

du 12 février 2018  

CIGéo-Pappers : L'ANDRA dément - L'ANDRA ment - L'ANDRA minimise - Nous publions la thèse de Lény PATINAUX - Les magouilles de la CNE - Sylvie VOINIS, a>djointe au directeur de la maîtrise des risques en charge de la sûreté, est citée 19 fois dans la thèse - Lény PATINAUX était sur France Culture le 11 février pour raconter la même histoire - Qui sont donc les jurés de la soutenance ? - Nous demandons à l'ANDRA d'assurer la communication de tous les documents cités dans la thèse, avant le 11 mars 2018 - Nous avons des doutes sur le départ de Ghislain de MARCILY de la CNE.

.......................

Communiqué

du 5 février 2018  

CIGéo-Pappers : le Dossier qui révèle que cIgéo n'est pas réalisable. Volontairement, il ne donnait pas la source. Pourquoi ? Simplement pour voir comment l'ANDRA allait réagir...

 ...........................................

La NewsLetter #n°31

du 19 janvier 2018   

Rencontre avec Michèle PAPPALARDO, Directrice de cabinet du Ministre Nicolas HULOT, le 20 décembre 2017 - le Ministre Nicolas HULOT vient de nous inviter à le rencontrer, le 7 février prochain - CIGéo : le doute plane chez les membres du CLIS de BURE, à l'IRSN et même à l'ANDRA - Déclaration de Fréderic DELERUYELLE, ingénieur à l'IRSN : "CIGéo, sur la question de confiance,s'il y a enfumage, on sera du côté des enfumés et pas des enfumeurs" - Mais qui est donc Jean-Claude DELALONDE, le président de l'ANCCLI - Pourquoi Cédric VILLANI n'est plus Président de l'OPECST 

...........................................

La NewsLetter #n°30

du 11 décembre 2017  

Cédric VILLANI, mathématicien star et Vice-président de l’OPECSTR est-il un vilain pro-CIGéo ? - Des VOLVO et des MERCEDES radioactives - L'ANDRA se ridiculise - C'est quoi un millisievert aujourd'hui ? C'est quoi un millisievert dans 100 000 ans ? - L'ANDRA est aux abois - Julien AUBERT désigné député membre du CLIS DE BURE - Encore un amendement "achat des consciences" - Nicolas HULOT : "Je ne veux prendre aucun risque avec la santé"

...........................................

La NewsLetter #n°29

du 23 novembre 2017   

Analyse de la déclaration du Ministre Nicolas Hulot, le 9 novembre dernier, au SENAT : "CIGéo, la moins mauvaise solution !"

Visionner ces 13 minutes 

...........................................

La NewsLetter #n°28

du 15 novembre 2017 

Nicolas HuEcolot déclare : "CIGéo, la moins mauvaise solution !"

...........................................

La NewsLetter #n°27

du 23 octobre 2017 

Action OPERATION Portes ouvertes CSA du 24 septembre - Réunion publique CLI de SOULAINES, du 18 octobre - ReCiPaN - BURE - Jean-Marc CAVEDON, directeur du CEA, un comploteur CIGéo - Des sangliers radioactifs - FUKUSHIMA - Cuve de l'EPR de Flamanville fabriquée par Michel-Yves BOLLORE - L'arbre généalo-fric de la famille LONGUET - Incendie dans un stockage d'uranium appauvri - Tabac, amiante, sang contaminé, dioxine, OGM, glyphosate, néonicotinoïdes, sulfoxaflor… nucléaire : même combat ! - Dialogue, concertation, médiation, ouverture à la société, consensus... - L'affaire du LEVOTHYROX - Annie Thébaud-Mony : Une conférence "Justice pénale et mise en danger industrielle - Tchernobyl : de Prométhée à Sisyphe.

...........................................

La NewsLetter #n°26

du 21 septembre 2017 

Opération Portes ouvertes au CSA Soulaines - Les risques pour la santé des visiteurs - L'affaire du Lévothyrox - A propos du glyphosate : le jeune député Grégory BESSON-MOREAU déconne -  BURE : dur... dur ! - La cuve de l'EPR de Flamanville : la mascarade - Le NUCLEAIRE est en phase terminale - Les énergies renouvelables en peine forme - Les métastases nucléaires du Grand-Est -  Les soins palliatifs - L'euthanasie - Consentir à mourir - eMAN

...........................................

La NewsLetter #n°25

du 4 septembre 2017 

Nicolas HULOT, tu attends quoi pour dire NON à CIGéo ? - Le BISON de DERICHEBOURG à CHAUMESNIL (Aube) - Philippe DALLEMAGNE ment et nie l'existence d'un rapport officiel de la réunion exceptionnel du Conseil de communauté - Philippe DALLEMAGNE et Pierre JOBARD en Australie pour faire la promotion du stockage des déchets nucléaires - Vers un centre régional pour animaux en détresse" à 200 000 euros - l'Association L Qualité de Vie et le pâté de chauve-souris - L’Association La Qualité de Vie lance ReCiPaN le premier Recensement Citoyen des Pathologies Nucléaires en France - Le nouvel OPECST - Opération : Le Tour de France ne passera pas par là ! - DEFAKATOR et sa vidéo de 55 minutes sur les mensonges du nucléaire - eMAN : En Marche vers l'ARRET du NUCLEAIRE

...........................................

La NewsLetter #n°24-BIS

du 9 août 2017 

Nicolas HULOT, pour CIGEO, fais ton boulot - FNH : La Fondation Nicolas HULOT devenue La Fondation pour la Nature et l'Homme - Les premières mesures et déclarations du Ministre Nicolas HULOT - L'urgence, Monsieur HULOT, c'est de prendre la décision de ne pas construire CIGéo.

..........................................

La NewsLetter #n°24

du 4 juillet 2017

OPERATION : LE TOUR DE FRANCE NE PASSERA PAS PAR LA ! - le rendez-vous - les règles

...........................................

La NewsLetter #n°23

du 26 juin17 

OPERATION : LE TOUR DE FRANCE NE PASSERA PAS PAR LA ! - Pourquoi ? - Cattenom - Soulaines - Bure - Valduc

..........................................

La NewsLetter #n°22

du 9 juin 2017 

Le BISON de GUDMONT est mort - Le projet JOPRAD - Michel GUERITTE candidat aux législatives -  Nicolas HULOT ministre  !

...........................................

La NewsLetter #n°21

du 31 mai 2017 

Michel GUERITTE est candidat aux législatives – soutenir Nicolas HULOT - l'agenda des réunions : Vendredi 2 juin - 19 h 30 - Réunion à Bar-sur-Aube - Salle Tassin - Mardi 6 juin - 20 h - PONT-SAINTE- MARIE - Salle des fêtes - Réunion- débat - EE-LV & NOUVELLE DONNE - Mercredi 7 juin - 19 h - BAR-SUR- AUBE - Salle GERNSHEIM, dans la mairie - Réunion-débat

...........................................

La NewsLetter #n°20

du 20 mai 2017 

Edouard PHILIPPE est le Premier ministre de ce quinquennat. C'est lui qui signera le permis de construire de CIGéo ! - Comment faire pour convaincre Edouard PHILIPPE de ne pas signer ? - 300 000 pas vers SAINT-DIZIER (Haute-Marne) en Champagne - Une manifestation qui ne plaît pas à Madame le Préfet de la Haute- Marne ! - La Communauté de communes de JOINVILLE-EN-CHAMPAGNE est concernée par "des affaires" concernant l'implantation des usines nucléaires de GUDMONT- VILLIERS et de JOINVILLE - Benjamin FEVRE, flls du Président de la Communauté de Communes de Joinville, est sous le coup d'une procédure en cours d'instruction.

...........................................

La NewsLetter #n°19

du 1er mai 2017

Il ne faut pas envoyer n’importe qui à l’Elysée ! - A 6 jours des élections Présidentielles, la situation est grave... Et la priorité est au mot d'ordre : VOTEZ ! Et faites VOTER... - Il y a un point commun entre le nucléaire et le Front National : "On n'en veut pas !" - MACRON et le nucléaire ? –Le samedi 20 mai : 300 000 pas vers SAINR-DIZIER (Haute- Marne) - Le 26 avril 2017 : 31ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl.

......................................

La NewsLetter #n°18

du 1er avril 2017

Elections présidentielles - Mais que viennent donc faire Corinne LEPAGE, Barbara POMPILI, François de RUGY, Alain MADELIN, Christian BATAILLE et Christian NAMY chez MACRON ? - Le projet BISON à GUDMONT-VILLIERS (Haute-Marne) : c'est comme si c'était fait ! – Françoise SOULUMAN, Préfet de Haute-Marne : "Dites-moi ce qu'est le tourisme ? Combien cela apporte-t-il d'emplois ? – Surtout pas François FILLON ! – Garçon l’addition : L'économie du Nord-Est aubois est condamnée à une mort lente et inéluctable - La courbe du cancer du colon qui décroit ? – Calendrier : samedi 20 mai : 300 000 pas vers SAINT-DIZIER - Nous avons besoin d'un soutien financier.

...................................

La NewsLetter #n°17

du 26 janvier 2017 

Le Premier ministre du prochain Président de la République sera celui qui signera le permis de construire de CIGéo ! - Et c’est le Président de la République qui nomme le premier ministre ! - C’est aussi le Président de la République qui nomme par décret le Président de l’ASN ! - Alors il ne faut pas envoyer n’importe qui à l’Elysée ! - Pas François FILLON ! - Pas Emmanuel VALLS non plus ? - Benoit HAMON ? - Emmanuel MACRON ? - Yannick JADOT ? - Jean-Luc MELENCHON ? - Marine LE PEN ? - Bon choix Mesdames, Bon choix Messieurs !

...................................

La NewsLetter #n°16

du 12 janvier 2017 

Nucléaire : Les grands voyous… sympathiques de l’année 2016

1 : Gérard LONGUET – sénateur - le chef du complot CIGéo en Meuse - 2 : Bruno SIDO – sénateur - le chef du complot CIGéo en Haute-Marne - 3 : François ROLLINGER – IRSN – secrétaire du lobby nucléaire - 4 : Jean-Claude DELALONDE – Président de l’ANCCLI - Association Nationale des Comités et Commissions Locales d’Information – le voyou qui cache de moins en moins bien son jeu - 5 : Gilles HERIARD DUBREUIL – le boss de MUTADIS – le Manpower du lobby nucléaire - 6 : Christophe BOUILLON – l’hydre de CANTELEU : un monstre à deux têtes : une tête de député-rapporteur et une tête de Président de l’ANDRA - 7 - Michel GAY : le plus gros brillant du sphène - 8 : Jean-Paul BAILLET – ANDRA – le négationniste des petits meurtres à l’argilite - 9 : Philippe DALLEMAGNE – Président de la Communauté de fric de SOULAINES - 10 : Thierry PEREZ – stagiaire ? ou en période d’essai ? ou en contrat CDD chez DERICHEBOURG ? - 11 : Dominique POUGET – Maire de GUDMONT-VILLIERS – la pitié puis le chagrin - 12 : Jean-Marc FEVRE – Président de la Communauté de Communes de JOINVILLE-en-CHAMPAGNE – une solide expérience des déchets et des casseroles - 13 : Christian MONNIER – SECHE ENVIRONNEMENT – bien « plus pire » que Thierry PEREZ - 14 : Jean-Jacques PERCHEMINIER - Président de la Communauté de Communes YONNE-NORD – météorologue des tempêtes dans un verre d’eau

...................................

La NewsLetter #n°15

du 28 décembre 2016 

Donnez, donnez... Dieu vous l’rANDRA ! - Ne mettez pas tous vos dons dans le même panier ! - Alors, c’est un appel à un détournement de dons ? - Financez nos projets - Fédérer tous les groupes anti-nucléaires du Grand-Est pour lutter contre la prolifération des métastases nucléaires dans la Région Grand-Est - Nouveau en 2017 : L’Association La Qualité de Vie lance le premier Recensement citoyen en France - Le film « LES SENTINELLES »

...................................

La NewsLetter #n°14

du 7 décembre 2016

Réunion publique de la CLI de SOULAINES

Clash lors de la préparation de la première réunion publique de la CLI, qui aura lieu ce mercredi 14 décembre - 10 h - salle des fetes à Soulaines (Aube) - Philippe DALLEMAGNE censure la présentation powerpoint de Michel GUERITTE, parce qu'il ne veut pas qu'on traite de la prolifération des métastases nucléaires dans la région Grand-Est - une autre carte qui interpelle : la carte des leucémies autour de Brienne-le-Château / Soulaines.

L'affaire de GUGMONT-VILLIERS - suite : à 13 km au sud de JOINVILLE-EN- CHAMPAGNE, un village "métastase" entier est à vendre : GUDMONT-VILLIERS ! -

Nouveau : les gudmontais se font la guerre, taggent les voitures et s'envoient des menaces de mort - les vidéos...

…………….......…………

 La NewsLetter #n°13

 du 7 décembre 2016

L'affaire de GUGMONT-VILLIERS - suite :

Un village entier A VENDRE - La vidéo qui raconte l'opération - Inviter les journalistes à venir visiter le village A VENDRE - Evénement : à SOULAINES (Aube) première réunion publique de la CLI, le mercredi 14 décembre à 10 h - la prolifération des métastases nucléaires dans la région Grand-Est

……………......…………

La NewsLetter #n°12

du 25 novembre 2016

L'affaire de GUGMONT-VILLIERS - suite :

Un village entier A VENDRE - dimanche 27 novembre et incroyable : une messe, une procession et des prières pour chasser le BISON hors de GUDMONT,  et la taupe ANDRA (celle qui creuse des galeries) hors de BURE-SAUDRON...

………………......………

La NewsLetter #n°11

du 10 octobre 2016

L'affaire de GUGMONT-VILLIERS - suite

Le nouveau site nucléaire en Champagne inquiète - Cette usine de tri et de conditionnement de déchets radioactifs à GUDMONT-VILLIERS, (Haute-Marne), à 20 km au sud de JOINVILLE, va irradier et contaminer - "L'étude d'impact" de BISON est BIDON ! - Incompétence ou mensonges ? - Nous exigeons que l’étude d’impact de DERICHEBOURG soit publiée dans les plus brefs délais - Une étude d’impact est une étude bidon ! - Mais c'est contrôlé par l'ASN, l'IRSN ? - Le POURQUOI & la CHRONOLOGIE de l'affaire - L’association GUDMONT-dit-NON : deuxième réunion constitutive : vendredi 14 octobre à 18 h 30 - salle de la mairie à GUDMONT - EPILOGUE - Projection-débat "BURE POUR L'ETERNITE" à Bar-sur-Aube, le dimanche 16 Octobre au Cinéma Le Vagabond à 18 h 30.

…………......……………

La NewsLetter #n°10

du 4 octobre 2016

L'affaire de GUGMONT-VILLIERS : Encore un nouveau site nucléaire en Champagne - Une usine de tri et de conditionnement de déchets radioactifs à GUDMONT-VILLIERS, (Haute-Marne) à 20 km au sud de JOINVILLE - Un projet d'usine nucléaire au joli nom de BISON - Pas très futé, le BISON : bientôt des bulles radioactives dans le champagne de l’Aube et de la Haute- Marne ? - Avec BiSON à GUDMONT, quelle image pour les produits locaux ? L’agro-alimentaire, le bio, le fromage, le vin ? - Avec BISON à GUDMONT, quelle image pour l'immobilier ? - Quelle image pour le tourisme vert et La Source Bleue - 40 emplois ? - BISON était un secret : des citoyens, le CEDRA 52 et La Q.V. l’ont révélé - La réunion GUD GUD XLAN du 30 septembre à la mairie, interdite au non Gudmontais - Jean-Marc FEVRE, Président de la Communauté de communes, mandaté par le lobby nucléaire, sait mentir - Pourquoi cette usine à GUDMONT ? Parce que c’est un accompagnement économique de CIGéo -  Pourquoi cette usine à GUDMONT ? Parce que 99 moutons et 1 Gudmontais, ça fait 100 bêtes - Tout est bon dans le bison : description du projet - Pas d’impact sur l’environnement ni sur les riverains - Et les enfants de l’école de DONJEUX ? - Exemples de manipulation de Thierry PEREZ et de Philippe MUCHA - Incompétence : Dominique POUGET, maire de GUDMONT-VILLIERS ne sait pas mentir - L’avenir de Gudmont : le nucléaire attire le nucléaire et exclut tout autre industrie -  Un cas d’école : le secret bien gardé et la communication réservée aux seuls habitants - L’association GUDMONT-dit-NON : première réunion constitutive : mercredi 5 octobre à 18 h 30 - salle de la mairie à GUDMONT - EPILOGUE.

…………………...……

La NewsLetter #n°09

du 22 septembre 2016

L'IRSN de crime - L'IRSN membbre du CEPN - Le role de l'IRSN - Le rôle de l'ANCCLI - Le Dialogue HA-VL et le "Dialogue in Fukushima" - KOTOBA - Les déclarations de Jacques REPUSSARD et de Delphine PELLEGRINI - MUTADIS et Gilles HERIARD DUBREUIL - les programmes ETHOS, ETHOS 2, CORE, SAGE, PRIME, TRUSTNET, COWAM, PAREX, EURETHOS, FARMING, CODIRPA, OPAL, RICOMET, JOPRAD, RODOS, EURANOS,… - Gilles HERIARD DUBREUIL et L'ECOLOGIE HUMAINE - L'exploitation de Laudato Si' - NTW avec Michèle RIVASI, Corinne LEPAGE et Gilles HERIARD DUBREUIL - Jean-Claude DELALONDE de l'ANCCLI : Vice-Président de NTW - A quand la prochaine catastrophe nucléaire - Le lobby nucléaire nous y prépare - La CRIIRAD nous invite à répondre à une Consultation publique sur le projet de décret relatif à la protection contre les dangers des rayonnements ionisants - Cigéo : l'Andra a pris un bouillon - Casser le mur et casser le processus décisionnel de CIgéo - Derichebourg veut implanter un site nucléaire à Gudmont, à 20 km au Sud de Joinville - La pièce de théâtre L'EXPERIENCE - rappel : #Tcherno23 et APPEL A SOUTIEN FINANCIER.

……………………...…

La NewsLetter #n°08

du 22 juillet 2016

Le processus décisionnel de CIGéo a tout d'un complot ! - Les BURE HALEURS à VILLE-SUR-TERRE le 31 juillet : Une conférence-débat : Le nuage de Tchernobyl et le nuage de l'ANDRA - APPEL A SOUTIEN FINANCIER

………………...………

La NewsLetter #n°07

du 10 juillet 2016

Lettre aux 18 députés "écolo"- Ne participez pas au complot - APPEL A SOUTIEN FINANCIER

…………….................

La NewsLetter #n°06

du 8 juillet 2016

adressée aux députés :

Chapitre 0 : Pourquoi il ne faut pas voter la Loi LONGUET - CIGéo : écocide programmé - complot

Chapitre 1 : Comment communiquer aux députés l'ensemble des raisons pour lesquelles il ne faut pas voter la loi LONGUET, le 11 juillet prochain ?

Chapitre 2 : Monsieur le député-rapporteur Christophe BOUILLON, on ne peut voter un TEXTE sans son CONTEXTE !

Chapitre 3 : Monsieur Christophe BOUILLON, vous ne devriez pas faire voter les députés avant de savoir pourquoi l'argilite a fait un deuxième mort dans une galerie de CIGéo !

Chapitre 4 : Faut-il porter plainte contre le député Christophe Bouillon pour "conflit d'intérêt flagrant" ? - Scandale - Un goût âcre d’ancien régime - ETHIQUE ? - Un homme et deux casquettes - Un curieux mélange des genres - Des membres de la Cellule CIGéOut sont auditionnés par Christophe BOUILLON, le 28 juin.

Chapitre 5 : 11 mai 2016 - CIGéo - examen de la Loi LONGUET en commission : faut-il porter plainte contre le sénateur-rapporteur Michel RAISON pour rédaction de rapport mensonger ? - LONGUET : Le chef du complot CIGéo - 14 fois ! - Yves Le DEAUT : l'autre comploteur - Le boycott de l'audition - L'audition de Denis STOLF, le 12 mai. - Michel RAISON n'est qu'un lobbyiste ! - Monsieur RAISON, déclare rechercher les contradicteurs ! Vraiment ? - Michel RAISON est un menteur ! - Monsieur RAISON ose parler d'Ethique ? -

Chapitre 6 : 17 mai 2016 - Loi LONGUET : le Sénat a voté le feu vert en catimini 

Chapitre 7 : 20 juin 2016 : le sénateur Michel RAISON présent à la réunion de bureau du CLIS de BURE, pour la première fois !

Chapitre 8 : 29 juin 2016 : Le débat et le vote de la Commission du développement durable de l'Assemblée nationale

Chapitre 9 : Pourquoi associer le CLIS de BURE et la CLI de SOULAINES ?

Chapitre 10 : CIGéo : le dernier Avis de l'ASN

Chapitre 11 : CIGéo : le dernier Avis de l'IRSN

Chapitre 12 : CIGéo : le Comité de haut niveau

La NewsLetter #n°06 en pdf

………..................……

La NewsLetter #n°05

du 30 juin 2016 

Pourquoi Paris ne pourra plus boire d'eau à causes des stockages de déchets nucléaires du Canton de SOULAINES - Garçon, l'addition ! - L'addition des millions de m3 qui seront stockés - L'extension des sites et la création de nouveaux sites - Il faut garantir la limitation du relâchement de radioéléments vers l’aquifère qui alimente Paris en eau ! - Les BURE HALEURS à VILLE-SUR-TERRE le 31 juillet : Une conférence-débat : Le nuage de Tchernobyl et le nuage de l'ANDRA - La proposition de loi LONGUET sur CIGéo - APPEL A SOUTIEN FINANCIER

………….................…

La NewsLetter #n°04

du 25 mai 2016 

VERDUN : 600 000 morts - Cigéo à BURE : combien ? - Loi LONGUET sur le projet CIGéo : le 17 mai, le Sénat a voté OUI et a ainsi donné le feu vert ! - Les RISQUES de CIGéO - Une nouvelle gouvernance pour le projet Cigéo - Grève dans les 19 centrales nucléaires de l'hexagone : ne nous faites pas un nouveau Tchernobyl ! - #tcherno23 : en différé sur YouTube - APPEL A SOUTIEN FINANCIER

……….................……

La NewsLetter #n°03

du 17 mai 2016

La loi sur le projet CIGéo à BURE en discussion au Sénat... Le rôle de Michel RAISON, un lobbyiste pro-CIGéo !

……..................………

La NewsLetter #n°02

du 9 mai 2016

La loi sur le projet CIGéo à BURE, un peu longuet ? - Nos armes pour faire la guerre au nucléaire,
et sauver les générations futures ! - RUBRIQUE : “Heureusement, le ridicule tue moins que le nucléaire” - La Conférence TCHERNOBYL DAY AND NIGHT en différé sur YouTube - Soutien financier

…….....................………

La NewsLetter #n°01

du 3 mai 2016 

Nucléaire : SARKO, t'as tout faux ! - Le sondage IFOP : "Etes-vous pour ou contre l’arrêt des centrales nucléaires en France ?" - La Conférence TCHERNOBYL DAY AND NIGHT en différé sur YouTube - Soutien financier

…….....................………

 

 

 

 

 

Réacteur au thorium et sels fondus

 

 

 

Soirée Cinétech au pôle Technologique de De NOGENT (Haute-Marne)

 

Le JHM avait annoncé la couleur :

Et si on avait trouvé une énergie verte ? Plus de sécurité et moins de déchets : le réacteur nucléaire au thorium et sels fondus.

Premier jour de mars 2017, soirée projection-débat dans de magnifiques locaux où des pancartes GIP signalent que l'argent de l'ANDRA a bien financé une partie de la construction, où un panneau d'affichage rappelle que l'ANDRA est une entreprise partenaire...

 

1ére partie : projection du film : Thorium, la face gâchée du nucléaire.

Film antinucléaire à voir et à revoir.

En effet, qu'on croie ou pas en l'avenir des réacteurs au thorium, ce film qui vante les mérites du procédé utilisant les sels fondus passe beaucoup de temps à "taper" sur les réacteurs nucléaires à eau pressurisée. Ce qui en fait un film très anti-nucléaire qu'il faut donc promouvoir.

L'utilisation du thorium pose un certain nombre de problèmes qui sont rappelés dans cette page.

 

2ème partie : présentation d'un powerpoint appelé FISSION LIQUIDE & ECO-MODERNISME par John LAURIE.

Une version un peu ancienne de ce powerpoint est en ligne

 

3ème partie : débat animé. Ce que le public n'a pas aimé : avoir qualifié les ONG anti-nucléaires de dinosaures - avoir dénigré les ENR qui seraient incapables de répondre à la demande de la population mondiale en croissance - avoir critiqué ceux qui communiquent sur la peur du nucléaire, une peur irrationnelle selon John LAURIE... Question : pourquoi les scientifiques et les politiques du monde entier n'ont pas encore misé sur ce type de réacteurs, alors qu'ils financent ITER.

INSPIREZ-RESPIREZ !

 

La campagne INSPIREZ-RESPIREZ !

n'est qu'une parodie de la campagne officielle RESPIREZ-INSPIREZ !

Une campagne qui interpelle :

Comment un département comme celui de la Haute-Marne peut-il accueillir des sites nucléaires et oser espérer développer un tourisme vert ?

Comment le Magazine de la CCI de Champagne-Ardenne, le CCI Mag, peut-il dans les mêmes colonnes :

- espérer une réussite touristique qui passerait par la connaissance et la mobilisation du terriroire,

- développer les moyens de rendre la région plus attractive,

- miser sur l'oenotourisme,

- tabler sur l'art de vivre,

- structurer l'offre pour accueillir et retenir plus longtemps les visiteurs sur son territoire,

- vouloir monter en gamme,

et en même temps présenter, à la page 17, La Bamas (Base de maintenance EDF de Saint-Dizier) qui aura pour activité la maintenance et l’entretien de pièces détachées et d'outillages (soupapes, moteurs, pompes, appareils de mesures, robots, matériel de radio- protection) utilisés par les centrales EDF, donc contaminés et radioactifs !

 

La visite du site officiel respirez-inspirez.com vous dit tout ou presque de cette nouvelle action de pub.

Selon votre connexion internet, regardez en version normale ou en version allégée ce petit diaporama des visuels de la campagne officielle RESPIREZ-INSPIREZ.

 

Mais nous, nous nous intéressons à cette carte...


...La carte des sites nucléaires du Grand-Est, une carte qui nous inspire...

Et tout particulièrement le projet CIGéo, et ses déchets de HAUTE ACTIVITE !


 

Selon votre connexion internet, regardez en version normale ou en version allégée ce petit diaporama des visuels de la campagne parodique INSPIREZ-RESPIREZ.

 

Un aperçu de la campagne dans les couloirs du métro de la Gare de l'Est :


 

Eh oui, la Haute-Marne respire !

 

 

Pas moins de 5 affiches étalées sur un quai.

 

 

Et Gudmont et son château n'ont pas été oubliés.


 

Qu'en pense la Presse ?

- Le 22 novembre 2016, La Haute-Marne respire, inspire et décoiffe titre le JHM. On annonce une campagne de notoriété et d'attractivité. On veut créer la surprise et interpeller les gens ! On parle d'un budget de 150 000 euros. l'idée est de faire parler de la Haute-Marne. il faut que les Hauts-Marnais soient fiers de leur territoire.

- Dans l'article du 29 novembre 2016, le JHM précise l'objectif : mettre en exergue la nature, l'innovation, la culture, la créativité, y compris la connexion haut débit qui irrigue le département ! Nous on parle de HAUT DEBIT DE DOSE !

- Le 1er décembre le JHM explique le H qui inspire la campagne. On parle de volonté d'être différent.

- Le 9 décembre, la Voix de la Haute-Marne voit les choses différemment et titre : Dans le métro, ça l'affiche mal ! Dans les couloirs du métro parisien, il faut chercher les affiches. La Haute-Marne se cherche !

 

 

 

 

 

 

HULOT, pour CIGéo, fais ton boulot !

 

 

1

Le 8 octobre 2016, Nicolas HULOT, citoyen et écologiste, a affirmé sa position sur CIGéo.


...

2

Le 25 juillet le Ministre Nicolas HULOT n'a pas répondu à la question de la députée Mathilde PANOT : voir la vidéo

 

 

 

 

 

 

 

...

3

Qu'attend donc aujourd'hui le Ministre Nicolas HULOT pour arrêter ce projet ?

____________________________________________________________________________

 

La chronologie des faits

Des Groupes anti-nucléaires et le Réseau Sortir Du Nucléaire ont lancé diverses interpellations, lettres et pétitions vers le MINISTRE DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET SOLIDAIRE.

______________________________________________________________________________

 

2 juin 2017

Lettre ouverte co-signée par des collectifs locaux d’habitants, des associations nationales, des syndicats de travailleurs et de paysans et de nombreux collectifs venus d’autres luttes.

Les associations locales demandent une entrevue afin de lui exposer au plus vite les raisons d’une opposition qui ne faiblit pas depuis 30 ans.

______________________________________________________________________________

 

9 août 2017 

Communiqué de l'Association La Qualité de Vie - Michel GUERITTE

Si j'ai souhaité envoyer à l'Assemblée nationale quantité de députés "écolo" pour soutenir Nicolas HULOT dans son nouveau boulot, je m'inquiète aujourd'hui quand je vois que le "Ministre de CIGéo" n'a pas encore pris la décision d'arrêter ce projet.

D'où cette interpellation :

Le communiqué du 9 août 2017

______________________________________________________________________________

 

13 août 2017

Pétition du Réseau Sortir Du Nucléaire

J'interpelle Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire

Lettre au Ministre de la Transition écologique et solidaire,

Depuis 30 ans, le projet gigantesque de stockage souterrain des déchets radioactifs à Bure, en Meuse / Haute-Marne, mobilise une opposition sans faille.

L’ANDRA a récemment entrepris des travaux reconnus illégaux par voie juridique. Pourtant sur place la répression envers les habitants et opposants se durcit. Je demande :

- L’arrêt de la répression envers la population et de toute intervention policière,

- L’arrêt de tout projet d’enfouissement profond des déchets radioactifs,

- La remise à plat de l’ensemble de la politique énergétique du pays et la sortie urgente du nucléaire.

D’avance merci de répondre favorablement à cette demande.

______________________________________________________________________________

 

13 août 2017

La révélation de cette photo insolite : en clôture du Festival Les BURE'LESQUES, un invité surprise a fait renaître une image qui n'avait pas encore été exploitée...

Voir la vidéo de l'arrivée d'un faux Nicolas HULOT et sa prestation.

Lire le texte de l'intervention du faux Nicolas HULOT :

 

Une photo montage ?

Nicolas HULOT s'affichant avec une pancarte Je dis NON à CIGéo ! Une photo montage ?

On pourrait le croire. Mais il n'en est rien, cette photo a bien été réalisée lors de l'inauguration par lui même du Salon "Ille & Bio" à Guichen (Ille-et-Villaine), le samedi 8 octobre 2016.

La photo n'est pas une photo volée car la demande lui avait été communiquée à l'avance par un opposant à CIGéo, Bernard NICOLLE. Elle s'est faite en public au cours de sa visite du salon. Donc d'autres personnes ont probablement aussi des photos de cet instant.

Nicolas HULOT pose devant une banderole : "Bure, une poubelle nucléaire ? Jamais !" et des bidons de déchets dont on voit quelques éléments.

 

Les preuves de la présence de Nicolas Hulot à ce salon.

1 - Sur le site du Salon "Ille & Bio" : cette petite mention : Inauguration en présence de Nicolas HULOT



2 - Sur le site du Salon "Ille & Bio", paragraphe "Inaugur'action" : Introduction par Nicolas Hulot 



3 - Ouest France annonce : Le 8 octobre, Nicolas Hulot au salon Ille & Bio

4 - Ouest France relate la venue de Nicolat Hulot au salon "Ille et Bio 2016" : Nicolas Hulot à Guichen : "L’écologie est un enjeu humaniste". Il y a même une interview de Nicolas Hulot en vidéo !

Enfin, ceux qui auraient encore des doutes peuvent visionner cette vidéo de Bernard NICOLLE, auteur de la photo.

_______________________________________________________________________________________________

17 août 2017

La Communiqué du Réseau SDN : Le gouvernement doit se prononcer en urgence sur l’abandon du projet CIGÉO à Bure !

____________________________________________________________________________

Alors Nicolas, t'attends quoi ?

Dans le communiqué du 9 août qui relatait tout ce que tu as fait et déclaré depuis que tu as accepté ce nouveau boulot, on a bien lu :

1 - les risques de conflits d'intérêt si tu attaques trop les fabricants de déchets nucléaires

2 - ton projet de société faisant appel à de nouvelles méthodes de gouvernance avec des "conférences de consensus sur les territoires", deux fois par an, pour "faire bouger les lignes".

Il est urgent de programmer une conférence de consensus à BURE, Monsieur HULOT !

3 - la concertation approuvée et l'amélioration du dialogue environnemental, qui prévoient notamment la création d’un "droit d’initiative" citoyenne... Le renforcement "en amont de la concertation" sur les projets susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement, "à un stade de leur élaboration où ils peuvent plus facilement évoluer pour prendre en compte les observations du public... Apprendre à perdre du temps en amont de la procédure pour ne pas en perdre ensuite... Un nouveau droit d’initiative permettra à des citoyens, à des associations de protection de l’environnement ou à des collectivités de demander au Préfet l’organisation d’une concertation préalable sur les projets mobilisant des fonds publics importants."

Merci Monsieur HULOT : nous allons demander aux Préfets de la Haute-Marne et de la Meuse d'organiser cette concertation préalable.

4 - tu as déclaré : "Et moi, je ne veux pas occulter la vérité"..."Si on fait tout ça dans la brutalité, ça ne passera pas... Les exigences qui se mêlent à la brutalité finissent dans le mur... Il faudra travailler ensemble à ces scénarios... L'objectif est de passer du symbole... à la stratégie et aux modalités".

Monsieur HULOT, c'est ce raisonnement que nous te demandons d'appliquer au projet CIGéo !

5 - le 15 juillet, concernant CIGéo, le ministre refuse de "se précipiter". "Mon travail est de vérifier que leur stockage se fasse dans des conditions de sécurité absolue", dit-il. "Ensuite, cela doit nous pousser encore plus à réfléchir sur le nucléaire. Ce n'est pas ma conception d'une civilisation d'avoir des déchets qu'on lègue aux générations futures."

Monsieur HULOT, nous voudrions bien vous parler de ces conditions de "sécurité absolues", et du cadeau qu'on fait aux générations futures en cachant 80 000 m3 de déchets Haute Activité à 500 m sous terre...

- Monsieur HULOT, comme vous l'avez fait pour NDDL, nous exigeons que vous mettiez en place une Commission de médiation pour le projet CIGéo.

- Pour raisons financières, Emmanuel MACRON "nous a demandé de suspendre tous les grands chantiers pour les évaluer dans le détail", ajoute Nicolas HULOT.

Monsieur HULOT, en suspendant CIGéo, vous économiserez de 25 à 37 milliards d'euros dans le budget de l'Etat !

- Tu as déclaré : "Je veux engager des réformes concertées mais irréversibles... On aurait écouté quelques lanceurs d’alerte il y a quelques années, on ne serait pas dans cette situation... Rien ne se fera contre les Français mais il faut voir que toutes ces mesures participent de l’avenir de la planète. Je souhaite que les citoyens s’emparent de cet élan. Ce sujet ne doit pas diviser mais au contraire rassembler."

"On a derrière nous des années de production nucléaire et donc de déchets radioactifs… Qu’est-ce qu’on en fait ? On va les balancer dans la mer ou dans l’espace ? Ils ne vont pas disparaître comme par enchantement… Il va falloir les prendre en charge. Mon travail est de vérifier que leur stockage se fasse dans des conditions de sécurité absolue. Ensuite, cela doit nous pousser encore plus à réfléchir sur le nucléaire. Ce n’est pas ma conception d’une civilisation d’avoir des déchets que l’on lègue aux générations futures. Je ne veux pas me précipiter. On voudrait me faire prendre toutes les décisions en urgence, ce ne sera pas le cas. Je veux croiser toutes les informations avant de décider."

Monsieur HULOT, c'est bien de prendre le temps de peser le POUR et le CONTRE.

Monsieur HULOT, ce serait bien de ne pas prendre cette décision avant d'avoir entendu... écouté... nos informations !

Et n'écoutez pas seulement les ONG référencées par les gouvernances d'avant... Sachez qu'autour de BURE, il y a des Associations locales qui ne sont pas subventionnées par l'Etat. Il y a des citoyens, des alerteurs, des scientifiques comme Bertrand THUILLIER qui ne sont pas rémunérés par l'Etat. Ils connaissent bien le dossier. Ils ont des arguments. Ils ont plein de choses à vous raconter...

- A propos des réacteurs, tu as déclaré : "Je ne veux pas qu'on soit dans le mensonge.... Je veux revenir dans la rationalité, regarder les scénarios, re-planifier le tout sur des choses réalistes."

- Le 25 juillet, tu nous a fait un show d'enfer : tu es en audition à l'Assemblée nationale devant la Commission Développement durable. Série de questions de Mathilde PANOT, dont une sur CIGéo : " Par ailleurs alors que l'ASN alerte sur les risques d'incendie dans le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à BURE, que comptez-vous faire sur ce projet ?"

C'est alors que curieusement Barbara POMPILI, présidente de séance, annonce une pause sous le prétexte que tu serais fiévreux ! Tu l'expliqueras d'ailleurs : "Je vous demande votre indulgence. Je suis arrivé ici avec un peu de fièvre, j'ai besoin de cinq minutes de pause si ça ne vous dérange pas... Ce n'est pas l'accumulation des questions qui me pose problème mais, pardon de cette spontanéité. Je vous demande cinq minutes." On te voit quitter la salle, de façon alerte, visiblement pas sous l'emprise d'un malaise. Quelques minutes plus tard, Barbara POMPILI, explique que tu es victime d'un malaise, et que tu te reposes dans son bureau. "La situation ne s'améliore pas, donc je crois que le plus simple c'est que nous repoussions cette audition à une date ultérieure. Je crois que ça sera mieux, dans des meilleures conditions."

Voir la vidéo de cette audience avortée.

Nous attendons avec impatience cette prochaine audition. Et là, je suis sûr que Nicolas HULOT aura les réponses !!!

____________________________________________________________________________

Au fait, pourquoi ce nouveau boulot ?  Comme si tu avais besoin de travailler, puisque tu aurais un revenu de 52 000 euros par mois !

________________________________________________________________________________________________

A quelques jours de la rentrée, la presse se pose des questions :

- le 19 août 2017, Francine BAVAY (EE-LV Ile-de-France) a déclaré que tu venais d'avaler quatre couleuvres :

Perturbateurs endocriniens - Taxe sur les transactions financières - CETA - Trump parade. Et que c'était beaucoup pour un homme qui voulait paraître comme un défenseur intransigeant de l’écologie ! Absolument impossible : la couleuvre est une espèce protégée, et Nicolas le sait !

- le 20 août 2017, dans Le Point, les écologistes expliquent qu'ils sont inquiets par l'action de Nicolas HULOT au gouvernement. Dans le "Journal du dimanche", les cadres d'Europe Écologie-Les Verts estiment que le ministre est en "territoire hostile" au sein de l'équipe d'Édouard Philippe.

La complexité des dossiers qui attendent Nicolas Hulot ne fait que renforcer l'inquiétude des écologistes. L'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, la mise en application de la loi de transition énergétique, le projet de centre d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure… Nicolas Hulot est attendu au tournant par de nombreux écologistes.

________________________________________________________________________________________________

Dans cette compilation des articles qui concernent les deux journées du festival les BURE'LESQUES et la manifestation sanglante du 15 août, nombreuses sont les interpellations au Ministre Nicolas HULOT...

___________________________________________________________________________________________

 

24 au 26 août 2017

Les Journées d'été de EELV à DUNKERQUE

Interpellation de Yannick JADOT

Au sortir d'un atelier sur le thème des OCEANS, samedi 26 août, vers 10 h 35, Michel GUERITTE s'adresse à Yannick JADOT, dans un couloir, devant quelques témoins.

GUERITTE : Yannick, à propos de CIGéo, est-ce que tu pourrais sérieusement nous aider à rencontrer Nicolas HULOT ?

JADOT : Non, démmerdez-vous !

GUERITTE : C'est dommage, parce que, si il ne dit pas NON tout de suite, il va se retrouver sous 50 kg de farine ... bio !

JADOT : Vous pouvez...

GUERITTE : Je vais dire à tout le monde que tu es OK avec l'idée de la farine...

JADOT : Enfoiré !

GUERITTE : Qui ça ? HULOT ?

JADOT donne une petite tape amicale sur le ventre de GUERITTE

GUERITTE : Fais gaffe Yannick, il y a des témoins, et ça va se savoir sur Internet...

Voilà, c'est fait !

Ce texte n'est pas la retranscription mot à mot.

____________________________________________________________________________

 

Le cahier de vacances de Monsieur HULOT

J'espère Nicolas, que ton Cahier de vacances t'a permis de réviser un peu le nucléaire...

Merci Nicolas de décider maintenant la constitution d'une Commission de médiation CIGéo, comme la gouvernance l'a fait pour NDDL.

Merci Monsieur HULOT.

A bientôt ?

PS

Lors du Festival LES BURE'LESQUES une militante m'a déclaré : Toi qui aimes les formules, chiche que t'es pas cap' d'écrire :

"HULOT,

pour CIGéo,

si tu fais pas ton boulot,

on aura ta peau !"

Ben, voilà, c'est fait. Et ce n'est pas une menace de mort, mais une expression populaire qu'Aldo MACCIONE connaît bien...

Inutile d'alerter les services judiciaires ou policiers...

 

____________________________________________________________________________

4 septembre 2017

Qu'attend donc aujourd'hui le Ministre Nicolas HULOT pour arrêter ce projet ? C'est pourtant simple de dire NON à CIGéo !

Autrement plus simple que de fermer 17 ou 25 réacteurs nucléaires...

Comme pour le projet Notre-Dame-Des-Landes, nous exigeons la création d'une Commission de médiation pour CIGéo, commission dans laquelle les associations et collectifs locaux, ainsi que de nombreux scientifiques indépendants veulent siéger.

____________________________________________________________________________

23 novembre 2017

Analyse de la déclaration au Sénat, du Ministre Nicolas HULOT, le 9 novembre dernier : "CIGéo est la moins mauvaise solution !" 

Visionner ces 13 minutes 

____________________________________________________________________________

 

29 novembre 2017

Xavier PLOQUIN, Conseiller énergie de Nicolas HULOT, reçoit Bertrand THUILLIER, Jacques LERAY, Corinne FRANCOIS et Gaspard d'ALLENS.

 

____________________________________________________________________________

 

11 décembre 2017

Nicolas HULOT : "Je ne veux prendre aucun risque sur la santé!"

Voir paragraphe #8 de cette NewsLetter n°30

Bonne nouvelle : enfin, un rendez-vous est pris au Boulevard Saint-Germain ! 

____________________________________________________________________________

 

20 décembre 2017

Rencontre avec la Directrice de cabinet du Ministre Nicolas HULOT 

____________________________________________________________________________

 

19 janvier 2018

Compte rendu de cette réunion.

La vidéo de 28 mn qui résume l'entretien.

Le texte de cette vidéo-argumentaire.

Bonne nouvelle : le Ministre Nicolas HULOT nos invite à une rencontre début février.

____________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

eMAN

 

En Marche vers l'ARRET du NUCLEAIRE.

eMAN, c'est le nouveau Mouvement politique proposé et qui aurait pu rallier tous les antinucléaires.

eMAN, c'est le nouveau Mouvement politique qui aurait pu contribuer contribuer à nous faire sortir du nucléaire.

 

Le nom, le graphisme, le logo proposé n'avait rien de définitif. Tout restait à faire. L'organisation, la communication, l'action...

 

L'idée était simple :

Les anti-nucléaires ont toujours confié leurs "espoirs" à différents partis politiques dits écologistes, parce que, par définition, un écolo est anti-nucléaire :

Europe Écologie Les Verts

Nouvelle donne

Alliance écologiste indépendante 

France Insoumise

Le Rassemblement citoyen - Cap21

Le Parti écologiste - membre de l'UDE - Union des démocrates et des écologistes

Front démocrate - membre de l'UDE

Génération écologie

Mouvement écologiste indépendant 

Le Trèfle - Les nouveaux écologistes.

Nouvelle Écologie Démocrate - membre de l'UDI

Jusque là, ça n'a jamais très bien marché. On vient même de voir EE-LV "sous traiter" au PS !

Bref, il est évident qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Alors il est légitime de vouloir créer notre propre mouvement.

Nous avons le temps d'une mandature pour présenter 577 députés aux prochaines législatives. Si les règles ne changent pas d'ici là, nous aurons sans problème au moins 50 candidats qui dépasseront le 1% des suffrages dans au moins 50 circonscriptions. Et eMAN recevra alors 1,42 euros par voix... C'est bon pour financer nos actions. Mais on ne crée pas un mouvement politique, uniquement pour financer le dit mouvement.

Il est urgent de décider de sortie du nucléaire et vite.

Il est urgent de tout faire pour empêcher la construction de CIGéo.

Il est urgent de "secouer" le Ministre de la Transition énergétique.

Que tous ceux qui ont le temps, l'énergie et l'envie d'apporter leur pierre à la construction de ce grand projet écrivent à : eMan (at) villesurterre.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">

Que ceux qui pensent que c'est une "connerie" et, qu'en plus, un Groupe, une Association, un Collectif doivent être a-politique, ne perdent pas leur temps à critiquer et démolir. Qu'ils restent dans leur certitude. Nous n'avons besoin que d'adhérents, de sympathisants, de militants... constructifs !

Merci

 

CIGéo Papers

 

 


 

Le dossier CIGéo-Papers

 

............

 

La thèse de Lény PATINAUX,

un coup de com' remarquable !

 

Ce que nous avons appelé les CIGéo-Papers font partie en fait de la construction de l’acceptation du projet CIGéo. Au lieu d'avouer qu'elle est incapable de démontrer mathémathiquement la faisabilité de CIGéo et encore moins la maîtrise des risques, l'ANDRA l'a fait dire par un thèsard !

C'est le talent.

Et il faut voir comment les directeurs de l'ANDRA, de l'IRSN et de l'ASN utilisent le contenu de la thèse lorsqu'ils répondent aux questions de Barbara POMPILI dans le cadre des auditions de la Commission du développement durable...

...

Audition de M. Jean-Christophe Niel, directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) - (22 février 2018)

Mme Barbara Pompili, rapporteure. Au sujet de Cigéo, une thèse soutenue par l’historien des sciences Leny Patinaux affirme qu’il est impossible d’apporter la preuve de la sûreté à long terme d’un tel stockage. Quel est votre avis sur ce point ?

M. Jean-Christophe Niel. Nous ne connaissons pas la thèse à laquelle vous faites référence, mais nous trouvons que la démarche de l’ANDRA, consistant à accepter de faire analyser son mode de fonctionnement par un historien spécialiste des sciences humaines, est assez intéressante. De ce que j’ai pu lire à ce sujet, je retiens une interrogation sur l’accès aux bonnes données, notamment par l’IRSN.  .../...

Mme Barbara Pompili, rapporteure. Il me semble que vous répondez de manière un peu évasive aux questions précises qui vous sont posées. En l’occurrence, je vous ai demandé ce que vous pensiez de la thèse de M. Patinaux, qui affirme qu’il est aujourd’hui impossible de démontrer que l’on peut garantir sur le long terme la sûreté des installations. Une telle affirmation est-elle vraie ou fausse ?

M. Jean-Christophe Niel. Je n’ai pas lu cette thèse, qui compte 400 pages, mais je pense avoir compris que le propos de l’auteur consiste à dire qu’il est impossible de faire la démonstration mathématique que la sûreté à long terme des installations peut être garantie. En cela, il a raison, mais ce genre de raisonnement pourrait s’appliquer à toutes les sciences de la vie et de la nature : dans le domaine qui nous intéresse, une juxtaposition d’éléments va nous conduire à considérer que la sûreté du site sera maîtrisée raisonnablement – étant précisé qu’on ne pourra jamais exclure les cas extrêmes, comme c’est le cas dans tous les domaines. .../...

En tout état de cause, notre démarche ne consiste pas à apporter une démonstration mathématique, mais à rassembler des éléments de nature à conforter la conviction que la sûreté est maîtrisée.

Par ailleurs, je crois que la thèse en question renvoie à des débats sur les cas extrêmes, car la démarche de sûreté ne se contente pas d’examiner le niveau moyen, mais envisage aussi les cas extrêmes, pris en compte pour le dimensionnement des installations – ce qui ne signifie pas que ces cas extrêmes vont se produire.

...

Audition M. Pierre-Franck Chevet, président de l’autorité de sûreté nucléaire (ASN) (22 février 2018)

Mme Barbara Pompili, rapporteure. Une thèse soutenue en décembre par Leny Patinaux démontre l’impossibilité d’apporter la preuve de la sûreté à long terme d’un stockage tel qu’il est envisagé pour le Centre industriel de stockage géologique (CIGEO). Avez-vous une opinion sur ce point ?

M. Pierre-Franck Chevet. Sur le stockage, y compris les sites existants, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) est un bon exploitant. Il y a toujours des débats sur l’historique du Centre de stockage de la Manche (CSM), mais pour les autres sites en fonctionnement, notamment Morvilliers, nous n’avons pas de problèmes avec l’ANDRA. .../...

Mme Barbara Pompili, rapporteure. Je reviens sur ma question concernant la thèse, à laquelle vous n’avez pas répondu.

M. Pierre-Franck Chevet. Ma secrétaire m’a fait une copie de la thèse de M. Patinaux ; j’ai les quatre cents pages sur mon bureau, dont je n’ai encore lu que les morceaux choisis. Cette thèse rejoint ce que j’ai dit précédemment à propos de l’objet CIGEO. Il est question de quelques centaines de milliers d’années, donc la démonstration de sûreté renvoie à des problèmes que nous n’avons pas l’habitude de manier. .../...

La thèse tourne autour de cette idée, et je trouve positif que l’ANDRA se soit soumise au regard d’un chercheur en épistémologie, et ait laissé son personnel s’exprimer dans une thèse qui a vocation à être rendue publique. Il est bien qu’un exploitant s’interroge, et rende public le fruit de ses réflexions. C’est aller dans le sens de la sûreté que d’exposer publiquement les questions qu’ils se posent sur la manière de construire un raisonnement, d’être compris – par l’autorité de sûreté, mais aussi par les gens –, s’agissant d’une installation dont la durée de vie est de cent mille ans. Et comment expliquer que l’on est convaincu que c’est sûr, ou qu’on ne l’est pas ?

Mme Barbara Pompili, rapporteure. La thèse porte plutôt à croire qu’on ne peut pas être convaincu que c’est sûr.

M. Pierre-Franck Chevet. Je dis simplement que j’apprécie les gens qui se posent des questions, et j’espère que nous en faisons partie.

...

Audition de M. Pierre-Marie Abadie, directeur de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) (8 mars 2018)

Mme Bérangère Abba. Une thèse récente pose la question de savoir si les modélisations du projet Cigéo, qui s’apparentent davantage à un agencement cohérent de savoirs et à un faisceau d’arguments nous permettent réellement de prévoir l’évolution de la situation pour les dizaines ou les centaines de milliers d’années à venir, ce qui nous place bien au-delà des cent cinquante ans que vous évoquiez tout à l’heure ; et l’on peut craindre, comme vous l’avez dit fort justement, que la mémoire du projet Cigéo ne s’efface au fil du temps. Qu’en pensez-vous ?

M. Pierre-Marie Abadie. Mme Abba a fait allusion à la thèse d’histoire des sciences de Leny Patinaux, financée par l’ANDRA, qui traite de la question de la démonstration de sûreté depuis les années quatre-vingt jusqu’en 2013, en cherchant à répondre à la question des limites épistémologiques de la démonstration scientifique, compte tenu de l’horizon temporel dans lequel nous nous projetons. Comment en effet atteindre un niveau de démonstration scientifique capable d’asseoir des décisions publiques sur des horizons de temps qui donnent le vertige ? Quelle crédibilité apporter à une modélisation sur un million d’années ?

Cette thèse montre comment l’ANDRA et l’ensemble des acteurs scientifiques et des autorités de contrôle sont passés d’une démarche, au début des années quatre-vingt, où la question de la sûreté des déchets nucléaires était abordée à travers une approche et des démonstrations scientifiques pures et dures, qui ont vite buté sur les limites méthodologiques que je viens d’évoquer, à une démarche fondée, pour reprendre les termes de Leny Patinaux, sur une « démonstration robuste et convaincante ». Comment, en d’autres termes, on est passé d’une méthodologie reposant sur des modèles de calculs à une méthodologie axée sur les faisceaux d’arguments, la compréhension phénoménologique, la comparaison et l’analogie, la mise à l’épreuve, le débat contradictoire, l’évaluation extérieure, sans oublier une part de bon sens. C’est à partir de ce faisceau d’arguments qu’on fondera la démonstration en robustesse. Il ne s’agit pas de convaincre en faisant de la rhétorique en en hypnotisant les gens ; c’est à partir de ce faisceau d’arguments et en monopolisant toutes les ressources que je viens de citer, que les experts se forgeront leur intime conviction leur permettant d’aboutir à une conclusion solide.

Cette analyse épistémologique de Leny Patinaux vient rejoindre un ensemble de travaux que nous avions conduits et qui avaient mené à la tenue, en 2016, d’un colloque international organisé par l’ANDRA, le CNRS et l’INRIA, autour de la démonstration scientifique, de l’administration de la preuve et de la décision publique dans un contexte d’incertitude.

Ce que j’ai retenu de ce colloque, c’est en premier lieu que nous ne sommes pas les seuls à être confrontés à cette difficulté, liée pour ce qui nous concerne à la question du temps long. Des problématiques identiques se retrouvent dans le domaine de la sécurité sanitaire ou de la sécurité alimentaire, voire en matière de dissuasion nucléaire, où l’on atteint l’extrémité de la physique sans pouvoir se confronter in fine à l’expérience, puisque les essais nucléaires sont désormais interdits. Et nous ne le pouvons pas davantage, puisque cela dépasse notre horizon de temps.

Mon second constat a été que non seulement nous n’étions pas les seuls confrontés à ce type de problématique, mais que nous n’étions pas non plus les plus à plaindre dans la mesure où on nous avait laissé vingt-cinq ans : dans le domaine de la sécurité sanitaire ou alimentaire, on vous laisse plutôt vingt-cinq semaines, rarement vingt-cinq mois…

Enfin, la troisième leçon à retenir, c’est que, pour sortir de l’impasse, il est indispensable de hiérarchiser les incertitudes, d’éprouver les différentes approches, de croiser les modèles, à l’instar de ce que fait le GIEC sur le climat lorsqu’il confronte différents modèles.

Leny Patinaux montre ainsi dans sa thèse comment s’est progressivement développée, autour de la question de l’enfouissement des déchets nucléaires, une culture de la mise à l’épreuve permanente, appuyée sur la hiérarchisation des incertitudes, et dans laquelle chaque décision de retenir ou d’abandonner une hypothèse est publiquement motivée – ce qui devrait faire taire ceux qui imaginent un agenda caché.

Un très bon exemple de ce processus est fourni par la fameuse question des déchets bitumés. À notre sens, le bitume devait se comporter correctement, ce qui nous avait conduits, durant l’instruction du dossier d’options de sûreté (DOS), à exclure le scénario d’une reprise de réactions exothermiques et d’emballement. C’était le sens des conclusions que nous avions rendues et soumises à l’ASN et à l’IRSN, mais ceux-ci ont estimé, au vu des éléments fournis, qu’au stade où nous en étions, nous ne pouvions exclure le scénario de l’emballement. Nous avons donc revu nos conclusions opérationnelles.

Une des vertus de la thèse de Leny Patinaux, notamment parce qu’elle a été médiatisée, est d’avoir permis de clarifier des enjeux auxquels se confrontent de longue date les instances d’évaluation et de contrôle sur la question des déchets, et de faire comprendre comment nous tentons d’aborder les incertitudes de manière raisonnable et raisonnée, dans le but de nourrir la décision publique. .../...

Nous avons donc fait une analyse, dans la droite ligne de la thèse de Leny Patinaux, expliqué ce que nous retenions ou pas, et nous l’avons soumise à l’IRSN puis à l’ASN. Nous voulions que ce sujet soit débattu. L’IRSN a considéré que nous avions fait beaucoup de progrès sur la connaissance des bitumes, de leur comportement, et obtenu un certain nombre de résultats ; mais il nous a demandé si nous pouvions exclure définitivement le risque de reprise d’une relation exothermique dans les colis et d’un emballement. Or ces bitumes ont été produits durant une époque assez longue avec une variabilité importante, et ils peuvent évoluer dans le temps. La réponse est donc probablement techniquement et scientifiquement difficile à apporter.

...

Et tout ça avec la bénédiction de Pierre-Franck CHEVET qui trouve positif que l’ANDRA se soit soumise au regard d’un chercheur en épistémologie !

Le Tome 1 et le Tome 2 de la COMMISSION D’ENQUÊTE sur la sûreté et la sécurité des installationsnucléaires - Président : M. Paul CHRISTOPHE - Rapporteure : Mme Barbara POMPILI.

 ...................

 

31 mai 2018

Lény PATINAUX est auditionné durant 2 heures et 8 minutes. Barbara POMPILI, Bérangère ABBA et les autres parlementaires auraient pu être plus pertinents dans leur questionnement.

La vidéo complète. Se positionner à 1:48:15

La retranscription.

Notre première analyse :

Nous nous sommes trompés dans notre première analyse du contenu de la thèse : Il ne s'agit pas d’un « cri » d'un salarié, voire de plusieurs qui refusent de construire CIGéo par ETHIQUE, mais, à l’écoute attentive de l’audition de Lény PATINAUX, et des autres auditions, nous sommes convaincus que : le stage de 3 années d’un thèsard + le contenu de la thèse + son exploitation, font partie, tout comme les DIALOGUES, les DEBATS, les COLLOQUES, les SEMINAIRES, les REUNIONS, les DEBATS PUBLICS, les CONCERTATIONS, de la nouvelle façon de commnuniquer, de la « nouvelle manière de gouverner » (expression employée par Lény PATINAUX lui même).

Avec Argile 2005 et Argile 2009, l’ANDRA a explicité les risques, mais s’est bien gardée de les mettre au grand jour.

Quand ils sont révélés (Bertrand THUILLIER et Michel GUERITTE y sont pour quelque chose), Fabrice BOISSIER nous explique alors que l’ANDRA les maîtrise.

Puis, la démonstration de la sûreté par les modèles mathématiques étant impossible, l’ANDRA bascule dans « le faisceau d’arguments », dans les approches »… Dans l’art de la sociologie, du sociétal…

Parce que l’ANDRA ne peut parler de « certitudes », alors elle va reconnaître « les incertitudes » et convaincre qu’elle sait les gérer.

Il n’y a plus de risques, mais des « risques acceptables ».

Le couple « sûreté / coût » est le seul critère.

On est dans l’ALARA !

Bref ce que nous avons appelé les CIGéo-Papers font partie de la construction de l’acceptation du projet CIGéo.

Questions :

Dominique PESTRE, le directeur de thèse, a-t-il été rémunéré ?

Pour Soraya BOUDIA, on sait presque ! Voir ses relations avec l'ANDRA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment Lény PATINAUX a-t-il été recruté par Dominique PESTRE ? - Un mec qui n’a pas une seule photo de lui sur internet ! - Et qui refuse le gros plan durant la captation de son audition ? Heureusement qu'un parlementaire avait son smartphone...

Bref, il va falloir expliquer tout ça !

 

..........................

 

22 mai 2018

NewsLetter-37 - Lény PATINAUX sera auditionné le 31 mai à 10 h 30 par la Commission parlementaire sûreté et sécurité des installations nucléaires - (Président : Paul CHRISTOPHE et Rapporteur : Barbara POMPILI) - La question de l'inéluctabilité du projet CIGéo est troublante. Le mot est répété une cinquantaine de fois dans la thèse. Lény PATINAUX devra expliquer et confirmer le rôle incroyable de la CNE...  

 

..........................

 

20 avril 2018

News-Letter-36 - L'ANDRA et la CNE ont accepté de nous communiquer les documents demandés. Par lettre recommandée ANDRA et CNE nous ont confirmé que les documents cités dans la thèse nous seront bien remis. L'ANDRA demande simplement un délai d'un mois supplémentaire.

Nous avons reçu les deux premiers colis de documents - ("Colis", amusant !) -  Une pièce attire notre attention. En effet, on aurait pu imaginer que cette phrase : "le rôle de la Commission nationale d'évaluation (CNE), n'est pas d'évaluer la qualité des travaux de l'ANDRA, mais de faire en sorte que la réalisation de CIGéo soit inéluctable." soit l'expression de l'analyse de Lény PATINAUX, mais pas du tout. La CNE a bien écrit noir sur blanc : "Le stockage géologique est incontournable." On trouve en effet cette expression sur ce document du 5 juillet 1995 que l'ANDRA nous a transmis.

Par ailleurs, nous avons la confirmation de Barbara POMPILI et de Bérangère ABBA, que Lény PATINAUX sera effectivement auditionné par la Commission parlementaire.

............................

15 mars 2018

 

Si l'ANDRA avait refusé de nous communiquer les documents cités dans la thèse de Lény Patinaux, Maître Corinne LEPAGE aurait agit en conséquece.

Elle a en effet déclaré le 26 février : "Si des associations me demandent de les aider, dans le respect de la légalité et sur un plan procédural, je les aiderai. Là-dessus je n'ai aucun état d'âme. Je suis  en parfaite cohérence avec ce que je défends depuis 20 ans. J'ai toujours été contre ce projet"

Visionner la vidéo.

 

....................

 

8 mars 2018

Nouvelle pièce au dossier : la réponse de 7 mn de Pierre-Marie ABADIE (directeur de l’ANDRA) à la député Bérangère ABBA, lors de l’Audition à l’Assemblée nationale par la Commission du développement durable (Président : Paul CHRISTOPHE et Rapporteur : Barbara POMPILI), le 8 mars, qui le questionnait sur la thèse de Lény PATINAUX : positionnez-vous à 02:51:18 – Un grand moment… Les arguments sont ni robustes, ni convaincants.

 

........................

 

6 mars 2018

La lettre recommandée reçue par la CNE : Elle demande, sous un mois, la communication de tous les documents cités dans la thèse. La CNE répondra qu'elle a missionné l'ANDRA pour transmettre les documents.

 

..............................

 

28 février 2018

La thèse qui fait du bruit  - La SFEN, la plus grande organisation pro-nucléaire de l'hexagone, questionne Frédéric PLas, directeur de la recheche et de du développement de l'Andra.

Nous avons fait l'Analyse de cet article, et de l'argumentation embarassée de Frédéric Plas, qui est d'ailleurs cité dans la thèse. Il était ingénieur. Nous lui demandons d'aider Pierre-Marie ABADIE, son directeur, à fournir les pièces demandées afin de nous donner le contexte de ces verbatim soi-disant sortis de leur contexte.

 ..............................

 

19 février 2018

La lettre recommandée reçue par l'ANDRA  : Elle demande, sous un mois, la communication de tous les documents cités dans la thèse. L'ANDRA réclamera un délai supplémentaire d'un mois.

 

 ..............................

 

14 février 2018

1 - Communiqué qui relate le tremblement de terre du 12 février dans les Deux-Sèvres. Là où l'ANDRA avait imaginé implanter un stockage dans le granite ! - Enfin, au vu des faibles retombées médiatiques, se pose la question : Qu'est-ce-qu'un bon journaliste  ?

Nous versons au Dossier une excellent enquête d'un lanceur d'alerte :

2 - Les aventures immobilières de l'ANDRA - Le domaine de BAUDRAY : le rendez-vous de chasse pour VIP... Effectivement, dans la Meuse, la Haute-Larne et l'Aube, (les trois départements poubelles nucléaires) l'ANDRA utilise très largement ce moyen de séduction.

3 - Un incendie dans les archives - Oui, Lény PATINAUX raconte, page 453, qu'il y a eu un incendie dans les archives de l'ANDRA. Bizarre, non ? Pour des spécialistes de la mémoire à long terme... et du papier permanent... De qui se moque t-on ? Merci d'empêcher les rats de fumer en cachette, nous voulons pouvoir lire les documents demandés.

 

 ..............................

 

12 février 2018

1 - La NewsLetter-32  - Cette Newsletter est la réponse à l'ANDRA qui dément et qui minimise. Nous publions alors

2 - La thèse de Lény PATINAUX  -  Puis nous expliquons

3 - Qui sont les jurés ?  -  Et nous communiquons

4 - Le compte-rendu de la soutenance de thèse  -  Dans cette même NewsLetter nous dévoilons

5 -  Le Dossier du ROLE AMBIGU de la CNE - Nous précisons sa mission : faire en sorte que la réalisation de CIGéo soit inéluctable. Nous expliquons

6 -  Qui sont les magouilleurs de la CNE - Sont-ils incompétents ou payés pour rendre inéluctable la constrution de CIGéo - Vous verrez leur formation, leur cursus, leur expérience dans l'industrie nucléaire ? Nous nous interrogeons même sur la "démission" d'un de ses membres : Ghislain de MARSILY ! Nous listons les membres de la CNE. Nous publions cette synthèse : Les 37 points-faits-preuves qui montrent la vraie mission de la CNE.

Nous abordons le problème du "double discours" des salariés de l'ANDRA, comme Sylvie VOINIS, citée 19 fois dans la thèse. C'est simple : à l'intérieur, les salariés disent que CIgéo est irréalisable; à l'extérieur ils démontrent sa faisabilité !

En marge, vous apprécierez une liste de

7   Questions à la CNE  - C'est la compilation des questions que soulève l'analyse des derniers rapports de la CNE - Compilation remise au député Christophe BOUILLON, rapporteur de la Loi LONGUET, le 28 juin 2016, lors de l'audition de Jacques LERAY et de Michel GUERITTE.

 

............................

 

5 février 2018

Le dossier CIGéo-Papers est né avec un communiqué qui commençait par ces 4 phrases :

Nous venons d'apprendre d'une source sûre, que des salariés de différentes équipes de l'ANDRA remettent en cause la faisabilité de CIGéo.

# - Ils déclarent que les modèles mathématiques qu'on leur demande de produire ne peuvent pas démontrer que CIGéo n'aura pas d'impact sur l'homme et l'environnement sur une durée de 100 000 ans, voire 1 million d’années.

# - Ils avouent que la démonstration de sûreté n'est pas une démonstration mathématique, mais un agencement cohérent de savoirs, un «faisceau d'arguments» donnant une représentation rassurante de l'évolution du stockage.

Et là, si on compare avec la communication publique, on constate un "double discours". En effet, ces mêmes spécialistes qui s’expriment dans les documents, journaux, articles, conférences... martèlent le contraire !

# - Par ailleurs à la lecture de ces documents on comprend que le rôle de la Commission nationale d'évaluation (CNE), n'est pas d'évaluer la qualité des travaux de l'ANDRA, mais de faire en sorte que la réalisation de CIGéo soit inéluctable.

Le document que nous nous sommes procuré est authentique. On pourrait même le qualifier de "certifié", puisqu'il s'agit d'une thèse publique, qui a été soutenue devant 5 jurés, dans les règles de l'art.

1 - Le communiqué du 5 février 2018 - il révèle ces CIGéoPapers. Volontairement, il ne donnait pas la source. Pourquoi ? Simplement pour voir comment l'ANDRA allait réagir... Il contenait ce Dossier en 38 points :

2 - Le Dossier des 38 POINTS clés

L'affaire étant ébruitée le 7 février 2018 par un article dans Le Monde, titré : "Centre d’enfouissement de Bure : l’impossible preuve scientifique de la sûrete", nous avons lancé la News-Letter-32.

Signalons l'Emission de France Culture du 11 février 2018 :

3 - Dimanche, et après - dans laquelle, comme par hasard, Lény PATINAUX raconte la même histoire ! - Information relayée sur le site de Sciences Po.

 

.............................................................

 

CIGéo-Papers dans la presse 

 

a - Mediapart - 5 février - CIGeo-Papers... Vers un tribunal de l'Environnement.

b - Anti-K (Communiqué - 5 février)

c - SAVOIE ANTINUCLEAIRE - 5 février -

d - Journalidp - 5 février

e - L'Est-Republicain - 6 février - Bure : un opposant monte au créneau.

f - Le Républicain Lorrain & Vosges matin - 6 février - Bure : un opposant monte au créneau. Lien internet.

Michel Guéritte, opposant au projet Cigéo, à Bure, affirme qu’au sein même de l’Andra, des salariés doutent du bien-fondé du projet. L’Andra dément. (Superbe réaction de l'ANDRA : nous allons pouvoir titrer : L'ANDRA dément / L'ANDRA ment ! 

g - CADE - 6 février

h - Le Monde - 7 février - Centre d'enfouissement de BURE : l'impossible preuve scientifique de la sûreté - 1001 INFOS

i - Libération7 février - Une thèse sur l'impossibilité d'apporter une preuve de la sûreté du projet CIGéo à BURE

j - LA GAZETTE NUCLEAIRE - 7 février - L'impossible preuve scientifique de la sûreté

k - Journal de la Haute-Marne : Cigéo : une thèse qui fait parler : des opposants ont rendu publics des propos exprimés en interne par des salariés de l'ANDRA

l - Résistance verte

m - SeenThis  -  BURESTOP - 7 février - L'impossible preuve scientifique de la sûreté. - Pectine Actualités

n - Boris-victor.blogspot - 8 février

o - ATTAC-54- 11 février - Cigéo-Papers, c'est du lourd

p - France Culture - 11 février - L'impossible preuve scientifique de la sûreté.

q - Anti-K (Communiqué 12 février)

r - Anti-K (Communiqué du 14 février)

s - CEDRA52 20 février)

t - quieryavenir.fr - 21 février

u - infolibertaire.net - 22 février

v - BFMTV - 22 février - Interview de Corinne LEPAGE -  le service des archives refuse ne nous communiquer le poadcast

w - RTL - 22 février - Interview de Corinne LEPAGE -  le service des archives refuse ne nous communiquer le poadcast

x - L'Est-Eclair - 23 février - Michel GUERITTE : "Je veux rencontrer LECORNU"

y - Journal de la Haute-Marne : Lecornu ne veut pas rencontrer Michel GUERITTE qui lui aurait parlé de CIGéo-Papers.

aa - FreeHuman.fr

ab - Aura Environnement ( 24 février)

ac - Aura-environnement - 24 février

ad - Anti-K (Communiqué du 27 février)

ae -L'Observatoire du NUcléaire - 28 février - Les CIGéo-Papers prouvent l'neptie du projet. Stéphane LHOMME fait remarquer que parmi les membres du jury, figure un membre de la direction de la recherche et du développement de l’Andra, ce qui, comme le reconnaît Le Monde, "confère à son travail une forme de reconnaissance officielle".

af -Alternatives Economiques :  Page 82 du n°377 de mars 2018 - Article qui donne un lien vers le CAK (Centre Alexandre Koyré)

ag - Anti-K (Communiqué du 7 mars 2018

ah - NOSDEPUTES.fr - 8 mars 2018 - La commission d'enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires a procédé à l'audition de M. Pierre-Marie Abadie, directeur de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) et de Patrice TORRES, directeur des Centres de stockage de l'Aube. La thèse a suscité des questions.

ai - 12 mars 2018 - Linkedin - André LE TEXIER : Cigéo-papers : retour sur la méthodologie de l'ANDRA.

aj - Le Powerpoint de Bertrand THUILLIER :  Conférence du 24 mars 2018 à Bar-le-Duc

ak - 9 mai 2018 - Lény PATINAUX répond parfaitement à de mauvaises questions dans un article de grozeille.co - C'est la première fois que Lény PATINAUX s'exprime dans un média.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CIGéo Papers - le role ambigu de la CNE

  


 

Dossier :

A - Le rôle ambigu de la CNE - Commission nationale d'évaluation

...............................

Sa mission :
faire en sorte que la réalisation de CIGéo soit inéluctable.

 

#1

Quelques points, quelques faits, quelques preuves dans ces 19 pages

 

#2

L'analyse en vidéo de la présentation du Rapport N°5, lors de la réunion du 13 mars 2012

 

#3

Le bétisier en vidéo de cette même réunion.

En limitant le résumé à 2 points :

- On aura les réponses à toutes les questions qu'on se pose pour la DAC (demande d'autorisation de construction).

- Oui, le projet est flou.

 

#4

Extraits vidéo de l'Audition de la CNE par l'OPECST, le 23 novembre 2017 - Les propos du Vice-président Cédric VILLANI.

 

...............

Dossier :

B - Qui sont les magouilleurs de la CNE

 

Sont-ils incompétents ou payés pour rendre inéluctable la construction de CIGéo ?

Quels sont leur cursus, leur expériene dans l'indstrie nucléaire... ?

 

#1

Le mail du 9 juin 2012 : Les membres de la CNE sont-ils incompétents ou achetés ? Nos nous posions déjà la question. Visiblement, nous avions bien compris que la CNE se comportait comme un Conseil de classe qui encourageait l'élève ANDRA, à bien travailler pour passer dans la classe supérieure, et donc à être capable de demander une autorisation de construire CIGéo. D'où ce communiqué.

Effectivement, à la lecture du curriculum de ces messieurs, on a du mal à imaginer qu’ils soient incompétents. Mais on peut avoir des doutes sur leur indépendance vis à vis de l’industrie nucléaire, donc de celle de la gestion des déchets. Ces déchets sont le talon d’Achille du nucléaire. Il faut s’en débarrasser à tout prix.

A tout prix, c’est le cas de le dire : 35 milliards d’euros ! C’est un investissement de l’ordre de 350 millions d’euros par an, comme le rappelait le député de la Meuse, Bertrand PANCHER durant sa campagne. Et c’est vrai : c’est 1 million d‘euros par jour pendant un siècle l

Etudes, diplômes, employeurs, rédaction de livres, récompenses... Tout montre que ces gens n'ont pas été choisis uniquement pour leurs compétences. Ecole des Mines ! Académie des Sciences !

Tous des bénévoles, mais disposant d'un budget de fonctionnement de 870 000 euros par an !

 

#2

La thèse de Lény PATINAUX interpelle quand on s'intéresse au CV des membres de la CNE qui se sont succédés de 1995 à aujourd'hui.

Tableau des membres de la CNE.

 

 

 

 

 

 

 

 

CIGéo Papers - les jurés

 

 


 

 

Qui sont-donc les jurés de la soutenance de la thèse de Lény PATINAUX

 

La thèse de Lény PATINAUX interpelle quand on s'intéresse au CV des 5 jurés :

 

Le Dossier

 

 

 

CIGéo Papers - les magouilleurs de la CNE

 

 


 

 

Les magouilleurs de la CNE

 

La thèse de Lény PATINAUX interpelle quand on s'intéresse au CV des membres de la CNE (Commission nationale d'évaluation) qui se sont succédés de 1995 à aujourd'hui :

Les membres de la CNE

 

 

 

SOULAINES - eau du robinet radioactive

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

C'est peut-être parce que :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chronologie de l'affaire

 

===============

 

18 août 2019 - 15 h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'occasion du célèbre vide-grenier de Ville-sur-Terre, a eu lieu à 15 h, au 8 route de Soulaines, l'Assemblée générale constitutive de l'Association TROP, acronyme de "POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES".

 

 

 

 

 

 

 

 

Les nouveaux STATUTS (en date du 22 août 2019) de l'Association TROP.

 

LE FORMULAIRE D'ADHESION à l'Association TROP.

 

Le mail pour nous joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Le reportage (2 minutes) sur l'exposition au sujet de l'affaire de la contamination radioactive des nappes phréatiques autour de Soulaines, ainsi que sur la communication autour de l'Association TROP.

 

Les 25 panneaux de l'exposition.

 

Le reportage de France3 Champagne-Ardenne au JT de 19 h. Remarque : l'équipe de tournage avait bien compris le propos. Elle a bossé de 9 h à 16 h. Nous attendions un "bon sujet". Hélas, nous avons comme l'impression que "la rédaction en chef" est passée par là, et a préféré changer l'angle d'attaque et est donc partie vers l'énergie éolienne plutôt que vers l'impact du nucléaire sur les nappes phréatiques.

 

L'article de l'Est-Eclair. On peut féliciter le rédacteur de cet article qui pour une fois relate bien la réalité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'article du JHM. On peut critiquer le rédacteur de cet article qui s'est contenté de relater des citations. En effet, la catastrophe sanitaire du Soulainois ne repose pas sur une compilation de "petites phrases" sorties de leur contexte.

 

Le communiqué de presse.

L'invitation à cette AG (Recto) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'invitation à cette AG (Verso) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette invitation a été distribuée dans les 8610 boîtes aux lettres des communes situées dans le rayon des 15 km autour de Soulaines.

 

 =========

 

9 août 2019

L'ANDRA vient de publier les Rapports d'activité 2018 pour le CSA et pour le CIRES.

La publication de l'activité alpha globale des nappes phréatiques autour de ces sites, et de l'eau de pluie, ainsi que les valeurs de référence prises pour les états zéro soulèvent un certain nombre de questions. Nous traiterons prochainement ce sujet.

 

 =========

 

8 août 2019

La NewsLetter #n°47

Le tritium : le feuilleton de l'été - En janvier 2019, à Saumur, on a mesuré 310 Bq de tritium par litre dans la Loire - L'IRSN nous prend pour des blaireaux - Les pollutions historiques ! - 80 000 Bq/l à Gravelines en 1986 : c'est 800 fois le seuil d'alerte ! - Et c'est quoi ces "Ne pas diffuser en dehors d'EDF" - Pourquoi ces fuites ? - En interne l'ASN-IRSN disent la vérité - Des déclarations obligatoires d'événements, à l'ASN, seraient manquantes ? - L'IRSN et l'ASN seraient des entités indépendantes ? - De même que l'IRSN-ASN affirment que la présence de tritium dans la Loire à Saumur n'a rien à voir avec les centrales nucléaires voisines...De même l'ANDRA affirme que l'activité alpha globale de l'eau des nappes phréatiques autour de Soulaines (Aube en Champagne), n'a rien à voir avec les fuites et les rejets du CSA et du CIRES - D'où l'urgence de constituer officiellement l'Association POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES - Assemblée générale constitutive le dimanche 18 août à 15 h à Ville-SUR-TERRE (Aube en Champagne)

 

=========

8 août 2019

"Le projet du gazoduc Eridan définitivement... enterré !" titre France Bleu Auvergne.

Eridan, c'était un projet colossal dont on parlait depuis le début des années 2000 dans les Bouches-du-Rhône, le Gard, le Vaucluse et la Drôme.

L'abandon du projet Eridan réjouit les élus, les associations et les citoyens en lutte depuis plusieurs années en raison notamment de son coût (plus de 600 millions d'euros), de son impact sur l'environnement (60 communes concernées) et des risques industriels générés par l'enfouissement d'un tel équipement. de passage à Bollène, Corinne Lepage avocate de la Communauté de Communes Rhône Lez Provence tire deux enseignements de cette victoire : " Quand les élus, les associations, les techniciens, la population et les juristes travaillent ensemble ils font du très bon travail et ils gagnent. Ensuite, quand vous avez une multitude de pots de terre qui se mettent ensemble, les pots de fer commencent à trembler sur leurs bases !" conclut l'avocate.

 

=========

 

5 août 2019

"L'ANDRA vient de répondre au courrier adressé par Corinne LEPAGE à l'ANDRA, le 8 juillet dernier. Ce courrier appelle de nombreuses remarques et un nouveau questionnement. Patience !

 

===========

 

28 juillet 2019

Jean-François LAVILLE, rédacteur en chef de l'Est-Eclair publie un article à propos du tritium. Un papier "minable" qui fait l’amalgame entre différents sujets d'actualités.

La réponse de Michel GUERITTE.

Nous y reviendrons dans la prochaine NewsLetter.

 

==================

 

19 juillet 2019 - 11 h 28

A propos du courrier adressé, le 8 juillet, par Maître Corinne LEPAGE à la Direction de l'ANDRA, Jean-François LAVILLE ( Est-Eclair), qui préparait un article sur le sujet, a adressé ce SMS :

 

 

 

 

 

 

 

===========

 

19 juillet 2019

La NewsLetter #n°46

Roland DESBORDES (CRIIRAD) confirme son point de vue sur la dangerosité du tritium - il y a effectivement un problème dans les villages riverains de Soulaines (Aube, en Champagne) - la radioactivité des nappes phréatiques du Soulainois serait naturelle ! - Voir la vidéo : 7 juin 2019 : Découverte hydrogéologique : L’eau des nappes phréatiques du SOULAINOIS est radioactive. (4mn) - Voir la vidéo : Nucléaire et santé (17 mn) - Voir l'analyse du géologue indépendant Pierre BENOIT - Il y a bien en France trois Champagne : la Champagne Humide, la Champagne crayeuse, et la Champagne nucléaire.

 

==========

 

9 juillet 2019

L'illustration Powerpoint de la présentation de Michel GUERITTE

lors de la réunion du Débat public PNGMDR à TOURS.

La vidéo de 17 mn réalisée à partir de cette intervention, qui explique : les normes - le principe ALARA - les rejets légaux, - l'irradiation - la contamination - le cumul des faibles doses - la définiion du milliSievert - son évolution - les enquêtes épidémiologiques - la catastrophe sanitaire dans le Soulainois - les résultats de l'enquête épidémiologique de Santé publique France - l'air qu'on respire et l'eau qu'on boit dans le Soulainois - les dépassements des seuils d'alerte en activité alpha et bêta globale - selon l'ANDRA et l'ARS cette radioactivité des nappes phréatiques est naturelle - Champagne humide, Champagne crayeuse et Champagne nucléaire - situation identique autour du site militaire de Pontfaverger-Moronvilliers près de Reims.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vidéo de 4 mn  extraite de la précédente, qui explique : l'eau qu'on boit dans le Soulainois - les dépassements des seuils d'alerte en activité alpha et bêta globale - selon l'ANDRA et l'ARS cette radioactivité des nappes phréatiques est naturelle - Champagne humide, Champagne crayeuse et Champagne nucléaire - situation identique autour du site militaire de Pontfaverger-Moronvilliers près de Reims.

 

L'analyse de Pierre BENOIT,  expert hydrogéologue : De l'eau radioactive en Champagne ?

 

==========

 

8 juillet 2019

Le courrier adressé par Maître Corinne LEPAGE à la Direction de l'ANDRA, réclamant entre autres le rétablissement des 9 liens (données hydrogéologiques) supprimés vers le site de l'ANDRA, ainsi que la mise à disposition de tous les documents démontrant que la radioactivité de l'eau des nappes phréatiques dans le Soulainois est naturellement radioactive.

 

==========

 

3 juillet 2019

La NewsLetter #n°45

Michel GUERITTE présente toutes ses excuses à l'ANDRA... et tout nu* ! - La radioactivité des nappes phréatiques du Soulainois est naturelle ! - Il y a bien en France trois Champagne : la Champagne Humide, la Champagne crayeuse, et la Champagne nucléaire. - Sur les conseils de Marc STENGER, Evêque de Troyes, son confesseur, Michel GUERITTE implore le pardon de Patrice TORRES, directeur des Centres de l'Aube.- Michel GUERITTE regrette d'avoir osé imaginer que les autorités comme : l'IRSN, l'ASN, le HCTISN, l'Autorité Environnementale, le CODERST, l'ARS (Agence Régionale de Santé), Santé Publique France... n'étaient pas indépendantes, et donc complices des activités de l'ANDRA. - Michel GUERITTE, en cachette, se demande pourquoi personne ne communique sur cette découverte récente : l'existence d'une région de la Champagne qui serait naturellement radioactive. -  Les questions difficiles - Pourquoi la radioactivité des nappes est plus importante à proximité du CIRES et du CSA, que pour les captages de Ceffonds, Sommevoire et Longeville-sur-la-Laines ? - Croire en Dieu, c'est comme croire en l'ANDRA, c'est un acte de foi. - Pourquoi l’ANDRA est venue s’installer dans une région radioactive ? - Puisque cette eau est naturellement radioactive et aux normes ? Pourquoi ne pas l’exploiter ? Pourquoi ne pas faire une usine d’embouteillage ? Créer des emplois !
Pourquoi ne pas demander une subvention à l’ANDRA - Est-ce-que la qualité reconnue du champagne d’une partie de la Côte des Bar est due à la radioactivité de l’eau que pompent les racines des ceps de vigne ? - Le Tour de France ne passera pas par là !

 

==========

 

19 juin 2019

Assemblée générale de la CLI de SOULAINES.

Confirmation de l'ANDRA, de l'ARS, etc. :

La radioactivité des nappes phréatiques du Soulainois est naturelle !

Voir le Procès verbal de la réunion, compte rendu parfaitement censuré.

Voir la retranscription complète. Quelle est la légalité d'un tel Procès verbal ?

La prochaine Newsletter fera le point sur cette affaire.

C'est nouveau : nous avons tous appris à l'école qu'il y avait une Champagne humide et une Champagne crayeuse. Eh bien,  il y a une Champagne nucléaire !

 

=========

 

17 juin 2019

La Réponse de Madame Agnès BUZYN  à la lettre de Maître Corinne LEPAGE : elle a pris connaissance de notre courrier et l'a transmis au Directeur général de la santé pour un examen particulièrement attentif de notre démarche.

==========

 

13 juin 2019

Voir la NewsLetter #n°44

A Soulaines et dans les villages environnants, on boit de l'eau radioactive depuis au moins l'année 2 000.

L'ANDRA voudrait nous faire croire que la radioactivité est naturelle !

Au vu de ce graphique interactif,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

on est en droit de se poser des questions : voir le Questionnement au 190613.

Que font les journalistes : rien. Est-ce trop compliqué pour eux, ou bien sont-ils "encouragés" à se taire ?

De l'eau naturellement radioactive dans une région productrice de champagne, La Côte des Bar, bizarre, non ?

 

============================

 

Quelque temps après le 7 juin 2019,

nous avons constaté que l'ANDRA avait supprimé tous ces liens vers son site :

https://www.andra.fr/download/site-principal/document/appels-d-offres/cires-travaux-de-construction/compl-infos/pages-de-fntoant00197b-pages-1-r--30.pdf

https://www.andra.fr/download/site-principal/document/appels-d-offres/cires-travaux-de-construction/compl-infos/frpoant00197-planche-8.pdf

https://www.andra.fr/download/site-principal/document/appels-d-offres/cires-travaux-de-construction/compl-infos/pages-de-fntoant00197b-pages-1-r--30.pdf

https://ww.andra.fr/download/andra-manche-fr/document/actualites/andrarapport2015_csm.pdf

https://www.andra.fr/download/site-principal/document/appels-d-offres/piezometrie/cahierdescharges.pdf

https://www.andra.fr/download/site-principal/document/appels-d-offres/ci2a-Suivis-hydrogeologique-et-hydrologique/annexe-1.proj.cont.cahier-des-charges.pdf

https://www.andra.fr/download/site-principal/document/appels-d-offres/ci2a-Suivis-hydrogeologique-et-hydrologique/document.qua.mo.adcs.99-5189.pdf

https://www.andra.fr/download/site-principal/document/appels-d-offres/cires-travaux-de-construction/compl-infos/frpoant00197-planche-7-bis.pdf

https://www.andra.fr/download/andra-aube-fr/document/etude_d_impact.pdf

Lors de l'Assemblée générale de la CLI de Soulaines, le 19 juin, Patrice TORRES a contesté : il a osé parler de théorie du complot ! Non, Monsieur TORRES : quand 9 liens sont supprimés sur un site, ce n'est pas un bug, mais la volonté de cacher les informations hydrogéologiques sensibles que nous avions utilisées dans notre Questionnement au 190613.

 

=========

 

7 juin 2019

En réponse au Questionnement du 19 mai, et au Questionnement du 18 juin, l'ANDRA a organisé une réunion autour d'une grande table, le 7 juin à 15 h 30.

Etaient invités, le Président de la CLI de Soulaines (Philippe PICHERY, qui n'a pas daigné venir) et la Présidente du CSS du CIRES (Emilia HAVEZ, Sous-préfète de Bar-sur-Aube). Et c'est une interlocutrice exceptionnelle, vu son expérience dans les ARS de l'Océan indien, de Midi-Pyrénées et de Bourgone. Sa récente nomination dans un arrondissement où l'on boit de l'eau radioactive n'est pas le fruit du hasard...

Malgré notre demande, Patrice TORRES n'avait pas jugé bon d'inviter les membres du Comité de pilotage de l'enquête de santé publique.

Michel GUERITTE était accompagné de Roland DESBORDES, (CRIIRAD), de Pierre BENOIT (géologue), et de Jacques LERAY (Citoyens du Coin & CEDRA; il représentait Louise BERTHELOT, bloquée par ses activités professionnelles, et qui travaille d'arrache-pied sur ce dossier complexe).

Après échange avec Corinne LEPAGE, il a été décidé qu'il était préférable de tout faire pour faciliter les échanges, et donc de ne pas aborder pour l'heure l'aspect juridique de l'affaire.

La réunion s'est parfaitement déroulée. Elle se résume en une phrse : la radioactivité de l'eau est naturelle ! Il est vrai que SUEZ EAU FRANCE l'avait écrit dans un mail au maire de Ceffonds...

En langage fleuri, l'ANDRA s'est bien foutu de notre gueule en argumentant avec données scientifiques tronquées.

Nous en apporterons les preuves dans les jours à venir.

Durant cette réunion, quand la spécificité du régime karstique a été abordée, à deux ou trois reprises, à chaque fois, Patrice TORRES, a affirmé que cela n'avait rien à voir. C'est un pur mensonge : en effet, "La Loi de Darcy n'est strictement applicable que pour des milieux homogènes où l'écoulement de l'eau est laminaire. Elle ne peut être utilisée en particulier pour les réseaux karstiques."

Et, Patrice TORRES le sait : la région concernée est bien karstique !

Voir la retranscription de la réunion.

 

==============

 

29 & 31 mai 2019

- France 3 Champagne-Ardenne JT de 12 h :

De l'eau radioactive à Soulaines ?

Un reportage de 5 mn  

 

 

 

 

 

 

 

 

De l'eau radioactive à Soulaines et dans les villages environnants ? C'est effectivement la question que l'on est en droit de se poser au vu des analyses consternantes réalisées par l'ARS (Agence régionale de santé). Voir par exemple ce graphique révélateur.

- France-Info relaie.

Voir l'article sur le site de France-Info.

Voir l'article sur le site villesurterre.com.

 

==========

 

30 mai 2019

Le courrier

adressé par Les Citoyens-du-Coin, La Qualité de Vie et l'EODRA à la Ministre de la Santé, au Directeur de l'ARS Grand Est, et au Directeur territorial de L'ARS pour la Haute-Marne.

La réponse nous est parvenue le 17 juin : La Ministre a transmis le courrier au Directeur général de la santé pour un examen particulièrement attentif de notre démarche !

 

==========

 

16 mai 2019

De 1993 à 2003, l'ANDRA pollue la nappe phréatique 

et s'invente un seuil de référence.

Bien sûr la pollution continue !

Le questionnement adressé à Patrice TORRES 

Réponse de l'ANDRA : une réunion autour d'une table, le 7 juin prochain à 15 h 30.

 

=========

 

9 mai 2019

M6 enquête :

AUBE,

pourquoi le stockage des déchets nucléaires inquiète ?

Le reportage de 6 minutes  diffusé dans le JT de 12h45.

 

 

 

 

 

 

 

 

==========

 

29 avril 2019

NOUVEAU :

On boit de l'eau radioactive à SOULAINES

et dans les villages voisins !

 

Nous avons lancé une alerte par le Communiqué du 7 mars, complétée par la NewsLetter-43 du 16 avril. Voir ce dossier.

Nous avions imaginé que cette pollution radioactive de l’eau du captage de Sauvage-Magny était ponctuelle, et due au violent orage du 15 mai.

Erreur de notre part : il n’y a pas que ce cas, puisque les analyses du captage de Longeville-sur-la-Laines, au lieu-dit La-Marnière, ainsi que celles du captage de Sommevoire présentent une activité proche ou supérieure à la norme 0,1.

graphe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir en pleine page ce graphique interactif complété, et avec ses sources.

C’est tout le problème des normes : on peut conduire avec 0,50 g d’alcool dans le sang, mais pas avec 0,51.

Et pire, il y a des mamans qui ne donnent pas de Doliprane à un bébé qui a 37,9° de fièvre, si le médecin a dit d’en donner s’il a 38°.

Pour le captage de La-Marnière, sur 14 mesures, toutes sont supérieures à 0,9 sauf 3 !

Dans le cas d'un dépassement l'ARS doit procéder à une qualification, à une quantification des radionucléides naturels et artificiels, et à un calcul de Dose indicative. Or, nous n'avons pas connaissance de ces mesures et calculs.

Et quand l’ARS fait état d’une analyse, l’ARS prétend ne trouver que des radionucléides naturels.

Et si il n’y avait que des radionucléides naturels, pourquoi ces fluctuations ?

Pourquoi une analyse seulement tous les ans, voire tous les deux ans ?

Et grave : SUEZ EAU FRANCE ose écrire que, parce que la radioactivité est naturelle, ce n’est pas dangereux.

Questions :

1 – Est-il normal qu’il y ait un excès de cancers dans les communes du cercle de 15 km autour de Soulaines ?

Par ailleurs un recensement citoyen est en cours de finalisation à Ville-sur-Terre, Fuligny et Chaumesnil où on dénombre une à trois « pathologies lourdes » par maison.

2 – Est-il normal que les maires des 58 communes de ce cercle, qui sont responsables de la santé et de la sécurité de leurs administrés ne fassent rien ?

3 – Pourquoi les habitants n’ont-ils pas été informés du problème du captage de Sauvage- Magny ?

Et maintenant de Rives Dervoises (regroupement de Droyes, Longeville-sur-la-Laines et Louze) ainsi que de Sommevoire ?

4 – Pourquoi le maire de Soulaines a t-il appris l’existence du problème par l’alerte que nous avons lancée, et non par le maire de Ceffonds, responsable du captage ?

5 – Est-il normal que l’ARS ne communique pas les détails de la qualification et de la quantification des radionucléides quand il y a dépassement des normes alpha et beta ?

6 – Pourquoi ne parle t-on alors que de radionucléides naturels ?

7 – Pourquoi le distributeur SUEZ EAU FRANCE a communiqué que, pour le dépassement de Sauvage-Magny, ce n’était pas grave, parce qu’il s’agissait de radionucléides naturels. C’est de la pure désinformation.

8 – Pourquoi Philippe PICHERY, le nouveau Président de la Commission locale d’information (CLI), refuse d’organiser une Assemblée générale de la CLI ?

Puisque curieusement c’est la CLI de Soulaines, qui est chargée de la communication des affaires concernant l’enquête sanitaire dans le Soulainois. Il est par ailleurs président du Conseil départemental de l’Aube.

Que fait-il pour le lancement de l'enquête sanitaire complémentaire qui doit avoir lieu tous les deux ans. La dernière date de 2017.

9 – Que fait le député Grégory BESSON-MOREAU ?

10 – Que font les sénateurs Philippe ADNOT et Evelyne PERROT ?

Cette affaire est grave. Elle est ancienne, elle est présente.

Il est criminel de laisser perdurer.

 

Le dossier complet

 

==========

 

16 avril 2019

La NewsLetter #n°43

"J'ai bu de l'eau radioactive à Soulaines" : le Strory telling résumé.

Le 23 juillet 2018, l'eau du captage qui alimente Soulaines était radioactive. C'est avéré.

L'ARS déclare que l'eau du robinet ne l'était pas.

L'ARS ment, parce nulle mesure ne le prouve.

Tout ce qui suit devrait, au contraire, convaincre que tout est organisé pour cacher la vérité.

Le Story telling détaillé.

 

===========

 

03 avril 2019

Le Grand débat à Ville-sur-Terre, le 15 mars dernier, Résumé vidéo en 1 minute, en mode selfie vertical, à la demande de La Mission Grand Débat.

 

===========

 

31 mars 2019

L'EODRA s'inquiète pour la qualité de l'eau à Sauvage-Magny, Anglus et SOULAINES.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire l'article en grand dans le JHM.

 

===================

 

27 mars 2019  - 16 h 44

Le mail adressé au maire de Ceffonds et à chacun de ses conseillers.

 

=================

 

26 mars 2019 -  9 h 58

Le mail adressé au Laboratoire EICHROM

 

===========

 

26 mars 2019

 

L'ARS ne dément pas, L'ARS ment !

parceque ni elle, ni nous, ni personne... ne sait quels radionucléides étaient présents dans l'eau du captage, donc dans l'eau du robinet !

Mais il est tombé 41,7 mm d'eau, en un quart d'heure, le 15 juin vers 20 h 30 sur les 95 hectares du CSA !

A suivre...!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire l'article en grand.

Exceptionnel : L'Est-Eclair consacre une page entière  à l'affaire. En simplifiant : Michel GUERITTE accuse, et l'ARS dément. On ne saura peut-être jamais la vérité, quoique...

Mais le cumul des dysfonctionnements dans la chaîne de mesures et de communication vers la population est évident.

Nous allons bientôt communiquer les détails, les explications à ces dysfonctionnements et les raisons possibles de ce "pic" de contamination avéré.

 

=======================

 

Vendredi 15 mars 2019 - 19h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Grand Débat

Le Grand débat national qui a eu lieu à Ville-sur-Terre le vendredi 15 mars a abordé l'affaire de l'eau du robinet radioactive à Soulaines, Anglus et Sauvage-Magny.

Dans la salle des fêtes de VILLE-SUR-TERRE, le débat s'est parfaitement déroulé, et dans une bonne ambiance. Parmi les 42 participants : un élu de Sauvage-Magny - un élu d'Anglus - Philippe DALLEMAGNE (maire de Soulaines et Président de la Communauté de communes Vendeuvre-Soulaines) - Pierre JOBARD (maire de Fresnay) - Dominique LAURENT (maire de Bettancourt-la-Ferrée) - Pascal DEMATONS (maire de Ville-sur-Terre) - René GAUDOT (ex maire de Bar-sur-Aube) - Patrice TORRES (directeur des Centres industriels de l'Aube) que nous remercions sincèrement de leur présence.

Voir les détails, résumés et retombées média sur cette page.

 

Le JHM a abordé l'affaire de la pollution radioactive de l'eau du robinet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'article du JHM du 19 mars.

...

Au cours de ce débat, Philippe Dallemagne a déclaré ne pas être en possession du document que nous réclamons à l'ARS.

Lors de ce débat, Philippe DALLEMAGNE, maire de Soulaines, est intervenu à propos de  l'analyse de l'eau du robinet faite par l'ARS (Agence régionale de santé) sur un prélèvement du 23 juillet 2019, au captage de Sauvage-Magny. Eau qui est distribuée à Sauvage-Magny, Anglus et Soulaines. Il a déclaré :

"Si vous permettez, je voudrais revenir sur le cas précis... (Je suis le maire de Soulaines), j'étais concerné par rapport à la population. En terme d'analyse, pour être précis, je parle de l'analyse du 27 juillet...

Michel GUERITTE le reprend : " 23 "

Philippe DALLEMAGNE continue : Les résultats étaient le 27. Donc, effectivement certains éléments n'étaient pas conformes. Ensuite il y a eu une nouvelle analyse. On a eu le résultat le 28 août, où là, les paramètres étaient conformes. Cela a été réalisé par l'ARS, un bureau de Rouen qui fait les analyses. Et dernièrement, pour répondre à votre inquiétude, les élus, on a rien à cacher, au contraire. Je suis tout à fait d'accord avec vous, je vous rejoins, on est là pour informer les populations. Effectivement, si ça avait persisté, on aurait carrément coupé le robinet, et on aurait certainement pas pris le risque de distribuer l'eau. La dernière analyse est toute récente, elle est de février, elle confirme les résultats du 28 août, et là, l'eau est tout à fait conforme. Effectivement, il faut qu'on cherche à savoir pourquoi on a eu un pic. Mais il faut surtout pouvoir isoler un certain nombre d'éléments radioactifs, notamment les 6 paramètres. Sur une des analyses, on les a, et on était complétement conforme par rapport aux normes. C'est simplement pour vous rassurer. On sait prendre nos responsabilités aussi. En aucun cas, on jouerait avec la santé de nos administrés. Et là, je peux parler sous le contrôle de mes deux collègues maires. En plus le problème de distribution d'eau, je le connais un petit peu parce que j'ai travaillé pendant 30 ans à la Compagnie générale des eaux, donc je connais un peu le sujet. Si l'eau avait été considérée non-potable, l'ARS nous aurait demandé sur le champ, de fermer les vannes au réservoir, et de fournir de l'eau en bouteille à nos administrés."

Voir l'extrait vidéo.

Etonnés par cette déclaration : avoir eu connaissance, le 27 juillet 2018, des résultats de la première analyse, alors qu'un mail du 22 mars 2019 de Damien REAL nous a confirmé que les résultats n'ont été connus que le 8 octobre, nous avons de suite échangé par téléphone avec Philippe DALLEMAGNE, le 22 mars, et au cours d'une réunion le 25 mars, qui dit s'être trompé...

...

# - Il a été demandé aux rédactions de l'Est-Eclair et du JHM de mener l'enquête et de faire une demande à l'ARS.

# - Il a été demandé à la CLI de Soulaines d'organiser une Assemblée générale extraordinaire pour débattre de ce sujet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ni son Président Philippe PICHERY, ni le secrétariat n'ont encore bougé le petit doigt.

# - Il a été demandé au Comité de pilotage de l'enquête sanitaire autour de Soulaines (dont fait partie Damien REAL) de se réunir.  Ce Comité de pilotage devait d'ailleurs être remplacé par une Commission au sein de la CLI de Soulaines. Rien n'a été fait.

# - Dans la constitution de son dossier avant dépôt de plainte, Corinne LEPAGE va bien au-delà du laboratoire, de l’ARS, de la Préfecture, de la CLI de SoulainesLe Ministère de la Santé et le Ministère de l’Ecologie vont avoir à répondre à notre question.

Le courrier adressé à Agnès BUZYN.

==============

15 mars 2019 - 9h

Le communiqué du 15 mars.

Résumé

Les habitants de Soulaines (Aube), Anglus et Sauvage-Magny (Haute-Marne) ont bu de l’eau du robinet radioactive entre le 15 mai et le 15 août 2018 - L’ARS refuse de nous communiquer l'identification et la quantification des radionucléides, ainsi que le dosage complémentaire afin de calculer la dose indicative (DI) - Maître Corinne LEPAGE réunit les éléments d’information pour savoir si une infraction a été commise. Dans l’affirmative, une plainte sera déposée auprès du Procureur de la République.

Le contenu du communiqué

Les habitants de Soulaines (Aube), Anglus et Sauvage-Magny (Haute-Marne) ont bu de l’eau du robinet radioactive entre le 15 mai et le 15 août 2018.

En effet dans un Contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine, prélèvement du 23 juillet 2018, (résultats de l’analyse le 27 juillet) dans le captage de Sauvage-Magny, l’ARS (Agence régional de santé) publie ce tableau :

 

La conclusion sanitaire de cette analyse est explicite :


Eau brute souterraine respectant les exigences de qualité règlementaires mais dépassant la valeur guide (1 Bq/litre) fixée pour le paramètre activité bêta globale (paramètre lié à la radioactivité) au-delà de laquelle l'identification et la quantification des radionucléides est nécessaire. Ce dosage est en cours afin de calculer la dose indicative (DI) pour laquelle une référence de qualité est fixée par le code de la santé publique.

 

Notons que l’activité globale alpha est pile à la limite de 0,1 Bq/litre. Il y a donc une présence anormale de radionucléides alpha et bêta !

Nous avons demandé à Damien REAL, signataire de cette analyse, de nous communiquer l'identification et la quantification des radionucléides, ainsi que le dosage complémentaire afin de calculer la dose indicative (DI).

Damien REAL a refusé.

Ce refus de communiquer est inacceptable. L’ARS nous cacherait-elle quelque chose ?

Par ailleurs SUEZ EAU France, SDDEA (Syndicat Départemental des Distributions d'Eau de l'Aube), et les conseillers municipaux de CEFFONDS font circuler de curieux propos rassurants : selon eux, il s’agirait de « radioactivité naturelle sans risque pour la santé » !

A noter également que l’analyse du 23 juillet 2018 n’a pas été publiée sur le site du Ministère des solidarités et de la santé.

Maître Corinne LEPAGE réunit ls éléments d'information pour savoir si une infraction a été commise. Dans l'affirmative, une plainte sera déposée auprès du Procureur de la république.



Le maire de CEFFONDS, commune qui regroupe Sauvage-Magny et Anglus n’a été sommairement informé que le 8 octobre (pour un prélèvement du 23 juillet) ! Il est, lui aussi, à la recherche de la vérité. Dans un mail du 15 février, il demande même à ses conseillers « d’être attentifs si ils lisent des choses sur les réseaux sociaux ».

Cette affaire soulève grand nombre de questions...

Elle peut-être un début d'explication au "Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ?", selon l'enquête épidémiologique de Santé publique France, et selon un recensement citoyen notamment dans les villages de Ville-sur-Terre, Fuligny et Chaumesnil...
 

============

 

20 février 2019

Alors que les habitants de Ville-sur-Terre et de Fuligny ont refusé de participer à une réunion pour confirmer l'état sanitaire dans chaque commune, et pour commencer à essayer de répondre à la question : Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES, les habitants de Chaumesnil, eux, se sont réunis le 20 février. Une douzaine de participants pour 37 boîtes-aux-lettres ! Bravo.

C'est Jean-Paul GODEFERT qui a organisé la convocation et la réunion à sa manière. La réunion étant publique, un journaliste de l'Est-Eclair a publié une page entière !

Un compte-rendu de cette réunion est en préparation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

===============

30 novembre 2018

L'Association a adressé, le 7 occtobre, une lettre recommandée aux maires de FULIGNY, VILLE-SUR-TERRE et CHAUMESNIL pour demander l'organisation d'une réunion des habitants (une personne par foyer) pour confirmer l'état sanitaire dans chaque commune, et pour commencer à essayer de répondre à la question : Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ?

Le 16 novembre 2018, le maire de FULIGNY a été le premier à donner son accord, suivi du maire de CHAUMESNIL le 21 novembre 2018.

L'état sanitaire va pouvoir être confirmé dans ces deux villages. Et les habitants vont pouvoir commencer à essayer de répondre à la question : Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ?

Lors de la réunion du Conseil de Ville-sur-Terre, le 30 novembre, les conseillers ont décidé qu'ils n'organiseraient pas ce genre de réunion. En relatant les faits, le maire a précisé que l'Association pouvait faire ce qu'elle voulait. A suivre...

 

==============

 

7 novembre 2018

30ème Conférence des CLI à Paris. L'Association a distribué ce document A3 RECTO-VERSO aux participants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour lire ce RECTO en pleine page en profitant des liens, c'est ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour lire ce VERSO en pleine page en profitant des liens, c'est ici.

 

===================

 

Samedi 13 octobre 2018

OCTOBRE ROSE à Bar-sur-Aube.

L'Association est allé accrocher la banderole "Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ?" sur les grilles d'un chantier face à l'entrée-sortie des Halles..


 

 

 

 

 

 

 

Que l'on consacre du temps et des budgets pour encourager le dépistage du cancer du sein est une chose.

Chercher pourquoi il y en a TROP autour de SOULAINES en est une autre ! 

Le reportage vidéo. (à venir)

 

=============

 

11 octobre 2018

Assemblée générale du CLIS de BURE dans la Salle des fêtes de BURE.

Présentation du rapport n°12 de la CNE.

Présence et nombreuses interventions de l'Association pour contester les conclusions de la CNE. Best-of. (à venir)

Le tract distribué à l'occasion : le RECTO précisait le questionnement : "Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ?". Le VERSO annonçait la prochaine Opération de présentation des alternatives à CIGéo, dans le cadre du Débat public PNGMDR.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le reportage vidéo de France 3 Lorraine.

L'article du JHM.

L'article de l'Est-Républicain.

 

============

 

7 octobre 2018

L'Association a adressé une lettre recommandée aux maires de FULIGNY, VILLE-SUR-TERRE et CHAUMESNIL pour demander l'organisation d'une réunion des habitants.

Le 16 novembre 2018, le maire de FULIGNY a été le premier à donner son accord, suivi du maire de CHAUMESNIL le 21 novembre 2018.

L'état sanitaire va pouvoir être confirmé dans ces deux villages. Et les habitants vont pouvoir commencer à essayer de répondre à la question : Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ?

Lors de la réunion du Conseil de Ville-sur-Terre, le 30 novembre, les conseillers ont décidé qu'ils n'organiseraient pas ce genre de réunion. En relatant les fats, le maire a précisé que l'Association pouvait faire ce qu'elle voulait. A suivre...

 

===============

 

6 et 7 octobre 2018

Ecol'Aube

L'Association a tenu un stand au Festival Ecol'Aube, Maison des Viennes, à Sainte-Savine et a donné une conférence à 15 h.

Le programme du samedi 18 h 30 - Le programme du dimanche 10 h - 17 h

Ce festival s'intéresse beaucoup plus aux carottes bio de la région, qu'aux excès de cancers autour des sites nucléaires aubois ! Normal. Les visiteurs qui se sont arrêtés à notre stand étaient en règle général concernés par une pathologie lourde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant aux journalistes : à l'évidence, ils sont payés pour ne pas dire un mot et pas écrire une ligne sur ce sujet qui dérange...

Ni France3, ni Canal 32, ni l'Est-Eclair ne se sont intéressés à notre propos. Ils ne sont même pas passés pour nous saluer.

 

==============

 

1er octobre 2018

La réunion publique annuelle de la CLI de Soulaines a bien eu lieu dans la salle des fêtes de Soulaines. On ne peut que féliciter les organisateurs pour le choix de l'horaire : cela a permis aux "actifs" d'être présents.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au programme :

- la présentation des résultats de l'enquête de Santé publique France.

- une séance de questions/réponses.

La salle était remplie, d'autant que l'Association La Qualité de Vie et l'Association "Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ?" avaient invité tous les concernés du cercle des 15 km à participer.

Le mail adressé, le 5 septembre, aux membres de la CLI.

La présentation Powerpoint présentée.

On peut  non seulement la visionner, mais von peut  réagir et échanger sur le réseau social privé DialogLoop. Une sorte de "bar du coin" avec plusieurs salles où l'on peut débattre.

Nous étions quelques uns à craindre que la conclusion soit une sorte de non lieu.

Non, on peut dire que cette réunion a été un succès. Et c’est bien parti. Le vent souffle dans le bon sens. France 3 Champagne Ardenne a tout de suite donné le ton.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sujet France 3.
 
Et c’est en plus une prouesse technique : le sujet a été diffusé en tête de journal à 19 h, alors que la réunion débutait à 18 h. Nous remercions l’équipe Tiphaine LEROUX - Brice BACHON.

Pour l’heure, l’affaire est sur les TV, les réseaux sociaux…

La page de France 3
 
Un sujet complet a été diffusé au JT de 12 h.

Sujet qui a été rediffusé au journal de 19h suivi d’une explication par Tiphaine LEROUX elle même.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans oublier à 18 h 30 : canal 32.
 
On aurait pu être déçu par la quantité des participants, mais on peut être surpris par la qualité de leurs interventions. Il faut ici remercier tout particulièrement Louise, Michel BACH, André, Catherine, etc.. qui, s’en s’énerver, ont réussi à « recadrer » les intervenants, qui n’ont pas convaincu en quoi que ce soit.

Quant au choix de Michel BOURGUIGNON !!! Quel bonheur : plus il parle, plus il décrédibilise son camp. C’est "un grand voyou sympathique", porte parole du lobby nucléaire. Il publie même des articles dans les supports de la SFEN

Citons deux déclarations qui ont fait hurler la salle :

- "Il vaut mieux dépenser de l'argent pour des campagnes anti-tabac que de faire des enquêtes épidémiologiques".

- "Regardez les chiffres : il y a moins de cancers du sein autour de SOULAINES qu'ailleurs"
 
Oui, Louise, nous ne sommes pas des veaux… Nous n'allons pas nous laisser conduire à l'abattoir... (Expression chère au Général De Gaulle)
 
Nous attendions cette réunion publique avant de lancer l’Association.
 
Nous allons organiser une réunion constitutive de l’Association, un prochain vendredi à 20 h, à Bar-sur-Aube. Maître Corinne LEPAGE travaille sur une stratégie judiciaire.

...

Les articles dans les journaux locaux du 3 octobre ne sont pas du même tonneau.

On aurait pu espérer que cet article du JHM n'était qu'un apéritif. Hélas !

Quant à l'article de l'Est-Eclair, il est aussi froid qu'une alvéole du CSA. Le contenu et la forme montrent clairement le positionnement du journal subventionné. Quelle peut-être l'objectivité d'un journal dont un de ses journalistes est membre de la CLI de la Soulaines ?

 

 ===============

 

29 septembre 2018

Le point sur le questionnement à Santé publique France

Voir le dossier complet.

Les points principaux :

N1 - Nous, association La Qualité de Vie, avons été lanceur d'alerte sur la situation sanitaire préoccupante dans les communes autour de Soulaines en 2006.

N2 - La demande de réalisation d'une enquête épidémiologique a été de suite rejetée, la Préfecture de l'Aube ayant expliqué, lors de réunions à la CLI de Soulaines, (Commission locale d'information) qu'il n'y avait pas assez d'habitants.

N3 - Finalement c'est la détermination d'un collectif haut-marnais, "Les Citoyens du coin", qui a permis la réalisation d'une enquête sanitaire publiée en 2010.

N4 - Michel GUERITTE est membre du Comité de pilotage de cette enquête. Il fait partie de ceux qui insistent, lors des réunions préparatoires, pour que l'on tienne compte des vents dominants et du tracé de la Voire, la rivière qui reçoit les effluents du CSA de Soulaines, au delà du rayon des 15 km.

N5 - Il conteste la formulation de la communication "très positive" des résultats de l'étude de 2010 : "Il n'y a pas de problème sauf un écart sur les cancers du poumon."

N6 - En fait, le tableau 9 montre qu' il y a un écart sur tous les cancers, mais intervalle de confiance oblige, Santé publique France ne peut valider les données.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les écarts vont de 8 % à 45 %.

N7 - Pourquoi certaines localisations (a) n'ont-elles pas été estimées ? - Pourquoi éliminer les leucémies chez les hommes ? Les maladies orphelines dont la maladie de Charcot, les lymphomes hodgkiniens ou non...? Voir cette page.

N10 - Dans la plaquette de 6 pages, il est précisé que de 1988 à 1997 : période précédant l’ouverture du centre de stockage (avec un temps de latence de 5 ans pris en compte), aucune différence de risque de mortalité n’est observée chez les hommes résidant dans les communes situées à moins de 15 km du CSFMA par rapport aux hommes résidant dans le reste des communes de l’Aube et de la Haute-Marne : ne serait-ce pas un début de preuve ?

N11 - Comment accepter qu'il y ait un excès statistiquement significatif de cancers du poumon (décès et hospitalisation) chez l’homme dans l'étude de 2010 et qu'il y ait seulement un excès de décès dans l'étude de 2017 ? 

N12 - Si il y a un écart sur les décès et pas d'écart sur les hospitalisations, si les malades atteints d'un cancer du poumon meurent plus autour de Soulaines, seraient-ils alors moins bien soignés ? Chacun sait que les malades des 58 communes vont dans les mêmes hopitaux que les autres : Saint-Dizier, Reims, Troyes, Nancy, Dijon, Paris. Un début de réponse est peut-être dans cette analyse

N13 - Santé publique France a-t-elle des statistiques sur le cancer du poumon métastasé ? En effet : quand on découvre un cancer de la prostate, en "hospitalisation", il est comptabilisé : cancer de la prostate. Mais quand il y a métastase dans le poumon et qu’on en meurt, en "décès", il est peut-être comptabilisé : mort d’un cancer du poumon ?

N14 - Pourquoi le cancer du pancréas a-t-il été exclu de l'étude ? Alors qu’il a été pris en compte dans l’enquête Tricastin. Et les résultats pour ce cancer ont d'ailleurs donné un excès de décès chez les femmes.

N15- Autre question : pourquoi le cancer du pancréas a-t-il été pris en compte dans une analyse complémentaire ? En effet, au paragraphe 4.2 de l'étude de 2010, nous lisons : "En revanche, une analyse complémentaire a été effectuée en regroupant l’ensemble des localisations cancéreuses associées au tabac ( à l’exception du cancer du poumon) selon la monographie du Centre international de recherche sur le cancer : vessie, cavité buccale, cavité nasale et sinus, œsophage, larynx, pancréas, estomac, rein, leucémie myéloïde, col de l’utérus et foie. Cette analyse n'a pas mis en évidence d'excès de mortalité, pour les cancers associés au tabac, chez les hommes dans la "zone des 15 km". En clair, Santé publique France déclare qu'il n'y a pas d'excès de mortalité pour les cancers associés au tabac !

Il aurait été intéressant de refaire l'étude complète, sur l'ensemble des cancers, et de voir si cette constatation persiste.

N16 - Concernant les résultats de la première enquête 2010, nous avons été "surpris" de constater que l'InVS avait analysé les données en modifiant le rayon de référence : ainsi l’excès significatif de mortalité par cancer du poumon chez l’homme dans la "zone des 15 km" pour la période 1998-2007 n’apparait plus significatif lorsque le rayon est augmenté ou diminué de 2 km.

Nous avons appris que cette contre-étude avait été demandée par la Préfecture de l'Aube.

Et effectivement : à cause d‘une fuite administrative, la Préfecture de l’Aube, pilotée par le Ministère de l’Intérieur, donc l’Etat, est intervenue immédiatement et a demandé une contre étude.

On ne peut pas effectivement vouloir implanter à côté de Soulaines une troisième poubelle, la poubelle FA-VL, (Faible activité à vie longue), un second CIRES, et en même temps expliquer qu’il y a un excès de cancers, à cause des rejets du Centre de stockage de l'Aube.

L’InVS s’éxécute alors. Dans les programmes informatiques, on décale d’un an les périodes de référence, et de 2 km le cercle de base centré sur Soulaines. Bingo : par enchantement l’écart significatif disparaît.

Le 20 octobre 2010, la Préfecture s’empare de la communication. Et, aux ordres, le journal local, totalement "dépendant", titrera : “Andra : pas plus de cancers à Soulaines qu’ailleurs”. Ce qui est un mensonge.

N17 - Concernant les outils statistiques : CépiDC et PMSI, si nous avons trouvé réponse à nos questions en échangeant avec quelques secrétaires de mairie et quelques médecins, et également en consultant cette page de l'INSERM, et ce guide ,nous ne savons pas comment ces données sont interprétées par les épidémiologistes de Santé publique France. Prenons par exemple un cas de décès suite à un cancer du poumon métastasé, avec cancer primitif du sein. Question : est-il comptabilisé comme un cancer du poumon ou comme un cancer du sein ?

N18- Dans ce paragraphe de la plaquette de 6 pages : 

Mortalité par cancer du poumon chez l’homme de 1998-2012
Le risque de décéder d’un cancer du poumon est légèrement plus élevé pour les hommes vivant dans la zone de proximité [+ 25 %, RR=1,25 (IC95 % : 1,04-1,49)], que pour les hommes vivant dans le reste des départements de l’Aube et de la Haute-Marne. Cet excès de risque se traduit par 138 décès par cancer du poumon observés contre 131 attendus. 

7 décès supplémentaires pour 138 au total, cela fait  7 / 138 = 5,07 % et non 25 %...  Faute de frappe ? Que ce soit ou non le cas, c’est ennuyeux, et ça change quelque peu la cohérence et l’analyse du RR des autres périodes.

Et c'est le seul paragraphe où sont cités les nombres de décès en dehors des pourcentages. Ce serait bien de les citer systématiquement.

On retrouve d’ailleurs ces données à la page 15 de la présentation powerpoint qui a été projetée au Comité de pilotage.

Nous avons demandé une explication à Santé publique France. Il nous a été répondu que nous aurons une réponse le 1er octobre, via une réunion publique de la CLI. Ce délai est inadmissible.


N20 - Dans un mail du 6 juillet 2018 Santé publique France nous a déclaré : "Il me semble que nous avons toujours répondu à vos questions, ainsi qu’à l’ensemble des parties prenantes autres investies sur le dossier et que les autorités ont également été destinataires des éléments issus de nos travaux." et Santé publique France précise que nos "préoccupations seront discutées dans le cadre plus large évoqué lors du comité de suivi." 

N21 - Il est tout aussi inadmissible que la communication des résultats de cette enquête soit confiée à la seule CLI de Soulaines, dont le rôle premier est de favoriser l'implantation d'installations nucléaires, et non d'informer la population. Par ailleurs la Préfecture de l'Aube n'a rien communiqué sur le sujet.

N22 - Quant à la Presse, elle ne communique rien sur cette affaire : évidemment, on ne peut pas étaler à la fois dans les journaux locaux l'existence d'un excès de cancers autour de Soulaines, et l'annonce de l'arrivée des nouveaux Centres de stockage de déchets radioactifs... générateurs d'emplois et de retombées financières pour les communes.

N23 - Question : Santé publique France a-t-elle décidé de confier la communication à la seule CLI de SOULAINES? La question a été posée lors de la présentation au Comité de pilotage. Ni le pouvoir, ni la Presse n'étaient présents. Est-ce normal ?

N26 - Une simple enquête de voisinage montre le niveau de la catastrophe sanitaire puisqu'il y a un cancer et/ou une pathologie de la thyroïde dans la quasi totalité des maisons des villages voisins du site nucléaire, comme Ville-sur-Terre et Fuligny, par exemple.

N27 - Dans les villages proches de Soulaines on trouve des cas de cancers de la thyroïde, des leucémies aigües myéloblastiques (la leucémie des travailleurs du nucléaire), des cancers du pancréas et des maladies de Charcot par dizaines ! A Chaumesnil, dans la même rue, on trouve 2 leucémies aigües myéloblastiques, et 2 maladies de Charcot.

Une infirmière qui a exercé 20 années dans 28 communes situées à l’est du cercle de 15 km "traitait" en 2008 pas moins de 21 cancers de la thyroïde dans 12 villages représentant environ 2 000 habitants !

Or ce sont des pathologies dont l’incidence est de 1 à 10 pour 100 000 habitants/an, en France.

N28 - Enfin que penser de "l'indépendance" d'une telle étude quand on sait que Sébastien DENYS, Directeur de la Direction Santé Environnement, Santé publique France, entretient des relations d'amitié avec l’ANDRA depuis des années. En effet Elisabeth LECLERC-CESSAC, experte en environnement à l'ANDRA a été "actrice" de cette thèse, rédigée par Sébastien DENYS et dans laquelle on peut lire :

"L'Andra, qui a totalement financé la thèse, a permis que ce travail soit réalisé dans d'excellentes conditions aussi bien sur le plan logistique que sur le plan expérimental. Je voudrais ici lui exprimer toute ma gratitude. Je voudrais en particulier remercier Elisabeth LECLERC-CESSAC pour son amitié et pour l'intérêt constant qu'elle a montré lors de ce travail. Les discussions et les réunions communes ont toujours été très bénéfiques. Je n'oublie pas non plus tous les membres du service Biosphère et Environnement de l'Andra pour leur sympathie et leur accueil lors de mes venues à l'Andra."

N29 - Enfin, Sébastien DENYS et Elisabeth LECLERC-CESSAC entretiennent les bonnes relations que l'on imagine, puisqu'ils ont co-écrit plus d'une douzaine de publications.

N30 - Ces relations d'amitiés depuis des années (1988) posent un problème déontologique. On est proche du conflit d'intérêt. Et pourtant Sébastien DENYS a fait sa Déclaration publique d'intérêt (DPI). Ne s'agit-il pas ici en effet de "liens noués" avec l'ANDRA ?

N33 - Aujourd'hui, dans cette affaire de santé publique, pour nous, Association, il ne s'agit pas d’accuser qui que ce soit, mais d’essayer de comprendre et de trouver une explication. Nous voulons mettre en relation le maximum de personnes pour faire la lumière.

N34 - Nous pensons sérieusement que le cumul des faibles doses dues aux retombées du nuage de Tchernobyl, (voir notamment l'Atlas des contaminations radioactives de André PARIS, édité par la CRIIRAD) et celles dues aux rejets des installations nucléaires du Soulainois ont un rôle dans ces excès de pathologies :

- les rejets quotidiens autorisés,

- les rejets non mesurés,

- les rejets accidentels, notamment ceux du à l'écrasement de plusieurs ampoules de tritium entre 1993 et 1997. Dossier en cours.

- les rejets diffus (voir diapo 12)

N35 - Nous exigeons que toutes les pathologies à faible incidence soient étudiées selon le principe du scan spatial de Kulldorf. Cela a bien été fait pour l'étude des 7 bébés nés sans bras.

 

================

 

 24 septembre 2018

La NewsLetter n°39 qui relate le rôle de Santé publique France dans l'affaire des 7 bébés nés sans bras dans l'Ain, et qui invite à venir écouter Santé publique France le 1er octobre à 8 h dans la salle des fêtes de Soulaines (10200)

Les 8608 boîtes aux lettres des 54 communes du cercle de 15 km recoivent aujourd'hui  cette  Invitation-information au format A3.

Lisez ce document en pleine page et avec les iens.

A noter :  l'ANNULATION  du Concert d'orgue - Les explications. (notamment la décision du "curé" de Bar-sur-Aube)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

==============

 

3 septembre 2018

 

 

 

 

 

La réponse au mail de Philippe DALLEMAGNE, Président de la Communauté de communes Vendeuvre-Soulaines, qui nous demande de supprimer de notre communication le visuel "Mourir dans le canton de Soulaines", parce que nous avons exploité ce logo, sans autorisation, et avec une utilisation nuisant à l’image de notre Communauté.

 

==========

 

29 août 2018

Le communiqué qui annonce la mise en ligne de la vidéo :

Les cancers ne se cachent plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

=======================

 

Dimanche 19 août 2018

 

 

 

 

 

 

Opération Point d'information à VILLE-SUR-TERRE.

Cette action, au 8 route de Soulaines (à côté de la mairie), siège de l'Association La Qualité de Vie (à 5 km de Soulaines), à l'occasion du célèbre vide-grenier très fréquenté, a été un succès. Le maire du village craignait en effet une dérive façon BURE !

Certes les adeptes du vide-grenier qui ont envahi le village dés 6 h du matin n'étaient nullement intéressé par notre stand. Certains refusaient même de prendre Le document au format A3 que nous leur tendions.

-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons répondu à toutes les questions. Tous les concernés par cette enquête sanitaire ont pu se renseigner, échanger, témoigner...

Une dizaine de riverains se sont déclarés intéressés, et prêts à s’impliquer dans l’association.

Nous avons été informés de l'existence d’un cas de maladie de Charcot supplémentaire à Robert-Magny, près de Montier-en-Der...La mère de la victime a été rencontrée.

Autre histoire : Muriel : cancer du sein et plein de cancers dans sa famille. Pour elle, c’est l’hérédité. Puis en parlant de ses habitudes de vie, elle a expliqué que, comme toute sa famille, elle fait toute sa cuisine au thym, avec les recettes d’une grand-mère... Ceci explique peut-être cela ?

L’Est-Eclair consacre ce matin ¾ de page à ce Point information. Evidemment le jeune journaliste n’a pas traité des sujets qui fâchent. Quant à l’expression : «Michel GUERITTE posant fièrement » : il est gonflé le journaliste qui a mis lui même en scène la prise de vue...

Le correspondant du JHM a réussi à placer cet article.

Canal 32 a diffusé ce sujet, accompagné de ce commentaire :

MICHEL GUÉRITTE, MILITANT ANTINUCLÉAIRE, LANCE SON ASSOCIATION

Michel Guéritte a profité du vide-grenier de Ville-sur-Terre pour lancer son association : "Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ?" 

Pour ce militant antinucléaire, l’Andra, centre de déchets radioactifs, serait responsable des cancers développés par les habitants du secteur. En lançant son association ce dimanche, il a souhaité rallier les passants à sa cause. Pour le conforter, une étude publiée récemment par Santé publique France révèle que le risque de décéder d'un cancer du poumon, pour les habitants dans un rayon de 15 kilomètres autour du centre, est plus élevé qu'ailleurs dans l'Aube et la Haute-Marne (25% de risque en plus, selon l'étude menée entre 1998-2007), mais aucun lien formel n'est établi entre les deux éléments.

Quant à France3 : on ne bosse jamais sur des sujets mineurs le dimanche !
 
A noter : Dans l’Est-Eclair, l’ANDRA a sorti samedi, veille de cette action annoncée, une page entière, sur l’ICC, la nouvelle Installation de contrôle des colis à l'arrivée. Super : avant, les contrôles étaient « pas terrible ». Maintenant ils sont plus rigoureux : il y aura donc moins de cancers....


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

============

 

17 août 2018

Publication de la NewsLetter n°38 qui fait le point sur cette enquête sanitaire.

Annonce de la création de l'Association "Pourquoi TROP DE CANERS AUTOUR DE SOULAINES ?"


============

 

9 août 2018

Une lettre a été adressée ce jour à Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé.

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a été informé, ainsi que les membres du groupe de réflexion que Nicolas HULOT avait réuni en février 2017.

 

============

 

9 août 2018

Le point sur le questionnement à Santé publique France

Voir la mise à jour du 29 septembre 2018.

 

============

 

6 août 2018

Le mail adressé à la Direction de Santé publique France afin d'obtenir les réponses aux questions posées à Sébastien DENYS et Candice ROUDIER qui refusent de nous répondre avant le 1er octobre 2018, date de la réunion publique de la CLI de Soulaines.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le point "p" de ce mail révèle notamment queSébastien DENYS, directeur du Pôle santé environnement de Santé publique France, entretient des relations d'amitiés depuis des années avec Elisabeth LECLERC, Experte environnement à l'ANDRA, ce qui pose un problème déontologique. On est proche du conflit d'intérêt. Et pourtant Sébastien DENYS a fait sa Déclaration publique d'intérêt (DPI). Ne s'agit-il pas ici de "liens noués" avec l'ANDRA ?

Les avocats Corinne LEPAGE et Etienne AMBROSELLI ont été consultés.

        

==============

 

14 juillet 2018

Avant le 14 juillet la CLi de Soulaines a pris en charge la reproduction et l’acheminement, via La Poste, de la synthèse de 6 pages établie par Santé Publique France, telle que communiquée lors du dernier Comité. Cela concerne les communes de la Communauté de communes Vendeuvre-Soulaines, des Lacs de Champagne, de la Région de Bar-sur-Aube, et de toute autre commune située dans un rayon de 15 km autour de l’installation (notamment Haute-Marne).   

Par ailleurs la CLI a annoncé une réunion publique au dernier trimestre 2018.        

=============

 

11 juillet 2018

Nouvelle sous-préfète à Bar-sur-Aube

Par décret du Président de la République en date du 10 juillet 2018, Mme Emilia HAVEZ,  inspectrice hors classe de l'action sanitaire et sociale, est nommée sous préfète de Bar-sur-Aube.

C'est une experte du monde sanitaire et social, et qui a notamment une expérience du handicap, de la gérontologie et de "violence et santé" !

On comprend ces choix judicieux :

- la Sous-préfète de Bar-sur-Aube, Mme Emilia HAVEZ, est une spécialiste du sanitaire dans l'arrondissement concerné par l'excès de cancers autour de SOULAINES.

- la Préfète de la Meuse, Madame Muriel NGUYEN est une spécialiste du maintien de l'ordre à BURE...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographiée par L'Est-républicain, il ne s'agit pas d'un montage !

============

 

8 juillet 2018

Le point sur le questionnement à Santé publique France

Voir la mise à jour du 29 septembre 2018.

 

==========

 

11 juin 2018

Communiqué

Santé publique France  (ex InVS, Institut national de veille sanitaire) confirme :

Il y a 28% de mortalité par cancer du poumon en plus dans un rayon de 15 km autour des sites nucléaires de Soulaines, que dans le reste des départements de l’Aube et de la Haute-Marne.

L'enquête de 2010

En 2010, l'enquête sanitaire diligentée par l'InVS (Institut national de veille sanitaire) avait étudié les pathologies pour lesquelles la radioactivité est un facteur de risque établi, comme : les leucémies, lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin, myélomes multiples, cancers du poumon, des os, du sein, de l’estomac, du côlon et du rectum, du foie, des reins, du système nerveux central et de la thyroïde.

L’objectif était d’évaluer le risque de survenue de ces pathologies dans une zone de 15 km autour du CSFMA et de le comparer aux risques observés dans le reste des départements de l’Aube et de la Haute-Marne, entre 1998 et 2007.

L'InVS avait conclu que pour le cancer du poumon chez l’homme, un excès de risque statistiquement significatif était observé ; il était de +28 % pour la mortalité (1998-2007) et de +29 % pour les hospitalisations (2005-2008). Autrement dit, la probabilité pour que les excès de risques observés soient dus au hasard était faible.

Suite à la présentation de ces résultats au comité de suivi de l’étude en 2010, il a été recommandé que Santé publique France poursuive la surveillance du cancer du poumon chez l’homme dans la zone de proximité.

L'enquête de 2017

Santé publique France a communiqué le résultat de l'étude complémentaire au Comité de pilotage ce 6 juin 2018.

L’excès de mortalité par cancer du poumon observé chez les hommes dans l'étude de 2010 demeure statistiquement significatif sur la période 1998-2012.

Le périmètre compte 16 000 personnes réparties dans 58 communes. Il a été considéré qu’au delà de 15 km, il n’y a plus d’exposition possible aux rejets. Toutefois, compte tenu du fait que les données d’hospitalisations ne sont disponibles qu’à l’échelle du code postal du lieu de résidence, les 154 communes couvertes par ces codes postaux ont constitué la zone d’étude pour l’analyse du risque d’hospitalisation. 

Résultats 

Mortalité par cancer du poumon chez l’homme de 1998-2012 

Le risque de décéder d’un cancer du poumon est légèrement plus élevé pour les hommes vivant dans la zone de proximité [+ 25 %, RR=1,25 (IC95 % : 1,04-1,49)], que pour les hommes vivant dans le reste des départements de l’Aube et de la Haute-Marne. Cet excès de risque se traduit par 138 décès par cancer du poumon observés contre 131 attendus. Cette différence est statistiquement significative. Il est à noter que l’incidence du cancer du poumon est déjà plus élevée dans l’Aube et la Haute-Marne que l’incidence moyenne nationale. 

- De 1998 à 2007 : un excès de risque statistiquement significatif de mortalité de 28 % par cancer du poumon est observé chez les hommes résidant à proximité du CSFMA, par rapport aux hommes résidant à distance.

- De 2008 à 2012, il n’y a pas d’excès significatif de mortalité observé chez les hommes résidant à proximité du CSFMA par rapport aux hommes résidant à distance (RR=1,18 [IC95 % : 0,87-1,60]). )

- De 1988 à 1997 : période précédant l’ouverture du centre de stockage (temps de latence de 5 ans pris en compte), aucune différence de risque de mortalité n’est observée chez les hommes résidant dans les communes situées à moins de 15 km du CSFMA par rapport aux hommes résidant dans le reste des communes de l’Aube et de la Haute-Marne (RR=0,92 [IC95 % : 0,72-1,17]). 

Hospitalisations pour cancer du poumon chez l’homme de 2005 à 2012 

Sur l’ensemble de la période 2005-2012, parmi les hommes, le risque d’être hospitalisé pour un cancer du poumon dans la zone à proximité du CSFMA n’est pas significativement différent de celui observé dans le reste de l’Aube et de la Haute-Marne (RR=1,16 [IC95 % : 0,98-1,38]) 

Sur la période la plus récente (2009-2012), ce risque n’est pas significativement différent de celui observé dans le reste des départements de l’Aube et de la Haute-Marne (RR=1,05 [IC95 % : 0,82-1,34]) 

L'Association La Qualité de Vie demande une interview filmée à Santé publique France

En effet, au vu de tous ces resultats, bon nombre de questions restent à éclaircir :

Pourquoi le cancer du pancréas n'a-t-il pas été pris en compte ?

Comment se présentent les formulaires papier et électronique pour les déclarations hospitalisation et décès ?

Il y a des maladies rares donc en très petite quantité, pourquoi ne pas les traiter avec un outil adapté ? Voir cette carte des leucémies, maladie de Hodgkin et sarcome d'Ewing. 

Les écarts importants et nombreux concernant bon nombre de cancers sont invalidés par l'intervalle de confiance.

Si un aubois qui a passé toute sa vie à Soulaines, meurt d'un cancer de la thyroïde dans sa maison de Corse où il a décidé de passer sa retraite, il n'est pas comptabilisé.

La mobilité : par exemple, à Ville-sur-Terre : 74% des enfants nés après 1970 n’habitent plus au village. Et, pire : beaucoup d’entre eux habitent en dehors de la zone des 15 km. Ce qui signifie que des enfants qui, entre 0 et 15 ans, auraient subi une éventuelle contamination, et seraient aujourd’hui malades, sont partis "enrichir" les statistiques hors zone de proximité.

Pour 2017, il y a persistance de l’excès significatif de mortalité, alors qu'il y a non persistance de l’excès d’hospitalisation : comment accepter cet état de fait ? Serions-nous plus mal soignés autour de Soulaines ? Ou bien, est-ce à cause des cancers qui métastasent au poumon ? En effet, un patient pourrait être enregistré lors de son hospitalisation pour un cancer du sein, mais enregistré lors de son décès pour un cancer métastasé au poumon.

Quid du cumul des faibles doses ? - de l'impact du nuage de Tchernobyl auquel s’ajoute le nuage quotidien de l'ANDRA ?

 

=========

 

5 juin 2018

Résultat de l'étude complémentaire à l'Enquête sanitaire de 2010 autour du Centre de stockage de déchets nucléaires de Soulaines.

Il y a 28% de mortalité par cancer du poumon en plus dans un rayon de 15 km autour du CSFMA de Soulaines que dans le reste des départements de l’Aube et de la Haute-Marne.

C'est, simplifié en deux lignes, ce que Santé publique France a communiqué au Comité de pilotage le 6 juin 2018.

L’excès de mortalité par cancer du poumon observé chez les hommes dans l’étude de 2010 demeure donc statistiquement significatif sur la période 1998-2012.

Détails à venir sur la qualité de cette enquête dite écologique, sur le débat qui a suivi, sur la communication des résultats à la population, sur les suites envisagées.

Aucun représentant du pouvoir n'était présent.  Nous pensons qu'il y a une évidente volonté de ne pas trop communiquer sur cette histoire. Effectivement, on ne peut pas à la fois étaler dans les journaux d'une part l'arrivée de nouvelles poubelles nucléaires dans le Soulainois, et d'autre part les statistiques des cancers...

 

===========================================

J - Les documents fournis par Santé publique France :

La plaquette de 6 pages de l'enquête de 2017

La présentation powerpoint au Comité de pilotage

L'enquête sanitaire de 2010  - dossier

L'enquête sanitaire de 2010  - présentation powerpoint

La liste des communes concernées

 

===================================================

 

K - Les documents produits par l'Association La Qualité de Vie :

Le texte dérivé du powerpoint

L’analyse complète

Le dossier sur le site

Contact : 

Michel GUERITTE

Association La Qualité de Vie.

michel.gueritte (at) gmail.com

 

=======================

L - Savoir et comprendre

Cancer et leucémie

Leucémie à La Hague

C'est quoi les faibles doses.

Un dossier de 70 pages sur les faibles doses : chacun pourra se faire une opinion sur la définition des faibles doses et sur son impact sur l'homme, selon les auteurs.

Le cumul des faibles doses

Les effets biologiques de la radioactivité par Roger BELBEOCH (1990)

INWORKS - L'enquête sur les travailleurs du nucléaire

Le thym - L'impact du nuage de Tchernobyl

Ils habitent à côté d'une centrale nucléaire  - Les vins des côteaux du Tricastin

Des ampoules de tritium écrasées - En juin et novembre 1995

Le tritium, on ne nous dit pas tout.

 

==================================================

 

M - Pourquoi "TROP de CANCERS autour de SOULAINES ?"

Pourquoi "TROP de CANCERS autour de SOULAINES ?" : c'est le nom de l'Association 1901, en cours de création.

Elle intéresse les victimes de cancers, de pathologies de la thyroïde, de malformation et de handicap à la naissance, de stérilité, fertilité, fausses couches... dans les communes situées dans un rayon de 15 km autour de Soulaines. Cela concerne 16 000 habitants. Attention, elle concerne aussi les maladies rares, appelées orphelines, qui sont en grand nombre dans la région ! Des pathologies dont l'incidence est de l'ordre de 2 à 10 cas pour 100 000 habitants par an !

La liste des 58 communes concernées par l'étude de mortalité,

et des 154 communes concernées par l'étude de morbidité (hospitalisation), plus nombreuses parce que les statistiques sont basées sur le code postal, et qui nous ont été communiquées par Santé publique France, sont détaillées sur cette page.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

======================================

N - "LES CANCERS NE SE CACHENT PLUS..."

Ils ne se cachent plus

Visionner cette vidéo

C'est la vidéo témoignage :

L’objet n’est pas d’accuser, mais d’essayer de comprendre et de trouver une explication.

En 18 minutes, une vingtaine de concernés s'expriment devant la caméra. L'angle d'attaque :
 
Je suis : Prénom, Nom…
J’habite…
J’ai un cancer de…
Comme tous ceux que je connais, et il y en a pas mal dans le coin, j'avais pris l'habitude de dire : "C’est d'la faute'à pas d'chance, maintenant, je me pose des questions…"
 
La majorité des intervenants le font à visage découvert, d’autres demandent à être floutés, d’autres témoignent anonymement… ou encore, le témoignage fait l'objet d'une reconstitution.
 
L’important : c’est d’arriver à une prise de conscience.
 
Le monde médical, médecins, pharmaciens, infirmiers, ambulanciers, laboratoires, centres d’imagerie médicale, employés des Maisons de santé, des EHPAD et des hôpitaux, personnel ADMR... (en exercice ou retraité) peuvent apporter également leur témoignage. Bien sûr, dans les limites du secret médical.

Une vidéo qui recueille quelques témoignages forts.

Par exemple :

- 21 cancers de la thyroïde dans 12 villages représentant 2062 habitants

- dans quelques villages autour de SOULAINES : un cancer dans chaque maison ou presque,

- jusqu’à 3 cancers dans certaines maisons,

- 2 leucémies aigües myéloblastiques et 2 maladies de Charcot dans une même rue,

Egalement beaucoup trop de cancers du pancréas, qui, bizarrement, ont été exclus de l’enquête, alors qu’ils sont en excès dans l'enquête sanitaire autour du Tricastin.

On se moque de qui ?

 

===============================================

 

O - Partageons et échangeons avec DialogLoop !

Pour faciliter les échanges, et donner la voix à tous les gens concernés, nous utilisons un nouveau réseau social privé : DialogLoop


Nous y partageons les informations. Chacun peut poser des questions, répondre à des questions, à des sondages; commenter et interagir en privé ou avec tous.

Cliquez sur ce lien pour vous connecter, et laissez-vous guider.  https://dialog.live/Cancers-Soulaines

La connexion se fait simplement en utilisant votre compte Facebook, ou LinkedIn ou Twitter, ou en créant un compte DialogLoop gratuit... en une minute.

Ce réseau social privé est très facile à utiliser comme le montre ce tutoriel.

 

============

P - Appel n°1 :

Pour témoigner dans cette vidéo :

Utilisez DialogLoop ou envoyez un mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

============

Q - Appel n°2 :

Nous recherchons les cas de cancer du pancréas, de Maladie de CHARCOT et de maladies orphelines...

Utilisez DialogLoop ou envoyez un mail à :

 

===========

 

R Appel n°3 :

Le nuage de Tchernobyl : Nous recherchons les relevés pluviométriques pour chacune des communes. Que les agriculteurs, qui notent le nombre de millimètres d'eau de pluie tombés chaque jour sur un carnet, un cahier, un calendrier... n'hésitent pas à nous contacter. En effet les quantités de cesium, d'iode 131, de strontium, etc. tombés entre le 30 avril et 12 mai 1986 sont liées à la quantité de pluie tombée. C'est le lessivage des nuages. Voir le paragraphe 2B de ce dossier.

Utilisez DialogLoop ou envoyez un mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

============

 

S - Appel n°4 :

Nous recherchons des conseils juridiques pour mener des actions.

Nous sommes en contact avec Maître Corinne LEPAGE et Maître Etienne AMBROSELLI.

Nous étudions l'éventualité 'actions judiciaires :

#1 - Contre SANTE PUBLIQUE FRANCE dont Sébastien DENYS, Directeur de Santé publique France, entretient, depuis 1988, des relations d'amitié, et co-écrit des articles scientifiques avec Elisabeth LECLERC-CESSAC, Experte Environnement de l’ANDRA.
Ces relations d'amitié depuis des années (1988) posent un problème déontologique. On est proche du conflit d'intérêt. Et pourtant Sébastien DENYS a fait sa Déclaration publique d'intérêt (DPI). Ne s'agit-il pas ici en effet de "liens noués" avec l'ANDRA ?
.
#2 - Contre les élus des 58 communes, qui sont responsables de la sécurité et de la santé de leurs administrés, qui savent qu’il y a trop de cancers dans leur commune et qui ne font rien.

# 3 - Contre l’ANDRA qui a rejeté du tritium dans l’environnement dans les années 1993-1997. Sans oublier la légèreté de la communication des faits et des effets aux riverains.

 

===========================

 

T - Pourquoi cette association ?

Parce que, communiqués le 5 juin 2018, les résultats d'une enquête de 2017 complémentaire à celle de 2010 confirment un excès de mortalité par cancer du poumon, observé chez les hommes.

Cet excès demeure statistiquement significatif sur la période 1998-2012.

Santé publique France a calculé qu'il y a 28% de mortalité par cancer du poumon en plus, dans un rayon de 15 km autour des sites nucléaires de Soulaines, que dans le reste des départements de l’Aube et de la Haute-Marne.

Notez que sur une période antérieure à l'arrivée de l'ANDRA, il n'y a pas d'écart....

 

==============

 

U - HISTORIQUE

1 - Brève histoire de l'ouverture du site de Soulaines et des déchets entreposés

1 a - Le centre de stockage des déchets de faible et moyenne activité

Implanté sur les communes de Soulaines-Dhuys, Ville-aux-Bois et Epothémont dans le département de l’Aube, le CSA est le 2e centre français de stockage en surface de déchets faiblement et moyennement radioactifs. Il a pris le relais du centre de stockage de la Manche.

Le centre de stockage des déchets de faible et moyenne activité est une Installation Nucléaire de Base (INB n°149), exploitée par l’Andra depuis le 13 janvier 1992. Ce centre est autorisé à accueillir 1 million de m3 de colis de déchets radioactifs. A fin 2014, environ 29 % de cette capacité totale de stockage autorisée étaient atteints. Environ 12 000 m3 de colis de déchets sont stockés annuellement.

Le CSA employait fin 2014, 85 agents Andra et une centaine de personnes travaillant sur le centre pour le compte d’entreprises extérieures.

Le CSA est principalement équipé :

- D’une zone de stockage de 30 hectares sur laquelle sont construits, par tranche, les ouvrages en béton accueillant les colis de déchets radioactifs.

- D’un atelier de conditionnement des déchets (ACD) composé :

- D’une unité de compactage destinée à compresser des fûts métalliques de 200 litres contenant des déchets compactables (plastiques, chiffons…) afin de réduire leur volume ;

- D’une unité d’injection permettant de bloquer dans un mortier des déchets volumineux et lourds (tubes, ferrailles…) présents dans des caissons de 5 m3 et 10 m3, afin de garantir la résistance mécanique des colis.

- D’une salle de conduite permettant le pilotage de l’unité de compactage.

- D’un laboratoire radiologique réalisant la quasi-totalité des analyses radiologiques définies dans le plan de surveillance du CSA.

- D’un bâtiment de transit assurant l’entreposage temporaire de colis de déchets dans le cas notamment de litige sur une expédition nécessitant un complément d’information ou de régulation des flux dans les installations.

- D’une Structure Expérimentale de Couverture (SEC) pour étudier un concept de couverture qui sera installée au-dessus des ouvrages de stockage en fin d’exploitation et devra assurer l’étanchéité de la zone de stockage à long terme.

- D’un bassin d’orage recueillant toutes les eaux pluviales tombant sur le site. Il sert également de réserve d’eau en cas d’incendie.

1 b - Un article du journal local (l'Est-éclair) qui explique comment l'ANDRA a tissé et tisse sa toile pour faire accepter les poubelles nucléaires de Soulaines, Morvilliers, l'entreposage FA-VL du CIRES, et la future poubelle FA-VL dans le canton de Soulaines.

1 c - 4 pages qui expliquent les grands problèmes de cette prolifération des poubelles nucléaires

1 d - Les prochaines poubelles dont la FA-VL : 3,5 millions de m3 ! Garçon, l'addition !

2 - Informations concernant la contamination radioactive autour du site

Tous les rejets sont bien sûr insignifiants, légaux, autorisés, ils sont en dessous des normes et sont donc non-impactants. Il n'y a pas de fuite, mais des relâchements maîtrisés !

2 a - Dans ce rapport annuel lire : Résultats de la dosimétrie : page 17 - Lire : Surveillance de l'environnement et rejets : page 23 à 33

2 b - Les rejets autorisés

2 c - Les accidents historiques

3 - Le cumul des faibles doses

N’oublions pas que si il y a un écart autour de Soulaines, pour beaucoup, ce n’est pas à cause des seuls sites du Soulainois, mais à cause du cumul des faibles doses dû au nuage de Tchernobyl et du nuage permanent de l’ANDRA, depuis 20 ans... Voir ce dossier qui mériterait une mise à jour.

4 - Recensement informel de malades et décès perçus comme radio-induits


Ce sont les études de l’inVS (études passées et étude en cours)

Pour retracer l'historique il suffit d'aller sur cette page : Période 1 :

et de lire successivement les items :

26 juin 2007 : enquête impossible

juillet-août 2007 : les élus de la haute-marne réagissent

19 octobre 2007 : lancement de l'enquête

16 novembre 2007 : annonce officielle : enquête sur 18 000 Aubois

19 juin 2008 : réunion du Comité de pilotage

puis dans Période 2 :

12 novembre 2008 : l'enquête patine

23 janvier 2009 : enfin la proposition d'un protocole

30 janvier 2009 : désaccords sur le protocole

10 mars 2009 : le Conseiller général Michel ROCHE freine l'enquête

30 avril 2009 : le protocole final

puis dans Période 4 :

23 janvier 2010 : l'enquête repart

27 janvier 2010 : on en est à la collecte des données

puis dans Période 5 :

18 février 2010 : la presse donne des détails sur l'étude : elle n'apportera aucune conclusion sur la relation entre un éventuel écart et la présence des sites de l'ANDRA.

21 septembre 2010 : la communication des résultats est annoncée pour fin octobre

14 octobre 2010 : résultats annoncés pour fin novembre

19 octobre 2010 : "On a rien piloté du tout"

20 octobre 2010 : excès sur les cancers du poumon. Mais en modifiant diamètre et période de référence l'écart n'est plus significatif ! Circulez, il n'y a rien à voir.

décembre 2010 : résultats définitifs - Recommandation de l'InVS : il faut poursuivre l'enquête

7 avril 2011 : réunion d'information

juin 2011 : accords ANCCLI - IRSN - InVS

puis dans Période 6 :

17 janvier 2012 : pourquoi ne poursuit-on pas l'enquête

17 janvier 2012 : seule l'InVS est compétente en la matière

5 avril 2012 : poursuivre la surveillance locale des cancers

12 juin 2012 : si l’excès observé actuellement est dû à une simple fluctuation aléatoire.

20 décembre 2012 : il n'y a pas que l'InVS qui réalise ce genre d'études

5 juin 2013 : réunion du comité de suivi

4 juillet 2013 : la suite de l'enquête

12 septembre 2013 : l'InVS aux ordres de la préfecture

2 décembre 2014 : dans le compte-rendu : annonce de la prochaine réunion du comité de suivi le 11 décembre 2014.

11 décembre 2014 : réunion du Comité de pilotage. Une partie des critiques. Le protocole définitif

3 avril 2015 : dans le dossier pour l'enquête publique CIRES on peut lire : paragraphe 8 :

Que penser de l'histoire d'un travailleur qui allait dans les zones chaudes du Stockage de Soulaines avec ses chaussures chaudes. Qui les échangeait contre ses chaussures froides puis rentrait chez lui les ranger dans l'armoire à côté des chaussons roses de son épouse. L'épouse vient de décéder d'une leucémie aigüe. Lui vient de décéder d'un cancer de l'estomac. Il m'avait expliqué que "des fois les chaussures froides et les chaussures chaudes se mélangeaient !"

Alors faute à pas d'chance ou faute à une poussière de plutonium ? De toute façon on ne le saura jamais. Et pas grand monde ne se posera la question puisque dans l'article du journal local qui relatait le décès, le rédacteur précisait que le travailleur en question était employé de la STMI, et non pas de l'ANDRA... Et tout le monde ne sait pas que STMI signifie : Société des Techniques en Milieu Ionisant !

22 avril 2015 : conférence de Michèle RIVASI, Corinne LEPAGE, et Youri BANDAJEVSKI, à la mairie de Paris 2ème.


Youri BANDAJEVSKI a constaté : dans une cohorte d'environ 2000 enfants de 0 à 17 ans, 20 % environ sont aujourd’hui malades de la thyroïde.
Ce n’est pas de la faute à l’iode 131 (disparue 80 jours après le 26 avril 1986). 
Ce n’est pas de la faute à pas d’chance (comme ils disent autour de Soulaines).
“C’est de la faute au cesium 137”, dit Youri, quand on lui pose la question.
Les premiers jours de mai 1986, du cesium, il en est tombé beaucoup dans certains recoins de la planète.
Et, après 30 ans, moitié de beaucoup, c’est encore beaucoup pour les organismes...

5 - Le travail associatif en cours

Hélas, il n’y en a pas en dehors de celui de l'Association La Qualité de Vie !

5 a - Dossier de 4 pages expliquant le projet d'enquête citoyenne, distribué aux habitants de Ville-sur-Terre.

5 b - Dossier de 8 pages distribué aux habitants autour de BURE et de SOULAINES

5 c - Enquête par voisinage :

par exemple : Michel GUERITTE a dénombré 21 cancers de la thyroïde, dans 12 villages voisins (villages sous les vents dominants de Soulaines), représentants 2062 habitants.
Cela donne une prévalence 5 fois supérieure à celle du registre de la Marne et des Ardennes, que Claire SCHVARTZ a accepté de communiquer.

Prévalence : 1 % au lieu de 0,2% soit 5 fois plus = 500%

5 d - Lire le paragraphe 2 de l'introduction du site villesurterre.com : Les faits en 50 lignes.

6 - La validité de l'enquête InVS

Quand on sait, par exemple, que 74% des enfants nés à Ville-sur-Terre entre 1970 et 2002 n'habitent plus le village ! Pire : un bon nombre d'eux habitent maintenant dans les départements de l'Aube et de le Haute-Marne, à plus de 15 km !

 =================

V - Dans les médias

France 3 Champagne-Ardenne a été le premier à réagir. Mais le projet de reportage est resté sans suite...

La rédaction du Journal de la Haute-Marne a fini par publier ces quelques lignes.

France Bleu a fait une page complète sur son site et a diffusé un sujet de 3 minutes avec l'intervention d'un témoin malade d'un cancer de la prostate.

ACTU ENVIRONNEMENT  titre : Un excès de risque de cancer identifié autour du stockage de déchets radioactifs de l'Aube.

Reporterre se contente de citer ACTU ENVIRONNEMENT.

L'Est-Eclair n'a pas donné beaucoup de surface à l'information. Elle a également reformulé le rapport de Santé publique France, pour minimiser le problème. Résultat : tout n'est pas d'une grande clarté. On comprend que ce journal, qui fait la promotion des stockages nucléaires, à venir dans le Soulainois, ne puisse étaler au grand jour un excès de cancers autour de Soulaines.

L'Union.

Le site de l'ANDRA présente les choses en insistant sur le fait que pour la morbidité, il n'y a plus d'écart - que pour la mortalité l'écart est faible - et que de toute façon, si il y avait quelque chose, rien ne prouve que cela serait dû à la présence des sites nucléaires ! Et pourtant, l'enquête montre que sur la période d'étude antérieure à l'arrivée de l'ANDRA, il n'y a pas excès de cancers autour de Soulaines.

La CLI de Soulaines fait ce commentaire et quelques annonces :

Mardi 5 juin 2018 au COSEC de Montier en Der, Santé Publique France (SPF) a présenté au comité de pilotage, les résultats de l’étude sanitaire sur la santé des populations vivant à proximité des centres de stockage ( rayon de 15 km ) rapportée à celle des populations des départements de l’Aube et de la Haute Marne. Pour rappel, cette étude complémentaire s’inscrit à la suite du marquage constaté lors de l’étude initiale sur les cancers du poumon. Ce marquage est-il représentatif d’une problématique de santé locale ou est-il induit par l’outil statistique déployé lors de la première étude ? Il ressort les éléments suivants :

- Le risque relatif de cancer du poumon dans l’Aube et la Haute Marne est supérieur à la moyenne nationale.

- Les résultats confirment la tendance observée pour la mortalité se rapportant au cancer du poumon, avec un risque relatif  de + 25 %. Cela constitue un point de vigilance qu’il convient de suivre.

- Par contre les données d’hospitalisation ne mettent pas en évidence un excès de risque relatif pour les populations étudiées.

- Aucun lien de causalité ne peut être établi

- Santé publique France proposera une stratégie de surveillance épidémiologique à définir en lien avec les acteurs locaux ( pathologie à considérer, fréquence de la surveillance, … ).

- Le collectif « Les citoyens du coin », à l’initiative de cette étude sanitaire, sera pleinement associé à la construction et au suivi de cette démarche dont le portage sera assuré par la CLI de Soulaines.

Savoie antinucléaire

Bellaciao

Le blog de Roland CORRIER

 

================================

Est-il besoin de rappeler cette légende :

"Les couples venaient danser dans ce lieu (le moulin). Souvent, ils ne s'arrachaient pas à leur plaisir, quand les cloches de l'église appelaient à l'office. A la vérité, c'est le Diable qui menait la danse. Un jour de grande fête, le châtiment est survenu, immédiat et terrible. Au dernier carillon, un gouffre s'est ouvert sous les pieds des danseurs, et l'eau a jailli, dans laquelle quelques personnes ont été ensevelies."

 

 ==========================================

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 42 invités

3800919

© 2019 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.