powered_by.gif
bandeau-don-tcherno23

Elections Européennes 7 Juin 2009

7 Juin 2009

 

 

Les résultats :

Dans la circonscription de l'Est :

  • UMP : 4 sièges
  • PS : 2 sièges
  • Europe Ecologie : 1 siège : Sandrine BELIER, que La Q.V. a eu la chance de rencontrer
  • MoDem : 1 siège : Jean-François KAHN, que la Q.V. a rencontré
  • FN : 1 siège

Résultats sous forme graphique.

Quelle raclée !

"Ce qui ne tue pas, rend plus fort" :  Le PS !

Et à VILLE-sur-TERRE ?

Personne ne s'est intéressé aux résultats du petit village de Ville-sur-Terre, qui a donné son nom à ce site. Village où je suis né, et où j'aurais aimé passer ma retraite. Vert de colère, je suis :

- Mouvement Ecologiste Indépendant : O voix

- Europe-Ecologie : 1 voix.

Zut, je suis démasqué...

 __________________________________________________________________

Infos pour le vote :

A – Les réponses aux questions de La Q.V. lors des meetings aubois pour les Européennes. L'occasion de rencontres et de déclarations intéressantes à propos de la nucléarisation de l'Aube et de la Champagne-Ardenne.

B - Evaluation des candidats par le réseau "Sortir du Nucléaire"

 __________________________________________________________________

A – Les réponses aux questions de La Q.V. lors des meetings aubois. L'occasion de rencontres et de déclarations intéressantes à propos de la nucléarisation de l'Aube et de la Champagne-Ardenne.

La Q.V. a clairement interpellé les candidats, lors des meetings aubois, sur la problématique du nucléaire dans le Briennois-Soulainois : bientôt 5 sites nucléaires, (Soulaines, le terminal ferroviaire de Brienne-le-Château, Morvilliers, l'extension DAHER à Epothémont, le futur site FA-VL), l'impact sanitaire, l'image de la Champagne et du champagne, la proximité du PNRFO et du vignoble champenois.

 

modem1 - MODEM
19 mars, à Pont-Sainte-Marie (banlieue troyenne)
Intervenant : Jean-François KAHN
120 personnes.
Sujet traité : la crise en France, en Europe et dans le monde
Un constat sans complaisance, et avec beaucoup d'humour et de piques à l'encontre de Nicolas Sarkosy. Un show !

Question de La Q.V. :
La dette laissée à nos enfants, certes, mais sur un plan environnemental, quelle est votre position sur l'héritage qu'on va laisser à nos enfants, particulièrement ici dans le Grand-Est. Vous traversez notre territoire, vous ne pouvez pas ignorer que l'Etat cherche un nouveau site pour enfouir des déchets radioactifs. Nous avons déjà trop de sites ici en champagne :
Quelle est la position du Modem sur cette problématique, et puis vous qui avez des attaches dans l'Aube ?

Réponse de Jean-François KAHN :
Ne  souhaite pas habiter à côté d'une poubelle nucléaire. Investir dans les énergies renouvelables est nécessaire, toutefois on ne peut pas arrêter demain matin les 58 réacteurs
 
Question et réponse ont été enregistrées par la caméra de la QV. Mais lorsqu'on a demandé à Jean-françois KAHN l'autorisation de diffuser cet extrait sur villesurterre.com , il a avoué gentiment qu'il n'avait été très brillant sur le sujet, et qu'il préférait qu'on s'abstienne....

La Q.V. a pu échanger avec l'orateur, sur la problématique des candidatures des 10 communes auboises, il a promis de lire avec attention le 4 pages "voulez-vous habiter à côté d'une poubelle nucléaire?" qui lui a été remis.

A en juger par sa prestation du 13 mai à Saint-Dizier (52), il semblerait que Jean-François KAHN n'aie pas pris le temps de lire le document…

 

 

Parti Socialiste2 – PARTI SOCIALISTE
19 mai à Troyes
Moins de 40 personnes, à qui l'on a didtribué le tract   "Agissons pour une Europe sans Nucléaire"
Intervenant tête de liste Grand-Est :
Liêm HOANG-NGOC, professeur à la Sorbonne !
Sujet traité : La crise financière, un vrai cours d'économie niveau Fac !
Après une série de questions du public sur la même thématique, recentrage de La Q.V sur un sujet non abordé : l'environnement et bien sûr le problème de "l'Aube, poubelle nucléaire".
Les intervenants de l'estrade ont préféré donner la parole à quelqu'un de la salle :
Yves FOURNIER, Maire d'Aix-en-Othe et vice-président du Conseil Régional Champagne Ardenne.
Cet extrait vidéo vidéo montre clairement la position du Conseil Régional. Il confirme que la région a bien communiqué à Jean-Louis Borloo sa position : "pas de poubelle FA-VL en Champagne Ardenne", selon la lettre de Jean-Paul BACHY, adressée à Jean-Louis BORLOO, le 6 mars dernier. L'intervention d'Yves FOURRIER montre également, sur le long terme, l'efficacité des communiqués de La Q.V.

 


EUROPE ECOLOGIE3 - EUROPE ECOLOGIE
20 mai à Troyes.
Plus de 100 personnes au Petit Louvre.
(pose de la banderole SDN et distribution de tracts)
Intervenante principale : la tête de liste Sandrine Bélier

A l'invitation des Verts, La Q.V. a été invitée à s'exprimer : un quart d'heure sur l'historique de la nucléarisation de l'Aube et tout particulièrement sur l'impact sanitaire.
La quatrième de couverture de l'édition spéciale Europe Ecologie ne peut-être plus claire : "Sortons du nucléaire et entrons dans l'ère des énergies renouvelables."

Sandrine Belier, tête de liste, nous a spontanément accordé une vidéo interview. Elle explique pourquoi elle a relayé le dailymotion vidéo Borloo sur sa page facebook.

Un public jeune. Une soirée sympathique, dynamique, riche, variée, qui s'est terminée par un concert de qualité.



FRONT de GAUCHE4 – FRONT de GAUCHE
22 mai à Brienne-le-Château.
Intervenants :  Pierre MATHIEU (vice-président Conseil Régional de Champagne-Ardenne) et Mireille BROUILLET
Moins de 30 personnes (distribution de tracts)

Sujet traité : crise, délocalisation, problèmes sociaux, fiscaux,…

A la question de Mireille BROUILLET : "Si nous étions élus, que voulez-vous qu'on fasse en priorité pour vous", les 5 Briennois, militants à La Q.V., ne se sont pas gênés pour aborder le problème de la candidature des 9 communes du secteur, à l'implantation d'une troisième poubelle nucléaire. Pierre Mathieu a eu quelques difficultés pour répondre. Il est à noter que les intervenants ont été quelque peu chahutés, notamment lorsqu'un intervenant a déclaré que "le nucléaire est une énergie propre, qui donne l'indépendance énergétique à la France…"



NPA5 – NPA

26 mai à Sainte-Savine (près de Troyes).
Intervenante principale :  Laurence LYONNAIS, numéro 2 sur la liste.
Moins de 40 personnes (distribution de tracts)

La pétillante Laurence LYONNAIS connaît bien le sujet nucléaire. La vidéo position du NPA est claire. NPA est par ailleurs membre du réseau Sortir du Nucléaire.

Valérie LABARRE, candidate pour EUROPE ECOLOGIE, invitée par NPA, a lancé, au cours de cette réunion, un débat très animé.

Rappelons qu'Olivier Besancenot, à l'occasion des présidentielles de 2007, s'était déplacé à Bure pour soutenir les militants.


NOUVEAU CENTRE6 – NOUVEAU CENTRE
27 mai à Troyes.
Marc SEBEYRAN avait invité :
- Charles de COURSON, brillant orateur, député et célèbre maire de Vanault-les-Dames - 51 - (commune par ailleurs candidate à l'implantation de la poubelle FA-VL)
- et Philippe VIGIER . (député)
La salle du Petit Louvre était comble.
Tous les élus "encartés" étaient présents.

Après une rafale de questions sur la crise, l'économie, le fonctionnement du Parlement Européen, La Q.V. place la double question qui tue.

A la sortie, la distribution de tracts a été impossible, vu l'hostilité ambiante. On n'a pas le droit de parler de problèmes nucléaires, dans une assemblée de sarkosystes…

 


Mouvement Ecologiste Indépendant7 – 29 mai à Troyes.
Antoine WAECHTER avait convié la Presse autour d'un verre de vin pétillant. Ambiance détendue. Le leader du mouvement a clairement exprimé ses convictions, et a accepté de répondre à la "question nucléaire"de la Q.V.

_____________________________________________________________

B - le Réseau "Sortir du nucléaire" a évalué les candidats

  • Europe écologie et le NPA prennent leurs responsabilités face à l'urgence écologique
  • L'Alliance Ecologiste indépendante confirme la nécessité de sortir de cette énergie sale et dangereuse.
  • L'UMP et le PS se contentent de vagues déclarations sur le "développement durable"
  • La position officielle du Modem reste encore à découvrir…
  • Le Parti de Gauche est "coincé" par son tête-à-tête avec le très pronucléaire PCF.


Le Réseau "Sortir du nucléaire" a interrogé les principaux partis à propos de la politique énergétique qu'ils entendent promouvoir au niveau européen. Voici le bilan de cette consultation.

Europe Écologie et le NPA ont apporté des réponses très satisfaisantes. Il faut d'ailleurs rappeler que Les Verts et le NPA sont adhérents du Réseau "Sortir du nucléaire". Europe Écologie et le NPA se prononcent pour une sortie rapide du nucléaire, ont intégré la question des déchets radioactifs et des risques, mais aussi les enjeux démocratiques (passage en force du lobby nucléaire) et géostratégiques (prolifération nucléaire sous couvert du nucléaire civil), ainsi que les questions de l'emploi et du social (promotion des économies d'énergie et du développement des énergies renouvelables, qui sont de véritables gisements d'emplois).

Compte tenu de son idéal "le bien-être durable de tous les êtres" et de nos valeurs "Ethique, Réalisme, Responsabilité, Respect", l'Alliance Ecologiste indépendante confirme la nécessité de sortir de cette énergie sale et dangereuse.

Le Parti de Gauche a eu l'honnêteté de reconnaître que, dans le cadre du Front de Gauche qui l'unit au PCF, il n'était pas possible d'avoir une position commune sur la question du nucléaire. Le Réseau "Sortir du nucléaire" est très attentif à l'évolution du Parti de Gauche, qui s'est déclaré favorable à la sortie du nucléaire, et appelle le PCF a reconsidérer sa position pronucléaire.

Lors de la campagne présidentielle de 2007, le Modem et François Bayrou n'ont pas pris position contre le nucléaire, en critiquant néanmoins l'opacité du lobby atomique. Pour ces élections européennes, seuls Corinne Lepage (CAP21, tête de liste Modem dans le Nord) et Jean-Luc Bennahmias (ancien Vert) ont répondu, se prononçant pour des alternatives au nucléaire, mais à moyen ou long terme. Finalement, la position "officielle" du Modem reste encore à découvrir !
Comme chacun a pu le constater, l'UMP et le PS ont repoussé au maximum le moment d'entrer en campagne et, qui plus est, évitent soigneusement tout débat pouvant remettre en cause l'énergie nucléaire, qui est pourtant un sujet de société crucial.

Le Parti Socialiste a répondu de façon ambiguë, voire hypocrite, se prononçant pour ITER (fusion nucléaire) et pour les réacteurs dits "de 4éme génération", bien que ces deux technologies, pour l'heure inexistantes absorbent plus de 80% des crédits européens pour la recherche énergétique. Ce positionnement vide de sa substance le soutien de principe que le PS exprime pour les énergies renouvelables et les économies d'énergie. Reconnaissant le problème que posent les déchets nucléaires, le PS soutient pourtant du rôle que la France entend jouer dans le déploiement international du nucléaire !

UMP

L'UMP n'ayant pas daigné répondre au questionnaire du Réseau "Sortir du Nucléaire", le seul élément dont nous disposons est la fameuse interview de Mme Dati, numéro 2 sur la liste d'Île-de-France, lors d'un meeting des jeunes UMP, où elle a démontré son incompétence, confondant allègrement électricité et énergie. Il est vrai que M Sarkozy lui-même avait été défaillant sur ce sujet lors de la campagne présidentielle. En résumé, l'UMP soutient totalement la politique pronucléaire de l'Etat… sans pouvoir ni savoir justifier cette option.

Parallèlement à ce questionnaire, le Réseau "Sortir du nucléaire" a lancé une campagne de pétition par cartes postales, appelant les citoyens à interpeller les listes sur ces questions énergétiques. Cette campagne a rencontré un grand succès, ce qui témoigne, une fois de plus, du véritable divorce entre les citoyens et les partis dominants : malgré la crise écologique, malgré les déconvenues de l'industrie nucléaire française (retards et surcoûts considérables des chantiers des réacteurs EPR de Finlande et de Flamanville ; fuites d'uranium au Tricastin et ailleurs, etc.), l'UMP et le PS restent enfermés dans le carcan d'une idéologie productiviste et scientiste inapte à penser le futur énergétique et écologique de l'Europe.


Voir le détail des réponses des candidats.D'où le classement :

Très satisfaisants :
Europe Ecologie ; L'Alliance Ecologiste indépendante ; NPA ; Europe Décroissance ; liste de Jacques Borie (Europe Démocratie Espéranto, circonscription Nord Ouest)

Sortie rapide du nucléaire, économies d'énergie, énergies renouvelables, prise en compte de la santé avant les intérêts financiers, réorientation de la recherche sur les énergies d'avenir, réalisme face à la toute puissance de la science, bonne connaissance des enjeux internationaux.

Sur la bonne voie :
Corinne Lepage (liste Modem, circonscription Nord) ; Jean-Luc Bennahmias (liste Modem, circonscription Sud-Est) ; Parti de Gauche (position antinucléaire contrariée par son tête-à-tête avec le PCF au sein du Front de Gauche)

Sortie à moyen terme du nucléaire, non renouvellement des anciennes centrales nucléaires, soutien aux économies d'énergie et aux énergies renouvelables, prise en compte de la santé avant les intérêts financiers, réorientation de la recherche sur les énergies d'avenir, réalisme face à la toute puissance de la science, bonne connaissance des enjeux internationaux.

Décevants : liste de Farhad Daneshmand (Europe Démocratie espéranto, circonscription Centre)

Sortie du nucléaire trop éloignée, croyance dans la techno-science, contradiction sur le soutien à la recherche dans les énergies renouvelables et le versement de subventions européennes au nucléaire…

Dans l'impasse pronucléaire :
Parti Socialiste ; Debout la République ; UMP (n'a pas répondu mais Mme Dati a donné le ton dans sa réponse aux jeunes UMP ; Le PCF (n'a pas répondu mais reste aveuglément pronucléaire)

Financement massif du nucléaire et saupoudrage pour les énergies renouvelables pour le décor, soutien à la construction de l'EPR, et à la dissémination du nucléaire à travers le monde, avec les risques de conflits catastrophiques que cela engendre, croyance dans la techno-science et le productivisme, qui nous ont menés dans l'impasse, pour s'en sortir…

Bon vote !

Au fait pourquoi votons-nous ?

Début de réponses

 

 

Espace Internautes

La peur des risques

Pour en savoir plus

Qui est en ligne

Nous avons 18 invités

3988307

© 2019 villesurterre.com -  Le site de l 'Association de la Q.V.