Ass. La Qualité de Vie
Slider

 

 

 

 

 

 

 

Débat public PNGMDR

 


8 mars 2021 à 18 h

Webinaire PNGMDR : Gestion des matières et des déchets radioactifs : comment mieux associer le public ?

Organisée par le Ministère de la transition écologique (MTE), cette réunion s'est tenue dans le cadre de la concertation post-débat public sur le Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR).

Avec Ilaria CASILLO (CNDP) - Michel BADRE (Commission orientation) - Audrey LEBEAU-LIVE (IRSN) - Yves LHEUREUX (ANCCLI) - Jean-Michel ROMARY (ORANO) - Guillaume BLAVETTE (FNE) - Sébastien FARIN (ANDRA)

130 participants seulement - d'où la question : "Pourquoi ce désintéressement ?"

Les contributions - La retranscription  - Le Powerpoint - Le résultat des questionnaires - Le compte rendu du webinaire


2 mars 2021 

Webinaire - Réunion publique 3 : Gestion des déchets de haute activité et moyenne activité à vie longue et les enjeux du projet Cigéo

Objectif :

- la clarification des enjeux liés à la mise en œuvre du stockage géologique profond, notamment sa réversibilité et ses garanties de sûreté.

- la poursuite les travaux autour des alternatives au stockage.

Le Powerpoint

Etonamment la Conférence a débuté par la présentation de Sylvain DAVID, directeur de recherche au CNRS, qui explique tous les bénéfices de la transmutation ! Michel GUERITTE prévient alors par téléphone Claude GELES, de Transmutex, émanation d'une équipe de chercheurs au CERN à GENEVE. Il se connecte, reconnaît Sylvain DAVID, avec qui il a collaboré. On donne alors la parole à Claude GELES, et c'est ainsi que les 3/4 du temps de ce Webinaire ont été consacrés à la transmutation, sujet qui était interdit depuis la Loi de 2006 ! On ne jurait que par CIGéo.


2 février 2021

Consultation publique du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

Projets de textes relatifs à la mise en œuvre d’opérations de valorisation de substances radioactives (déchets très faiblement radioactifs) TFA

Les 6 pages de la Contribution de Michel GUERITTE, avec pour titre :

Les alchimistes de l'ANDRA vont transmuter les déchets TFA en casseroles et en stérilets !


28 janvier 2021 de 18 h à 20 h

Web Conférence ANDRA

Concertation sur la phase industrielle pilote de Cigéo

Si le projet Cigéo est autorisé, il démarrera par une phase industrielle pilote. Objectif : tester en conditions réelles, grandeur nature, les fonctionnalités techniques et organisationnelles de Cigéo (process du stockage, surveillance du stockage, suivi environnemental, récupérabilité des colis, appropriation de l’objet industriel pour tous les intervenants, relations avec les parties prenantes, etc.).

Cette concertation vise à co-construire avec les acteurs du projet et le public, la manière dont les citoyens pourront être associés aux grandes décisions concernant son déroulement. (ateliers de travail, réunions d’information en ligne, conférence de citoyens, etc.

Cette concertation nourrira un document clé du projet Cigéo : le Plan directeur d’exploitation (PDE) : les grands jalons, ainsi que le schéma de gouvernance associé. Une première version a été produite en 2016, et la suivante le sera pour la demande d’autorisation de création du projet. Le PDE sera ensuite mis à jour et concerté tous les 5 ans, pour tracer les décisions prises durant toute la durée de fonctionnement de Cigéo.

Ce Webinaire du 28 janvier a réuni jusqu'à 267 participants. DGEC et ANDRA ont encore une fois parfaitement récité la Bible : tout est sous contrôle. La réunion a été riche en contradictions, notamment au niveau des échanges Tchat. Voir les 13 pages de la liste des questions.

L'enregistrement vidéo de la Web Conférence

Bernard LAPONCHE est intervenu un bon nombre de fois, et a apporté l'idée que ces réunions de concertation devraient être pilotées par les Associations anti-CIGéo, et non par la DGEC et l'ANDRA, sous le contrôle des garants.


24 novembre 2020 à 18 h

Webinaire PNGMDR sur la gestion des déchets de très faible activité (TFA)

Les enjeux de la gestion des déchets de très faible activité.

Rappel :

Le niveau de radioactivité des déchets TFA est compris entre 0 et 100 becquerels par gramme. Lorsqu’il s’agit de radioactivité naturelle, en dessous de 20 Bq/g, les déchets sont valorisés dans des filières classiques.

En France, les déchets TFA sont envoyés dans un centre de stockage dédié exploité par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs dans le département de l’Aube, le Cires (Centre industriel de regroupement, d’entreposage et de stockage).

Le volume des déchets TFA va sensiblement s’accroître dans les prochaines années en raison de la mise en œuvre du programme de démantèlement des installations nucléaires. Dans ce contexte, la saturation des capacités de stockage du Cires devrait intervenir à l’horizon 2028 et de nouvelles capacités de stockage seront donc nécessaires.

On pouvait poser une question par mail :  pngmdr@developpement-durable.gouv.fr  et déposer un avis : voir en bas de cette page.

Les avis et questions déposés par Michel GUERITTE

Compte rendu :

# - ce webinaire, comme les autres, est un échec au niveau de la participation. D’autant plus que les participants sont majoritairement des gens de la "bande" (DGEC, ASN, IRSN, ANDRA, etc) disons des pro du nucléaire.

# - cet événement est strictement inconnu - aucun media en dehors de REPORTERRE et de MEDIAPART n’a communiqué sur cette réunion.

# - le discours officiel prend toujours le pas – on ne peut pas le contester

# - les contradicteurs, d’ailleurs peu nombreux, ont rarement l’antenne – le distributeur de la parole choisit bien les questions – il est visiblement pro "discours officiel"

# - c’est un problème, parce que le compte-rendu sera basé sur ce qui a été dit, et le non-dit sera perdu.

# - une séquence finale devrait être consacrée aux sujets non-traités, les sujets qui fâchent

# - Michel GUERITTE n'a rien appris durant cette réunion, à l’exception de l’existence des travaux d’ERAMET à TRAPPES. Travaux bien avancés – et là encore, il est évident que l’industrie nucléaire va recourir à cette technique, et que là encore on sera mis devant un fait accompli...


16 novembre 2020

Le Webinaire PNGMDR a été une véritable cata !

Pour conduire cette réunion virtuelle, l'organisateur (la DGEC) a monté une véritable usine à gaz informatique. Au lieu de recourir à ZOOM, il a utilisé des applications que les internautes ont découvertes lors de la connexion. Mieux, il a divisé les 164 participants en 6 ateliers ! Excellente idée, mais il aurait fallu prévenir les participants avant, pour qu'ils se familiarisent avec la navigation. Beaucoup de ceux qui ont réussi à rejoindre leur groupe, n'ont jamais réussi à revenir dans la séance pleinière.


En analysant les participants inscrits à ce webinaire on constate :
Groupe orange : Coloplast – SFEN – EDF – Mairie PENLY - PENLY - etc... disons : que des pro du nucléaire !

C'est le 1er décembre que nous pourrons savoir ce qui s'est réellement passé.

Le thème de cette réunion était "Les enjeux territoriaux et environnementaux du PNGMDR" que nous explicitons par ces dossiers qui traitent :

- du contexte de la concertation,
- des grandes orientations de la cinquième édition du PNGMDR
- du positionnement de l’ASN
- du rôle des garants
- du calendrier des réunions
- du mode d’emploi pour participer
- de l’accès aux documents
- de la place de l’éthique
- de la sûreté et la sécurité des transports
- des impacts sanitaires et environnementaux
- des questions économiques

Cette réunion était organisée par la DGEC dirigée par Laurent MICHEL depuis février 2007.




Laurent MICHEL et son crayon de combustible.

Le communiqué concernant le Webinaire PNGMDR - Pour participer à cette réunion sur internet, il fallait s'inscrire en envoyant un mail à pngmdr@developpement-durable.gouv.fr - On pouvait déposer un commentaire en utilisant ce lien.


 17 avril au 25 septembre 2019

Les conclusions

Vidéo de 3 minutes - ISABELLE HAREL-DUTIROU (Présidente de la CPDP)

Les enseignements du débat #PNGMDR, par Isabelle Harel-Dutirou, présidente de la Commission particulière du débat public.

Le débat public sur le Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR) s’est déroulé du 17 avril au 25 septembre 2019.

Vidéo de 3 minutes  Chantal JOUANNO ( Présidente de la CNDP)

Le compte rendu du débat  -  196 pages

Le bilan du débat  -  4 pages


Voir tous les cahiers d'acteur. (Colonne de droite : Derniers documents)

Parmi eux :

Le Cahier d'acteur n°21, intitulé :

Le processus décisionnel de Cigéo, le scénario d’un complot ?

Le Cahier d'acteur n°24, intitulé :

Le millisievert : une unité qui protège beaucoup plus l'industrie du nucléaire que la santé des citoyens.

Le Cahier d'acteur n°54, intitulé :

Risque majeur d'un séisme majeur sur le futur Stockage FA-VL de JUZANVIGNY.

Le Cahier d'acteur n°56, intitulé :

La Champagne nucléaire.

Le Cahier d'acteur n°58, intitulé :

Unitech : ils se fish de nous.

Le Cahier d'acteur n°62, intitulé :

PONTFAVERGER-MORONVILLIERS, une vaste poubelle nucléaire sauvage.

Cela réprésente un gros travail. Il faut espérer que le contenu de chacun d'eux figurera en bonne place dans le rapport en cours de rédaction par la CPDP. Puis que les éléments principaux figureront bien dans le prochain PNGMDR. Maintenant, est-ce qu'alors le Gouvernement actuel et les Gouvernements futurs en tiendront compte dans leurs décisions, c'est une autre histoire. Mais, nous, nous auront fait notre job ! Et cela nous paraît moins stupide que le boycott passif ou actif !


25 septembre 2019 - PARIS

Réunion de restitution et de clôture, (Auditorium de la CNDP - Ministère de la transition énergétique)

Lors de cette réunion, la Présidente de la CPDP a décidé de donner la parole aux "acteurs" de ce débat, pendant 3 mn chacun, pour qu'ils disent l'événement qui les a le plus marqué, ainsi que l'idée de fond qu'ils ont retenu.

L'intervention était soutenue par un post-it projeté :

 

 

 

 

 

 

 

 

Et parce que Michel GUERITTE de l'Association La Qualité de Vie a beaucoup participé à ce débat, il a été invité ! ANCCLI - ANDRA - CEA - CGT - EDF - FNE - Global Chance - Greenpeace - HCTISN - IRSN - La Qualité de Vie - ORANO et Wise Paris ont donc défilé sur le podium, par ordre alphabétique. Michel GUERITTE s'est ainsi retrouvé, sur scène, encadré par l'IRSN et ORANO...

Voir la vidéo (3 mn)

Le texte de l'intervention de Michel GUERITTE :

L'ordre alphabétique est redoutable !

Premier point : Pour moi l’élément le plus marquant du débat, c'était vous chère Isabelle. Votre savoir faire, votre intelligence de la situation, votre humanité. Mais hier soir, suite à l'annonce de votre dépôt de bilan, j'ai changé d'avis.
Ce qui m'a dramatiquement marqué dans ce débat, c'est ce boycott actif lancé par le Réseau Sortir du nucléaire.
Je n'étais pas à Lille, où Bernard LAPONCHE, en pleine forme, a expliqué pourquoi il fallait participer à ce débat, et il en a même profité pour donner une remarquable leçon de démocratie, que j'ai mise en ligne sur villesurterre.com.
J'étais à Bar-le-Duc : l'horreur : le Réseau Sortir du nucléaire, avec l'argent des dons pour sortir du nucléaire, a payé des comédiennes pour foutre le bordel (expression champenoise). Elles étaient derrière moi, j'ai failli les transmuter.
J'étais à Bagnols-sur-Cèze où se produisait la comédienne Madeleine (on s'en souvient). Dirigée par les excellents Dominique MALVAUD et Didier LATORRE (je me permets de les citer), avec qui j'ai travaillé et bataillé des années, deux grandes figures du Conseil d'Administration du réseau RSDN et maintenant de la fédération ADN (Arrêt du nucléaire). Mais Dominique MALVAUD a des responsabilités au NPA. Alors...
Les "boycotteurs actifs" ont mené une action contre productive. L'opinion publique n'a pas compris le pourquoi. Il faudra en tirer les leçons.


Second point :  Pour moi, "l'idée de fond à retenir", "le thème le plus important" évoqué dans ce débat, c'est pour moi la communication de l'immense Olivier GIRAUD.
Il a fait le tour de France, lui il est payé pour ça, et partout où je l'ai rencontré, j'ai admiré sa constance, sa régularité, sa pédagogie, sa force de conviction. Il récite parfaitement ses fondamentaux, comme pour un sketch. J'ai même cru un instant que son texte était écrit par Anne Roumanoff. J'ai même demandé qu'on ne l'interrompe pas dans les réunions, ses propos peu crédibles servant la cause des antinucléaires.

Je peux vous le faire en une trentaine de mots :

L'énergie nucléaire est bon marché. Elle est décarbonée. Elle évite donc le réchauffement climatique. Elle est propre. La gestion des déchets radioactifs est bonne. Pour 90% il y a une solution, y compris sur le long terme. Pour 10%, il y a des décisions à prendre.

Voilà. Bien évidemment, les anti-nucléaires n'ont pas ces certitudes :

Pour eux, comme pour moi, une installation nucléaire, c'est sale.
ça fuie.
ça rejette dans l'environnement.
Mais les rejets sont aux normes, disent-ils ! Alors il est urgent de s'attaquer aux normes. C'est ce que j'ai commencé à faire savoir avec le Cahier d'acteur n° 24, que je vous invite à lire.

Bien sûr, je suis à la disposition de tous ceux qui souhaitent poursuivre le débat, parce qu' en fait je suis tout triste que ce débat se termine. Et vous verrez, je suis fréquentable.

Merci Madame la Présidente de m'avoir accorder ces 3 minutes.

...................................

Cet article de REPORTERRE est remarquable quant à l’analyse et à la synthèse de cette réunion de restitution très riche.
 
Félicitations à cette journaliste. Sauf que, bizarrement, dans le contexte de la gestion des conflits et controverses, cher au Débat, avoir oublié la prestation de Michel GUERITTE interpelle.
 
Michel GUERITTE a immédiatement échangé avec cette Emilie qui ne manque pas de culot. A la question : "Etiez-vous aux toilettes à ce moment là ?", elle a répondu qu'elle a bien entendu l'intervention, qu'elle a fait une sélection subjective, qu'elle n’avait pas la place dans son article pour tout relater….
 
On en reparlera...


17 septembre 2019 : TROYES

Réunion dans le cadre du Débat public PNGMDR, dans la grande salle de l'Espace Argence : 240 sièges.

Thème : La gestion des déchets FAVL (Faible Activité à Vie Longue).

.....................

Le thème :

Quelles filières de gestion pour les déchets radioactifs Faible Activité Vie Longue «FA-VL» ?,

.......................................

La fiche du débat

..................................

Le programme

..................................

La réunion s'est parfaitement bien déroulée : pas de "boycott actif" de perturbateurs !

RESUME à venir.

Après les interventions de la CPDP,

de la DGEC et de l'ASN,

de l'IRSN,

de Patrice TORRES de l'ANDRA,

de Jean-Michel HOORELBEKE de l'ANDRA,

du HCTISN, de la CLI de SOULAINES,

Michel GUERITTE de l'association la QUALITE DE VIE a préféré donner la parole à son avocate Corinne LEPAGE.

 

 

 

 

 

 

L'intervention de la citoyenne Corinne LEPAGE ( 10 mn 10 s)

Avocate et ancienne Ministre de l'Environnement (1995-1996-1997)

.....................................

Dans les médias

L'Est-Eclair titre : "Le projet de 3éme site dans l'Aube passe toujours mal"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le reportage de Canal 32.

Le Journal de la Haute-Marne

France 3 Champagne-Ardenne n'a pas jugé bon de traiter le sujet !

...........................................................

Cette réunion devait déplaire à l'ANDRA puisque sa déprogrammation a même été envisagée. Michel GUERITTE est convaincu que la Présidente de la CPDP a subi quelque pression. Il est évident, en effet, que c'était l'occasion de briser l'omerta sur la contamination radioactive des nappes phréatiques dans le Soulainois. Voir ce graphique. Voir le dossier TROP.


11 septembre 2019

L'Est-éclair annonce la réunion du 17 septembre, et donne un aperçu du programme :"Interviendront plusieurs experts en matière de déchets nucléaires. Ils évoqueront l’historique des solutions recherchées, avec les éventuelles solutions alternatives, en présence de spécialistes de l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra), du Haut comité pour la transparence et l’information sur la sûreté nucléaire (HCTISN), et de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire). Participeront également Philippe Pichery, le président de la Commission locale d’information de Soulaines-Dhuys, et sans doute des écologistes pour le moins réservés sur le dossier du nucléaire".

Effectivement le journaliste Jean-François LAVILLE n'avait pas du tout envie de citer Michel GUERITTE. Il a donc parler d'écologistes, avec un S, et il a parfaitement raison d'utiliser le pluriel, puisque Michel GUERITTE donnera la parole à l'avocate de son association TROP : Maître Corinne LEPAGE.


C'est quoi le débat public PNGMDR

Voir le site officiel.


Pourquoi il ne faut pas boycotter le débat public PNGMDR

L'explication de Bernard LAPONCHE


Visites au cours des dernières 48 H

Nous avons eu 464 visiteurs ces dernières heures

Nombre de visites total

7.png1.png8.png2.png4.png8.png9.png
28/11/21
Soutenir L’Association La Qualité de Vie et l’Association TROP,
« POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ? »
Nous soutenir