Slider

 

 


Il y a un grave problème avec ce Coronavirus bien présent, et je comprends tout le ralentissement qu'il provoque dans diverses activités. Par contre, au niveau du nucléaire, rien ne change. On va construire 3 ou  EPR. On va démanteler les Centrales nucléaires qui sont en fin de vie.

De nouvelles poubelles arrivent

L'ANDRA va agrandir le CIRES, et accueillir dans le Soulainois de nouvelles poubelles dans peu de temps : un CIRES bis et la poubelle FA-VL.

Le nucléaire avance à BURE.

Le nucléaire avance partout.

Je voudrais que vous preniez conscience de la gravité de la situation. Je voudrais vous alerter sur la santé publique dans le Soulainois.

Ce n'est pas parce que Santé publique France et l'ARS sont très occupés avec le Coronavirus qu'il faut rester muet. On peut communiquer. On peut se poser des questions.

Epidémie d'hyperparathyroïdie

Regardez ce qu'il se passe dans le Soulainois au niveau de cette épidémie d'hyperparathyroïdie. J'ai même alerté en utilisant la tête du Président Philippe PICHERY pour faire comprendre à la population qu'il y a un problème.

Je ne comprends pas ce silence total. Je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas d'échanges sur la liste de la Commission de suivi sanitaire. Pourquoi personne n'a répondu à ce que j'ai communiqué ?

Pourquoi n'ai-je pas reçu une seule engueulade ?

Je suis inquiet, alors que je sais que le Président Philippe PICHERY a déclaré qu'il faisait plus confiance à l'ANDRA, à Santé publique France, à l'ARS, aux hydrogéologues, etc. qu'à des hurluberlus comme Michel GUERITTE. Je le comprends, mais on pourrait quand même regarder si par hasard il y a du vrai ou pas.

Parmi les membres de la CLI, qui a choisi pour médecin le Docteur KWASECK ? Il y en a sûrement. J'en ai la preuve : j'en ai reconnu dans sa salle d'attente.

Le 28 janvier 2021, le Docteur KWASECK avait 24 cas d'hyperparathyroïdie dans sa patientèle. Cela veut dire que les trois autres médecins du cabinet de Brienne-le-Château en ont autant. Cela veut dire que dans le Briennois, il y a plus de 80 cas d'hyperparathyroïdie, alors qu'avec un taux de prévalence, en France, de 20 cas pour 100 000 habitants, on devrait en avoir 60 au total, dans l'AUBE. Il y a donc un problème. Je suis en droit de me poser des questions.

EPIDEMIE DE CANCERS DE LA PROSTATE

Le 28 janvier dernier, le Docteur KWASEK a fait savoir qu'il constatait un très grand nombre de cancers de la prostate dans sa patientèle. Ce ne serait pas étonnant, en Ukraine, il y en a deux fois trop.

OMERTA

Et à cette information inquiétante, personne ne réagit. Je sais bien que la CLI pratique la technique de l'omerta.

Pas une ligne dans l'Est-Eclair concernant l'Assemblée générale du 3 décembre. Comme si rien d'important ne s'y était dit.


Alors que le Chef d'agence de la Côte des Bar, de l'Est-Eclair, Clément BATTELIER, est membre de la CLI de SOULAINES !

C'est un cas rare en France. Vous imaginez l'objectivité d'un journaliste. Il écoute sa conscience ou bien ce que lui dit le Président de la CLI, Philippe PICHERY ?

CLD - Commission locale de désinformation

La CLI devient alors CLD. Le "i" de CLI, qui signifie Information, devient un "D", comme Désinformation.

Et c'est un problème, parce que, si je ne parviens pas à faire comprendre ça à la population, je vais être obligé de passer au juridique. Et c'est pour cela que je l'ai écrit, cher Président : "Vous êtes responsable de la situation sanitaire dans le Soulainois !"

Bientôt le Juridique

Si on démontre qu'il y a un problème de santé publique à cause des fuites et des rejets des Centres de stockage de déchets radioactifs de l'Aube, Philippe PICHERY sera responsable, parce qu'il est prévenu. Il ne pourra pas dire : "On ne me l'a pas dit !". Je le répète depuis 2005.

28% de cancers en TROP

Il y a dans le Soulainois 28% de cancers du poumon en trop. Et on a trouvé deux fois "un écart de 28%", en 2010 et en 2017 ! Cette statistique aussi m'interroge. : On a trouvé deux fois le même chiffre. Est-ce que cette constante ne confirmerait pas une réalité ? Et pourquoi n'a t-on pas mené tous les deux ans cette étude, comme cela était prévu ?

Et qu'est-ce qui me dit que Santé publique France ne l'a pas fait ? Un stagiaire peut très bien avoir fait l'étude. Avec le logiciel en place, dans l'orcinateur, je suis sûr qu'en une demi-journée, on peut avoir la statistique.

Aucun memnbre de la CLI ne s'est posé la question :

Qu'est-ce qu'on fait pour ces 28% ?

Qu'est-ce qu'on fait pour la prochaine étude ?

On a parlé de l'Observatoire Revela13. Il y a des bruits, il y a des idées. Mais pourquoi n'avançons-nous pas ensemble (je dis bien : ensemble). Et c'est pour cela que j'ai candidaté au bureau. Ce n'était pas que de la provocation. Je savais très bien que... C'est évident. Mais si j'étais au bureau, on en parlerait au bureau, on ferait quelque chose. Là on ne fait rien. Les élus prennent le pognon, et on s'en fout.

Et pendant ce temps là, il y a des Soulainois qui crèvent. Et on remplit les cimetières avec la liste des cancers et des pathologies lourdes que tout le monde connaît.

Ma découverte concernant l'hyperparathyroïdie, dont je suis moi-même victime, (il s'agit d'un problème de taux de calcium dans le sang : ce sont les reins qui régulent le calcium dans le sang).

Or, dans le tableau n°9 de la première enquête sanitaire de 2010, le pire cancer, qui n'a pas été retenu à cause de l'intervalle de confiance, c'est justement le cancer du rein ! 94% en trop !

Je suis sûr de ne pas me tromper. Je ne suis pas médecin. Je ne suis pas épidémiologiste. Mais je travaille sur ce dossier depuis 2005, depuis que dans ma famille, j'ai connu des enfants nés avec un sérieux handicap. Un bébé euthanasié à 2 mois demi, et mort sur vos genoux, ça vous motive !

Je ne développerai pas les appels téléphoniques, les mails, les lettres que je reçois, dans lesquels on m'explique par exemple : "Dans mon village (une cinquantaine d'habitants), il y a 4 jeunes femmes en âge de procréer qui ne peuvent pas avoir d'enfants, est-ce que c'est la faute à pas d'chance ?"

Non, ce n'est pas un agrégat spatio-temporel : il y a un problème, et on ne fait rien pour le résoudre. Et c'est logique, parce que si on cherchait, on trouverait. Et à ce moment là, la population dirait : "Les trois poubelles nucléaires à venir, on n'en veut pas, parce qu'elles conduisent les Soulainois au cimetière !"

Il ne faut surtout pas qu'il y ait un problème de santé publique ici. Ailleurs en France, on s'en fout. Or, il faut absolument mettre les poubelles ici, puisqu'ailleurs personne n'en veut. Il n'y a que chez nous, chez les "stupides-cupides", que l'on accepte ces poubelles.

Il faut que les membres de la CLI réfléchissent deux secondes. Qu'ils ne restent pas dans le déni pour des histoires de fric. Qu'ils oublient le court terme. Qu'ils agissent pour que leurs enfants et petits-enfants ne regrettent pas d'avoir eu des grands-pères comme eux.

Vous pouvez suivre l'actualité sanitaire dans le détail sur la page TROP de villesurterre.com.

Pour une synthèse voir la page du QR CODE.

 

 

Nombre de visiteurs total

7.png0.png9.png1.png8.png8.png1.png
11/05/21
Soutenir L’Association La Qualité de Vie et l’Association TROP,
« POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ? »
Nous soutenir