Ass. La Qualité de Vie
Slider

Jeux Paralympiques 2022


 

L'histoire de cette athlète de 36 ans est EX-TRA-OR-DI-NAIRE.

Oksana (c'est son prénom) était dans le ventre de sa mère quand le réacteur de TCHERNOBYL a explosé le 26 avril 1986.

Oksana Alexandrovna Bondarchuk (son nom de naissance) a poussé son premier cri, le 19 juin 1989, à Khmelnytskyï, bourgade de 250 000 habitants à 300 km de TCHERNOBYL.

Si le nuage s'est arrêté à la frontière française, selon la légende, les retombées sont terribles en Ukraine. Oksana voit le jour sans tibias, une jambe plus courte que l'autre, six doigts à chaque main, cinq d'entre eux étant collés. Autant de malformations directement liées aux retombées radioactives. Ses parents biologiques ne roulent pas sur l'or et l'abandonnent à la naissance devant la porte d'un orphelinat.

Le personnel de l'orphelinat arrondit ses fins de mois en vendant le corps des enfants sous sa garde. "J'ai été violée, tous les jours, entre mes 5 ans et mes 7 ans".

Lire la suite

 

Visites au cours des dernières 48 H

Nous avons eu 214 visiteurs ces dernières heures

Nombre de visites total

7.png3.png9.png2.png3.png2.png7.png
8/12/22
Soutenir L’Association La Qualité de Vie et l’Association TROP,
« POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ? »
Nous soutenir