CSA Historique avant 2009
Slider

En pleine campagne présidentielle,
l'image du nucléaire propre tuée par ses promoteurs

La commune de Soulaines "accueillait" le 3 avril 2007 son 200 000ème mètre cube de déchets radioactifs produit par l'industrie nucléaire. Show médiatique à la clé mais coup de projecteur mal venu pour certains.

Quelque peu malmenée ces derniers temps par une étude indépendante (1 ) et une enquête de terrain dérangeante, l'Agence nationale des déchets radioactifs (ANDRA) avait convié hier tout ce que la région compte comme élus et journalistes. L'événement se voulait de taille : l'arrivée et le stockage du 200 000 m3, inoffensif.
 
Show de "diversion"

Présents également sur les lieux, des membres des collectifs Bure-Stop et de l'association locale la Q.V. (la Qualité de la Vie à Ville-sur-Terre et ses environs), pointaient eux une opération diversion de la part de l'ANDRA. Comment s'extasier alors que ces déchets s'accumulent, à très grande vitesse ?
 
Un site, à La Hague, est déjà saturé : 500 000 m3. Celui de Soulaines est rempli à ce jour au cinquième, pour une programmation totale de un million de m3 ! Les anciennes mines d'uranium, en France, ont généré des montagnes de déblais, radioactifs. Le démantèlement des réacteurs qui vont arriver en fin de vie va se traduire par des masses énormes de déchets nucléaires. Quantité de déchets radioactifs "spéciaux" s'accumulent également et sont en attente de décision : déchets au radium, au tritium, au graphite, etc. Quantités et variétés incroyables que la grand messe de Soulaines-Andra aura, bien malgré elle, permis de re-mettre en lumière.
 
Autre écueil énorme de la "gestion" des déchets du nucléaire : ses rejets, radioactifs. Dans la région du stockage de Soulaines, la Q.V. recense un nombre impressionnant de pathologies, jusqu'aux plus graves. Personne ne veut voir une relation de cause à effet (3 ).

Néanmoins, ce qui est sûr à présent c'est que cette poubelle nucléaire rejette de la radioactivité dans les eaux et dans l'atmosphère, depuis son ouverture en 1992, contaminant ainsi de manière répétée les riverains. On peut de moins en moins faire confiance à l'ANDRA, qui affirmait voici quelques années "il n'y a pas de rejets radioactifs à Soulaines" (4 ), elle reconnaissait hier "des rejets, mais... en dessous des normes". Quelles sornettes seront racontées demain aux populations ?
 
En pleine campagne présidentielle, et alors que réchauffement climatique et énergies sont dans les esprits de chaque électeur, les candidat(e)s qui par idéologie s'accrochent à l'énergie nucléaire soi-disant "propre" vont avoir bien du mal à défendre leur crédibilité.
 
 
(1
) étude de la CRIIRAD : sur www.burestop.org - page accueil "Dossier spécial Soulaines"
 
(3
) voir "Lettre aux maires" dans "Dossier spécial Soulaines" www.burestop.org 

(4
) "La Une de Troyes" hebdomadaire n° 89 - juillet 1999 - page 7

Visites au cours des dernières 48 H

Nous avons eu 829 visiteurs ces dernières heures

Nombre de visites total

7.png2.png8.png0.png6.png8.png3.png
8/08/22
Soutenir L’Association La Qualité de Vie et l’Association TROP,
« POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ? »
Nous soutenir