Ass. La Qualité de Vie
Slider

 -i- Célébration Marc STENGER

Vignette 210905 Marc STENGER 

 

Appel à candidatuire de l'Andra:
Auxon : Accord de la municipalité
refus de la population.


Samedi 8 novembre
France3 Champagne-Ardennes
JT 19/20

 

 


10 communes de l'aube ont répondu oui à l'Andra pour accueillir un site de stockage de déchets radioactifs.
Auxon : Après la proposition du maire et de ses adjoints de proposer la canditature de la commune.
Vraie prise de concience des habitants qui créent un comité de citoyens qui demandent l'organisation d'un référendum

Les habitants du sud de l'aube ont bien l'intention de crier que leur département n'a pas vocation à devenir la poubelle nucléaire de la France

 

Appel à candidatuire de l'Andra:
La commune d'Hampigny dans l'aube se porte candidate.


Mardi 28 octobre
TF1
JT 20h

 

 


La commune d'Hampigny se trouve au coeur d'un bassin d'emploi défavorisé.

Interview du maire suivi d'un reportage sur le laboratoire de Bure.

 

La Châtre:
Rasemblement dans le sud de l'Indre contre le projet de strockage favl de l'Andra.


samedi 25 octobre
France3 Centre
JT 19/20h

 

 


Pour les opposants la décison prise par le conseil municipal conseil municipal de Vicq-Examplet (Indre) est un soulagement.

En effet le premier magistrat a décidé de remettre la délibération au vote et a annulé la décision du 8 octobre 2008.

 

France3 Campagne-Ardenne
Jeudi 23 octobre 2008
JT 12/13

 

 

Les participants de la 7ème conférence européennne sur la gestion et le stockage des déchets nucléaires réunis actuellement à Luxembourg sont venus visiter le laboratoire de Bure.


Empoisonnement durable.
Le ministre Jean Louis Borloo n'avait pas fait le déplacement



 

Même reportage sur France3 Lorraine.



Jeudi 23 octobre 2008
JT 12/13



 

Brienne-le-château :
Manifestation anti favl

mercredi 29 octobre
France3 Champagne-Ardenne
JT 13h

 

 


Déchet nucléaire cherche commune d'accueil
Brienne-le-Château s'est portée volontaire

la décision fait polémique les opposants demandent un débat après un vote sans concertation. Les anti nucléaires ont organisé une manifestation, d'autant que dans le secteur il y a déja 2 centres d'enfouissement.

 

14 octobre 2008:

 

 


Bernard MATHIEU, conseiller municipal, explique dans quelles conditions Nicolas DHUICQ a obtenu un OUI à la poubelle FAVL.
Il annonce l'organisation d'une réunion-débat, pour informer la population.
Il réclame un référendum.
Il veut faire revoter cette candidature.



 

 

Retour sur l'Opération Porte ouverte de l'Andra :
SOULAINES 14 septembre 2008

 

 

 

 

27 septembre 2008 France3 Lorraine JT 12/13 et la "Voix est libre"

 


 

Reportages et questions à Philippe Leroy Président du conseil Général de la Moselle qui a promu de bien curieuse manière la "nécessité" d'un site d'enfouissement des déchets radioactifs.

 

 

le 8 octobre 2008
Canal 32 a diffusé un reportage sur le OUI du maire de Brienne

 

 

émission “La voix est libre”



Michel GURITTE face à Philippe ADNOT, sénateur et président du Conseil Général de l’Aube.

Célébration Monseigneur Marc STENGER
5 septembre 2021

 

 

 

 

 

 

 

 



Dans cette page nous essayons de tout vous dire sur cet Evêque exceptionnel, sur ce citoyen comme il en existe peu, sur cet homme au grand coeur, ce militant anti-nucléaire très actif, très engagé... et donc mal-aimé de la Conférence des Evêques,

de Pax Christi France

et de Pax Christi International

entités qui ne sont pas toujours très claires au niveau de leur positionnemment nucléaire...

A propos de la Célébration du 5 septembre, Marc a déclaré au téléphonele 25 août dernier,  qu'il ne voulait pas de pub, et qu'il souhaitait que l'on reste dans la discrétion. Nous allons donc pêcher... en lui désobéissant.

Merci de lui laisser un message de sympathie sur son Livre d'or.

Sachez qu'en cette occasion, les membres du Groupe ETHIQUE de réflexion sur la gestion des déchets nucléaires, lui offrent un cadeau original : un vase

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

qui est la réplique exacte d'un colis HA-VL.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour tout savoir sur le pourquoi de ce cadeau, nous vous renvoyons au QR Code

250

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

qui a été collé sur le dit vase.


 

# 1 - Marc, un mec génial bourré d'humour !

Janvier 2000 : Déclaration « Le respect de la création » de la Commission sociale des évêques de France : « Parce qu’il a donné la primauté au court terme, au productivisme mû par la recherche de produits immédiats, le siècle qui s’est achevé lègue aux générations futures de nombreux problèmes non traités… Bien des déchets nucléaires ou toxiques ne sont pas ou sont mal éliminés… La prise en compte de ces questions amène à poser ce que l’on appelle le « principe de précaution », en vertu duquel on essaie de cerner suffisamment les risques potentiels ».
https://www.doctrine-sociale-catholique.fr

# 2 - Marc, un fou d'ETHIQUE ! 

En 2005, on commence à parler d'entreprise et d'éthique, c'est en 2009 que le Père Jésuite Edouard HERR écrit dans la revue Lumen Vitae :
https://www.lumen-vitae.be/?id_nav=04&id_cat=99777&lang=fr
" Pour survivre, l’humanité est acculée à une conversion éthique et spirituelle".

En lisant les comptes rendus
https://eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/cef/assemblees-plenieres/
des différentes Assemblées plénières de la Conférence des Evêques de France, on constate qu'à celle de novembre 2007,
https://eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/cef/assemblees-plenieres/assemblee-pleniere-novembre-2007/
on trouve cet article :
https://eglise.catholique.fr/eglise-et-societe/bioethique/377336-enjeu-dhumanite/
dans lequel l'Eglise se pose la question : "tout ce qui techniquement possible est-il recevable du point de vue éthique ?"

Idem pour les Assemblées de 2008, 2009 et 2010, où un groupe de travail sur la bioéthique sera présidé par Mgr Pierre d’Ornellas.

# 3 - Marc se rend au KURDISTAN et en IRAK !

En 2008, une délégation menée par Mgr Marc Stenger, président de Pax Christi France,
http://www.paxchristi.cef.fr/v2/
s’est rendue au Kurdistan irakien et à Kirkouk en Irak pour soutenir les populations chrétiennes menacées. Une aventure humaine et ecclésiale.

Depuis, la situation des chrétiens d’Irak
https://eglise.catholique.fr/espace-presse/communiques-de-presse/379969-terre-sainte-chretiens-dirak-les-catholiques-en-france-mobilises/
n’a fait qu’empirer. Aussi, fin juillet 2014, le cardinal Barbarin, Mgr Dubost et Mgr Gollnisch, émissaires de l’Eglise catholique en France auprès des chrétiens d’Irak, se sont rendus à nouveau en Irak et de multiples initiatives de prière ont été lancées en France et dans le monde entier.
https://vodeus.tv/video/le-drame-des-chretiens-dirak-1424

# 4 - Marc veut redynamiser les paroisses !

Le 17 octobre 2008, Marc a célébré une messe d’ordination de deux prêtres affectés à son diocèse. Ce fut aussi l’occasion pour chacun des 45 délégués paroissiaux de présenter un projet pour redynamiser leurs paroisses respectives. L’ensemble du diocèse ainsi que les nouveaux prêtres ont pu dès lors s’identifier à un projet commun et dire leur espérance. Une cérémonie forte en symboles.
Il fait un aveu : il aime bien le champagne... et se refuse de citer ses marques préférées.
https://www.ktotv.com/video/00041396/mgr-marc-stenger-eveque-de-troyes

# 5 - Marc a reçu la Légion d'honneur !

Pour le Nouvel An 2009, Marc à reçu à Troyes la médaille de la Légion d'honneur par les mains du Préfet de l'Aube.
https://www.dailymotion.com/video/x90dlb

Le 22 octobre 2010, très investi dans la mission universelle de l’Eglise, Marc a tissé des liens très particuliers avec d’autres diocèses à l’étranger, notamment avec Medellin en Colombie ou encore Djibouti. A l’occasion de la semaine missionnaire mondiale, il évoque ces ponts entre les continents, comme à la paroisse de Romilly-sur-Seine dont il a confié la responsabilité à des prêtres latino-américains.
https://www.ktotv.com/video/00053029/mgr-marc-stenger-eveque-de-troyes-1

Le 14 novembre 2010, environ 3000 personnes ont participé
https://www.christianophobie.fr/non-classe/edition-speciale-mobilisation-parisienne-pour-les-chretiens-dirak
à la marche de soutien aux chrétiens d'Irak, à Paris. Parmi les participants, il y avait Marc, l’abbé Le Coq (Fraternité Sacerdotale Saint Pierre), aumônier du pèlerinage de Pentecôte Paris-Chartres, l’abbé Pagès, l’humoriste Frigide Barjot, la Licra, Axel de Boer (Solidarité France), Gonzague de Chantérac (CNI), Alexandre Gitakos (MPF), Emmanuel Delhoume (Parti de la France), Louis Chagnon (Chrétienté Solidarité), Jeanne Smits et Olivier Figueras (Présent).
https://www.lesalonbeige.fr/justice-paix-protection-non-non-non-a-lextermination/
https://www.dailymotion.com/video/xfn46c


# 6 - Marc crée le Groupe ETHIQUE & Gestion des déchets nucléaires

C'est en 2009-2010 que le Groupe ETHIQUE de Monseigneur Marc STENGER a pris corps suite aux différentes communications, actions et réunions des membres de deux listes d'échanges : LA FEDERATION GRAND-EST STOP DECHETS NUCLEAIRES, et la CELLULE CIGEOUT, opposés au projet d'enfouissement des déchets nucléaires.

Ces militants se sont intéressés en effet à un projet de laverie nucléaire, UNITECH, qui devait s'implanter à JOINVILLE. C'est un projet qui créé des emplois, qui compense le projet CIgéo. C'est ce que l'ANDRA appelle "de l'accompagnement économique".Tout est raconté dans ce dossier :
https://villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=640&Itemid=214

Le 6 décembre 2021, Jean DEVAUSSUZENET, un des membres du Groupe nous a quitté.


Voir dans le dossier :

https://villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=640&Itemid=214

Et le 8 janvier 2011, lors d'un Grand débat sur les déchets nucléaires à POISSONS (Haute-Marne), Jean-Pierre CHAUSSADE, diacre, ancien ingénieur à EDF, spécialiste des questions d'écologie, auprès d'un groupe de travail épiscopal présidé par Marc, fait un long discours contestable.

Précisons que ce "voyou sympathique" qu'est Jean-Pierre CHAUSSADE, remplaçait Marc, en déplacement en Haïti. Voyou, parce qu'il a failli "berner" Marc. Nous avons l'enregistrement de la réunion, nous reviendrons sur les principales déclarations. : "L'Eglise ne décide pas, mais elle écoute" - "Dieu a créé le CO2, pas le plutonium." - "Les déchets nucléaires tu n’enfouiras point."

Enfin se pose la question : comment un Diacre de l’Eglise catholique peut oeuvrer dans la communication de la branche nucléaire de l’EDF, et assurer la coprésidence de la Commission Nationale du Débat Public ?

# 7 - Marc, un grand spécialiste de l'écologie, de l'environnement, du climat...

Le 7 avril 2011, Marc aborde le sujet : L’écologie et l’environnement.
Il aborde le réchauffement climatique, la cupabilité de l'homme, une espérance commune...
https://www.ktotv.com/video/00058392/cef-lourdes-lecologie-et-lenvironnement

Le 18 avril 2011, le Groupe Ethique s’adjoint une autorité morale distincte d’une autorité scientifique et qui ait du recul par rapport aux militants engagés, quelqu’un de reconnu et qui donnerait poids au travail du Groupe. Une autorité issue de l’antenne Environnement et mode de vie, à l’exemple de : Jean-Pierre Raffin, ancien député Vert européen (proche de Nicolas Hulot) - Jean-Yves Dupré CNRS, spécialiste des énergies alternatives - Michel Lepetit (proche de Jean-Marc Jancovici) - le Père Jean-Marc Grand, curé de Bar-sur-Seine, formé en éthique. Finalement, après discussion, Marc a invité le Père Grand à rejoindre le Groupe lors de sa réunion à Bar-sur-Aube, le 7 juin prochain.

Le 20 mai 2011, dans le bulletin paroissial de POISSONS, l'abbé Pascal LESUEUR est clair :

Le 1er juin 2011, les travailleurs catholiques suisses veulent l’abandon de l’énergie nucléaire, en raison du problèmes des déchets radioactifs et de la sécurité.
https://www.cathkathcatt.ch/?index.php

# 8 - Marc, un antinucléaire... visionnaire !

Le 25 août 2011, Marc écrit : " La vision de l’homme et du monde"
Quelle vision de l’homme et du monde est derrière notre réflexion ?

Le nucléaire n’épargne aucun domaine de la société.
Et il met en jeu la vision que nous avons de l’homme et le monde qu’il reçoit :
Exigence de discernement devant les choix et les conduites ;
Exigence de sens de la responsabilité dans la gestion des ressources ;
Exigence de solidarité et de justice.

Nous n’avons pas le droit de projeter les dégâts sur les générations futures.
Elles ont le droit à l’autonomie de leur choix ; il ne faut pas que l’avenir soit prisonnier du présent.
Il faut leur transmettre un patrimoine de sécurité.
Expliquer comment ces notions s’articulent les unes avec les autres.

Le 3 octobre 2011, La Conférence des Evêques pose la question : "Élections : un vote pour quelle société ?"

En 2011, création d'un blog : Eglise et bioéthique :
https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/eglise-et-bioethique/

En 2012, les Evêques abordent le sujet de l'Ethique en fin de vie :
https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/eglise-et-bioethique/science-et-ethique/ethique-et-fin-de-vie/

# 9 - Marc, un homme universel !

Le 13 mars 2012, très investi dans la Mission universelle de l'Eglise, Marc a tissé des liens très particuliers avec d'autres diocèses à l'étranger, notamment avec Medellin en Colombie ou encore Djibouti. A l'occasion de la semaine missionnaire mondiale, il évoque ces ponts entre les continents, comme à la paroisse de Romilly-sur-Seine dont il a confié la responsabilité à des prêtres latino-américains.
https://www.youtube.com/watch?v=mO_AyeRW1IE

Le 7 mai 2012, Marc essaye de contacter les Evêques de Chaumont, Langres et Verdun, pour les impliquer. A cette date Pax Christi n'a pas encore répondu !

Le 14 septembre 2012, Marc explique pourquoi la béatification du père Louis Brisson est l’un des évènements majeurs de l’année pour le diocèse de Troyes. Qui est véritablement ce saint prêtre ? Marc et Soeur Madeleine-Thérèse Dechambre dévoilent la figure de ce défenseur du catholicisme social en plein 19ème siècle. Le père Brisson fut tout à la fois enseignant, défenseur des pauvres, inventeur et fondateur de la congrégation des Oblates de saint François de Sales.
https://www.ktotv.com/video/00069085/mgr-marc-stenger-diocese-de-troyes

Le 15 novembre 2012, la CEF précise que Marc a piloté un groupe de travail composé de prêtres, diacres et laïcs, chrétiens et non-croyants, sur la gestion des déchets nucléaires. Mgr Philippe Gueneley, évêque de Langres, Mgr Jean-Paul Mathieu, évêque de Saint-Dié et Mgr François Maupu, évêque de Verdun, l’y ont rejoint car leurs diocèses sont limitrophes du site de Bure. « L’Eglise ne prétend pas avoir la solution, a souligné Marc. Elle a le devoir de faire en sorte que les questions soient posées et entendues ». Il s’agit donc de proposer des repères éthiques autour d’un projet économique. Par ailleurs des dérapages verbaux laisseraient entendre que Mgr Philippe Gueneley serait pro-nucléaire !
https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/ecologie-integrale/366095-dechets-nucleaires-et-enjeux-ethiques/

# 10 - Marc, un grand communicant !

20 décembre 2012 : Conférence-débat à BAR-LE-DUC :

20 décembre 2012 : Conférence-débat à BAR-LE-DUC

17 janvier 2013 : Conférence-débat à JOINVILLE :

17 janvier 2013 : Conférence-débat à JOINVILLE

21 février 2013 : Conférence-débat à SAINT-DIZIER :

21 février 2013 : Conférence-débat à SAINT-DIZIER

Le 19 mars 2013, Marc s'adresse directement à : IRSN, ASN, Comité National d’Evaluation, DGEC, HCTISN, parlementaires, M. Bertrand Barré, professeur émérite à l’INSTN, représentants Andra.

Le 3 avril 2013, Marc a rencontré l'ANDRA, l’agence chargée de la gestion des déchets radioactifs.
https://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Actualite/France/Mgr-Stenger-rencontre-l-agence-chargee-de-la-gestion-des-dechets-radioactifs-2013-05-22-963284

Juin 2013, le Journal de l'ANDRA publie une interview de Jean-Marc GRAND, prêtre eet membre du Groupe Ethique. Il répond à la question : "Pourquoi l’église s’intéresse-t-elle à l’éthique de Cigéo ? La question du stockage des déchets nucléaires intéresse la société tout entière. Elle est certes liée aux choix énergétiques de notre pays, mais elle touche au vivre ensemble, au sens que l’on peut donner à la vie en société, à l’homme dans sa vision de l’avenir et de sa propre responsabilité vis- à-vis de la création."
https://www.andra.fr/sites/default/files/2018-06/371-14.pdf

Le 3 juin 2013, Conférence-débat à BURE :

Le 3 juin 2013, Conférence-débat à BURE

29 novembre 2013, Conférence-débat à Ligny-en-Barrois

29 novembre 2013, Conférence-débat à Ligny-en-Barrois

Le 4 décembre 2014, en vue du débat public ( 2013 – 2014 ), Marc a animé les réflexions d’un Comité éthique à propos du projet CIGEO. Un débat autour des enjeux éthiques s’est tenu le 19 novembre au Val d’Esnoms (Haute-Marne). A l’issue du débat Marc a déclaré : "C’est l’argumentation de certains de dire que l’enfouissement est un projet éthique, puisqu’il permet de ne pas se décharger du problème des déchets sur les générations futures. Pour ma part, je considère qu’il y a le risque de faire peser de nouveaux dangers sur les générations futures, ce qui n’est pas précisément un projet éthique. C’est aussi manquer de confiance dans les capacités de ces générations de découvrir des solutions nouvelles et meilleures pour résoudre un problème que nous n’avons pas su résoudre de manière satisfaisante."
https://www.eelv.fr/trois-questions-a-mgr-stenger-eveque-de-troyes-a-propos-des-enjeux-ethiques-du-projet-cigeo-de-stockage-des-dechets-nucleaires/

# 11 - Marc, un homme au grand coeur !

Le 11 janvier 2015, Marc réagit à l'attentat du BATACLAN : Nous voulons dire notre horreur devant la tuerie qui s’est déroulée au journal Charlie Hebdo ce mercredi 7 janvier. Bouleversés par cet acte criminel nous réaffirmons que ce sont seulement des valeurs d’amitié, de justice, de respect, de liberté, de tolérance qui peuvent construire un vivre ensemble fraternel. Face à ceux qui ont recours à la violence pour faire triompher leur idéologie destructrice nous choisissons de refuser ce qui divise et qui exclut.
https://frejustoulon.fr/un-acte-grave/

Le 26 août 2015, le JHM publie un article sur les adieux pleins d'émotion au Père Pascal LESEUR, curé de Joinville.
C'est clair, il a été viré par son Evêque, et muté à LANGRES, dans un placard doré... Ce n'est pas bien de combattre ouvertement l'implantation d'une laveriee nucléaire à JOINVILLE, et une poubelle nucléaire à BURE.

# 12 - Marc, en osmose avec le Pape François et LAUDATO SI ! 

Le 15 septembre 2015, Marc résume LAUDATO SI.

Le 5 novembre 2015 : L'ANDRA et CLAIRVAUX : Insupportable : Clairvaux en BD (à la médiathèque de Joinville)
http://www.andra.fr/andra-meusehautemarne/index.php?id=actualite_4_4_1&art=5941

Le 21 février 2016, Marc anime des Conférences PLAIDOYERS POUR UNE ECOLOGIE INTEGRALE, dans la Cathédrale de Metz.

Le 7 octobre 2016, Gilles HERIARD DUBREUIL, secrétaire du NTW, grand prêtre du lobby nucléaire, donne une conférence sur LAUDATO SI, à la Maison diocésaine, à Rennes !

Le 23 février 2017, L'EST-REPUBLICAIN rappelle : "les visites pastorales sont parties intégrantes du ministère ordinaire de tout évêque diocésain. Elles sont sont avant tout des moments privilégiés pour les paroissiens de la communauté chrétienne. En cette fin de semaine, Mgr Jean-Paul Gushing transitera ainsi par la paroisse Saint-Florentin, située autour de Gondrecourt-le-Château. Un programme de visites et de rencontres particulièrement intense a été mis au point. Déjà reçu en septembre dernier par l’ancien directeur du CMHM, Jean-Paul Baillet pour une visite du laboratoire à 500 mètres de profondeur, l’évêque de Verdun marchait ainsi dans les pas de son prédécesseur Mgr François Maupu."

Le 16 mars 2017, les Evêques du Japon déclarent vouloir abolir l’énergie nucléaire de notre “maison commune”.
https://doc-catho.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Documentation-catholique/Eglise-dans-le-monde/Les-eveques-du-Japon--abolir-lenergie-nucleaire-de-notre-maison-commune-2017-03-16-1200832301

Le 26 avril 2017 : CORÉE DU SUD : Les évêques catholiques sud-coréens incitent à l'abandon de l'énergie nucléaire.
http://lettre-asie-mep.blogs.la-croix.com/coree-du-sud-les-eveques-catholiques-sud-coreens-incitent-a-labandon-de-lenergie-nucleaire/2017/04/26/

Le 19 février 2018, dans l’émission La Vie des Diocèses, Marc rappelle que le diocèse de Troyes cherche à adapter au mieux l’annonce de l’Evangile au terrain. Dans un quartier en périphérie de Troyes à forte population africaine, la paroisse Saint-Bruno a reçu l’aide de religieuses Burkinabés arrivées à la rentrée.
Comment rejoindre les jeunes qui ne fréquentent pas les bancs des églises ? Pour y répondre, l’Eglise dans l’Aube a imaginé des « veilleurs jeunes ». En milieu rural comme en ville, ces veilleurs ont pour mission de créer ou d’entretenir le lien entre la paroisse et les jeunes générations. Monique et Roy ont 50 ans d’écart, mais ils ont été investis de cette même mission à Polisot et à Troyes. KTO les a rencontré. Cette proposition est née du synode diocésain qui, en 2013, a mobilisé les catholiques de l’Aube sur l’avenir des communautés. L’engagement solidaire est une autre priorité pastorale encouragée par ce synode. Depuis, de multiples projets ont vu le jour. A Aix-en-Othe par exemple, des terrains en friche ont été remis en culture sous la forme de jardins partagés, à l’usage des personnes en situation de précarité.
https://www.ktotv.com/video/00202030/mgr-marc-stenger-diocese-de-troyes-1

Le 5 mars 2018, LACROIX écrit : "L’Église prend part à la réflexion éthique sur Cigéo." « Ce n’est pas un groupe de militants supplémentaire et nous ne prenons pas parti », précise le père Jean-Marc Grand, prêtre à Troyes, très impliqué dans ce travail collectif. « Nous nous demandons plutôt comment amener des éléments de réflexion qui permettent aux gens de mieux apprécier les enjeux du dossier. » La publication d’un texte, en 2012, avait été suivie de la participation à des réunions publiques et des rencontres avec les acteurs concernés, comme l’Andra. « Nous continuons à nous réunir régulièrement et nous allons publier un nouveau document d’ici un ou deux mois, poursuit le père Jean-Marc Grand. Nous nous sommes dit qu’il fallait reprendre ce que nous avions écrit il y a quelques années parce que les questionnements autour de Cigéo ont évolué. »
https://www.la-croix.com/Journal/LEglise-prend-part-reflexion-ethique-Cigeo-2018-03-05-1100918138

Le 4 avril 2018 : Appui des évêques de Meuse/Haute-Marne/Vosges : Marc les a rencontré récemment à Lourdes et leur a remis la synthèse de 4 pages. Il attend leurs réponses.

Le 30 mai 2018 : Marc se charge de communiquer à la Presse et au monde parlementaire pouvant avoir une influence sur cette thématique.

# 13 - Marc s'attaque aux pesticides, herbicides... !

Le 12 septembre 2018 : "Nous voulons des Coquelicots". Fabrice Nicolino pour le Monde, Laurent Baffie, Emily Loizeau et Marc, se sont associés pour élever la voix contre les agents toxiques. Les signataires demandent l’interdiction des centaines de pesticides chimiques et des produits phytosanitaires tel que le glyphosate.
https://www.dailymotion.com/video/x6tiahb

2 novembre 2018 : Le dossier éthique 2018 avec son nouveau liminaire a-t-il des chances de pouvoir être présenté officiellement au cours de l'Assemblée plénière des Evêques de France du 2 au 8 novembre 2018 à Lourdes ?

# 14 - Marc combat la pédophilie !

Le 10 novembre 2018, à propos de la pédophilie, Marc déclare : « L’Église doit reconnaître qu’elle n’a pas été à la hauteur » - «Comment des évêques ont pu ne pas réagir suffisamment, par ignorance, par lâcheté parfois?» - À l’issue de l’Assemblée des évêques de France à Lourdes, l’évêque de Troyes évoque « un devoir de vérité » et souligne « la honte » ressentie lors des témoignages de victimes.
https://journal.lavoix.com/lest-eclair/?_ga=2.225347162.1960909323.1541828993-833647955.1412679632#CAP/EST/web,2018-11-10,EST|CAP_QUOTIDIENS,2018-11-10,EST,1|8

Le 21 novembre 2018, Marc n'a pas eu peur d'aborder les sujets qui fâchent : Pédophilie au sein de l'Eglise, traité anti-pesticide, alors qu'il officie dans l'Aube, département le plus vendeur de glyphosate en France, ou encore l'affaire Benalla…
https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/aube/troyes/qui-est-monseigneur-stenger-eveque-troyes-1573100.html

Le 15 janvier 2019, Marc rejoint les JMJ.
https://sw-ke.facebook.com/JMJAube2019/videos/626974267721342/

Le 22 mars 2019, Table ronde "VIVRE AVEC" (la violence), sous la présidence de Marc, avec : Loulouwa Al-Rachid, Carnegie Middle East, Beyrouth - Faris Nadhmi, chercheur en psychologie sociale, Salahaddin university, Erbil - Antoine Garapon, Esprit, Paris - Ali Hamdan, Faculté de droit de Damas, Université Paris-Nanterre, programme PAUSE - Nicolas Hénin, ancien journaliste, président d’Action résilience - Salam Kawakibi, Centre Arabe de Recherches et d’Études politiques de Paris
https://www.college-de-france.fr/site/en-antoine-compagnon/symposium-2019-03-22-11h00.htm

Le 14 avril 2019, Marc explique pourquoi il participera à la Marche de Pâques. Curieux ce mouvement de tête, non ?
https://ms-my.facebook.com/diocesedelaube/videos/1318903418198389/

Le 14 avril 2019, L'EST-ECLAIR titre : " PRÊTRES PÉDOPHILES : Les Aubois sont venus rompre le mur du silence". " Sortir du silence, telle est la priorité affirmée d’emblée par Marc devant une salle Val-de-l’Isle comble. « Il existe beaucoup de raisons de sortir du silence. J’ai été frappé par le fait que les chrétiens ne s’extériorisaient pas beaucoup sur les scandales touchant l’Église, notamment après la médiatisation de l’affaire Barbarin. Il y a une vertu de purification, de construction dans la parole. J’invite donc les chrétiens de l’Aube à en parler, à ne pas en rester à un silence mortifère qui laisse chacun avec des interrogations, des doutes, des pertes de confiance, des colères et des indignations », explique l’évêque de Troyes.
https://abonne.lest-eclair.fr/id57856/article/2019-04-13/les-aubois-sont-venus-rompre-le-mur-du-silence

Le 19 avril 2019, Marc fait son bilan après 20 ans dans le diocèse : "Nous avons beaucoup travaillé à organiser le territoire, et à découvrir qu’il existe d’autres manières de faire Église. Il faut aujourd’hui accepter l’idée qu’il ne convient plus de penser en termes de structures fixes. Il peut y avoir des différences entre une partie et une autre du territoire. Et puis, on peut faire davantage appel au charisme des uns et des autres, selon les cas."
https://journal.lavoix.com/lest-eclair#CAP/EST/web,2019-04-19,EST|CAP_QUOTIDIENS,2019-04-19,EST,1|2

Le 21 avril 2019, Marc rappelle ce qu'est PAQUES.
https://it-it.facebook.com/diocesedelaube/videos/p%C3%A2ques-mgr-marc-stenger/430575857727192/

# 15 - Marc, un authentique citoyen ! 

Le 2 mai 2019, à propos des Elections Européennes, Marc déclare : " À aucun moment, l’Église Catholique n’indiquera pour quelle liste il conviendrait de voter. Ce qui n’empêche pas un groupe d’évêques de livrer leur vision de ce que doit être l’Europe dans les années à venir.

C’est ainsi que l’archevêque de Luxembourg, les évêques d’Aix-la-Chapelle, Liège, Metz, Namur, Nancy, Trèves, Verdun et Troyes viennent de cosigner une « Lettre à nos frères et sœurs européens ». On y retrouve les grandes lignes de la doctrine sociale de l’Église qui privilégie le respect de la dignité de l’homme, l’ouverture plutôt que la fermeture, le rejet des extrémismes et des dérives du libéralisme.
https://abonne.lest-eclair.fr/id61817/article/2019-05-02/les-eveques-ciblent-les-six-defis-pour-leurope

Le 30 mai 2019, Marc revient sur le sens de la fête de l'Ascension.
https://www.facebook.com/diocesedelaube/videos/belle-f%C3%AAte-de-lascension-/299605454262749/

Le 29 juin 2019, L'EST-ECLAIR titre : "Monseigneur Stenger élu président de Pax Christi International"
Il était, depuis 2003, président de Pax Christi France. Le voici désormais président de Pax Christi International. Autrement dit numéro un au plan mondial de cet organisme qui agit, depuis 1950, en faveur de la paix, des droits de l’homme et du respect de l’environnement.
https://abonne.lest-eclair.fr/id76327/article/2019-06-29/monseigneur-stenger-elu-president

28 novembre 2019 : Rappel : Il y a des lustres que le Pape est attendu à BURE...
https://www.villesurterre.eu/images/stories/bure-130109-pape-attendu-a-bure.pdf

Le 20 décembre 2019, L'EST-ECLAIR titre : "Les finances du diocèse dans le rouge: l’évêque lance un appel aux catholiques". Baisse du nombre de donateurs, hausse de leur âge moyen, diminution des legs, le compte d’exploitation du diocèse affiche, en cette fin d’année, un déficit de 500 000 € ! Pour Marc, ces difficultés « ne doivent pas nous empêcher de vivre notre mission. Pour cela, il faut être aidé. Et je lance un appel aux catholiques de l’Aube. Chacun doit prendre sa part avec les moyens dont il dispose. L’évêque seul ne peut pas trouver les ressources. »
https://abonne.lest-eclair.fr/id117903/article/2019-12-20/les-finances-du-diocese-dans-le-rouge-leveque-lance-un-appel-aux-catholiques

Le 1 février 2020 : "Des vœux interreligieux de paix et de respect". Mgr Marc Stenger, Joëlle Wetzstein, Joseph Kadouch et Karim Koulali ont montré la voie du « vivre ensemble ». Marc est effectivement très attaché à cette idée d'assoir autour d'une même table tous les représentants des différents cultes pour "travailler ensemble".
https://abonne.lest-eclair.fr/id128022/article/2020-02-01/des-voeux-interreligieux-de-paix-et-de-respect

Le 9 février 2020, Marc annonce qu'il rencontrera le pape François au Vatican pour la visite « ad limina ». L’occasion de dresser un état des lieux du diocèse de Troyes et d’évoquer ses perspectives.
https://abonne.lest-eclair.fr/id130041/article/2020-02-09/leveque-de-troyes-la-rencontre-du-pape-au-vatican-pour-la-visite-ad-limina

15 septembre 2020 : La visite de la bande des 16 au Vatican : on se tromperait beaucoup si l’on pensait que Juliette Binoche est à l’origine de cette rencontre éminemment people entre des militants écologistes français et le Pape. L’initiative en revient en réalité à Mgr de Moulins-Beaufort qui n’est jamais que le président de la Conférence des évêques de France – c’est du sérieux ! – et qui est célèbre pour avoir déclaré lors de l’Assemblée plénière des évêques français de novembre dernier à Lourdes : « Le sujet qui marquera l’histoire, ce sera la contrainte écologique. (…) Notre époque restera donc dans l’histoire certainement comme celle où l’humanité a pris conscience des limites des ressources de la planète et de la transformation nécessaire des modes de production et de consommation, de l’ensemble de nos modes de vie. »
C'est ce que le Groupe ETHIQUE écrivait dans la première version de son document….

# 16 - Marc se fâche ! 

Le 18 novembre 2020, Marc se fâche : "« Pas de messe au nom du bien commun ». Marc se désolidarise des catholiques qui sont prêts à enfreindre les règles. Après un week-end durant lequel plusieurs rassemblements, pour ne pas dire manifestations, ont réuni certains catholiques en France, avec pour message l’exigence de pouvoir assister à des messes, l’évêque de Troyes prend une position très ferme et sans la moindre ambiguïté.
« Je ne compare pas pour ma part le fait de pouvoir aller dans une grande surface et de ne pas pouvoir assister à une messe. Il y a aujourd’hui une nécessité communautaire plus forte que ce que souhaitent certains catholiques : protéger la vie de chacun. Sauf à remettre en question le choix de la préservation de la vie. Au nom du bien commun, nous avons le devoir d’écouter ceux qui nous demandent de ne pas assister à une messe »,
https://abonne.lest-eclair.fr/id207805/article/2020-11-18/leveque-de-troyes-invite-respecter-les-regles-pas-de-messe-au-nom-du-bien-commun

Le 28 décembre 2020, la Conférence des évêques de France a annoncé la démission de Marc de sa charge d'Evêque de Troyes. Son épiscopat dans l'Aube aura duré 21 ans.
https://www.ktotv.com/article/demission-de-mgr-marc-stenger-de-sa-charge-deveque-de-troyes

Le 8 décembre 2020, lorsqu’en 2011 un groupe de travail s’est constitué autour de l’évêque de Troyes, président de Pax Christi France, pour réfléchir à propos du site de Bure, sur les problèmes éthiques posés par la gestion des déchets nucléaires, les évêques de la région limitrophe du site ont exprimé leur intérêt pour le travail de ce groupe composé, à côté d’autres membres, de prêtres, de diacres et de laïcs de leurs diocèses.

Comme fruit de ce travail est paru en 2012 un document très approfondi, appelé «Gestion des déchets nucléaires -réflexions et questions sur les enjeux éthiques». Ce document a été synthétisé en un texte de quatre pages, destiné à être diffusé dans le grand public pour favoriser les prises de conscience, l’expression des interrogations et les débats dans un moment où il s’agit de faire des choix qui engagent notre avenir.

Ces deux documents ont voulu être un outil d’information et de réflexion pour l’Eglise et pour toutes les personnes préoccupées de la question de l’enfouissement des déchets nucléaires. Ils ont été en particulier versés au Débat public de 2012 sur le sujet et aux travaux d’une commission de concertation avec des grands acteurs du nucléaire.

Le groupe qui avait produit le document de 2012 a poursuivi son travail de réflexion et cherché à le réactualiser en fonction des nouvelles données intervenues depuis. Cette recherche a abouti au document de 2019 et à sa synthèse.

Nous, évêques signataires, considérons que l’Eglise est dans sa mission lorsqu’elle défend l’intérêt de l’homme, en favorisant la réflexion sur les choix de société et leurs conséquences pour la création, ainsi que la confrontation des points de vue. Telles étaient les conclusions de la Conférence des Evêques de France dans son dossier sur «Ethique et écologie».

Ce document et sa synthèse ont pour première ambition de rappeler des questions qu’on n’a pas le droit d’oublier. Nous espérons qu’ils continueront à faire l’objet de rencontres, d’approfondissements, de débats dans une écoute respectueuse de la diversité des points de vue et dans le souci d’être au service de l’homme et de la vérité. Nous souhaitons qu’ils soient adressés à tous ceux qui auront à décider de l’avenir de la gestion des déchets nucléaires.

Paul GUSCHING, Évêque de Verdun

Joseph de METZ-NOBLAT, Évêque de Langres

Marc STENGER, Évêque de Troyes

https://www.paxchristi.cef.fr/v2/la-gestion-des-dechets-nucleaires/

# 17 - La suite ... 

Pour la suite des événements concernant Marc, nous vous renvoyons à cette page :
https://villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=406&Itemid=213

Le 21 mars 2021, action de grâce pour l'Episcopat de Marc.
http://www.saintbruno.net/2021/03/dimanche-21-mars-2021-5eme-de-careme-scrutin-de-leontine-et-ulysse-action-de-grace-pour-l-episcopat-de-mgr-marc-stenger.html

Le 1er septembre 2021, l'abbé Pascal LESEUR, curé muté de Joinville à Langres, quitte ses fonctions et va rejoindre l'équipe du Secours Catholique à Paris, pour une mission d'aide et de secours auprès des migrants. Mais, bonne nouvelle, on pourra le rencontrer le week-end dans son village natal

 # 18 - Bref : Marc est un SAINT HOMME ! 

Décès de Michel FERNEX

Vignette 210905 Marc STENGER

Monsieur Michel FERNEX

Domicilié à Biederthal (68480)
Né à Genève (1200, Suisse) le mardi 2 avril 1929
Décédé à Biederthal (68480) le samedi 2 octobre 2021 à l'âge de 92 ans
Veuf de Madame Marguerite Solange de TURKHEIM

Chercheur de vérité engagé, il aimait chacun de nous.
Son amour de la nature partagé nous a nourri.

Nous avons la tristesse d'annoncer le décès de
Michel Frédéric FERNEX
Médecin et Professeur à l'université de Bâle
qui nous a quittés paisiblement le 2 octobre 2021, à l'âge de 92 ans, à son domicile et entouré des siens.

Ses enfants :
Etienne et Agnès Fernex à Biederthal
Antoine et Gaëtane Fernex à Truttenhausen
Jean et Josette Fernex à Bressaucourt
Marie et Pierre Jäger à Veyrier

Ses petits enfants et arrières petits enfants :
Fanny et Hugues, Alena, Zita, Manolin, Abel ; Stéphane et Charlotte, Zilia, Elyna ; Arnaud et Borbeth, Aliou, Yala, Nicolas et Roxana, Leonox, Louana, Anouck ; Sébastien et Julie ; Emmanuel et Marie, Anaëlle, Timothée, Maxime ; Daniel et Nadège, Gabriel ; Anémone et Dipendra, Aniel ; et leur maman Chantal ; Matthieu et Loane

Jeanne et Thierry, Coline, Tea ; Adrien Damien et Lucie ; Leïla et Jonas

Son frère François et Ellen, ses belles sœurs Nadine, Christine, Christiane et Marie-Jo et leurs familles

Ses amis

.............................................................................................................................................

La cérémonie a eu lieu le 11 octobre à 14h00 en l'église de Biederthal.

Yves LENOIR qui, selon le souhait de la famille, y représentait la Grande famille des anti-nucléaires nous a communiqué :

"Cette cérémonie s’est déroulée comme le voulait la famille, sans enregistrement et sans présence de la presse. Ce serait trahir sa confiance que d’en rapporter quoi que ce soit pour une quelconque diffusion. Quiconque a connu Michel Fernex et respecte qui il était ne peut qu’adhérer à cette réserve digne et ferme.

Les seules photos prises l’ont été pendant la collation amicale qui a suivi. C’est suffisamment significatif et devrait couper court à toute curiosité déplacée.

Quant à mon ressenti, comme vous dites, il m’appartient. Je l’ai exprimé aux membres de la famille, qui m’avait invité, et ne le partage qu’avec mes proches."

.............................................................................................................................

En lieu et place de fleurs, vos dons sont bienvenus en faveur de :
- Enfants de Tchernobyl Belarus, IBAN FR76 1027 8394 3700 0215 8140 309
- RNN Petite Camargue alsacienne, FR76 102 780 305 700 044 269 945 37

La famille remercie particulièrement Sabine, Marie-Carmen et Elizabeth qui l'ont merveilleusement accompagné, à la maison et dans la nature.

Un livre de condoléances est ouvert sur www.pf3f.net

Son corps repose au funérarium "Les Salons Funéraires des Trois Frontières", 53 rue de la Chapelle à Saint-Louis-Neuweg.


_______________________________________________________________________________________

C’est un grand Monsieur qui, avec Solange son épouse, a fait un énorme travail pour lutter contre le nucléaire.

Il m’a accordé des heures d’interview caméra et téléphone, sur le projet de BURE, et sur le cumul des faibles doses dans le SOULAINOIS...

Interview sur le projet BURE - à venir

Interview téléphonique - les faibles doses

Conférence Tcherno23 du 23 avril 2016. (22 minutes). Lire de 1.12.45 à 1.34.50. Michel déclare notamment à 1.30.00 : "Les faibles doses répétées dans la durée sont plus cancérigènes que les doses élevées de courte durée". - Ce qui apporte de l'eau au moulin de Michel GUERITTE à propos de la situation sanitaire dans le Soulainois...

Intervention lors de la Conférence des 15 et 16 mai 2008 à LYON (organisée paar Michèle RIVASI) - à venir

.....................................................................................

La famille ne souhaite ni fleurs ni couronnes.

Parce que Michel sera incinéré, on a le droit d’imaginer la réalisation d'un poster format A3, qui témoigne de l’œuvre immense accomplie par ce grand médecin hors-normes.

Merci pour vos suggestions.

Michel et Solange ne sont pas mort, leur œuvre vit !

En pensée avec sa famille et ses amis

Michel GUERITTE


Le poster au format A3, pour la Célébration du lundi 11 octobre dans l'église de Biederthal.

 


Le message de Youri BANDAJEVSKY

Kiev, le 07/07/2021

A la mémoire de Michel Fernex

J'ai rencontré Solange et Michel Fernex pour la première fois à Gomel en 1999. Ils sont venus me voir dans le bureau du recteur de l'Institut médical d'État de Gomel et voulaient connaître les résultats de nos recherches scientifiques sur les effets des éléments radioactifs incorporés sur l'organisme humain. Je leur en ai parlé et leur ai montré l'énorme collection de fœtus humains atteints de malformations congénitales du département de pathologie. J'ai vu combien ces gens étaient impressionnés par ce qu'ils voyaient. Solange et Michel Fernex en ont alors parlé en Europe. Aurais-je pu deviner alors que notre rencontre allait se poursuivre ? Quelques mois plus tard, j'ai été arrêté, et ces personnes frappaient aux plus hauts bureaux de l'Union européenne, demandant ma libération. Ils ont beaucoup fait pour me libérer afin que je puisse poursuivre mes recherches scientifiques au sujet de l'exposition aux rayonnements. Michel Fernex a contribué à la diffusion des résultats de nos recherches sous la forme de publications dans des revues scientifiques réputées et lors de ses conférences dans différents pays. Je me souviendrai toujours de cela.

Lui et moi étions des camarades dans la lutte pour la vie humaine.

Merci beaucoup Michel pour ton travail humanitaire.

Yury Bandajevski

......................................

памяти Мишеля Ферне

Впервые я встретился с Соланж и Мишелем Ферне в Гомеле в 1999 году. Они пришли ко мне в кабинет ректора Гомельского государственного медицинского института и выразили желание получить информацию о результатах наших научных исследований по проблеме воздействия инкорпорированных радиоактивных элементов на организм человека. Я рассказал им об этом и показал огромную коллекцию плодов человека с врожденными пороками развития, размещенную на кафедре патологии. Я видел, как эти люди были поражены тем, что они увидели. Затем Соланж и Мишель Ферне рассказывали об этом Европе. Мог ли я предполагать тогда, что наша встреча будет иметь дальнейшее продолжение. Через несколько месяцев меня арестовали и эти люди стучались в самые высокие кабинеты Европейского Союза, с просьбами о том, чтобы меня освободили. Они сделали очень много для того, чтобы я стал свободным, и я смог продолжить свои научные исследования по проблеме радиационного воздействия. Мишель Ферне способствовал распространению результатов наших исследований в виде публикаций в известных научных изданиях и во время своих лекций в различных странах. Я буду помнить об этом всегда.

Мы были с ним соратниками в борьбе за жизнь человека.

Огромное спасибо Мишель за вашу гуманитарную деятельность.


Marc Molitor : Hommage à Michel Fernex

Lorsque, comme journaliste, je me suis lancé dans l'approfondissement des conséquences de la catastrophe de Tchernobyl pour des reportages radio en 2005 et 2006 de la RTBF (Belgique), examinant la vaste documentation que j'avais rassemblée, la personne de Michel Fernex s'est tout de suite imposée à mes yeux comme référence.

Mes contacts et interviews en Biélorussie et en Ukraine m'ont aussi montré toute l'estime humaine et le crédit qu'il avait là-bas

Ensuite, les rencontres ultérieures que j'ai eues avec lui, à Biederthal et ailleurs, notamment dans le cadre de la préparation du livre "Tchernobyl, déni passé, menace future ?", ont été chaque fois des moments particulièrement féconds et enrichissants. Pas seulement pour ses qualités scientifiques spécifiques - immenses - mais pour son intérêt total pour les humains - et même les animaux - , au Sud comme au Nord, à l'Est ou à l'Ouest, comme sa carrière antérieure en atteste ; et pour ses justes colères, pour son refus intransigeant de la corruption intellectuelle et la malhonnêteté. Et j'ajouterais aussi, son désintéressement et même sa distraction, marques d'une certaine bonté.

Chaque fois que nous venions à Paris pour l'Assemblée Enfants de Tchernobyl - Belarus, nous nous réjouissions à l'idée de le revoir. Il nous a déja manqué ces dernières années.

Ce sera encore plus le cas maintenant.

Marc Molitor, Journaliste - Bruxelles


L'hommage du CRILAN


L'Hommage du Réseau SORTIR DU NUCLEAIRE


L'hommage de Thierry MEYER, Président-fondateur des « Enfants de Tchernobyl » - Directeur de publication du « Dniepr »

Les Enfants de Tchernobyl et de Fukushima sont orphelins

L’émotion est immense, notre ami et membre le Professeur Michel Fernex est décédé ce samedi 2 octobre 2021.

Connaissant Solange Fernex, j’avais sollicité son mari Michel en 1996 pour diverses analyses critiques de publications scientifiques sur la catastrophe de Tchernobyl. Ainsi, aux côtés de Bella Belbéoch, de Monique Sené puis d’André Paris, Michel Fernex nous a fait l’honneur de devenir puis de demeurer l’un de nos consultants-experts durant une dizaine d’années. Je l’ai souvent mis à contribution. Il était toujours disponible, prévenant et admirable pour répondre à nos interrogations, même après la fondation en 2001 de l’association homonyme à la nôtre (« Les Enfants de Tchernobyl Bélarus »).

Né en 1929 à Genève, Michel Fernex était professeur émérite de la faculté de médecine de Bâle. En 1957, il épouse la Strasbourgeoise Solange de Turckheim avec laquelle il passera douze ans au Sénégal puis en Tanzanie, exerçant sa spécialité, la médecine tropicale. Il sera d’ailleurs membre du comité directeur de recherche pour les maladies tropicales à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Après le retour du couple à Biederthal, dans le Jura alsacien, son épouse Solange (décédée en 2006) deviendra l’une des figures de proue du mouvement écologiste naissant en Alsace et en France.

Passionné dès l'enfance par la nature sauvage, ses rencontres avec Robert Hainard, sculpteur naturaliste et philosophe, et Paul Géroudet, ornithologue, l'aideront pour la connaissance et la protection de la Nature. Il fonde le Comité des sciences de la nature à Mulhouse, puis avec son épouse, ils travailleront à travers différentes associations pour sensibiliser le public au respect de la nature : lâcher du hibou grand-duc et du lynx en Alsace, création du Conservatoire des sites alsaciens avec Alsace Nature, création du Centre d'initiation à la nature et l'environnement de la Porte d'Alsace à Altenach, puis de la Petite Camargue Alsacienne. Il a aussi porté avec succès la campagne de vaccination des renards contre la rage, en alternative à leur destruction aveugle.

Naturaliste reconnu, notamment en matière d’ornithologie, Michel Fernex a présidé pendant trente ans le « Comité des sciences de la nature » de la Société industrielle de Mulhouse (SIM). Présent et actif dans de nombreuses associations alsaciennes, il a été administrateur d’ « Alsace Nature » entre les années 1970 et 2000, apportant ses connaissances, son regard critique et ses visions innovantes.

Michel et Solange s'intéressent tous deux également au nucléaire, et militent pour le désarmement. Ils s'engagent avec « l’association des Médecins pour une responsabilité sociale » (« Physicians for Social Responsibility») et l’association « Médecins pour la prévention de la guerre nucléaire » (« IPPNW ») pour tenter d'arrêter les essais atomiques soviétiques et américains, au détriment des populations locales. Le Kazakhstan met fin à ses essais, mais ceux du Nevada continuent… Solange, adepte de la non-violence et de la désobéissance civile, inspirée par Gandhi et Lanza del Vasto, entame en 1983, un jeûne de 38 jours pour réclamer la suppression des missiles atomiques à moyenne portée implantés en face à face le long de la frontière des deux Allemagnes. Elle est également directrice de la section française de la « Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté ». Michel sera toujours à ses côtés.

Après l'accident de Tchernobyl, Michel et Solange se rapprochent des scientifiques biélorusses, dont Vassily Nesterenko et Yury Bandazhevsky, qui travaillent sur le territoire biélorusse fortement touché par les retombées radioactives de l'explosion du réacteur nucléaire.

Les participations de Michel Fernex aux conférences de l'AIEA (Agence Internationale de l’Enegie Atomique) en 1991 et ne en 1996 l'ont fait fortement réagir. Il dénonce la liaison entre l'OMS et l'AIEA en 1959, sous les termes d'un accord qui "stipule que les programmes de recherches de l'OMS doivent au préalable faire l'objet d'une concertation, afin que ces études ne débouchent pas sur des résultats qui risqueraient de nuire à l'AIEA” alors que l'objectif de l'AIEA est "d'accélerer et d'accroître la contribution de l'énergie atomique pour la paix, la santé et la prospérité dans le monde entier". Il regrette la liberté de l'OMS qui, en 1956, avait publié un rapport d'experts (dont le prix Nobel J.M.Muller) mettant en garde et affirmant que “la santé des générations futures est menacée par le développement croissant de l'industrie atomique et des sources de rayonnements”.

En 1995, il participe à un congrès sur les conséquences de Tchernobyl, Hiroshima et Nagasaki. Les actes ne sont pas publiés. Pourquoi s’interroge-t-il ?
Son enquête commence au sein de l'OMS. Finalement, un ancien directeur général de l'agence de santé lui confiera que c'est l'AIEA qui a bloqué la publication, grâce à l'accord WHA 12-40 qui lie les deux institutions. Un accord inacceptable d'après lui, puisque l'OMS a pour but la santé publique dans le monde, et l'AIEA le développement du nucléaire civil.


Michel s'appuie aussi sur les travaux de Vassili Nesterenko et de ses collègues concernant les retombées de césium 137 et de strontium 90, qui prennent “le relais pour altérer les fonctions des organes, coeur, rein, système nerveux et immunitaire, ainsi que le bagage génétique de toutes les cellules”.

Il approuve les travaux du professeur Bandajevsky sur l'accumulation du Césium 137 chez les enfants et dans le placenta chez les femmes enceintes. L'institut biélorusse de protection radiologique Belrad confirme cette accumulation de radioactivité chez un grand nombre d'enfants (de 200 à 400 Bq/kg), contamination pouvant aller juqu'à plus de 2000 Bq/kg. Cette accumulation de radioactivité est de plus non uniforme : elle se situerait au niveau du coeur, des glandes à sécrétion interne et au niveau du système immunitaire. Les maladies correspondant à ces radiations seraient donc la cardiomyopathie, des troubles hormonaux et des maladies auto-immunes et allergiques.

Il note enfin les effets mutagènes et tératogènes de Tchernobyl, c'est à dire qu'il attribue l'origine de l'augmentation des malformations congénitales à des modifications génétiques en rapport avec la toxicité des radionucléides et leurs rayonnements.

Il estime que les zones contaminées sont beaucoup plus étendues que ce que suggère l'AIEA : c'est pour cela qu'il juge que suite à un accident, ce n'est pas dans un rayon de 5, ni de 50 km qu'il faudrait distribuer immédiatement de l'iode, mais plutôt dans un rayon de 500 km.

En 2001, avec Solange et le physicien biélorusse Vassili Nesterenko, il est l’un des membres fondateurs de l’association « Enfants Tchernobyl Belarus », qu’il présidera par la suite. Spécialiste des effets de la radioactivité sur la santé, il n’aura de cesse d’alerter l’opinion publique et les institutions sur les conséquences des accidents nucléaires, notamment l’influence du césium 137 sur diverses pathologies.

Il a animé la campagne pour l'indépendance de l'OMS (Independent WHO) par rapport à l'Agence internationale de l'énergie atomique.

En 2012, à 83 ans, il reprendra son bâton de pèlerin, se rendant à Fukushima à la rencontre des populations touchées par l’accident nucléaire, déplorant alors que « les leçons de Tchernobyl [eurent été] ignorées ».

Antinucléaire de la première heure convaincu, il a contribué à la force de ce mouvement en Alsace, et aura pu constater la fermeture de la centrale de Fessenheim de son vivant.

Juste avant son décès le 11 septembre 2006, Solange avait demandé à mon équipe de bien vouloir assurer l’intérim de la gestion comptable et administrative des « Enfants de Tchernobyl Bélarus » dont elle avait la charge car, me disait-elle « si Michel est un brillant scientifique avec énormément de qualités humaines, il ne sera pas capable de s’occuper de la trésorerie et de la gestion des fichiers des membres et donateurs… ».

Je me rappelle de notre dernière rencontre lors d’une fête organisée en Alsace (Geispolsheim) avec plusieurs dizaines de gamins ukrainiens originaires des villages contaminés et de leurs familles d’accueil françaises. Il avait de la bienveillance et un sourire à offrir à chacun, tout en profitant de la présence de la presse pour marteler le scandale que constitue le déni de la catastrophe sanitaire.

À tous points de vue, scientifique, écologique, militant et humain, Michel aura, à travers un engagement éclectique et constant, profondément marqué toutes celles et ceux qui ont eu la chance, le bonheur et l’honneur de croiser sa route et celle de Solange.

Aujourd’hui tous les Enfants de Tchernobyl et de Fukushima sont orphelins. En leurs noms, j’adresse nos sincères condoléances à ses enfants et sa famille.


L'hommage de Yves LENOIR


Un article remarquable sur la Vie de Solange


Les communications de Michel FERNEX

Si l'on recherche avec Google on trouve pas moins de 3 800 items. Et 135 items pour les vidéos.

Notamment cette affaire qui lui tenait à coeur : les liens OMS / AIEA. Voir ce dossier.


L'hommage de Alsace nature Environnement

_________________________________________________________________________________________

Les Dernières Nouvelles d'Alsace

Le Dr Michel Fernex, naturaliste et militant antinucléaire
Le Dr Michel Fernex, figure du naturalisme alsacien et inlassable militant antinucléaire, est décédé ce samedi 2 octobre à l’âge de 92 ans, a-t-on appris auprès de ses proches.

Michel Fernex, figure du mouvement antinucléaire, est décédé samedi à l’âge de 92 ans.

Né en 1929 à Genève, Michel Fernex était professeur émérite de la faculté de médecine de Bâle. En 1957, il épouse la Strasbourgeoise Solange de Turckheim avec laquelle il passera douze ans au Sénégal puis en Tanzanie, exerçant sa spécialité, la médecine tropicale. Il sera d’ailleurs membre du comité directeur de recherche pour les maladies tropicales à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Après le retour du couple à Biederthal, dans le Jura alsacien, son épouse Solange (décédée en 2006) deviendra l’une des figures de proue du mouvement écologiste naissant en Alsace et en France. Le couple aura quatre enfants, Etienne, Antoine, Jean et Marie.

Un couple précurseur du mouvement écologiste en Alsace

Comme son épouse, Michel Fernex est très sensible à la cause environnementale. Naturaliste reconnu, notamment en matière d’ornithologie, il est aussi un militant antinucléaire de la première heure. En 2001, avec Solange et le physicien biélorusse Vassili Nesterenko, il est l’un des membres fondateurs de l’association Enfants Tchernobyl Belarus, qu’il présidera par la suite. Spécialiste des effets de la radioactivité sur la santé, il n’aura de cesse d’alerter l’opinion publique et les institutions sur les conséquences des accidents nucléaires, notamment l’influence du césium 137 sur diverses pathologies.

Membre de l’Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire, il est également très actif dans la campagne pour l’indépendance de l’OMS vis-à-vis de l’Agence internationale de l’énergie atomique à partir de 2006.
En 2012, à 83 ans, il reprendra son bâton de pèlerin, se rendant à Fukushima à la rencontre des populations touchées par l’accident nucléaire, déplorant alors que « les leçons de Tchernobyl [eurent été] ignorées ».


Les Dernières Nouvelles d'Alsace

Après le décès de Michel Fernex, hommages dans les Trois frontières

La disparition samedi 2 octobre de Michel Fernex, militant et inspirateur dans le domaine de l’environnement, dans la région frontalière comme au-delà, a créé une vive émotion. Des acteurs du secteur des Trois frontières lui rendent hommage.

En 2011 à la Maison éclusière de Saint-Louis, une conférence sur les risques nucléaires avait été animée par Michel Fernex, organisée par les Amis de la Petite Camargue Alsacienne, juste après l’accident de Fukushima. Aux côtés de Michel Fernex, Nicolas Minery, actuel président de l’association Assoce Verte.

L’émotion est immense dans les rangs des Amis de la Petite Camargue Alsacienne et de L’Assoce Verte, depuis l’annonce de la disparition, samedi 2 octobre, de Michel Fernex , grande personnalité scientifique qui a énormément compté dans tous les combats qui ont concerné la plaine de l’Au.

À tous points de vue, scientifique, écologique, militant et humain, les rôles qu’ont joué Michel Fernex, président pendant trente ans du « comité des sciences de la nature » de la Société industrielle de Mulhouse (SIM), et Solange Fernex, son épouse, cofondatrice et présidente du Conservatoire des sites alsaciens (CSA), ont été déterminants dans la genèse de la Petite Camargue Alsacienne (PCA).

Sa découverte de ce petit coin de nature, pas encore appelé Petite Camargue Alsacienne, dans le cadre de sa vie professionnelle de médecin tropicaliste étudiant le paludisme, a été à l‘origine de son implication sans faille dans la défense et la mise en protection du site.

En effet, c‘est sous son impulsion qu’a été créée l’association militante des Amis de la Petite Camargue Alsacienne (APCA), en 1975, grâce à laquelle la première réserve naturelle d’Alsace a vu le jour en 1982. Et grâce à laquelle est née aussi l’Association du Centre d’initiation à la nature de l’Au (Acina) qui a déployé ses actions d’éducation à l’environnement dès 1976. Il s’est impliqué avec d’autres militants de l’APCA dans le projet de reprise de la Pisciculture impériale, n’hésitant pas à créer une SàRL pour gérer, dans un souci conservatoire, patrimonial et naturaliste, le domaine de la pisciculture, ses bâtiments, ses outils piscicoles et ses 45 ha d’étangs, de prairies et forêts.

« Une référence, un scientifique pédagogue et respecté de tous, un sage »

C‘est lui encore qui a contribué à un élan transfrontalier au niveau des associations suisses lors de la création de l’eAu Vive (association de gestion du domaine de la pisciculture). Ces associations ont participé au cofinancement et à la mise en place d’un bail de 99 ans. Aujourd’hui, les acteurs ludoviciens témoignent.

- Chantal Boissaye, présidente des APCA de 1975 à 1991 : « La Petite Camargue Alsacienne, devenue faire valoir des décideurs locaux, ne doit pas oublier ce qu’elle doit à ce pionnier qui, comme tous ceux qu’il a su fédérer, n’a jamais cherché une quelconque gloire personnelle. Tous voulaient préserver les lambeaux résiduels d’une nature sauvage qu’ils savaient indispensables à la survie de l’homme. Faire une visite guidée avec Michel Fernex était éblouissant et vous mettait en lien avec la nature dans une compréhension de sa beauté, sa complexité et sa fragilité, et vous donnait des ailes pour agir en faveur de sa protection. »

- Odile Schiffli, présidente des Amis de la Nature de 1991 à 2006 : « La nature, si on l’aime, nous sauvera la vie. Michel l’aimait profondément et il portait sur celles et ceux qui l’entouraient un regard de bienveillance. C’est ce regard que je garde en mémoire et que je ne peux pas oublier. Au revoir, Michel. »

- Steve Ursprung, militant des Amis de la Petite Camargue Alsacienne depuis 30 ans : « Lorsque j’étais jeune militant, Michel Fernex était pour moi une référence, un scientifique pédagogue et respecté de tous, un sage qu’on consultait pour avoir son avis et profiter de son expérience. J’admirais l’homme engagé qu’il a été toute sa vie, cherchant toujours à partager ses connaissances afin de convaincre. Protéger au mieux le patrimoine naturel commun était son but, afin de le léguer du mieux possible aux générations futures. À nous, maintenant, de poursuivre cet engagement dont Michel nous a tracé les perspectives. »


 

 

 

 

Vase HA-VL


Ce vase a été offert à Monseigneur Marc STENGER le dimanche 5 septembre 2021,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

à l'occasion de La Célébration de son Au revoir :


Ce vase réalisé par La Tuilerie ROYER à Soulaines est une faïence, donc une argile du Soulainois. Cet argile, qui caractérise le sous-sol de ce secteur aubois, a été choisi pour accueillir les poubelles nucléaires de Soulaines et de Morvilliers.

Que représente donc ce vase ?

C'est la copie conforme d'un colis HA-VL. Autrement dit, ce conteneur en acier inoxydable de 130 cm de hauteur et de 43 cm de diamètre, qui contient les pires déchets que l'industrie nucléaire produit. Nous ne connaissons pas pire conteneur.


Si vous stationnez pendant une minute à un mètre de ce conteneur, vous êtes mort !

Et... quelle mort ! Comme raconté dans le livre La Supplication, les liquidateurs qui ont travaillé quelques minutes sur le toit du réacteur de Tchernobyl après l'incendie, se sont retrouvés à l'hôpital. Rapidement leur futures veuves les ont vu se décomposer : les os sortaient littéralement de leur peau ! Cette photo qui n'a rien à voir avec Tchernobyl, donne une idée de l'horreur.


Chacun comprendra la corrélation entre les poubelles nucléaires du Soulainois, et l'hypothétique poubelle de Bure... 

Chacun comprendra la corrélation entre l'argile de Soulaines et l'argilite de Bure.

Ce conteneur de déchets est certainement le pire "objet" réalisé par l'Homme. Nous en avons fait un vase, un vrai vase pour décorer ou pour y accueillir des fleurs... Et nous savons qu'il trouvera sa place, sur un meuble, dans la chambre de la Maison de repos de Marc à Strasbourg.

Ceux qui s'intéressent à la gestion des déchets nucléaires, qu'ils soient anti ou pro-nucléaire, pourront prochainement en commander un exemplaire.

Ce sera aussi une occasion d'améliorer la trésorerie des "entités" qui se battent contre cette idée mortifère de descendre ces colis à 500 mètres sous les prairies et les forêts de BURE.

Merci

 

 

 

 

 

 

 

http://www.villesurterre.eu/images//stories/vignettes/Vignette-210905-Marc-STENGER.jpg

 

http://www.villesurterre.eu/images/M_images/Stenger-FOU-RIRE-portrait.jpg

Michel GUERITTE : "Le réactif nucléaire".

Le trublion du département de l’Aube est un habitué des coups d’éclat et n’hésite pas à secouer le landernau pour faire passer son message. Ce qui lui a valu une condamnation à 3 mois de prison avec sursis, et quelques milliers d'euros d'amende. Il avait contribué à empêcher l'ANDRA d'implanter sa poubelle FA-VL dans deux sites aubois : PARS-LES-CHAVANGES et AUXON. En appel il a été blanchi.

Il est né à Ville-sur-Terre (90 votants), en 1946, à 5 km de Soulaines où est implantée la plus grande poubelle nucléaire du Monde.

A 9 ans, il fait "10 ans de prison" à Reims, chez les Bons Pères Jésuites, qui lui apprendront à lire entre les lignes, et qui essaieront de lui apprendre à "fermer sa gueule". Puis, en mai 68, à Paris, il obtient un diplôme d’ingénieur en informatique et électronique.

Après 6 mois passés dans une société de communication, il monte "sa boîte" à Paris. Il bossera pour "les plus grosses entreprises" comme une bête, jusqu'à la retraite : "Je connais donc bien la communication, l’audiovisuel et l’événementiel".

Il revient dans son village pour s’occuper de sa mère en fin de vie. "A l’époque, pour moi, le nucléaire et l’ANDRA faisaient partie du paysage". C’est la naissance de deux petits neveux malformés, dont un bébé de 3,5 mois qui sera euthanasié sous ses yeux, qui commence à le questionner. Il refuse l’expression champenoise : "C'est de la faute à pas d'chance !"

Depuis 2005, il étudie l'impact du cumul des faibles doses de contamination radioactive sur la santé, dans la durée. C'est ce qu'il appelle le NUAGE DE TCHERNOBYL et le NUAGE DE L'ANDRA.

En 2019, il a découvert que l'eau des nappes phréatiques et l'eau du robinet du Soulainois sont radioactives... mais aux normes !

Le mensonge nucléaire lui est insupportable. "Je continue et continuerai à dénoncer les méfaits du nucléaire à tous les niveaux. Notre avenir et celui de nos descendants sont en jeu".

Il est le Président des Associations LA QUALITE DE VIE et TROP (POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES). Il communique régulièrement par le biais d'une NewsLetter aux formules impactantes. Son site villesurterre.com dépasse les 7 millions de visites.

Déterminé, afin d'avoir une tribune, il se présente régulièrement aux différentes élections.

 

 

 

 

 

Sachez que dans le Soulainois et dans le Bar-sur-Aubois, il y a un véritable problème de santé publique dont on cherche la cause : on vous résume ici la situation en quelques lignes.

Mais d'abord, quelques lignes sur cette candidature :

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel GUERITTE et Nadine FAURE (ex adjointe au Maire de Bar-sur-Aube, sont candidats aux Elections départementales dans le canton de Bar-sur-Aube, qui intègre le Soulainois.

Leur slogan de campagne :

La santé d'abord !

 

Vous pouvez visiter le site des 2 candidats titulaires et des 2 candidats remplaçants.

 

Résumé de la situation sanitaire

Effectivement, dans le rayon des 15 km autour des Centres de stockage de déchets radioactifs :

a - Il y a trop de cancers de la prostate.

Vous vous dites : "Boh, il y en plein partout !" - Oui, mais nous, on dit : "Combien en trop ?" Sachez qu'en Ukraine, il y a 2 fois plus de mortalité par cancer de la prostate, qu'ailleurs dans le monde.

b - Il y aurait trop de riverains malades d'arythmie cardiaque. Comme à Briansk à 200 km à l'est de Tchernobyl, où il y en 14 fois trop chez les enfants de moins de 18 ans. Bizarre, non ?

c - La question se pose pour les cataractes.

d - Il y a trop de cancers du poumon .

28% en 2010 et 25% en 2017. Ce sont les chiffres officiels retenus par des enquêtes réalisées par l'INVs et par Santé publique France. Et cela n'inquiète personne. Ni les entités gouvernementales, ni les élus, ni les citoyens ne bougent. Evidemment, il ne faut surtout pas chercher, on risquerait de trouver la cause.

e - Il y a beaucoup de diabète. Un pharmacien de Doulevant-le-Chateau a remarqué que le nombre de diabètiques est très élevé et stable. Un pharmacien de Bar-sur-Aube constate que le nombre va grandissant...

f - Il y a trop d'hyperparathyroïdie  :

Fin janvier 2021, il y en avait 24 cas dans la patientèle du Docteur KWASEK à Brienne-le-Château. Donc autant dans celles des 3 autres docteurs du même cabinet. D'où 80 cas dans le Briennois. Or la prévalence est de 20 pour 100 000 habitants, donc 60 cas dans toute l'Aube qui compte 300 000 habitants. Il y a un véritable problème.

1 - Sachez que, si vous vous sentez fatigué, si vous avez mal partout, si vous avez, disons, la flemme, qu'il vous arrive d'avoir des petits vertiges, que vos intestins vous jouent des tours, que votre médecin vous a conseillé du paracétamol, demandez-lui donc de vous prescrire une calcémie (analyse du taux de calcium dans le sang).

2 - Pourquoi ? Parce que des médecins à Brienne et à Sommevoire ont constaté une épidémie d'hyperpathyroïdie. Précisons que cette maladie n'est pas contagieuse.

3 - Si hélas, vous avez ces symptômes, vous pourrez nous remercier de vous avoir prévenu, en adhérant à l'Association hyperparathyroïdie : il suffit de remplir ce formulaire.

4 - Cette Association, en cours de création, a pour objectifs : trouver les causes de cette pathologie dans le Soulainois. Que ce soit : les chauves-souris, les grenouilles, les abeilles, le glyphosate ou les fuites et rejets des Centres de stockage de déchets radioactifs...

5 - Pour ceux qui n'auraient pas reconnu Monsieur Philippe PICHERY, au milieu dela bâche QR Code, sachez qu'en plus de toutes ses responsabilités de Président du Conseil départemental, il est le Président de la Commission locale d'information (la CLI de Soulaines). A ce titre il anime la Commisssion de suivi sanitaire. Si on ne peut que le féliciter pour ses décisions au niveau du département, il est interpellé ici, parce que rien n'est fait pour la mise en place d'une nécessaire enquête épidémiologique, d'ailleurs demandée par Santé publique France.

6 - Philippe PICHERY a été interpellé lors de la dernière Assemblée générale de la CLI de Soulaines. Le secrétariat de la CLI a relaté la déclaration. L'Est-Eclair, payée pour pratiquer l'omerta sur la situation sanitaire dans le Soulainois, n'a pas publié une seule ligne sur cette actualité.

7 - Le Soulainois, pour nous, c'est tout le secteur compris dans le rayon des 15 km autour du CSA. Bien évidemment, avec les vents dominants, la trajectoire des cours d'eau, et l'étendue des nappes phréatiques, la frontière n'est pas rigoureusement tracée au compas. Voir la carte définie par Santé publique France.

8 - Voir tous les détails.

g - Nouveau : nous venons de découvrir qu'il y a du polonium 210 dans l'eau du robinet ! Voir cette newsletter

h - Abonnez-vous à La chaîne Youtube, c'est gratuit.

 

 

 

 

 

 

 

<span style="font-family: arial, helvetica, sans-serif;

En construction

Ton cancer, il vient d'où ?

C'est de la faute à pas d'chance ! Comme disent les blaireaux...

C'est de la faute au glyphosate ? Ben non, vu qu'il y a plus de forêts et de prairies dans le rayon des 15 km qu'à l'extérieur...

Aux grenouilles ? Aux abeilles ?

Aux fuites et rejets des centres de stockage de l'ANDRA ?

Vous trouverez un début de réponse sur cette page.

Vous pouvez parcourir une synthèse de l'état des lieux.

Dans le cadre de leur candidature aux Elections départementales des 20 et 27 juin 2021, Nadine FAURE et Michel GUERITTE ont remis sur la table questionnement et explications concernant l'excès de pathologies dans le secteur.

Voir le prolongement de leur profession de foi.

Rappelons leur slogan :

La santé d'abord !

 

 

 

 


Il y a un grave problème avec ce Coronavirus bien présent, et je comprends tout le ralentissement qu'il provoque dans diverses activités. Par contre, au niveau du nucléaire, rien ne change. On va construire 3 ou  EPR. On va démanteler les Centrales nucléaires qui sont en fin de vie.

De nouvelles poubelles arrivent

L'ANDRA va agrandir le CIRES, et accueillir dans le Soulainois de nouvelles poubelles dans peu de temps : un CIRES bis et la poubelle FA-VL.

Le nucléaire avance à BURE.

Le nucléaire avance partout.

Je voudrais que vous preniez conscience de la gravité de la situation. Je voudrais vous alerter sur la santé publique dans le Soulainois.

Ce n'est pas parce que Santé publique France et l'ARS sont très occupés avec le Coronavirus qu'il faut rester muet. On peut communiquer. On peut se poser des questions.

Epidémie d'hyperparathyroïdie

Regardez ce qu'il se passe dans le Soulainois au niveau de cette épidémie d'hyperparathyroïdie. J'ai même alerté en utilisant la tête du Président Philippe PICHERY pour faire comprendre à la population qu'il y a un problème.

Je ne comprends pas ce silence total. Je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas d'échanges sur la liste de la Commission de suivi sanitaire. Pourquoi personne n'a répondu à ce que j'ai communiqué ?

Pourquoi n'ai-je pas reçu une seule engueulade ?

Je suis inquiet, alors que je sais que le Président Philippe PICHERY a déclaré qu'il faisait plus confiance à l'ANDRA, à Santé publique France, à l'ARS, aux hydrogéologues, etc. qu'à des hurluberlus comme Michel GUERITTE. Je le comprends, mais on pourrait quand même regarder si par hasard il y a du vrai ou pas.

Parmi les membres de la CLI, qui a choisi pour médecin le Docteur KWASECK ? Il y en a sûrement. J'en ai la preuve : j'en ai reconnu dans sa salle d'attente.

Le 28 janvier 2021, le Docteur KWASECK avait 24 cas d'hyperparathyroïdie dans sa patientèle. Cela veut dire que les trois autres médecins du cabinet de Brienne-le-Château en ont autant. Cela veut dire que dans le Briennois, il y a plus de 80 cas d'hyperparathyroïdie, alors qu'avec un taux de prévalence, en France, de 20 cas pour 100 000 habitants, on devrait en avoir 60 au total, dans l'AUBE. Il y a donc un problème. Je suis en droit de me poser des questions.

EPIDEMIE DE CANCERS DE LA PROSTATE

Le 28 janvier dernier, le Docteur KWASEK a fait savoir qu'il constatait un très grand nombre de cancers de la prostate dans sa patientèle. Ce ne serait pas étonnant, en Ukraine, il y en a deux fois trop.

OMERTA

Et à cette information inquiétante, personne ne réagit. Je sais bien que la CLI pratique la technique de l'omerta.

Pas une ligne dans l'Est-Eclair concernant l'Assemblée générale du 3 décembre. Comme si rien d'important ne s'y était dit.


Alors que le Chef d'agence de la Côte des Bar, de l'Est-Eclair, Clément BATTELIER, est membre de la CLI de SOULAINES !

C'est un cas rare en France. Vous imaginez l'objectivité d'un journaliste. Il écoute sa conscience ou bien ce que lui dit le Président de la CLI, Philippe PICHERY ?

CLD - Commission locale de désinformation

La CLI devient alors CLD. Le "i" de CLI, qui signifie Information, devient un "D", comme Désinformation.

Et c'est un problème, parce que, si je ne parviens pas à faire comprendre ça à la population, je vais être obligé de passer au juridique. Et c'est pour cela que je l'ai écrit, cher Président : "Vous êtes responsable de la situation sanitaire dans le Soulainois !"

Bientôt le Juridique

Si on démontre qu'il y a un problème de santé publique à cause des fuites et des rejets des Centres de stockage de déchets radioactifs de l'Aube, Philippe PICHERY sera responsable, parce qu'il est prévenu. Il ne pourra pas dire : "On ne me l'a pas dit !". Je le répète depuis 2005.

28% de cancers en TROP

Il y a dans le Soulainois 28% de cancers du poumon en trop. Et on a trouvé deux fois "un écart de 28%", en 2010 et en 2017 ! Cette statistique aussi m'interroge. : On a trouvé deux fois le même chiffre. Est-ce que cette constante ne confirmerait pas une réalité ? Et pourquoi n'a t-on pas mené tous les deux ans cette étude, comme cela était prévu ?

Et qu'est-ce qui me dit que Santé publique France ne l'a pas fait ? Un stagiaire peut très bien avoir fait l'étude. Avec le logiciel en place, dans l'orcinateur, je suis sûr qu'en une demi-journée, on peut avoir la statistique.

Aucun memnbre de la CLI ne s'est posé la question :

Qu'est-ce qu'on fait pour ces 28% ?

Qu'est-ce qu'on fait pour la prochaine étude ?

On a parlé de l'Observatoire Revela13. Il y a des bruits, il y a des idées. Mais pourquoi n'avançons-nous pas ensemble (je dis bien : ensemble). Et c'est pour cela que j'ai candidaté au bureau. Ce n'était pas que de la provocation. Je savais très bien que... C'est évident. Mais si j'étais au bureau, on en parlerait au bureau, on ferait quelque chose. Là on ne fait rien. Les élus prennent le pognon, et on s'en fout.

Et pendant ce temps là, il y a des Soulainois qui crèvent. Et on remplit les cimetières avec la liste des cancers et des pathologies lourdes que tout le monde connaît.

Ma découverte concernant l'hyperparathyroïdie, dont je suis moi-même victime, (il s'agit d'un problème de taux de calcium dans le sang : ce sont les reins qui régulent le calcium dans le sang).

Or, dans le tableau n°9 de la première enquête sanitaire de 2010, le pire cancer, qui n'a pas été retenu à cause de l'intervalle de confiance, c'est justement le cancer du rein ! 94% en trop !

Je suis sûr de ne pas me tromper. Je ne suis pas médecin. Je ne suis pas épidémiologiste. Mais je travaille sur ce dossier depuis 2005, depuis que dans ma famille, j'ai connu des enfants nés avec un sérieux handicap. Un bébé euthanasié à 2 mois demi, et mort sur vos genoux, ça vous motive !

Je ne développerai pas les appels téléphoniques, les mails, les lettres que je reçois, dans lesquels on m'explique par exemple : "Dans mon village (une cinquantaine d'habitants), il y a 4 jeunes femmes en âge de procréer qui ne peuvent pas avoir d'enfants, est-ce que c'est la faute à pas d'chance ?"

Non, ce n'est pas un agrégat spatio-temporel : il y a un problème, et on ne fait rien pour le résoudre. Et c'est logique, parce que si on cherchait, on trouverait. Et à ce moment là, la population dirait : "Les trois poubelles nucléaires à venir, on n'en veut pas, parce qu'elles conduisent les Soulainois au cimetière !"

Il ne faut surtout pas qu'il y ait un problème de santé publique ici. Ailleurs en France, on s'en fout. Or, il faut absolument mettre les poubelles ici, puisqu'ailleurs personne n'en veut. Il n'y a que chez nous, chez les "stupides-cupides", que l'on accepte ces poubelles.

Il faut que les membres de la CLI réfléchissent deux secondes. Qu'ils ne restent pas dans le déni pour des histoires de fric. Qu'ils oublient le court terme. Qu'ils agissent pour que leurs enfants et petits-enfants ne regrettent pas d'avoir eu des grands-pères comme eux.

Vous pouvez suivre l'actualité sanitaire dans le détail sur la page TROP de villesurterre.com.

Pour une synthèse voir la page du QR CODE.

 

 

 



16 décembre 2020

Vendeuvre-sur-Barse

L'attractivité nucléaire : suite.

L'article du 12 décembre ne suffisait pas. L'Est-Eclair en remet une couche ! Nous avons comme l'impression que notre communiqué du 12 décembre a déplu à Fabrice DEVAUD. Il essaye de justifier sa propreté...


Communiqué du 12 décembre 2020

L'attractivité nucléaire au secours du Soulainois-Vendeuvrois,,


 

 

 

 

 

 

L'analyse d'un article incroyable de l'Est-Eclair. On croît rêver ! Le cerveau des élus locaux serait-il impacté par les fuites et rejets des Centres de stockage de déchets radioactifs locaux ?


9 juillet 2019

Vendeuvre-sur-Barse a trouvé sa place dans la communication dans le cadre du PNGMDR.

L'illustration Powerpoint de la présentation de Michel GUERITTE

lors de la réunion du Débat public PNGMDR à TOURS.

La vidéo de 17 mn réalisée à partir de cette intervention, qui explique : les normes - le principe ALARA - les rejets légaux, - l'irradiation - la contamination - le cumul des faibles doses - la définiion du milliSievert - son évolution - les enquêtes épidémiologiques - la catastrophe sanitaire dans le Soulainois - les résultats de l'enquête épidémiologique de Santé publique France - l'air qu'on respire et l'eau qu'on boit dans le Soulainois - les dépassements des seuils d'alerte en activité alpha et bêta globale - selon l'ANDRA et l'ARS cette radioactivité des nappes phréatiques est naturelle - Champagne humide, Champagne crayeuse et Champagne nucléaire - situation identique autour du site militaire de Pontfaverger-Moronvilliers près de Reims.


La vidéo de 4 mn   extraite de la précédente, qui explique : l'eau qu'on boit dans le Soulainois - les dépassements des seuils d'alerte en activité alpha et bêta globale - selon l'ANDRA et l'ARS cette radioactivité des nappes phréatiques est naturelle - Champagne humide, Champagne crayeuse et Champagne nucléaire - situation identique autour du site militaire de Pontfaverger-Moronvilliers près de Reims.

L'analyse de Pierre BENOIT,  expert hydrogéologue : De l'eau radioactive en Champagne ?


10 janvier 2019

La NewsLetter-40 a rappelé la tornade de déchets radioactifs du 30 avril 2018...


 

Communiqué

Ville-sur-Terre

Le 15 octobre 2020


Façade de la maison de Michel GUERITTE, au 8 route de Soulaines à 10200 - Ville-sur-Terre (Aube en Champagne), depuis ce jour 13 h.

Bien cordialement

Michel GUERITTE

06 71 06 81 17


Association La Qualité de Vie

Association TROP (POURUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES)

Association des malades d’hyperparathyroïdie

 
 

03 25 92 77 05

06 71 06 81 17

https://www.villesurterre.eu

Autre adresse :

20 avenue du Coteau

92420 VAUCRESSON

 

 

 {up pdf=http://www.villesurterre.eu/images/pdf/courbes-mesure-alpha-liens-v3c.pdf | method=PDFJS}

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s'agit de l'activité alpha global de l'eau.

Sur ce graphique on s'est d'abord intéressé aux analyses d'eau du robinet.

La courbe la plus basse est celle de l'eau du robinet de SOMMEVOIRE.

Au dessus, celle de La-Marnière à Longeville-sur-Laines.

Les données proviennent des analyses visibles sur le site du Ministère de la santé.

La pire des courbes, tout en haut, est celle de la nappe phréatique autour du CIRES Morvilliers. Chacun des points correspond à la valeur maximale mesurée par l'un des sept piézomètres autour du site. Piézomètres nommés : TC 009 - TC 010 - TL 003 - TL 202 - TL 301 - TL 303 - TL 306 (voir le site du RNM : Le réseau national de mesures de la radioactivité.

On peut repérer ces piézomètres sur cette carte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est clair, sur ces courbes, on est bien au delà de la norme. On atteint même un pic de 0,330 au lieu de 0,1. C'est trois fois trop !

Ce graphique est interactif : en cliquant sur les valeurs des deux courbes inférieures on obtient les analyses complètes.

Voir le graphique interactif en grand.

Remarque : cette carte est extraite d'un des 9 documents désormais inaccessibles sur le site de l'ANDRA.

 

 

 

 

 

A Soulaines, j’ai bu de l’eau du robinet radioactive !

 

 

Vendredi 15 mars 2019 - 19h

Le débat dans la salle des fêtes de VILLE-SUR-TERRE, s'est parfaitement déroulé, et dans une bonne ambiance. Parmi les 42 participants (et non pas une trentaine Messieurs les journalistes) : un élu de Sauvage-Magny - un élu d'Anglus - Philippe DALLEMAGNE (maire de Soulaines et Président de la Communauté de communes Vendeuvre-Soulaines - Pierre JOBARD (maire de Fresnay) - Dominique LAURENT (maire de Bettancourt-la-Ferrée) - Pascal DEMATONS (maire de Ville-sur-Terre) - René GAUDOT (ex maire de Bar-sur-Aube) - Jacques LERAY (ex maire de Beurville) - Patrice TORRES (directeur des Centres industriels de l'Aube) que nous remercions sincèrement de leur présence.

 

Le résumé (8 pages) du débat.

 

La Restitution pour la plateforme :

Le formulaire

Le résumé (3,5 pages)

La vidéo d'une minute en mode selfie, demandée par La Mission Grand Débat.

Le texte :

Bonjour

Je suis Michel GUERITTE.

J'ai animé une réunion d'initiative locale à Ville-sur-Terre, dans l'Aube, en Champagne, le 15 mars 2019.  

Elle portait essentiellement sur la TRANSITION ENERGETIQUE, sur le nucléaire et ses déchets, sur l'impact sur la santé.

42 riverains des Centres de stockage de déchets radioactifs de Soulaines et de Morvilliers ont sereinement débattu.

Quelques questions :

- A propos du démantèlement : pourquoi ne pas entreposer les déchets radioactifs sur site, plutôt que de les charrier à travers toute la France, et de les mettre ici, chez nous ?- Quand va-t-on arrêter de nous en remettre encore et encore ? D'autres poubelles nucléaires, sont effectivement prévues : ça fera bientôt 3,5 millions de m3 !

- Pourquoi à nous, citoyens, on ne nous demande pas notre avis.

- Oui, le Grand-Est de la France est devenu la poubelle nucléaire de la France.

Quand à l'impact sur la santé : les enquêtes épidémiologiques officielles montrent un excès de cancers. Et, cet été, on a bu de l'eau radioactive à Soulaines.

Il serait temps de nous écouter, non ? Merci.

...

Notez que M6 Capital prépare un sujet de 26 mn. (tournage prévu les 2 et 3 mai)

France3 Champagne-Ardenne souhaite réaliser un 3 mn. La problématique est d'entrer en contact avec L'ARS, parce que la règle est de donner 1,5 mn à chacune des deux parties.

L'AFP a contacté l'organisateur.

 

L'article de L'est-éclair du 18 mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'article du JHM du 19 mars.

En comparant les deux articles de L'Est-Eclair et du JHM entre eux, et avec le résumé de 8 pages, on voit de suite que

l'Est-Eclair pratique la désinformation.

Ce n'est pas une affaire de compétence de journaliste, c'est la volonté délibérée de ne pas traiter des sujets fondamentaux abordés, et de mettre en avant des informations mineures, comme ces deux "anecdotes" du débat : le pâté de chauve-souris, et la tuerie des vers de terre par les embases des éoliennes !!!

Rappelons que l'Est-Eclair est coutumier du fait. Nous pourrons comparer les articles qui relatent par exemple les réunions de la CLI de Soulaines, avec la retranscription de ce qui y a été dit ! L'excellent et sympathique journaliste Benoit SOILLY, par ailleurs membre de la CLI, pourra nous expliquer le pourquoi et le comment d'une véritable censure des points négatifs abordés durant les réunions de la CLI.

Evidemment, dans les journaux de l'Aube et de la Haute-Marne, il vaut mieux ne pas étaler les pollutions radioactives de l'eau du robinet, ni les excès de cancers dans le soulainois, quand on attend l'extension des sites nucléaires et la création de nouveaux.

Après échange avec les deux journalistes de l'Est-Eclair Bar-sur-Aube, nous avons appris que c'est Pierre LEZIART qui a rédigé l'article seul, à partir de l'enregistrement du débat. Il a eu tort de le traiter comme un BARALBINAGE. Cette affaire de pollution radioactive est grave et ne peut être traitée par la dérision.

 

===============

 

15 mars 2019 - 9h

 

Le communiqué du 15 mars.

 

Résumé

Les habitants de Soulaines (Aube), Anglus et Sauvage-Magny (Haute-Marne) ont bu de l’eau du robinet radioactive entre le 15 mai et le 15 août 2018 - L’ARS refuse de nous communiquer l'identification et la quantification des radionucléides, ainsi que le dosage complémentaire afin de calculer la dose indicative (DI) - Maître Corinne LEPAGE réunit les éléments d’information pour savoir si une infraction a été commise. Dans l’affirmative, une plainte sera déposée auprès du Procureur de la République.

 

Le contenu du communiqué

Les habitants de Soulaines (Aube), Anglus et Sauvage-Magny (Haute-Marne) ont bu de l’eau du robinet radioactive entre le 15 mai et le 15 août 2018.

En effet dans un Contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine, prélèvement du 23 juillet 2018, (résultats de l’analyse le 27 juillet) dans le captage de Sauvage-Magny, l’ARS (Agence régional de santé) publie ce tableau :

 

 

 

 

 

 

 

La conclusion sanitaire de cette analyse est explicite :


Eau brute souterraine respectant les exigences de qualité règlementaires mais dépassant la valeur guide (1 Bq/litre) fixée pour le paramètre activité bêta globale (paramètre lié à la radioactivité) au-delà de laquelle l'identification et la quantification des radionucléides est nécessaire. Ce dosage est en cours afin de calculer la dose indicative (DI) pour laquelle une référence de qualité est fixée par le code de la santé publique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notons que l’activité globale alpha est pile à la limite de 0,1 Bq/litre. Il y a donc une présence anormale de radionucléides alpha et bêta !

Nous avons demandé à Damien REAL, signataire de cette analyse, de nous communiquer l'identification et la quantification des radionucléides, ainsi que le dosage complémentaire afin de calculer la dose indicative (DI).

Damien REAL a refusé.

Ce refus de communiquer est inacceptable. L’ARS nous cacherait-elle quelque chose ?

Par ailleurs SUEZ EAU France, SDDEA (Syndicat Départemental des Distributions d'Eau de l'Aube), et les conseillers municipaux de CEFFONDS font circuler de curieux propos rassurants : selon eux, il s’agirait de « radioactivité naturelle sans risque pour la santé » !

A noter également que l’analyse du 23 juillet 2018 n’a pas été publiée sur le site du Ministère des solidarités et de la santé.

Maître Corinne LEPAGE réunit ls éléments d'information pour savoir si une infraction a été commise. Dans l'affirmative, une plainte sera déposée auprès du Procureur de la république.

 



Le maire de CEFFONDS, commune qui regroupe Sauvage-Magny et Anglus n’a été sommairement informé que le 8 octobre (pour un prélèvement du 23 juillet) ! Il est, lui aussi, à la recherche de la vérité. Dans un mail du 15 février, il demande même à ses conseillers « d’être attentifs si ils lisent des choses sur les réseaux sociaux ».

Cette affaire soulève grand nombre de questions qui pourront alimenter Le grand débat de ce soir à Ville-sur-Terre.

 

===============

 

12 mars 2019

Le tract-affichette 

Pour la télécharger. Cliquez sur : Affichette.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le tract imprimé en 1500 exemplaires a été distribué aux habitants des communes de :

- Sauvage-Magny, Anglus et Soulaines (concernées par la pollution radioactive de l'eau du robinet) - Morvilliers et La Chaise qui, comme Soulaines hébergent les sites nucléaires sur leur territoire - Louze (sous les vents dominants et dont le captage est voisin) - Vendeuvre où est installé STSI.

Le recto est l'affichette.

Pour télécharger le verso. Cliquez sur : Verso du tract.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...

 

Parmi les sujets qui peuvent faire l'objet du débat :

 

# 1 - L'eau du robinet à Soulaines était-elle radioactve cet été ? 

Oui, nous en avons la preuve.

Il a été découvert le 15 février 2019 que l'eau du robinet, distribuée dans les villages de Anglus, Sauvage-Magny et Soulaines, était radioactive.

Le prélèvement de l'échantillon a été effectué par l’ARS (Agence Régionale de Santé), le 23 juillet 2018, et le maire de CEFFONDS (administrativement responsable du captage) n’en a été sommairement informé que le 8 octobre !  

Durant l'été, la population a donc bu de l’eau radioactive sans le savoir. Sans entrer dans des notions complexes, la conclusion générale de l'analyse de l'ARS précise en effet que l'eau dépassait d'un coefficient 5 une valeur guide de radioactivité.

Précisons que Sauvage-Magny et Anglus font partie de la commune de Ceffonds, et qu'un maire est responsable de la sécurité et de la santé de ses administrés.  

À notre connaissance les responsables de la chaîne de décision : ARS, laboratoire situé à Rouen, Préfecture ou DREAL, distributeur d'eau, SUEZ EAU FRANCE, SDDEA (responsable de la distribution à Soulaines), etc. ont laissé enfants, nourrissons, femmes enceintes, fœtus, etc. consommer de l'eau radioactive.

Maître Corinne LEPAGE est en train de réunir les éléments d’information pour savoir si une infraction a été commise. Dans l’affirmative, une plainte sera déposée auprès du Procureur de la République.

Cette affaire est peut-être un début d'explication au "Pourquoi TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ?", selon l'enquête épidémiologique de Santé publique France, et selon un recensement citoyen notamment dans les villages de Ville-sur-Terre, Fuligny et Chaumesnil...

 

# 2 - STSI à Vendeuvre-sur-Barse
 
La STSI est spécialisée dans le transport, l'entreposage et le tri de déchets radioactifs.

L'entreprise a été rappelée à l'ordre par l'ASN parce que le dessous des containers qu'elle utilise n'était pas correctement décontaminé. Or, les containers entretenus par un industriel voisin sont entreposés sur un espace non clos donc accessibles au public...


Pire, le 29 avril 2018, suite à un violent orage, la toiture du bâtiment s'est envolée !
Quid des déchets nucléaires ?

Lire l'enquête complète publiée dans la NewsLetter-40.

 

# 3 - UNITECH à JOINVILLE
 
À Joinville, incroyable : un projet de blanchisserie industrielle spécialisée dans le nettoyage du linge nucléaire, (1200 tonnes par an de combinaisons en provenance de toute l'Europe), ainsi que dans la décontamination de matériel et d'outillage. Ce projet est d'autant plus fou que les rejets inhérents à l'activité seront déversés dans la Marne !

Voir le dossier.C'est clair : la Champagne est devenue la poubelle nucléaire de la France…


L'eau du robinet est radioactive !


Alors, le champagne, c'est pour quand ?


Vous voyez, il y a de quoi débattre...

 

===============

 

7 mars 2019

Une réunion Grand Débat est programmée à Ville-sur-Terre à 19 h dans la Salle des fêtes, route de Soulaines.

Le thématique : "Transition écologique. Le nucléaire et ses déchets. L'impact sur la santé"

À l'initiative du Président de la République, le Gouvernement engage un Grand Débat National permettant à toutes et tous de débattre de questions essentielles pour les Francais. Venez donc nombreux. Entrée libre et gratuite.

Chacun pourra s’exprimer et débattrre sur cette théma'que, ainsi que sur les résultats de l’Enquete épidémiologique de Santé publique France autour de Soulaines, et sur l’affaire d’une pollution radioactive de l’eau du robinet de Sauvage-Magny, Anglus et Soulaines.

Le communiqué du 7 mars.

 

===============

 

Voir le dossier :

A Soulaines, j’ai bu de l’eau du robinet radioactive !

 

===============

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


UNITECH

En quelques lignes le projet de blanchisserie industrielle UNITECH c’est :

1900 tonnes de linge par an, provenant de tous les sites nucléaires d’Europe. Linge souillé par des matières radioactives qui va être lavé dans une usine de 19 000 m2 par une quarantaine de salariés. Et c'est aussi une unité de décontamination qui rejette des quantités de radionucléides comme le cobalt 60 et le plutonium !

L’installation va rejeter dans l’air et dans la Marne des produits chimiques et des radionucléides. Bien sûr, il y a des filtres, des bassins de décantation et tout ce qu’il faut pour être aux normes. Normes définies par le lobby nucléaire. Madame la Préfète SOULI-MENT a d’ailleurs déclaré : « C’est un projet sûr, non nocif, sans aucun impact sur l’environnement ». Tu parles !

Ce projet est bien avancé : autorisation d’exploitation - permis de construire - feu vert des différentes autorités administratives - autorisation préfectorale...

Il est bien évidemment soutenu par le Président de la CCBJ (Communauté de Communes du Bassin de Joinville) : Jean-Marc FEVRE, un grand voyou sympathique, alias TARZAN...dont voici toutes les casseroles.

Fevre Jean Marc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Marc FEVRE

Cette blanchisserie hors-normes s'implante sur la zone de la JOINCHERE, à SUZANNECOURT, à proximité du supermarché !

Unitech Emplacement la JOINCHERE avec legendes

Comme pour le BISON de DERICHEBOURG à GUDMONT-VILIERS, nous allons chasser UNITECH hors du territoire.

Rien qu’à l’idée, les truites de la Marne sont déjà mortes de peur !

 Unitech poisson radioactif

 

 

 

 

 


 

...................................................

La page FaceBook du CEDRA

 ...................................................

La page du site du CEDRA

..................................................


 

CHRONOLOGIE des faits et des communications

 

 


2 octobre 2020

Le projet UNITECH a du plomb dans l'aile.

UNITECH, le TOURNANT !


25 septembree 2020

Le conseil départemantal VOTE CONTRE le projet IUNITECH

UNITECH, c'est NON !


29 et 30 août 2020

Les Manif au Lac-du-Der


27-28-29 juillet 2020

Bérangère ABBA entre au Gouvernement

Comment va-t-elle se "dépatouiller" avec les projets UNITECH et CIGéo.

Elle s'en explique sur France3 Champagne-Ardennes. Lire les commentaires qui détaillent le parcours de cette "oppotuniste".

Le JHM titre : Sylvain TEMPLIER (son suppléant) va sièger à l'Assemblée nationale.

Le JHM titre : Climat, premières mesures.

REPORTERRE titre : l’engagement écolo à géométrie variable.

Rappel : lire ou relire cet article de REPORTERRE


24 juillet 2020

NewsLetter-58

ERREUR ou MENSONGE : Patrice TORRES a déclaré que l'écart de 28% d'excès de cancers du poumon autour du CSA pouvait être dû au tabagisme - Bruno LEMAIRE a fait le panégyrique du nucléaire - Nouveau Gouvernement : à qui va-t-on refiler le bébé CIGéo ? A Barbara POMPILI ou à Bruno LEMAIRE ? - UNITECH à JOINVILLE-EN-CHAMPAGNE : "La bataille ne fait que commencer !" et "Nous démolirons si vous construisez !"TROP : Nous avons décidé de ne plus perdre temps, énergie et argent à essayer de convaincre les habitants de VILLE- SUR-TERRE, ainsi que ceux du Soulainois, qu'il existe bien un réel problème de Santé publique dans la région. Nous nous centrons sur les dossiers qui concernent l'impact de la contamination nucléaire sur l'Homme et l'environnement : faibles doses - pollution - pathologie - hydrogéologie..."
Nous sommes en train notamment de créer l'Association des malades d'hyperparathyroïdie


23 juillet 2020

Dans l'UNION : La Communauté de Communes PERTHOIS BOCAGE et DER contre UNITECH : elle vient de verser une subvention au Collectif.

Dans le JHM : Des projets et des revendications sur la route du Délégué départemental Nicolas LACROIX.

Dans le JHM : Les gens du voyage s'installent sur le terrain de la Joinchère !


22 juillet 2020

Dans le JHM : UNITECH SERVICES se réserve le droit d'attquer en justice pour diffamation toute personne diffusant ou relayant des informations mensongères, telles celles écrites dans la motion de la Mairie de JOINVILLE.


18 juillet 2020

Manifestation sur le site Unitech à la Joinchère

150 militants mobilisés plus que jamais, et quelques pelles symboliques.


Le panneau du Permis de construire incendié.

Le JHM titre : Unitech : "La bataille ne fait que commencer"

Une équipe de PUISSANCE TELEVISION était sur place.

Les discours se résument à cette menace : "Nous démolirons si vous construisez"


15 juillet 2020 - 19 h

Audience en référé : les plaignants sont déboutés?

Comme on pouvait s'y attendre le tribunal administratif valide l'ouverture des installations UNITECH.

Le juge des référés vient de rejeter le référé-suspension introduit par l’Eodra, Greenpeace France, Nature Haute-Marne, le Réseau Sortir du nucléaire et deux conseillers municipaux de la mairie de Joinville.

Le 21 juin 2020 ces requérants avaient déposé un référé-suspension concernant l’arrêté donnant l’autorisation à Unitech d’exploiter les activités de blanchisserie, de maintenance et d’entreposage de matériel provenant d’industriels du secteur nucléaire.

Précisons qu’un référé-suspension n’est qu’une étape. En rejetant ce référé-suspension, le juge ne s’est pas prononcé sur le fond du dossier.

Rappelons qu’il y a deux recours déposés contre les installations d’Unitech :

- Celui des organisations citées plus haut avec, pour avocat, Samuel Delalande.

- Celui du COLLECTIF contre UNITECH (associations Belles Forêts Sur Marne, Cedra, Eodra, Joinville Lave-Plus Propre, Gudmont-Dit-Non, le collège des habitants, le collège des maires) avec pour avocate, Corinne Lepage.

Le Communiqué du Collectif. (tès optimiste et qui appelle à une manifestation ce samedi 18 juillet, à 14h30, à la Joinchère.

Le Communiqué du Réseau Sortir du Nucléaire.

France Bleu titre : Feu vert au projet de blanchisserie nucléaire en bord de Marne : les opposants déboutés par la justice.

20 MINUTES titre : Haute-Marne : Le tribunal administratif valide l'ouverture d'une blanchisserie nucléaire.

Reporterre titre : Blanchisserie nucléaire : rejet du recours déposé par les opposants.

L'EST-REPUBLICAIN titre : Le tribunal administatif valide l’ouverture d’une blanchisserie nucléaire.

Le Journal de la Haute-Marne titre également : Le tribunal administatif valide l’ouverture d’une blanchisserie nucléaire.

Capital titre : Une blanchisserie nucléaire verra bien le jour en Haute-Marne.

USINE NOUVELLE titre : La blanchisserie nucléaire autorisée.


11 juillet 2020 

France Bleu titre : Haute-Marne : les opposants au projet de blanchisserie nucléaire craignent une pollution de la Marne.
 

10 juillet 2020 - 14 h 

Audience en référé au Tribunal administratif de Châlons-sur-Marne

Malgré une forte opposition des habitants, associations et élus locaux, notamment lors de l’enquête publique, la préfecture de la Haute-Marne a autorisé le projet le 8 juin 2020. Constatant le démarrage des travaux quelques jours plus tard, un Recours en référé a été déposé le 21 juin. Cette procédure a été confiée à Maître Delalande, qui avait déjà porté un précédent recours contre le permis de construire en mai 2019.

Le communiqué

Le communiqué du 13 juillet, qui relate l'Audience.

THEATRE et JUSTICE : C'est une très mauvaise pièce qui s'est jouée vendredi dans la salle du Tribunal administratif de Châlons-enChampagne. L'Avocat qui a attaqué UNITECH pendant une heure et demie a très mal joué la pièce. Certes son rôle n'était pas facile, mais la stratégie d'attaque était douteuse, le texte n'était pas bon, et il avait face à lui Marie-Pierre MAITRE, une pointure.


Marie-Pierre MAITRE est une ex du Cabinet HUGLO LEPAGE. Elle appartient au Cabinet ATMOS. Marie-Pierre MAITRE a quitté le Cabinet HUGLO-LEPAGE en 2018 au sein duquel elle exerçait depuis 2001.

Pour le prochain Recours, dont la date de l'Audience n'est pas encore connue, Marie-Pierre MAITRE sera probablement confrontée à Corinne LEPAGE.


 

Remarques de Michel GUERITTE :

1 - le 15 juillet nous apprendrons que Samuel DELALANDE a perdu.

2 - malgré sa compétence et son talent, Corinne LEPAGE perdra également, parce que le scénario de cette étonnante pièce de théâtre est déjà écrit : il a été dicté par la DGEC.
Mais pour les différents appels à suivre, souhaitons que Corinne LEPAGE trouve la faille !


9 juillet 2020 

L'UNION titre :  Laverie nucléaire de Joinville : un collectif se crée pour continuer la lutte.

Communiqué de Sortir du Nucléaire : Pas de laverie nucléaire au bord de la Marne ! Audience en référé le 10 juillet au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne contre l’autorisation accordée au projet Unitech.


8 juillet 2020 

APPEL À DONS CONTRE UNITECH

Le Collectif contre Unitech a (enfin !) des coordonnées bancaires. Nous venons donc d'ouvrir une cagnotte en ligne afin de pérénniser le financement du recours contre l'autorisation d'exploitation d'Unitech que nous allons réaliser avec le cabinet Huglo-Lepage. 

Nous avons déjà perçu une somme importante, grâce aux nombreux chèques reçus, qui nous a permis d'officialiser avec le cabinet et lancer les premières démarches ! 

Si vous avez la possibilité de nous aider, voici le lien de la cagnotte en ligne :

https://www.helloasso.com/associations/collectif-contre-unitech/formulaires/1 

Nous pouvons aussi vous transmettre notre RIB. 

En plus de ce long bras de fer juridique qui commence et parce qu'il nous faudra être sur tous les fronts, nous souhaitons vous informer aussi que plusieurs élus, habitants et membres du Collectif contre Unitech se sont réunis en fin de semaine dernière afin de dégager ensemble des pistes pour les futures mobilisations ! 

Nous vous tenons au courant et n'hésitez pas à nous faire des propositions !


6 -7 juillet 2020 

USINE NOUVELLE titre : UniTech Services engage la construction d’une blanchisserie nucléaire en Haute-Marne.

Les élus de Joinville ont voté une motion demandant le retrait de l’autorisation préfectorale

PUISSANCE TELEVISION


22 juin 2020  

Ecoutez l'Appel du 18 juin 2020

Explications historiques

 

 

 

 

 

 

 

A propos du projet UNITECH, le Général DE GAULLE lance un Appel depuis COLOMBEY-LES-DEUX-EGLISES.

Tout comme en 1940, vous n'étiez peut-être pas devant votre poste de radio, ce jeudi 18 juin 2020 vers 20 h. Cet Appel est donc rediffusé ce lundi 22 juin.

Durant 4 mn 52 s, le Général DE GAULLE donne les arguments pour mobiliser les français contre cette laverie de linge nucléaire et ses installations de décontamination de matériel radioactif, qui va rejeter dans la rivière Marne quantité de déchets chimiques et radioactifs dangereux pour la Santé publique.


20-22-23 juin 2020  

Le Collectif contre UNITECH engage le Cabinet HUGLO-LEPAGE.

France 3 Grand-Est  - Article repris sur le site du cabinet de Corinne LEPAGE.

Entretien Textile titre : Blanchisserie. Unitech : l'épopée continue.

ACTU-ENVIRONNEMENT titre : Nucléaire : les opposants déposent un recours contre l'autorisation accordée à la blanchisserie Unitech.


16 juin 2020  

Le cabinet HUGLO-LEPAGE est en charge du Recours contre la décision de construire UNITECH.

/!\ APPEL À DONS CONTRE UNITECH /!\
 
Pour un recours contre l'autorisation d'exploitation de la blanchisserie industrielle et de la zone de maintenance UNITECH destinées au secteur nucléaire à Suzannecourt (Haute-Marne)
 
De la part du COLLECTIF CONTRE UNITECH, association regroupant : Belles-Forêts-Sur-Marne, Cedra, Eodra, Gudmont-dit-Non, Joinville-Lave Plus Propre, communes et habitants.
 
À TOUS LES HABITANTS ET OPPOSANTS À UNITECH,
Malgré les résultats de l'enquête publique où la population s'est exprimée à 87% contre l'installation de la laverie UNITECH à Suzannecourt, et malgré les nombreuses réserves émises par les instances officielles en matière d'environnement et de santé publique, la préfète a donné l'autorisation d'exploitation à Unitech.
 
Le COLLECTIF contre UNITECH prévoit de déposer un recours contre l'autorisation devant le Tribunal Administratif avec le cabinet HUGLO-LEPAGE.
 
Pour financer ce recours, nous avons besoin de l'aide de chaque personne, association, commune ou collectivité opposée à ce projet. Cette aide est indispensable. Elle est le seul moyen de financer ce recours.
 
SI VOUS SOUHAITEZ AIDER À FINANCER CE RECOURS CONTRE UNITECH, merci d'envoyer votre don :
 
- par chèque à l'ordre du Collectif contre Unitech, à l'adresse suivante : Collectif contre Unitech, 1 rue Saint-Gilles, 52320 Gudmont-Villiers
 
- par virement bancaire, contactez-nous à notre adresse mail : collectifcontreunitech@gmail.com
 
Nous vous enverrons les coordonnées bancaires prochainement.
Votre soutien est urgent car le temps est compté pour déposer ce recours.
 
Un autre recours est déjà entrepris par ailleurs. Par ces deux recours complémentaires, nous multiplierons nos chances de succès !
MERCI À VOUS, 
 
Au nom de tous ceux qui sont attachés à leur territoire et à la préservation de leur santé et leur environnement. Les travaux qui débutent ne doivent pas altérer notre détermination ! 
Le Collectif contre Unitech 
 
Association publiée au Journal officiel du 25 avril 2020 annonce n°334
 

9 - 10 - 11 juin 2020  

La Préfecture donne le feu vert au projet Unitech  

Comme on pouvait s'y attendre, Madame la Préfète Elodie DEGIOVANNI, a bien retransmis l'odre qu'elle a reçu du Ministère de l'Intérieur, donc celui de la DGEC, et a donné l'autorisation de construire UNITECH.

Le communiqué du CEDRA.

Marne Nature Environnement

ALVInet

L'article du JHM.

L'article du VHM

La vidéo de France3

L'article de Ouest-France

Monsieur Mondialisation

Union

ACTU ENVIRONNEMENT

L'Est-Eclair

Réseau Sortir du Nucléaire

Cedra 52


24 et 28 mars 2020

Le Communiqué de Presse

La Préfecture reporte sa décision sur le projet Unitech

Dans les circonstances gravissimes que traverse notre pays, à l’heure où toutes les activités ont cessé, et où la population se trouve confrontée à une situation très anxiogène, les associations opposées au projet UNITECH ont demandé instamment à la Préfecture de reporter la date de communication de la  décision concernant ce projet. 

En pleine guerre sanitaire, ces associations jugent inopportun d'organiser maintenant une consultation des habitants, des entités économiques, des associations, des syndicats, des communes, des collectivités, concernant le dépôt d’un Recours, ainsi que le prévoit le cadre juridique du dossier Unitech. Ils ont donc demandé à Madame la Préfète de remettre la communication de sa décision à une date ultérieure, au minimum après la tenue du second tour des élections municipales.

L'article dans le JHM


8 mars 2020

Assemblée Générale de Belles-Forêts-sur-Marne

Dans cet article du JHM qui relate le compte rendu de l'Assemblée générale de l'Association, il est annoncé que le <Groupe- G7-contre-UNITECH> a choisi le Cabinet HUGLO-LEPAGE pour le recours juridique.


4 février 2020

Puissance télévision

La réaction de Michèle LABOUILLE sur l'Avis favorable au projet UNITECH, suite au communiqué du <G7-CONTRE-UNITECH.


4 février 2020

NewsLetter-55

Après le CEA, Corinne LEPAGE s'attaque à UNITECH - Les associations du <Groupe- G7-contre-UNITECH> dénoncent l'avis favorable des commissaires enquêteurs - 14 cas d'hyperparathyroïdie dans la patientèle d'un médecin du Soulainois.


18 décembre 2019

Contribution de Corinne LEPAGE

Corinne LEPAGE, par ailleurs avocate du maire de VECQUEVILLE dans le dossier Unitech, contribue à l'Enquête publique avec cet Avis défavorable très argumenté.


18 décembre 2019

NewsLetter-53

UNITECH : manif de JOINVILLE-EN-CHAMPAGNE du 14 décembre - Réunion publique de la CLI de SOULAINES du 11 décembre - Nous invitons les femmes enceintes et les nourrissons à ne pas consommer l’eau du robinet, ni des puits, dans le Soulainois - Nous invitons tous les Soulainois qui auraient ces symptômes : épuisement, crampes, douleurs au dos et aux articulations, manque de force, désorientation, pertes de mémoire, tendance dépressive, augmentation de l`excrétion urinaire et donc de la soif, perte d’appétit, vomissements, constipations, perte de poids, de demander à leur médecin de prescrire une calcémie, afin de vérifier qu’ils ne souffrent pas d’une hyperparathyroïdie. 


14 - 15 - 16 décembre 2019

UNITECH : manif de JOINVILLE-EN-CHAMPAGNE du 14 décembre

Le compte rendu dans la NewsLetter-53

L'article de Reporterre.

L'article du JHM

Une vidéo de 2 minutes.


13 décembre 2019
Avis de l'Association OIKOS-KAI-BIOS

pour Bertrand OLLIVIER, maire de Joinville-en-Champagne, qui a  besoin d'Avis "autorisés" pour l'aider à prendre sa décision..


10 décembre 2019

Avis de Bernard CAZIN

pour Bertrand OLLIVIER, maire de Joinville-en-Champagne, qui a  besoin d'Avis "autorisés" pour l'aider à prendre sa décision..


5 décembre 2019

Analyse d'une thèse sur la laverie nucléaire de Saint-Alban

pour Bertrand OLLIVIER, maire de Joinville-en-Champagne, qui a  besoin d'Avis "autorisés" pour l'aider à prendre sa décision...


4 décembre 2019

Avis du géologue Pierre BENOIT

pour Bertrand OLLIVIER, maire de Joinville-en-Champagne, qui a  besoin d'Avis de scientifiques pour l'aider à prendre sa décision...


30 novembre 2019

Communiqué

Participez à l'Enquête publique sur le projet UNITECH - Association TROP, POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ? : adhérez et abonnez-vous à la chaîne Youtube - réservez la date du 11 décembre : réunion de publique de la CLI de SOULAINES.

le mail à adresser

à la Préfecture de la Haute-Marne pour les Commissaires enquêteurs.


27 novembre 2019

NewsLetter-51

Bertrand OLLIVIER, maire de Joinville-en-Champagne,appelle à l’aide ! Une aide à la décision...


26 novembre 2019

Le mail de Roland DESBORDES adressé à Bertrand OLLIVIER, pour l'aider à prendre sa décision et donner un Avis défavorable.


12 novembre 2019

Le mail à adresser au Commissaire enquêteur de l'Enquête publique UNITECH


4 novembre 2019

Le Communiqué adressé aux médias de l'hexagone. Titre : L'enquête publique risque d'être invalidée.


1 et 2 novembre 2019

Le mail adressé à Madame la Préfète et le Communiqué de Presse.


28 septembre 2019

Le groupe G7-contre-UNITECH, composé des 7 associations et collectifs ( Belles-Forêts-Sur-Marne, Cedra, Eodra, Gudmont-dit-Non, Joinville Lave Plus Propre, La Qualité De Vie, TROP, et un groupe d’habitants "Mobilisation contre Unitech" ) a été reçu par Madame la Préfète de la Haute-Marne, Elodie DEGIOVANNI.

Il lui avait été rappelé les raisons de ne pas autoriser la construction d'UNITECH.

Le mail adressé à Madame la Préfète à l'occasion de ce Rendez-vous.


Le communiqué à la Presse reprenant le même contenu.
    
Question posée : cette dame est-elle amnésique ? ou bien politique ?
En effet, lors du Congrès des maires de la Haute-Marne, le samedi 5 octobre 2019, Madame la Préfète a précisé sa stratégie globale pour l’eau, un remarquable discours politique à la hauteur des enjeux.

Voir La vidéo du 5 octobre.

La retranscription de son intervention est claire : c'est l'élaboration conjointe d'une stratégie globale en faveur de l'eau ! :

"Deuxième point d'avenir : l'élaboration conjointe d'une stratégie globale en faveur de l'eau, dans toutes ses dimensions : GEMAPI, sécurité et qualité des captages, assainissement, prévention des pénuries d'eau potable dont plusieurs communes ont souffert cet été. Gestion raisonnée de son usage, au bénéfice de nos agriculteurs, de nos éleveurs si durement éprouvés, et plus généralement l'ensemble de la population. La crise sécheresse que notre département a connue ces dernières années nous impose ambition en la matière, et les outils législatifs dont nous disposerons, nous le permettront. Je suis à votre disposition avec l'ensemble des services de l'Etat, pour cet avenir là."

Et, qu'à cela ne tienne, au diable la cohérence, le 20 octobre, Madame la Préfète a lancé l’enquête publique sur UNITECH...

Lancement de l'enquête publique dans le VHM

Lancement de l'enquête publique dans le JHM

L'Avis d'enquête publique dans le VHM

L'Avis d'enquête publique dans le JHM

L'article de Puissance Télévision


14 septembre 2019

La manifestation s'est parfaitement déroulée. Certes, elle était un peu longue pour les non-randonneurs ! Elle manquait aussi d'un final...

Bref , près de 1400 personnes ont défilé. Vous avez des doutes sur ce chiffre ? Faites le comptage vous même avec cette séquence vidéo.

Voir l'article de Le FIGARO

Voir l'article de LIBERATION.

Voir l'article de Le Point.

Voir l'article de Le Point.

Voir l'article de Reporterre

Voir l'article de GoodPlanet.

Voir l'article de l'Express.

Voir l'article de L'Express.

Voir l'article de Le Télégramme.

Voir l'article de L'Est-Républicain.

Voir l'article de Orange

Visionner la vidéo de Puissance-télévision

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire Le communiqué commun du 26 août 2019 des associations locales opposées au projet.


Un G7 le 23 août 2019 des associations à Bettancourt-la-Ferrée

7 associations effectivement et un groupe d'habitants se sont réunies et ont décidé d'organiser une manifestation le 14 septembre à 14 h : Belles-Forêts-Sur-Marne, Cedra, Eodra, Gudmont-dit-non, Joinville Lave Plus Propre, La Qualité De Vie, TROP, et du groupe d’habitants « Mobilisation contre Unitech »

Rendez-vous donc au Rond-point, rue de la Liberté à Vecqueville (52), près de JOINVILLE, pour un parcours vers Suzannecourt, pour exiger l'abandon du projet de laverie, et de son unité de décontamination à Suzannecourt.

Cette mobilisation est d’une importance particulière avant l’enquête publique et la décision de la Préfecture.

La Préfecture a pour mission de donner à UNITECH l’autorisation d’exploiter. Elle doit entendre nos arguments.

Montrons-lui que nous sommes attachés à la rivière Marne, à notre département, à notre région.

Montrons-lui notre détermination en nous rendant en masse vers le site de Suzannecourt.

C'est maintenant qu'il faut bouger !

21 communes se sont déjà opposées à ce projet. D’autres s’apprêtent à le faire.

Riverains du site et de la rivière Marne et du Lac du Der, habitants, associations, militants anti-nucléaire, soyons nombreux à nous rassembler à Vecqueville.

Partagez, faites circuler l’information. Nous avons besoin de tous.


10 septembre 2019

La Maison funéraire du Vallage a été taguée.

 

 

 

 

 

 

Lire le communiqué.


3 juillet 2019

Manifestation à SUZANNECOURT, le 3 juillet, autour d'un barnum, où se déroulait une réunion d'information sur invitation, organisée par Jacques GRISOT, directeur général d'Unitech. Les manifestants ont fait suffisamment de bruit pour empêcher la compréhension des questions et des réponses.

Le reportage de France 3


6 mai 2019

Distribution aux participants de l'AG du CLIS de BURE  de la Lettre ouverte au Maire de JOINVILLE, Bertrand OLLIVIER, et à ses conseillers

Lettre de 4 pages rédigée par Michel GUERITTE et Emmanuel AVED DE MAGNAC, pour bien préciser les arguments CONTRE le projet, et donc encourager le Conseil municipal à voter un Avis CONTRE.


23 avril 2019

Lettre ouverte au Maire de JOINVILLE, Bertrand OLLIVIER, et à ses conseillers

Lettre de 4 pages rédigée par Michel GUERITTE et Emmanuel AVED DE MAGNAC, pour bien préciser les arguments CONTRE le projet, et donc encourager le Conseil municipal à voter un Avis CONTRE, le soir même.

Dans les minutes qui ont suivi l'envoi du mail, Bertrand OLLIVIER annulait la réunion.


18 avril 2019

L'AVIS de l'Autorité Environnementale est défavorable.

Dans ces 24 pages, datées du 18 avril, L'AE est très critique et demande à UNITECH de revoir sa copie.


29 janvier 2019

Une confidence : Bertrand OLLIVIER, maire de JOINVILLE a fait savoir qu'il ne soutenait plus le projet UNITECH.
 
En effet :

- parce qu’il n’est pas idiot,

- parce qu’il a conscience de sa responsabilité de maire vis à vis de l’environnement et de la santé publique,

- parce qu'il a lu la page 19 du rapport du Commissaire concernant l'enquête publique sur le Programme pluriannuel de gestion de la Marne et de ses affluents 2018-2022,

- parce que l'Avis de l’ARS et de l’hydrogéologue Fabien CHIESI sont défavorables,

- parce qu’il peut se réfugier derrière le principe de précaution,

- parce que les municipales arrivent,

- parce que…

le maire de Joinville va très bientôt faire savoir qu’il est opposé au projet Unitech…
 
Comment, par qui, et quand, c’est à lui de voir…
 
Mais nous pouvons vous promettre que ce sera avant le samedi 9 mars, jour de l’ouverture de la pêche, jour où les poissons de la Marne pourraient bien enfiler leurs gilets jaunes, si cette déclaration attendue n'était pas faite.


18 décembre 2018

L'article qui résume tous les autres : l'Avis du Conseil municipal de ROCHES-SUR-MARNE.


6 novembre 2018

Rapport et conclusions du commissaire enquêteur du Programme pluriannuel de gestion de la Marne et de ses affluents pour 2018-2022.

Les principaux arguments relevés par le Commissaire enquêteur dans le dossier de l'enquête publique sur le Programme pluriannuel de gestion de la Marne et de ses affluents 2018-2022,

Les opposants au projet UNITECH s'insurgent contre le projet d'implantation d'industries polluantes en tête de bassin. La « laverie Nucléaire industrielle », rejetterait ses eaux usées près du captage d'eau potable de la commune de Vecqueville.

- Volume de linge contaminé de 1000 tonnes annuel.

- Consommation astronomique d'eau : prélèvements annuel de 30 millions de m3, d'où menace sur la ressource en eau.

- Influence sur les nappes phréatiques.

- Dégradation de la qualité des eaux entre Joinville et Rouvroy, doutes sur la qualité des eaux de consommation.

- Des éléments radioactifs, des composés chimiques des détergents ( métaux lourds, nitrates phosphates etc.) seraient dilués et les milieux inévitablement contaminés.

- Phénomènes de concentration dans les zones de sédiments fins.

- Rejets d'effluents radioactifs risquant de sédimenter ou de polluer le Lac du Der et l'aval de la rivière pour l'éternité.

- L'installation va polluer une rivière en tête de bassin avec des étiages de plus en plus accentués, et avec des concentrations encore plus dangereuses en radionucléides et produits chimiques.

- Contrôle des rejets ?

- Garantie d'absence d'impacts ?

- Le projet n'aurait pas fait l'objet de délibération des élus communautaires.

- L'installation jettera le discrédit sur le développement touristique du Lac du DER.

- Les rejets radioactifs, les lessives, la chaleur, le bruit peuvent dégrader l'image et l'attractivité du territoire.

- Comment donner une image positive de notre région et développer du tourisme alors que cette laverie aurait de graves répercussions à très long terme sur le santé des populations et sur l'environnement ?.

- Les coûteux travaux du programme de gestion pourraient être réduits à néant.

- Le projet n'est pas compatible avec les travaux d'entretien car ils viendraient affecter la qualité de la Marne.

- Incompréhension, voire exaspération devant des politiques paradoxales qui consistent à dépenser de l'argent public pour essayer de réparer des dégradations et en même temps autoriser un projet qui va délibérément dégrader à un fort niveau cette ressource.

- Comment avec le réchauffement climatique, la Marne pourrait-elle permettre de diluer ses polluants ?

- Stockage intermédiaire de linge contaminé en attente de lavage.

- Conséquences irréversibles d'un tel projet


9 septembre 2018

PIQUE-NIQUE à LA JOINCHÈRE – SUZANNECOURT

Le programme annoncé :

10:00 : Arrivée du militant avec, dans son bagage : parasol, parapluie, table de camping, chaises pliantes, repas tiré du sac, jerrican d'eau, un chapeau, un auto-collant, badge antinucléaire ou pancarte, une gamelle et de quoi taper dessus, ou un instrument de musique sans valeur. Rien de valeur !
10:01 : Accueil des forces de l'ordre.
10:02 : Installation, retrouvailles, salutations, et belles rencontres jusqu'à 12:00.
12:00 : Repas tirés des sacs, café-thé tiré des thermos de chacun.
14:00 à 16:00 : Atelier bruits, parcourt de la brocante de Thonnance (village voisin) avec chapeaux, autocollants, badges, pancartes, déambulation du Char du lavage, distribution d'informations.
16:00 : Conférence gesticulée de Marie, en plein air et sans scène (on demande le silence pour l'entendre)
17:00  à 18:00 : Congratulations, discussions, remballage.

La compilation des derniers articles réalisée par le CEDRA.


2 juin 2018

Article JHM  : Comme d'habitude, la journaliste CC a choisi de ne pas développer le fond du dossier : le contexte CIGéo - l'incompréhension et l'ignorance des élus - le fait que les "tenues" trop contaminées seront considérées comme des déchets et partiront vers les poubelles nucléaires de l'ANDRA - les transports : 3 camions par jour - une blanchisserie de "tenues" mais aussi des zônes de décontaminations de conteneurs, des zônes de maintenance des protections nucléaires au plomb - la liste des radionucléides et leur quantité : jusqu'à 300 Giga Bq annuels ! - la dilution avant le rejet dans la Marne - les risques d'image pour la vallée et le Lac du Der - des effluents gazeux comme le tritium et le carbone 14 ( dans une laverie équivalente à Santa Fé aux USA, ils étaient supérieurs à la norme - suite à des rejets de plutonium, la laverie a du fermer) - en Grande-Bretagne une autre laverie équivalente, installée à 2 000 m d'une école maternelle a du fermer également !

Quant à la question : s'agit-il d'une INB ou d'une ICPE ? Il s'agit d'une ICPE, comme le CIRES. Explications : Il y a bien sûr le facteur Q. Voir explication relativement simple dans ce dossier. Ensuite, si cette blanchisserie était une INB, elle tomberait sous le coup de la Loi transparence, et les documents demandés nous auraient été transmis, comme pour l'affaire des CIGéo-Papers !


1 juin 2018

Article JHM  : Le préfet Françoise SOULI-MENT refuse de rencontrer les opposants au projet de la blanchisserie. Normal, elle serait encore obligée de communiquer sur la non dangerosité de la blanchisserie nucléaire. Elle serait encore obligée de mentir.

La captation de la réunion.

La présentation powerpoint de Roland DESBORDES.

La présentation powerpoint de Bertrand THUILLIER.


31 mai 2018 - 19 h 30

à JOINVILLE - réunion publique d'information 

Avec intervention de Bertrand THUILLIER, expert indépendant, et Roland DESBORDES, président de la CRIIRAD.

Article JHM  : Interview de bertrand THUILLIER : Blanchisserie de Joinville, un projet invraisemblable.

Article Est-Républicain  : Annonce de la mobilisation - A noter : le choix du visuel : le char de Soulaines lors du défilé des 300 000 pas - Les déchets débordent : la Champagne trinque !


24 mai 2018

Voix de de la Haute-Marne  : Ils refusent la blanchisserie nucléaire


18 mai 2018

Communiqué CEDRA : La laverie nucléaire d'Unitech à côté de Joinville : un projet risqué pour la ressource en eau !


12 mai 2018

Article JHM  : Annonce de la réunion de 31 mai à Joinville


11 mai 2018

Communiqué CEDRA : Projet de laverie nucléaire par la société Unitech à Joinville


4 mai 2018

Communiqué Gudmont-dit-NON : Le Collectif de Gudmont-Dit-Non étend son combat originel à la lutte contre la laverie nucléaire Unitech !

Article JHM  : "La démocratie et l'Etat de droit n'attendent pas"


2 mai 2018

Article JHM  : "Blanchisserie de Joinville : lettre ouverte d'une citoyenne"


27 avril 2018

Article Voix de la Haute-Marne  : "Opposition à la blanchisserie nucléaire"


22 avril 2018

Est-Républicain  : "Et le CEDRA de dénoncer un autre projet nucléaire à Joinville en Haute-Marne, à seulement 20 kilomètres de Bure. « Le parc d’activités de Joinchère rejoint la saleté nucléaire avec son projet Unitech. Une laverie qui doit dès 2020 accueillir 500 tonnes par an de linges contaminés et radioactifs. De quoi justifier le projet Cigéo pour le gouvernement."


5 avril 2018

Fêtes du Terroire à JOINVILLE : Annonces des marchés pour juin, juillet, août et septembre"


28 mars 2018

Le coup de gueule de Dominique LAURENT dans le JHM : "Quelle image allons-nous donner au lac du Der ?"


25 mars 2018

Tract - Affiche et communiqué du CEDRA.


3 mars 2018

Voix de la Haute-Marne : Affichette dans Joinville


20 février 2018

Article dans le JHM : La blanchisserie est annoncée pour 2020. Demande d'autorisation d'exploitation et Permis de construire ont été déposés le 18 janvier. Madame la Préfète SOULI-MENT a déclaré :  « C’est un projet sûr, non nocif, sans aucun impact sur l’environnement ». Tu parles !

Article dans Yonne Lautre : Joinville (Haute-Marne) : laverie nucléaire de l’Europe ? Nouvelle alerte en Champagne !


18 février 2018

Préfecture de la Haute-Marne : Présentation à la Préfecture par Jacques GRISOT, directeur de UNITECH.


19 décembre 2017

Les Echos.fr : "Près de Joinville, Unitech a annoncé en 2016 l'implantation d'une laverie industrielle de textiles contaminés. Mais le groupe américain, qui prévoyait un investissement de 12 millions d'euros et 40 créations d'emploi, a pris du retard. Sa demande d'installation classée pour l'environnement (ICPE) reste en suspens."


2 mai 2017

Est-Eclair : Bienvenue au pays des déchets radioactifs - Le Grand Est devient la région d’implantation privilégiée des centres de stockage de déchets radioactifs et de ses satellites industriels.


15 Janvier 2017

Assises du Grand-Est : UNITECH : presentation Powerpoint de Bertrand THUILLIER


12 février 2016

Traces Ecrites NEWS : Le marché français est estimé à 1 000 tonnes de linge par an..


9 février 2016

Entretien textileCette blanchisserie devrait traiter 1.000 à 1.200 tonnes de linge (vêtements de travail à très faible radioactivité) provenant d'Areva et d'EDF. Le groupe Unitech Services compte 9 blanchisseries semblables aux USA et possède déjà une unité aux Pays-Bas et une autre au Pays de Galle (Royaume-Uni).


4 février 2016

Usine Nouvelle annonce le projet de blanchisserie. Dans un rayon de 500 km autour de Joinville, nous avons 70% de nos clients actuels. Cet emplacement est d’autant plus privilégié et nous visons des clients nouveaux dans le sud de l’Allemagne, enSuisseet en Belgique. Unitech France vise unchiffre d'affaire de 5 millions d’euros avec l’ouverture du site de Joinville et autour de 8 millions d’euros à horizon 2020-2022. Notamment grâce aux opérations de grand carénage menées sur plusieurs centrales nucléaires françaises et, par ailleurs, aux démantèlements devant s’opérer en Europe.


décembre 2016

Site CCBJ : UNITECH a choisi de s’installer sur un parc d’activités géré par la Communauté de Communes du Bassin de Joinville en Champagne et situé à cheval sur les communes de Thonnance les Joinville et Suzannecourt à proximité immédiate de Joinville. Après presque 3 années de travail pour concrétiser ce projet entre la CCBJC, la Chambre de Commerce et d’Industrie (Haute-Marne Expansion) et l’entreprise, la décision du groupe a été officiellement donnée au début du mois de décembre 2015.

Communiqué de Presse : UNITECH SERVICES S’IMPLANTE DANS LE BASSIN DE JOINVILLE EN HAUTE-MARNE


8 décembre 2016

Compte rendu de la réunion CCBJ : signature d'une convention de réserves.


1 janvier 2015

ARTELIA GROUPE annonce la construction d’une blanchisserie industrielle destinée à traiter du linge provenant du secteur nucléaire et d’un espace spécifique de maintenance, contrôle et reconditionnement d’équipements pour secteur nucléaire : Réception des colis de linge et entreposage temporaire. - ZC : activités de tri et lavage/séchage. - Zone de contrôle radiologique amont et aval. - Utilités diverses : ventilation nucléaire, électricité, manutention, groupe électrogène - Traitement des effluents de la laverie. - Conception d’une zone de maintenance spécifique  confinée.

Caractéristiques du projet : Surface : 7 000 m² - Compétences spécifiques : ICPE nucléarisée (régime Autorisation). - Confinement statique et dynamique. - Intégration du process de lavage. - Optimisation du process de traitement  des effluents avant rejet. - Conception du dispositif de rejet. - Modélisation hydraulique numérique. - Maquette numérique REVIT.


19 décembre 2012

AREVA maintient la fermeture de sa blanchisserie de la HAGUE et envisage une implantation aux Pays-Bas. C'est AMALIS, filiale d'AREVA qui gérait cette blanchisserie.


21 novembre 2012

Aulnaylibre !  "C'est confirmé : la blanchisserie de La Hague qui traite les vêtements des salariés du centre de retraitement fermera ses portes en 2014".


16 novembre 2012

AREVA La Hague veut externaliser sa blanchisserie, les syndicats protestent. Areva confirme que le transport de ses 500 tonnes de linge par an serait classé nucléaire mais assure que les vêtements effectivement contaminés seront détruits à l'usine.


15 novembre 2012

FO fait savoir qu'une nouvelle blanchisserie verrait le jour probablement à AULNAY-SOUS-BOIS. FO soulève le problème des effluents de la blanchisserie. Ils sont actuellement traités sur le site (contrôles radiologiques avant envoi vers la Station de traitement des effluents de La Hague). Le comble serait que les effluents soient retournés à LA HAGUE pour traitement !


13 novembre 2012

AREVA fait savoir que, contrainte de faire cesser l’activité de la blanchisserie de l’usine de la Hague pour des raisons de non-conformité, elle a décidé de nouer un partenariat en France avec la société Unitech, leader mondial de la blanchisserie industrielle.


UNITECH commercialise une gamme de produits dont de l'outillage à travers le monde.


 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


UNITECH

En quelques lignes le projet de blanchisserie industrielle UNITECH c’est :

1900 tonnes de linge par an, provenant de tous les sites nucléaires d’Europe. Linge souillé par des matières radioactives qui va être lavé dans une usine de 19 000 m2 par une quarantaine de salariés. Et c'est aussi une unité de décontamination qui rejette des quantités de radionucléides comme le cobalt 60 et le plutonium !

L’installation va rejeter dans l’air et dans la Marne des produits chimiques et des radionucléides. Bien sûr, il y a des filtres, des bassins de décantation et tout ce qu’il faut pour être aux normes. Normes définies par le lobby nucléaire. Madame la Préfète SOULI-MENT a d’ailleurs déclaré : « C’est un projet sûr, non nocif, sans aucun impact sur l’environnement ». Tu parles !

Ce projet est déjà bien avancé. Les demandes d’autorisation d’exploitation, et de permis de construire ont été déposées le 18 janvier 2018 . Il est bien évidemment soutenu par le Président de la CCBJ (Communauté de communes du bassin de Joinville) : Jean-Marc FEVRE, un grand voyou sympathique, alias TARZAN ...dont voici toutes les casseroles .

Fevre Jean Marc

Jean-Marc FEVRE

Cette blanchisserie hors-normes devrait s'implanter sur la zone de la JOINCHERE, à SUZANNECOURT, à proximité du supermarché !

Unitech Emplacement la JOINCHERE avec legendes

Comme pour le BISON de DERICHEBOURG à GUDMONT-VILIERS, nous allons chasser UNITECH hors du territoire.

Rien qu’à l’idée, les truites de la Marne sont déjà mortes de peur !

Unitech poisson radioactif


...................................................

La page FaceBook du CEDRA

...................................................

La page du site du CEDRA

..................................................


 

CHRONOLOGIE des faits et des communications


9 et 10 juin 2020

La Préfecture donne le feu vert au projet Unitech

Comme on pouvait s'y attendre, Madame la Préfète Elodie DEGIOVANNI, a bien retransmis l'odre qu'elle a reçu du Ministère de l'Intérieur, donc celui de la DGEC, et a donné l'autorisation de construire UNITECH.

Le communiqué du CEDRA .

L'article du JHM .

L'article du VHM

La vidéo de France3

L'article de Ouest-France


24 et 28 mars 2020

Le Communiqué de Presse

La Préfecture reporte sa décision sur le projet Unitech

Dans les circonstances gravissimes que traverse notre pays, à l’heure où toutes les activités ont cessé, et où la population se trouve confrontée à une situation très anxiogène, les associations opposées au projet UNITECH ont demandé instamment à la Préfecture de reporter la date de communication de la décision concernant ce projet.

En pleine guerre sanitaire, ces associations jugent inopportun d'organiser maintenant une consultation des habitants, des entités économiques, des associations, des syndicats, des communes, des collectivités, concernant le dépôt d’un Recours, ainsi que le prévoit le cadre juridique du dossier Unitech. Ils ont donc demandé à Madame la Préfète de remettre la communication de sa décision à une date ultérieure, au minimum après la tenue du second tour des élections municipales.

L'article dans le JHM


8 mars 2020

Assemblée Générale de Belles-Forêts-sur-Marne

Dans cet article du JHM qui relate le compte rendu de l'Assemblée générale de l'Association, il est annoncé que le <Groupe- G7-contre-UNITECH> a choisi le Cabinet HUGLO-LEPAGE pour le recours juridique.


4 février 2020

Puissance télévision

La réaction de Michèle LABOUILLE sur l'Avis favorable au projet UNITECH, suite au communiqué du <G7-CONTRE-UNITECH.


4 février 2020

NewsLetter-55

Après le CEA, Corinne LEPAGE s'attaque à UNITECH - Les associations du <Groupe- G7-contre-UNITECH> dénoncent l'avis favorable des commissaires enquêteurs - 14 cas d'hyperparathyroïdie dans la patientèle d'un médecin du Soulainois.


18 décembre 2019

Contribution de Corinne LEPAGE

Corinne LEPAGE, par ailleurs avocate du maire de VECQUEVILLE dans le dossier Unitech, contribue à l'Enquête publique avec cet Avis défavorable très argumenté.


18 décembre 2019

NewsLetter-53

UNITECH : manif de JOINVILLE-EN-CHAMPAGNE du 14 décembre - Réunion publique de la CLI de SOULAINES du 11 décembre - Nous invitons les femmes enceintes et les nourrissons à ne pas consommer l’eau du robinet, ni des puits, dans le Soulainois - Nous invitons tous les Soulainois qui auraient ces symptômes : épuisement, crampes, douleurs au dos et aux articulations, manque de force, désorientation, pertes de mémoire, tendance dépressive, augmentation de l`excrétion urinaire et donc de la soif, perte d’appétit, vomissements, constipations, perte de poids, de demander à leur médecin de prescrire une calcémie, afin de vérifier qu’ils ne souffrent pas d’une hyperparathyroïdie.


14 décembre 2019

UNITECH : manif de JOINVILLE-EN-CHAMPAGNE du 14 décembre

Le compte rendu dans la NewsLetter-53

L'article de Reporterre.

L'article du JHM

Une vidéo de 2 minutes.


13 décembre 2019
 
Avis de l'Association OIKOS-KAI-BIOS

pour Bertrand OLLIVIER, maire de Joinville-en-Champagne, qui a besoin d'Avis "autorisés" pour l'aider à prendre sa décision..


10 décembre 2019

Avis de Beernard CAZIN

pour Bertrand OLLIVIER, maire de Joinville-en-Champagne, qui a besoin d'Avis "autorisés" pour l'aider à prendre sa décision..


5 décembre 2019

Analyse d'une thèse sur la laverie nucléaire de Saint-Alban

pour Bertrand OLLIVIER, maire de Joinville-en-Champagne, qui a besoin d'Avis "autorisés" pour l'aider à prendre sa décision...


4 décembre 2019

Avis du géologue Pierre BENOIT

pour Bertrand OLLIVIER, maire de Joinville-en-Champagne, qui a besoin d'Avis de scientifiques pour l'aider à prendre sa décision...


30 novembre 2019

Communiqué

Participez à l'Enquête publique sur le proet UNITECH - Association TROP, POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ? : adhérez et abonnez-vous à la chaîne Youtube - réservez la date du 11 décembre : réunion de publique de la CLI de SOULAINES.

le mail à adresser

à la Préfecture de la Haute-Marne pour les Commissaires enquêteurs.


27 novembre 2019

NewsLetter-51

Bertrand OLLIVIER, maire de Joinville-en-Champagne,appelle à l’aide ! Une aide à la décision...


26 novembre 2019

Le mail de Roland DESBORDES adressé à Bertrand OLLIVIER, pour l'aider à prendre sa décision et donner un Avis défavorable.


12 novembre 2019

Le mail à adresser au Commissaire enquêteur de l'Enquête publique UNITECH


4 novembre 2019

Le Communiqué adressé aux médias de l'hexagone. Titre : L'enquête publique risque d'être invalidée.


1 et 2 novembre 2019

Le mail adressé à Madame la Préfète et le Communiqué de Presse.


28 septembre 2019

Le groupe G7-contre-UNITECH, composé des 7 associations et collectifs ( Belles-Forêts-Sur-Marne, Cedra, Eodra, Gudmont-dit-Non, Joinville Lave Plus Propre, La Qualité De Vie, TROP, et un groupe d’habitants " Mobilisation contre Unitech" ) a été reçu par Madame la Préfète de la Haute-Marne, Elodie DEGIOVANNI.

Il lui avait été rappelé les raisons de ne pas autoriser la construction d'UNITECH.

Le mail adressé à Madame la Préfète à l'occasion de ce Rendez-vous.


Le communiqué à la Presse reprenant le même contenu.

Question posée : cette dame est-elleamnésique ? ou bien politique ?
En effet, lors du Congrès des maires de la Haute-Marne, le samedi 5 octobre 2019, Madame la Préfète a précisé sa stratégie globale pour l’eau, un remarquable discours politique à la hauteur des enjeux.

Voir La vidéo du 5 octobre .

La retranscription de son intervention est claire : c'est l'élaboration conjointe d'une stratégie globale en faveur de l'eau ! :

"Deuxième point d'avenir : l'élaboration conjointe d'une stratégie globale en faveur de l'eau, dans toutes ses dimensions : GEMAPI, sécurité et qualité des captages, assainissement, prévention des pénuries d'eau potable dont plusieurs communes ont souffert cet été. Gestion raisonnée de son usage, au bénéfice de nos agriculteurs, de nos éleveurs si durement éprouvés, et plus généralement l'ensemble de la population. La crise sécheresse que notre département a connue ces dernières années nous impose ambition en la matière, et les outils législatifs dont nous disposerons, nous le permettront. Je suis à votre disposition avec l'ensemble des services de l'Etat, pour cet avenir là. "

Et, qu'à cela ne tienne, au diable la cohérence, l e 20 octobre, Madame la Préfète a lancé l’enquête publique sur UNITECH...

Lancement de l'enquête publique dans le VHM

Lancement de l'enquête publique dans le JHM

L'Avis d'enquête publique dans le VHM

L'Avis d'enquête publique dans le JHM

L'article de Puissance Télévision


14 septembre 2019

La manifestation s'est parfaitement déroulée. Certes, elle était un peu longue pour les non-randonneurs ! Elle manquait aussi d'un final...

Bref , près de 1400 personnes ont défilé. Vous avez des doutes sur ce chiffre ? Faites le comptage vous même avec cette séquence vidéo.

Voir l'article de Le FIGARO

Voir l'article de LIBERATION .

Voir l'article de Le Point .

Voir l'article de Le Point .

Voir l'article de Reporterre

Voir l'article de GoodPlanet .

Voir l'article de l'Express .

Voir l'article de L'Express .

Voir l'article de Le Télégramme .

Voir l'article de L'Est-Républicain .

Voir l'article de Orange .

Visionner la vidéo de Puissance-télévision

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire Le communiqué commun du 26 août 2019 des associations locales opposées au projet.


Un G7 le 23 août 2019 des associations à Bettancourt-la-Ferrée

7 associations effectivement et un groupe d'habitants se sont réunies et ont décidé d'organiser une manifestation le 14 septembre à 14 h : Belles-Forêts-Sur-Marne, Cedra, Eodra, Gudmont-dit-non, Joinville Lave Plus Propre, La Qualité De Vie, TROP, et du groupe d’habitants « Mobilisation contre Unitech »

Rendez-vous donc au Rond-point, rue de la Liberté à Vecqueville (52), près de JOINVILLE, pour un parcours vers Suzannecourt, pour exiger l'abandon du projet de laverie, et de son unité de décontamination à Suzannecourt.

Cette mobilisation est d’une importance particulière avant l’enquête publique et la décision de la Préfecture.

La Préfecture a pour mission de donner à UNITECH l’autorisation d’exploiter. Elle doit entendre nos arguments.

Montrons-lui que nous sommes attachés à la rivière Marne, à notre département, à notre région.

Montrons-lui notre détermination en nous rendant en masse vers le site de Suzannecourt.

C'est maintenant qu'il faut bouger !

21 communes se sont déjà opposées à ce projet. D’autres s’apprêtent à le faire.

Riverains du site et de la rivière Marne et du Lac du Der, habitants, associations, militants anti-nucléaire, soyons nombreux à nous rassembler à Vecqueville.

Partagez, faites circuler l’information. Nous avons besoin de tous.


10 septembre 2019

La Maison funéraire du Vallage a été taguée.


Lire le communiqué .


3 juillet 2019

Manifestation à SUZANNECOURT, le 3 juillet, autour d'un barnum, où se déroulait une réunion d'information sur invitation, organisée par Jacques GRISOT, directeur général d'Unitech. Les manifestants ont fait suffisamment de bruit pour empêcher la compréhension des questions et des réponses.

Le reportage de France 3


6 mai 2019

Distribution aux participants de l'AG du CLIS de BURE de la Lettre ouverte au Maire de JOINVILLE, Bertrand OLLIVIER, et à ses conseillers

Lettre de 4 pages rédigée par Michel GUERITTE et Emmanuel AVED DE MAGNAC, pour bien préciser les arguments CONTRE le projet, et donc encourager le Conseil municipal à voter un Avis CONTRE.


23 avril 2019

Lettre ouverte au Maire de JOINVILLE, Bertrand OLLIVIER, et à ses conseillers

Lettre de 4 pages rédigée par Michel GUERITTE et Emmanuel AVED DE MAGNAC, pour bien préciser les arguments CONTRE le projet, et donc encourager le Conseil municipal à voter un Avis CONTRE, le soir même.

Dans les minutes qui ont suivi l'envoi du mail, Bertrand OLLIVIER annulait la réunion .


18 avril 2019

L'AVIS de l'Autorité Environnementale est défavorable.

Dans ces 24 pages , datées du 18 avril, L'AE est très critique et demande à UNITECH de revoir sa copie.


29 janvier 2019

Une confidence : Bertrand OLLIVIER, maire de JOINVILLE a fait savoir qu'il ne soutenait plus le projet UNITECH.

En effet :

- parce qu’il n’est pas idiot,

- parce qu’il a conscience de sa responsabilité de maire vis à vis de l’environnement et de la santé publique,

- parce qu'il a lu la page 19 du rapport du Commissaire concernant l'enquête publique sur le Programme pluriannuel de gestion de la Marne et de ses affluents 2018-2022,

- parce que l'Avis de l’ARS et de l’hydrogéologue Fabien CHIESI sont défavorables,

- parce qu’il peut se réfugier derrière le principe de précaution,

- parce que les municipales arrivent,

- parce que…

le maire de Joinville va très bientôt faire savoir qu’il est opposé au projet Unitech…

Comment, par qui, et quand, c’est à lui de voir…

Mais nous pouvons vous promettre que ce sera avant le samedi 9 mars, jour de l’ouverture de la pêche, jour où les poissons de la Marne pourraient bien enfiler leurs gilets jaunes, si cette déclaration attendue n'était pas faite.


18 décembre 2018

L'article qui résume tous les autres : l'Avis du Conseil municipal de ROCHES-SUR-MARNE .


6 novembre 2018

Rapport et conclusions du commissaire enquêteur du Programme pluriannuel de gestion de la Marne et de ses affluents pour 2018-2022.

Les principaux arguments relevés par le Commissaire enquêteur dans le dossier de l'enquête publique sur le Programme pluriannuel de gestion de la Marne et de ses affluents 2018-2022,

Les opposants au projet UNITECH s'insurgent contre le projet d'implantation d'industries polluantes en tête de bassin. La « laverie Nucléaire industrielle », rejetterait ses eaux usées près du captage d'eau potable de la commune de Vecqueville.

- Volume de linge contaminé de 1000 tonnes annuel.

- Consommation astronomique d'eau : prélèvements annuel de 30 millions de m3, d'où menace sur la ressource en eau.

- Influence sur les nappes phréatiques.

- Dégradation de la qualité des eaux entre Joinville et Rouvroy, doutes sur la qualité des eaux de consommation.

- Des éléments radioactifs, des composés chimiques des détergents ( métaux lourds, nitrates phosphates etc.) seraient dilués et les milieux inévitablement contaminés.

- Phénomènes de concentration dans les zones de sédiments fins.

- Rejets d'effluents radioactifs risquant de sédimenter ou de polluer le Lac du Der et l'aval de la rivière pour l'éternité.

- L'installation va polluer une rivière en tête de bassin avec des étiages de plus en plus accentués, et avec des concentrations encore plus dangereuses en radionucléides et produits chimiques.

- Contrôle des rejets ?

- Garantie d'absence d'impacts ?

- Le projet n'aurait pas fait l'objet de délibération des élus communautaires.

- L'installation jettera le discrédit sur le développement touristique du Lac du DER.

- Les rejets radioactifs, les lessives, la chaleur, le bruit peuvent dégrader l'image et l'attractivité du territoire.

- Comment donner une image positive de notre région et développer du tourisme alors que cette laverie aurait de graves répercussions à très long terme sur le santé des populations et sur l'environnement ?.

- Les coûteux travaux du programme de gestion pourraient être réduits à néant.

- Le projet n'est pas compatible avec les travaux d'entretien car ils viendraient affecter la qualité de la Marne.

- Incompréhension, voire exaspération devant des politiques paradoxales qui consistent à dépenser de l'argent public pour essayer de réparer des dégradations et en même temps autoriser un projet qui va délibérément dégrader à un fort niveau cette ressource.

- Comment avec le réchauffement climatique, la Marne pourrait-elle permettre de diluer ses polluants ?

- Stockage intermédiaire de linge contaminé en attente de lavage.

- Conséquences irréversibles d'un tel projet


9 septembre 2018

PIQUE-NIQUE à LA JOINCHÈRE – SUZANNECOURT

Le programme annoncé :

10:00 : Arrivée du militant avec, dans son bagage : parasol, parapluie, table de camping, chaises pliantes, repas tiré du sac, jerrican d'eau, un chapeau, un auto-collant, badge antinucléaire ou pancarte, une gamelle et de quoi taper dessus, ou un instrument de musique sans valeur. Rien de valeur !
10:01 : Accueil des forces de l'ordre.
10:02 : Installation, retrouvailles, salutations, et belles rencontres jusqu'à 12:00.
12:00 : Repas tirés des sacs, café-thé tiré des thermos de chacun.
14:00 à 16:00 : Atelier bruits, parcourt de la brocante de Thonnance (village voisin) avec chapeaux, autocollants, badges, pancartes, déambulation du Char du lavage, distribution d'informations.
16:00 : Conférence gesticulée de Marie, en plein air et sans scè ne (on demande le silence pour l'entendre)
17:00 à 18:00 : Congratulations, discussions, remballage.

La compilation des derniers articles réalisée par le CEDRA.


2 juin 2018

Article JHM : Comme d'habitude, la journaliste CC a choisi de ne pas développer le fond du dossier : le contexte CIGéo - l'incompréhension et l'ignorance des élus - le fait que les "tenues" trop contaminées seront considérées comme des déchets et partiront vers les poubelles nucléaires de l'ANDRA - les transports : 3 camions par jour - une blanchisserie de "tenues" mais aussi des zônes de décontaminations de conteneurs, des zônes de maintenance des protections nucléaires au plomb - la liste des radionucléides et leur quantité : jusqu'à 300 Giga Bq annuels ! - la dilution avant le rejet dans la Marne - les risques d'image pour la vallée et le Lac du Der - des effluents gazeux comme le tritium et le carbone 14 ( dans une laverie équivalente à Santa Fé aux USA, ils étaient supérieurs à la norme - suite à des rejets de plutonium, la laverie a du fermer) - en Grande-Bretagne une autre laverie équivalente, installée à 2 000 m d'une école maternelle a du fermer également !

Quant à la question : s'agit-il d'une INB ou d'une ICPE ? Il s'agit d'une ICPE, comme le CIRES. Explications : Il y a bien sûr le facteur Q. Voir explication relativement simple dans ce dossier . Ensuite, si cette blanchisserie était une INB, elle tomberait sous le coup de la Loi transparence, et les documents demandés nous auraient été transmis, comme pour l'affaire des CIGéo-Papers !


1 juin 2018

Article JHM : Le préfet Françoise SOULI-MENT refuse de rencontrer les opposants au projet de la blanchisserie. Normal, elle serait encore obligée de communiquer sur la non dangerosité de la blanchisserie nucléaire. Elle serait encore obligée de mentir.

La captation de la réunion.

La présentation powerpoint de Roland DESBORDES .

La présentation powerpoint de Bertrand THUILLIER .


31 mai 2018 - 19 h 30

à JOINVILLE - réunion publique d'information

Avec intervention de Bertrand THUILLIER, expert indépendant, et Roland DESBORDES, président de la CRIIRAD.

Article JHM : Interview de bertrand THUILLIER : Blanchisserie de Joinville, un projet invraisemblable.

Article Est-Républicain : Annonce de la mobilisation - A noter : le choix du visuel : le char de Soulaines lors du défilé des 300 000 pas - Les déchets débordent : la Champagne trinque !


24 mai 2018

Voix de de la Haute-Marne : Ils refusent la blanchisserie nucléaire


18 mai 2018

Communiqué CEDRA : La laverie nucléaire d'Unitech à côté de Joinville : un projet risqué pour la ressource en eau !


12 mai 2018

Article JHM : Annonce de la réunion de 31 mai à Joinville


11 mai 2018

Communiqué CEDRA : Projet de laverie nucléaire par la société Unitech à Joinville


4 mai 2018

Communiqué Gudmont-dit-NON : Le Collectif de Gudmont-Dit-Non étend son combat originel à la lutte contre la laverie nucléaire Unitech !

Article JHM : "La démocratie et l'Etat de droit n'attendent pas"


2 mai 2018

Article JHM : "Blanchisserie de Joinville : lettre ouverte d'une citoyenne"


27 avril 2018

Article Voix de la Haute-Marne : "Opposition à la blanchisserie nucléaire"


22 avril 2018

Est-Républicain : "Et le CEDRA de dénoncer un autre projet nucléaire à Joinville en Haute-Marne, à seulement 20 kilomètres de Bure. « Le parc d’activités de Joinchère rejoint la saleté nucléaire avec son projet Unitech. Une laverie qui doit dès 2020 accueillir 500 tonnes par an de linges contaminés et radioactifs. De quoi justifier le projet Cigéo pour le gouvernement."


5 avril 2018

Fêtes du Terroire à JOINVILLE : Annonces des marchés pour juin, juillet, août et septembre"


28 mars 2018

Le coup de gueule de Dominique LAURENT dans le JHM : "Quelle image allons-nous donner au lac du Der ?"


25 mars 2018

Tract - Affiche et communiqué du CEDRA.


3 mars 2018

Voix de la Haute-Marne : Affichette dans Joinville


20 février 2018

Article dans le JHM : La blanchisserie est annoncée pour 2020. Demande d'autorisation d'exploitation et Permis de construire ont été déposés le 18 janvier. Madame la Préfète SOULI-MENT a déclaré : « C’est un projet sûr, non nocif, sans aucun impact sur l’environnement ». Tu parles !

Article dans Yonne Lautre : Joinville (Haute-Marne) : laverie nucléaire de l’Europe ? Nouvelle alerte en Champagne !


18 février 2018

Préfecture de la Haute-Marne : Présentation à la Préfecture par Jacques GRISOT, directeur de UNITECH.


19 décembre 2017

Les Echos.fr : "Près de Joinville, Unitech a annoncé en 2016 l'implantation d'une laverie industrielle de textiles contaminés. Mais le groupe américain, qui prévoyait un investissement de 12 millions d'euros et 40 créations d'emploi, a pris du retard. Sa demande d'installation classée pour l'environnement (ICPE) reste en suspens."


2 mai 2017

Est-Eclair : Bienvenue au pays des déchets radioactifs - Le Grand Est devient la région d’implantation privilégiée des centres de stockage de déchets radioactifs et de ses satellites industriels.


15 Janvier 2017

Assises du Grand-Est : UNITECH : presentation Powerpoint de Bertrand THUILLIER


12 février 2016

Traces Ecrites NEWS : Le marché français est estimé à 1 000 tonnes de linge par an..


9 février 2016

Entretien textile : Cette blanchisserie devrait traiter 1.000 à 1.200 tonnes de linge (vêtements de travail à très faible radioactivité) provenant d'Areva et d'EDF. Le groupe Unitech Services compte 9 blanchisseries semblables aux USA et possède déjà une unité aux Pays-Bas et une autre au Pays de Galle (Royaume-Uni).


4 février 2016

Usine Nouvelle annonce le projet de blanchisserie. Dans un rayon de 500 km autour de Joinville, nous avons 70% de nos clients actuels. Cet emplacement est d’autant plus privilégié et nous visons des clients nouveaux dans le sud de l’ Allemagne , en Suisse et en Belgique. Unitech France vise unchiffre d'affaire de 5 millions d’euros avec l’ouverture du site de Joinville et autour de 8 millions d’euros à horizon 2020-2022. Notamment grâce aux opérations de grand carénage menées sur plusieurs centrales nucléaires françaises et, par ailleurs, aux démantèlements devant s’opérer en Europe.


décembre 2016

Site CCBJ : UNITECH a choisi de s’installer sur un parc d’activités géré par la Communauté de Communes du Bassin de Joinville en Champagne et situé à cheval sur les communes de Thonnance les Joinville et Suzannecourt à proximité immédiate de Joinville. Après presque 3 années de travail pour concrétiser ce projet entre la CCBJC, la Chambre de Commerce et d’Industrie (Haute-Marne Expansion) et l’entreprise, la décision du groupe a été officiellement donnée au début du mois de décembre 2015.

Communiqué de Presse : UNITECH SERVICES S’IMPLANTE DANS LE BASSIN DE JOINVILLE EN HAUTE-MARNE


8 décembre 2016

Compte rendu de la réunion CCBJ : signature d'une convention de réserves.


1 janvier 2015

ARTELIA GROUPE annonce la construction d’une blanchisserie industrielle destinée à traiter du linge provenant du secteur nucléaire et d’un espace spécifique de maintenance, contrôle et reconditionnement d’équipements pour secteur nucléaire : Réception des colis de linge et entreposage temporaire. - ZC : activités de tri et lavage/séchage. - Zone de contrôle radiologique amont et aval. - Utilités diverses : ventilation nucléaire, électricité, manutention, groupe électrogène - Traitement des effluents de la laverie. - Conception d’une zone de maintenance spécifique confinée.

Caractéristiques du projet : Surface : 7 000 m² - Compétences spécifiques : ICPE nucléarisée (régime Autorisation). - Confinement statique et dynamique. - Intégration du process de lavage. - Optimisation du process de traitement des effluents avant rejet. - Conception du dispositif de rejet. - Modélisation hydraulique numérique. - Maquette numérique REVIT.


19 décembre 2012

AREVA maintient la fermeture de sa blanchisserie de la HAGUE et envisage une implantation aux Pays-Bas. C'est AMALIS, filiale d'AREVA qui gérait cette blanchisserie.


21 novembre 2012

Aulnaylibre ! "C'est confirmé : la blanchisserie de La Hague qui traite les vêtements des salariés du centre de retraitement fermera ses portes en 2014".


16 novembre 2012

AREVA La Hague veut externaliser sa blanchisserie, les syndicats protestent. Areva confirme que le transport de ses 500 tonnes de linge par an serait classé nucléaire mais assure que les vêtements effectivement contaminés seront détruits à l'usine.


15 novembre 2012

FO fait savoir qu'une nouvelle blanchisserie verrait le jour probablement à AULNAY-SOUS-BOIS. FO soulève le problème des effluents de la blanchisserie. Ils sont actuellement traités sur le site (contrôles radiologiques avant envoi vers la Station de traitement des effluents de La Hague). Le comble serait que les effluents soient retournés à LA HAGUE pour traitement !


13 novembre 2012

AREVA fait savoir que, contrainte de faire cesser l’activité de la blanchisserie de l’usine de la Hague pour des raisons de non-conformité, elle a décidé de nouer un partenariat en France avec la société Unitech, leader mondial de la blanchisserie industrielle.


UNITECH commercialise une gamme de produits dont de l'outillage à travers le monde.


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les travaux de recherche géologique sur le site de BURE-SAUDRON ont permis de mettre àj jour un site archéologique remarquable.

 

11 août 2017

Le reportage de France 3 Champagne-Ardenne du 11 août 2017

20 juillet 2017

L'Est-Eclair : Ne seraient plus fouillés que l’enceinte et un quart de la superficie intérieure. Ce jugement serait-il indépendant ? En quelques semaines, la pétition a suscité l’adhésion de presque 1 200 personnes dont de très nombreux archéologues. « La CTRA a rendu son avis », objecte Catherine Richet, directrice adjointe de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) en charge du pôle patrimoine du Grand Est. La fouille peut être étendue en fonction de l’intérêt des découvertes

18 juillet 2017

Agoravox : La demande des archéologues de fouiller le site dans son intégralité a été partiellement refusée par la Sous-Direction de l’Archéologie (SDA), alors que la Commission Interrégionale de la Recherche Archéologique (CIRA) avait donné son feu vert. 

14 juillet 2017

Est-Républicain : Nouvelle polémique. Des archéologues disent y avoir découvert un site exceptionnel mais être empêchés en interne d’y approfondir leurs recherches. Ils ont lancé une pétition.

La pétition

change.org : Enceinte néolithique de Bure-Saudron : fouille préventive ou destruction programmée ?

 

 

 

9 décembre 2016

 

La dernière colère adressée au Comité de suivi de l"Etude épidémiologique - Soulaines

 

De : "michel.gueritte@gmail.com" <michel.gueritte@gmail.com>;
Date : vendredi 9 décembre 2016 15:20

À : ROUDIER Candice
Cc :
Objet : Re: Comité de suivi : Etude épidémiologique - Soulaines

 

Bonjour

A priori le mail ci-dessous est le dernier reçu !

10 mois de silence.

Normal.

Ce n’est pas le moment pour l'InVS de chercher des pathologies dans une région où on veut implanter de nouvelles activités nucléaires.

Mais, vraiment, là, « on en a plein le cul ». (expression champenoise) qui exprime bien tout le ressenti du pseudo Comité de pilotage.

Ci-après vous avez la carte à jour des métastases nucléaires du Grand-Est.


Nous on dit : « ça suffit ! ».

Nous n’avons aucune confiance dans les travaux de l’InVS.

Nous sommes même convaincus que l’InVS a déjà les résultats de l’enquête.

N’importe quel stagiaire qui a les codes d’accès aux statistiques peut sortir les chiffres qui vont bien.

Nous contestons d’ailleurs les résultats de ce genre de statistiques : dans mon petit village natal, Ville-sur-Terre, 74% des enfants nés ente 1990 et 2015 n’habitent plus là où, dans leurs enfance, ils ont connu le nuage de Tchernobyl et le nuage de l’ANDRA (sans parler de ceux de Valduc et de Nogent-sur-Seine)

Un recensement citoyen, avec l’aide précieuse de Annie-Thébaud Mony, va être mis en place. Lui, dira la vérité.

Dernière info, selon mes recherches, si il y a 5 fois plus de pathologies thyroïdiennes dans les villages sous les vents dominants de Soulaines,

il y a, à ce jour, une dizaine de leucémies aigües dans un rayon de quelques km autour de Soulaines.


Nous pensons que ça fait beaucoup.

Normalement l’incidence est de 1 à 4 attendus pour 100 000 habitants, par an.

Sauf censure, la carte sera projetée mercredi.

Et il y a eu censure !

Question : y aura-t-il un représentant de l’InVS à cette première réunion publique ?

Réponse : il n'y en a pas eu !

Avec mes amitiés

Michel GUERITTE

 

.............................

 

De : VACQUIER Blandine
Date : vendredi 12 février 2016 16:44

À :
Objet : Comité de suivi : Etude épidémiologique - Soulaines

 

Bonjour,

Vous trouverez ci-joint le protocole de l'étude complémentaire avec la prise en compte des modifications apportées lors de la denière réunion du comité de suivi de Soulaines. Nous vous remercions pour les corrections et les compléments d’information que vous avez apportés lors du dernier comité de suivi. Afin de tracer l’ensemble de ces éléments, vous trouverez en pièce jointe le compte rendu de la dernière réunion du comité de suivi.

Les analyses de l'étude complémentaire ont pris du retard mais elles devraient être finalisées pour la fin du mois de juin 2016.

Par ailleurs, je vous informe que je quitte le Département Santé Environnement de l'InVS. Je vous remercie pour ces 5 années d'échanges qui ont été très riches et intenses. Vous pouvez contacter Candice ROUDIER qui reprend mes activités. Elle prendra contact avec vous afin de fixer la prochaine réunion du comité de suivi.

Bien cordialement.

Blandine VACQUIER

Département Santé Environnement

INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE

.

 

 

 

CLI de SOULAINES

 

Première réunion publique

à Soulaines

mercredi 14 décembre 2016, 

Salle des fêtes de Soulaines à 10 h.

 

Enfin une réunion pubique, dans le nouveau canton de Bar-sur-Aube, formé des communes des anciens cantons de Bar-sur-Aube de Vendeuvre-sur-Barse et de Soulaines-Dhuys,

et qui représente la plus grande concentration de poubelles nucléaires au monde.

 

Et ce n’est pas fini puisqu’on va bientôt approcher les 3,5 millions de tonnes de déchets nucléairesqui sont là pour une demi-éternité !

 

J’ai obtenu, non sans mal, l’autorisation de présenter, sous forme synthétique, avec un powerpoint, l’ensemble des questions que pose le CSA, et toutes les implantations « collatérales » du canton, dont la future implantation de la poubelle FA-VL.

 

Que l’équipe de Philippe DALLEMAGNE en soit remerciée.

 

Nous aborderons donc cette question : 

Comment arrêter la prolifération des métastases nucléaires dans notre région ?

 

Je vous invite à me communiquer vos questions.

Je les synthétiserai dans un powerpoint, et je les communiquerai suffisamment tôt au secrétariat de la CLI qui les transmettra à qui de droit, afin que les responsables concernés puissent préparer les réponses, comme cela se fait pour les réunions du CLIS de BURE, lors des présentations de la CNE.

 

Bien sûr, je vous invite à venir nombreux pour réagir aux réponses et poser vos questions en direct.

 

Seront présents à priori : la direction de l’ANDRA, un représentant de l’ASN, de l’IRSN, de l’INVS, de la Préfecture…

 

Quant aux grands élus dont on déplore toujours l’absence aux réunions de la CLI, trouveront-ils encore une excuse pour ne pas venir répondre aux questions de leurs administrés ?

 

Merci de relayer dans vos réseaux.

 

Merci à la Presse de faire son boulot, il est encore temps !

 

 


 

 
 
OPERATION VILLAGE A VENDRE

DIMANCHE 27 novembre 2016 à 10 h 30


 
VILLAGE A VENDRE
 
C’est la première fois en France qu’un village tout entier est à vendre, mairie, église, Château église incluse, pour cause d’une pollution nucléaire à venir… Le journal local, le JHM, et France3 Champagne-Ardenne étaient présents.

Les télés du monde entier, Jean-Pierre PERNAUD en tête, vont s'intéresser à cette extraordinaire histoire et vont bientôt envahir le petit village de GUDMONT-VILLIERS…

Visionner la vidéo



MESSE à 10 h 30

La messe du Premier dimanche de l'Avent a été célébrée par le Père Carlo MERCIER.

Le Temps de l'Avent, c'est le temps qui va apporter la lumière dans nos ténèbres. « La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. » L’espérance est une grâce à demander pour supporter le présent. Elle est aussi la condition nous permettant d’accueillir notre à-venir.

Espérer est un verbe à conjuguer au présent. Un monde nouveau est en train d’émerger, étape par étape, à travers nos fragilités et ce qui meurt. 

C'est le temps de la réconciliation et de la révélation de la vérité de nos vies. Espérer est un verbe actif et non pas la forme passive de la résignation devant ce qui va mal. Espérer, ce n’est pas s’endormir mais au contraire se lever pour aller à la rencontre de quelqu’un.

Cette messe a été dite à deux intentions particulières, à la demande de l'association La Qualité de Vie

Comme vous ne le savez peut-être pas, les intentions de messes sont diverses. L’intention de messe qui est la plus courante est de prier pour les défunts. Mais ce n’est pas la seule intention possible. On peut prier pour des jeunes mariés, des nouveaux prêtres, un malade, pour un parent, un ami, pour soi-même, pour la vie du monde, pour la vie de l'Église… en action de grâces pour un anniversaire de mariage, pour un jubilé sacerdotal, pour une guérison, une paix retrouvée… Pour garder une certaine discrétion, on peut indiquer alors que l’on prie pour « une intention particulière ».

Rien n'empêche donc de prier pour deux intentions très particulières. Et avec l'accord de Carlo, on a prié :

1 - pour que le projet BISON ne se réalise pas

2 - pour que le projet CIGéo ne se réalise pas

Et à voir les visages graves, on a prié très fort Saint GORGON pour qu'il chasse le BISON DERICHEBOURG, et la "taupe" ANDRA (celle qui creuse) de notre territoire...


PRIERE D’INTERCESSION

 
A 11 h 30, à la sortie de la messe, tout l'assistance est allée brûler un cierge à Saint GORGON pour qu’il « chasse » le BISON de notre territoire.

 

Visionner la vidéo : LA MESSE EST DITE

 



BISON est le joli nom du projet d’usine de traitement des déchets nucléaires de la société DERICHEBOURG !

Voir les infos et les actualités sur :
 
https://www.facebook.com/GudmontDitNon/?fref=ts

http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=604

........................

11 décembre 2012

Menaces de Mort... de rire !

Triste ambiance dans la commune de Gudmont-Villers, où les pro-BISON ont décidé d’intensifier leur harcèlement jusqu’au taggage "plus bête que méchant" des véhicules des militants anti-BISON. Cette stupide guéguerre vient d’atteindre des sommets : une responsable de la Collégiale GUDMONT-dit-NON vient de recevoir une enveloppe anonyme contenant injures, menaces de mort et poudre blanche mystérieuse… visionner la vidéo

........................

20 décembre 2012

Ambiance délétère !

Jean-Paul VAUTRIN, porte parole de l'Association GUDMONT-dit-NON raconte sur les ondes de la radio locale.

 

 

.

 

 

 

 

 

Compte rendu de l’audition de Emmanuel D. et de Xavier P. du samedi 5 novembre 2016

à la Gendarmerie de Joinville.

 

OPJ : le vendredi 21 octobre, vers 20 h 15, vous avez empêché les membres du conseil d’entrer dans la mairie, c’est bien ça ?

Auditionné : pas du tout

OPJ : Donnez-nous votre version des faits.

Auditionné : Ce n’est pas notre version, c’est la vérité : on était une vingtaine d’opposants rassemblés devant la mairie, et on nous a expliqué…

OPJ : qui c’est on ?

Auditionné : on nous a donc expliqué qu’il faut exiger du Conseil municipal qu’il se prononce sur le projet BISON par un vote POUR ou CONTRE.

Et qu’en cas de vote POUR, il faut exiger la démission en bloc du Conseil, car il n’est plus représentatif des habitants de la commune, majoritairement opposés au projet.

OPJ : et alors qu’avez-vous fait ?

Auditionné : Les opposants se sont simplement postés devant la porte d’entrée de la mairie, pour créer, sur le trottoir, un espace de dialogue avec les conseillers municipaux.

Dominique POUGET est la première arrivée. Un échange s’établit. Elle s’étonne que la scène soit filmée. Elle rappelle que cette affaire n’est pas de la compétence de la commune. On lui demande qu’elle est sa position. On lui rappelle qu’elle « est représentative » de la population. Elle précise qu’elle a informé la Communauté de communes et qu’elle lui a remis la pétition. Elle a également tout communiqué à DERICHEBOURG.

On lui reproche de cacher quelque chose. « Allez voir la Communauté de communes ! » déclare-t-elle. Elle rappelle que rien n’est fait, qu’il n’y a pas de travaux commencés, qu’il n’y a pas de dossier déposé.

Le ton monte. On lui hurle qu’il y a un compromis de vente et que le GIP a distribué du fric à LAMBERT, on voudrait savoir pourquoi. On lui dit qu’elle n’a pas de courage politique, qu’elle ne se positionne pas. Elle répond qu’elle se positionnera quand elle aura tous les éléments.

« Vous allez me laisser rentrer, j’ai un conseil municipal… » On entend alors : « Non il n’y aura pas de conseil municipal, tant que… » Dans le brouhaha une phrase de Dominique POUGET se détache : « Si DERICHEBOURG s’en va, vous serez content, moi je n’en ai rien à foutre ! » Puis elle répète : « Le terrain n’appartient pas à la commune. » et « Ce n’est pas de ma compétence. »

Les opposants essaient par tous les moyens de pousser le maire dans ses retranchements. Arrive une question claire : « Dominique, on suppose que tu es citoyenne, tu n’es plus maire de ce village, quelle est ta position ? » Réponse : « Je n’ai pas de position et pour l’instant je suis maire. » Les opposants insistent : « On veut l’engagement du conseil municipal. » Réponse : « L’engagement de quoi, rien n’est fait »

OPJ : vous êtes bien en train d’empêcher une réunion de Conseil municipal ?

Auditionné : pas du tout, on ne cherche pas à empêcher une réunion du Conseil, on cherche un dialogue.

C’est à ce moment qu’un conseiller municipal s’en prend à la caméra qui filmait ces échanges. « On ne touche pas au matériel ! » crie le cameraman. Cela déclenche une courte bagarre. Dans le brouhaha, on entend : « Il y a des conseillers municipaux qui ont envoyé leur CV à DERICHEBOURG, vous trouvez ça normal ? » - « Ce qui est étonnant c’est qu’il y a une partie de la population qui trouve complètement abject ce projet et qu’il n’y a personne dans votre entourage qui trouve ça anormal ? » - « Vous n’avez pas été honnête ! » - « Vous n’aviez qu’à en parler à la population ! »

A ce moment, le conseiller qui s’en était pris à la caméra prend violemment à deux mains par la veste un opposant qui était planté sur une marche devant la porte de la mairie, et on assiste à une deuxième courte bagarre.

Le dialogue s’engage à nouveau. Dominique POUGET répète : « Je n’ai rien caché ! – « Je ne peux pas présenter un projet qui n’est pas à moi ! « - « Le peuple a été prévenu à la réunion du 30 septembre, on en n’est que là ! » - Un opposant lance : « Tu es censée nous protéger, la première précaution, c’est de nous prévenir quand il y a un projet compliqué. Tu devais le faire dès le début ! »

OPJ : vous êtes toujours en train d’empêcher une réunion de Conseil municipal ?

Auditionné : pas du tout : les conseillers et les opposants sont entrés, le dialogue se poursuivant dans l’entrée et dans l’escalier qui mène à la salle du conseil. Dominique POUGET : « C’est un projet, ça ne veut pas dire que ça va être fait ! » - Un opposant : « C’est bien la preuve que le projet avance ! » - Réponse de Dominique POUGET : « Mais non, le projet n’avance pas ! » - Un opposant : « On est contre le processus de démantèlement demandé par l’Andra, on est contre ce projet et contre cette histoire de fléchage de la Haute-Marne par l’EDF, parce que nous, on veut protéger notre Haute-Marne. C’est votre devoir d’élu de comprendre ça. » - « Vous êtes enfumés par l’ANDRA ! » - « Ce fléchage de l’EDF est une catastrophe ! »

On explique aussi que ce n’est pas normal de mettre des millions dans ce projet et de ne rien faire pour les hôpitaux.

Un opposant : « Il y a certains maires qui mettent en jeu leur mandat ! » réponse de Dominique POUGET : « Vous voulez qu’on démissionne, mais on ne démissionnera pas » - « On n’a pas les réponses aux questions. » - Un opposant s’adresse à Dominique POUGET : « Vous êtes naïve, ou alors on vous paye bien, ou alors vous ne comprenez pas ! » réponse de Dominique POUGET : « Méfiez-vous, parce que l’autre coup j’ai vu Madame la Sous-Préfète qui m’a dit que j’aurais dû porter plainte. On devrait porter plainte contre les attaques que vous êtes en train de me faire. » - « Je suis payée de rien du tout. Payée de quoi ? Vous arrêtez de dire des choses pareilles. Et par qui ? » - Un opposant : « Je regrette de vous avoir élue ! » - Dominique POUGET : « Je ne vais pas revenir une deuxième fois parce que c’est trop dur ! » - Un opposant : « Vous avez foutu la merde quand même, vous et votre conseil ! ».

Un conseiller intervient : « On va faire une réunion du conseil, on va débattre de ça, c’est prévu de débattre de ça, on en parle… » - Dominique POUGET le coupe : « Ce n’est pas à l’ordre du jour ! » - Un opposant : « Madame, ce serait bien que ce soit mis à l’ordre du jour. A BONNET, à côté de BURE, le maire de BONNET n’a aucune compétence non plus dans ce domaine, puisqu’il appartient à une Communauté de communes, néanmoins son Conseil a voté et a dit : on ne veut pas de ça chez nous ! C’est le seul maire des 33 communes autour de BURE… On voudrait que vous fassiez la même chose ce soir »

Et conseillers et opposants entrent dans la salle du Conseil.

La réunion se déroulera dans la plus grande sérénité.

La gendarmerie arrivera une demi-heure plus tard. Pour rien.

A l’issue du Conseil, une question a été posée à madame POUGET concernant un mail adressé à un administré producteur de fromages, avec l’adresse mail de la mairie, alors qu’il s’agissait d’une communication personnelle. Dominique POUGET a répondu : « Ce n’est pas grave ! »

Sortie de la mairie, quelques échanges sur le trottoir et chacun s’en est retourné chez soi.

Vous voyez bien qu’on n’a pas empêché la réunion du Conseil de se tenir.

 

.

 

 

 

 

EODRA

Association des Elus
Lorraine/Champagne
Opposés à l'enfouissement des
Déchets RAdioactifs
4, rue de la varenne
55000 - VARNEY
 
 
 
 
INVITATION
 
 
Cette année, l’EODRA tiendra son Assemblée Générale le samedi 5 novembre, à 14 h, dans la salle communale de GUDMONT en Haute Marne (13 km au sud de Joinville).
 
Pourquoi GUDMONT ? Cette commune est au centre de l’actualité concernant l’opposition d’une majorité de la population à un projet d’implantation d’un centre de conditionnement des déchets radioactifs à GUDMONT-Villiers. Pour nous, il s’agit là d’un nouveau cas démontrant la nucléarisation de la région Grand Est, et particulièrement la Champagne/Lorraine.
 
Pour mémoire : le centre de stockage de l’Aube à SOULAINES (10), le centre de stockage et d’entreposage à MORVILLIERS (10), le Centre DAHER de tri à EPOTHEMONT (10), le centre de stockage de pièces de rechange de centrales nucléaires à VELAINES (55), l’aire de transit de matières radioactives à VOID (55), les archives AREVA à HOUDELAINCOURT (55), les archives EDF à BURE (55), les établissements de formation à la filière nucléaire à SAINT-DIZIER (52)…
 
Et maintenant : le projet de GUDMONT-Villiers, celui de laverie industrielle des vêtements radioactifs à JOINVILLE (52), de la radioactivité aussi à SAINT-DIZIER (52) dans le centre SOCODEI de maintenance des centrales nucléaires…
 
Et l’origine de tout cela ? CIGEO bien sûr et son « accompagnement économique » pour le développement du territoire promis à nos élus en contrepartie de son implantation.
 
Nous voyons aujourd’hui que nos départements en sont réduits à accepter encore plus de radioactivité pour la création de quelques dizaines d’emplois. Nos élus dans leur majorité sont dépassés par les événements et en sont réduits à discuter en secret de ces implantations tout en se gardant bien d’informer la population.
 
C’est pourquoi, cette année, en soutien à la population de GUDMONT-Villiers, par volonté de transparence,

l’Assemblée générale de l’EODRA,

dans la salle des fêtes de GUDMONT,

sera ouverte non seulement aux élus adhérents,

mais aussi à tous les élus, à la population et à la presse,

le samedi 5 novembre de 14 h à 16 h 30.
 
A l’issue de cette assemblée, avec la participation du CEDRA et de La QV, nous tiendrons

une réunion d’information (avec projection) ouverte à tous sur la nucléarisation de notre territoire,

de 16 h 30 à 19 h
 
Nous invitons élus et population à venir nombreux nous écouter et nous questionner. Mais aussi à soutenir notre opposition à CIGEO. En effet, aujourd’hui, le monstre se dévoile et toutes nos communes sont des candidates potentielles pour recevoir toutes sortes de déchets avec l’aval de nos élus départementaux en particulier.
 
Dire NON à GUDMONT, c’est dire non à CIGEO !

C’est dire NON à la nucléarisation de nos territoires !
NON à la nucléarisation de la Champagne/Lorraine !
NON à la nucléarisation du Grand-Est !

 

.

Visites au cours des dernières 48 H

Nous avons eu 301 visiteurs ces dernières heures

Nombre de visites total

7.png3.png5.png4.png2.png5.png4.png
1/10/22
Soutenir L’Association La Qualité de Vie et l’Association TROP,
« POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ? »
Nous soutenir